LOTISSEMENT DANS LA COMMUNE DE BEREBA : La population menace de prendre le recensement électoral en otage

jeudi 10 mai 2012 à 01h54min

La population de la commune rurale de Béréba, dans la province du Tuy, est très remontée contre le maintien du blocage du lotissement dans cette commune. Pour se faire entendre, des jeunes membres du Conseil villageois de développement (CVD), pour la plupart, ont voulu organiser une marche de protestation le 2 mai 2012 pour, disent-ils, demander que lumière soit faite sur le lotissement et que les parcelles soient attribuées. Mais ils ont été finalement dissuadés à la dernière minute par les sages du village et les autorités locales. Il n’y aurait aucun problème particulier à même de bloquer le lotissement dans cette commune, affirment certains organisateurs de la marche avortée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ils disent ne pas comprendre pourquoi la commune de Béréba n’est pas autorisée à poursuivre l’opération de lotissement après la levée de la mesure de blocage par le gouvernement, à l’instar des 125 autres communes. Et de rappeler que c’est en 2002 qu’a démarré le processus du lotissement du village de Béréba sous l’égide de l’Administration qui s’est désengagée entre-temps au profit de la municipalité nouvellement mise en place en 2006. Ce transfert aurait créé une brouille sur le lotissement et c’est finalement en 2011 que la mairie a repris les opérations en récoltant en quelques jours une quinzaine de millions auprès des demandeurs. Depuis, ces derniers attendent les attributions et s’indignent du fait que la levée de la mesure de suspension des lotissements ne profite pas à leur commune.

Approché, le maire de la commune de Béréba, Zoubiéssé Doyé, a confié que le problème est imputable à l’Administration qui n’aurait pas fait son travail. « Cette marche était la bienvenue pour que toute la lumière soit faite sur le lotissement », a-t-il martelé. Il a laissé entendre que l’argent récolté auprès des demandeurs est bien disponible au Trésor public. En définitive, une lettre signée d’une dizaine de personnes et destinée au ministre de l’Habitat et de l’urbanisme a été remise au préfet de Béréba dont nous retenons cette mise en garde : « Nous accordons un délai de 15 jours pour que la lumière soit faite. Passé ce délai, nous entreprendrons non seulement une marche à Béréba, mais il n’y aura pas de recensement électoral dans la commune ».

Yelkabo Rodrigue SOME

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés