Mosquées de Bobo : Des profanateurs à l’alcool et aux excréments

mercredi 2 mai 2012 à 02h06min

On les aurait tout simplement assimilés à des adeptes de Boko Haram si ces trois profanateurs de lieux de culte n’avaient pas, eux, choisi de s’en prendre à des mosquées en se livrant à des pratiques que Satan lui-même n’aurait pas imaginées. Dérober des liqueurs dans des kiosques ou boutiques pour aller s’enivrer dans des mosquées en y abandonnant les bouteilles vides et pire, en y déféquant. Qui l’eût cru ? C’est pourtant la triste réalité vécue par des fidèles d’Allah à Bobo-Dioulasso. Les auteurs de cet acte inqualifiable qui sont au frais depuis quelques jours, ont été présentés à la presse le vendredi 27 avril 2012 dans les locaux du Service régional de la police judiciaire (SRPJ).

Ils sont jeunes et même très jeunes puisque le plus âgé n’a que vingt-deux ans et le plus jeune dix-huit. Ils n’ont jamais connu la prison, mais deux d’entre eux ont déjà été entendus par la Police pour leur présumée implication dans des cas de malversations. Les voilà à nouveau entre les mains de la police judiciaire de Lafiabougou avec cette fois à leur charge ce que les musulmans ont toujours proscrit et qualifié de « Haram ».

Toujours est-il qu’avec ce qui nous a été raconté par le commissaire Songné Oumarou du SRPJ, il ne serait pas exagéré de dire que les trois jeunes impies mis en cause dans cette ignoble affaire ont presque atteint le summum de l’incroyance religieuse avec cette série de désacralisation des mosquées dans les secteurs 19, 20 et 21 de Bobo-Dioulasso. Aboubacar 22 ans, Achille 20 ans et Sidiki 18 ans, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, traîneront pendant longtemps ces multiples « haramouya » et autres malédictions proférés à leur encontre par les fidèles d’Allah.
Le butin saisi des mains de ces trois malfrats et les outils utilisés par ces jeunes pour défoncer les portes des mosquées

Lesquels ont dû se frotter les yeux à plusieurs reprises avant de se convaincre de cet incroyable spectacle qui s’offrait matinalement à eux dans leur mosquée. Des bouteilles vides de liqueur jetées pêle-mêle et des déchets humains exposés par endroits.

Aboubacar, Achille et Sidiki sont passés par là. Le commissaire Songné Oumarou raconte. « Les trois jeunes dont il est question dans cette affaire avaient la fâcheuse habitude de s’introduire nuitamment par effraction dans les mosquées. Leur premier objectif était d’abord de faire main basse sur les caisses contenant les contributions volontaires pour les dépenses courantes et l’entretien des lieux ou encore le matériel de sonorisation. Et c’est lorsque les trois larrons ne trouvent pas d’argent dans la caisse qu’ils se permettent de souiller la mosquée en y abandonnant les bouteilles de liqueur qu’ils ont auparavant vidées pour ensuite laisser leurs excréments ».

C’est au total neuf mosquées dans l’arrondissement de Konsa qui ont reçu la visite de ces trois profanateurs. Lesquels ont également investi des kiosques et des boutiques pour y dérober du matériel et autres marchandises. Le butin qui a été présenté à la presse se compose de bouteilles de gaz, d’appareils de musique, d’amplificateurs ainsi que de divers produits.

L’annonce de leur arrestation a pratiquement fait l’effet d’une bombe dans les milieux islamiques de la ville de Sya. Des fidèles d’Allah visiblement soulagés d’apprendre que les auteurs de ces œuvres infâmes dans leurs lieux de culte sont entre les mains de la police et qu’ils auront à répondre des sacrilèges dont ils se sont rendus coupables.

Jonas Apollinaire Kaboré

L’Observateur Paalga

Messages

  • Pauvre Allah maintenant les gens ont pris coeur ton baga baga est fini si tu ne fais pas recours a tes criminels poseurs de bombes et coupeurs de tetes dont tu inspires tu es nul

    • acculturé qui fait certainement la honte de ses parents, de sa communauté de croyants

  • Pauvre Allah maintenant les gens ont pris coeur ton baga baga est fini si tu ne fais pas recours a tes criminels poseurs de bombes et coupeurs de tetes dont tu inspires tu es nul

  • Quand je regarde ces jeunes je ne peux m’empêcher de rire. Ils ont des regards à la limite de la surprise comme s’ils allaient dire que ce n’est même pas grave ce qu’ils ont fait.

    De vrais petits voyous. Je pense que si ces jeunes vont en prison, ils vont devenir de grands brigants à leur sortie.

    • Bonne analyse.
      On voit bien qu’ils ne cavent pas la gravité de leurs actes.
      Et toi journaliste.pourquoi avoir mis leurs photo .C’est vous autres qui transformez les enfants en grands bandit.Honte a toi

  • on va tout voire ici !!!

  • C’est bien que ces jeunes soient mis aux arrêts et je suis sûr que les différentes malédictions faites par les fidèles musulmans ont facilitées leur arrestation.
    - Messieurs de la rédaction de l’observateur,je pense vous n’aurez pas du publier leurs photos car pour le moment ils sont présumés innocents.
    Quand il s’agit des grands bandits,des coupeurs de tête et autres vous ne montrez pas leur photos.Mais quand il s’agit des petits voleurs,vous vous empressez de publier leurs photos.Revoyez donc votre manière de travailler

  • On aura tout vu dans ce pays là !!!! Ce n’est pas vrai du tout ce que j’ai lu.Non non et non. Depuis quand on s’en prend à un lieu de culte de cette façon là ? Comme Dieu est bon il va leur pardonner. il faut les punir trèèès sévèrement !

  • ils sont autant pires que des coupeurs de route.Il faut que les éducateurs et les parents redoublent d’ardeur. Car un enfant quia bénéficié de la moindre éducation réligieuse, aura la crainte de Dieu et n’aura jamais en tete la profanation d’un quelconque lieu de culte.A travers les noms, ils sont de deux religions différentes dont celle qui est profanée. Vraiment dommage que l’on soit arrivé à confondre un lieu de culte à une poubelle.C’est une situation à prendre déjà avec beaucoup de tact pour ne pas embrasé notre pays par des fanatiques irréfléchis.Que Dieu bénisse et protège le Burkina

  • Arrêtez de publier les photos des personnes mises en cause dans des délits.
    Je ne sais pas où est-ce que vous avez été formés en tant que journalistes. C’est sidérant et lassant de devoir vous enseigner chaque jour qui passe votre propre métier.

  • Pourquoi ne pas avoir mentionné l’âge des jeunes ! Ca me semble être des gamins ! La société qui les a engendrés et éduquer est bien plus coupable à mon avis !

  • est ce que le destin existe ? ON NE SAIT PAS POURQUOI DIEU LES A POUSSE A FAIRE CELA.

    • Pauvres petits délinquants, désormais exposés tels des bêtes de foire par une presse aux ordres et avide de vendre du papier !
      Bien sûr l’acte de profanation est condamnable. Mais la publication des photos par la presse équivaut à un appel dangereux au lynchage public ou à la charia dans un pays qui en n’a pas besoin ; et où pourtant et paradoxalement, des criminels de grande stature dorment tranquille.

  • C’est pas la peine de les incarcerer ! Il faut juste les remettre a la communaute musulmane. Ils ne vont pas les tuer, mais je suis sure qu’ils ne repeteront plus jamais ce qu’ils ont fait. C’est peut etre ce qui leur a manque pour commencer.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés