Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le monde a l’habitude de faire de la place à l’homme dont les paroles et les actions montrent qu’il sait où il va.» Napoleon Hill

Vertu des plantes : Ntomono, un arbre à écorce anti-hémorragique

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 29 mars 2012 à 02h22min

Le jujubier est comestible, ses fruits frais et secs sont utilisés dans la préparation de boissons, de gâteaux. Riches en vitamines A et C, ils sont vendus au commerce. En médecine, les feuilles du Mugunuga ou Muguninga (en moore) soignent les plaies, l’abcès. L’écorce est reconnue pour son efficacité dans les soins contre l’hémorragie. Quant à ses racines, elles sont utilisées pour soigner la syphilis, la diarrhée, et la fièvre. Outre cette vertu, on extrait dans les fruits un poison pour poissons. Le jujubier a un bois utilisé pour la fabrication de meubles (lit) et le chauffage. Il produit aussi du tanin. C’est une espèce fourragère plantée sous forme de haie vive et de brise-vent. Economiquement, les fruits du jujubier constituent une source de revenus en milieu paysan. Cependant, les fruits et les feuilles comportent de nombreux parasites.

Le Ntomono des Dioulas est un arbuste de 4 à 5 mètres de hauteur. C’est une espèce qui peut atteindre 12 mètres de haut. Le bois du Ntomono résiste aux termites. Très répandu en Afrique semi-aride, il préfère les sols sableux, rocheux, les champs et les rives. La floraison du jujubier a lieu d’octobre à janvier. Les fleurs sont des cimes jaunâtres de 4 mm. La fructification du Mugunuga est de 80 à 130 kilogrammes par arbre et par an. Les fruits sont des dupes rondes rouge brun comportant une graine. L’espèce a pour habitat les savanes sahélo-soudaniennes à soudaniennes.

Au Burkina, on rencontre la plante dans toutes les régions. Le centre des semences forestières a maîtrisé la technique de production de l’espèce en pépinière. Il a entrepris un programme d’amélioration à travers le greffage. Le nombre de graines par kilogramme est de 17 000 avec une disponibilité d’essai de provenance de variétés améliorées.

Antoine AKOANDAMBOU (akoantoine@yahoo.fr) : Collaboration CNSF (
cnsf@fasonet.bf)

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
ONG Mwangaza action : En finir avec le mariage d’enfants et l’excision dans la Gnagna
Enregistrement des naissances : Entre disparités et difficultés, le Burkina veut inverser la tendance
Vie carcérale : Un vent de liberté dans les cellules de la MACO
Éducation : La Fondation Orange offre un lycée scientifique d’excellence à Darsalamy dans les Hauts Bassins
Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril
Université Nazi-Boni de Bobo : Des journées pour inculquer le goût des maths chez les lycéens
Complexe scolaire Sainte famille : Une journée des parents pour « bien connaitre » son enfant
Ministère des Transports : Des réflexions pour une meilleure implication des femmes dans le département
Burkina : Le Programme national du secteur rural dresse son bilan
Droits successoraux au Burkina : L’AJPO veut mettre fin aux spoliations des femmes
Bobo-Dioulasso : Les vendeurs de pièces détachées demandent la suppression de la Brigade mobile du commerce
Agence Générale de Recrutement de l’Etat : Des nouveaux directeurs officiellement installés dans leurs fonctions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés