Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

mercredi 28 mars 2012 à 04h16min

Du 6 au 9 février dernier des experts se sont rencontrés en Afrique pour se pencher sur l’exploitation des mines et leurs contributions au développement. Ce Salon des mines a rassemblé 7 200 décideurs miniers. Ils sont parvenus à la conclusion que l’exploitation des ressources minières ne profite pas aux africains. Le Burkina qui est entré dans le cercle des pays miniers et présent à ce Salon vit le pillage. En 2011, L’Institut Fraser, un cabinet canadien spécialisé dans l’étude économique, a classé, dans sa dernière enquête annuelle (2010-2011), le Burkina Faso au 6e rang en Afrique en terme de potentiel minier.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’institut a déclaré qu’environ un cinquième de la surface du Burkina Faso repose sur des ceintures de roches vertes, un environnement géologique similaire à celui des pays voisins du Ghana et du Mali. Au cours des cinq dernières années, sept nouvelles mines d’or ont été mises en production au Burkina Faso. Aujourd’hui, avec ce boom minier le Burkina rivaliserait avec ses voisins notamment le Ghana et le Mali. Depuis 2009, le produit d’exportation dominant est l’or détrônant ainsi le coton qui était resté pendant longtemps le principal produit exporté. Selon les chiffres publiés par les sociétés minières la production d’or qui atteignait 5,5 tonnes en 2008, s’est élevée à 11,7 tonnes en 2009, générant des recettes d’exportation de 177 milliards de francs CFA et une contribution au PIB de l’ordre de 4 % ; contre 121 milliards de francs CFA pour le coton.

La production d’or au Burkina Faso devrait augmenter de 32% en 2011 et s’établir à 33,7 tonnes contre 25,6 tonnes l’année précédente et 11,7 tonnes en 2009, selon le ministère en charge des Mines. Mais ce boom minier ne parvient pas à profiter au pays encore moins aux populations locales. Selon le Sénégalais Mouhamadou Niang de la Banque africaine de développement (BAD), le continent africain détient plus du tiers des réserves mondiales de minerais. Une proportion qui monte à plus de 70 % pour certaines ressources comme le fer, le manganèse, le platine ou le bauxite. Malgré ce potentiel, l’Afrique représente moins de 10 % de la production mondiale minière. Les participants ont dénoncé la faible production et surtout les évasions fiscales et le pillage des mines africaines. Le Ghana par exemple produit de l’or depuis près d’un siècle. Et en dépit de cette longue expérience, les mines pèsent moins de 2 % dans l’économie nationale.

En RDC, l’un des pays très riches en ressources minières en proie à des guerres et au pillage, l’activité minière ne contribue qu’à 3,6 % du PIB et n’a injecté que 274 millions d’euros dans les caisses de l’État en 2007. La production de la compagnie katangaise Gécamines est passée de plus de 450 000 tonnes de cuivre à la fin des années 1980 à 21 000 t en 2011. Son voisin Zambien, avec sa « ceinture de cuivre », ne fait pas mieux. Le secteur minier ne représente que 1,3 % de son économie, tandis que les recettes minières n’ont rapporté que 367 millions d’euros en 2008, avant l’instauration de nouvelles taxes. A la capitale Zambienne Lusaka, les techniques d’évasion fiscale des groupes Glencore et First Quantum, ont défrayé la chronique en juin dernier. Même l’Afrique du Sud, l’un des pays du globe les mieux dotés en minerais (avec des réserves valorisées à 1 900 milliards d’euros) n’est pas épargnée. Ses revenus miniers diminuent chaque année. Dans les années 1970, les mines contribuaient à 21 % du PIB et à plus de 600 000 emplois. Une contribution qui est passée à 6 % du PIB avec 400 000 salariés. Face à cette situation tous les pays qui ont pris part à ce salon ont demandé des révisions des codes miniers et des audits des contrats en cours d’exécution.

Les États veulent augmenter les taxes et royalties, bénéfiques pour les caisses publiques, mais pas seulement. Sous la pression des populations, notamment en période électorale et surtout de la Banque Mondiale, leur objectif prioritaire est de favoriser l’emploi, la sous-traitance, les infrastructures et la transformation locale. Pour parvenir à leurs fins, en pesant sur la stratégie des miniers présents sur leur sol, les États prennent des actions dans le capital des sociétés minières. À Bamako les autorités entendent faire passer leur participation de 15 % à 25 %, tandis qu’à Conakry l’État s’adjuge 15 % d’actions gratuites.
Franck Régis Tapsoba

MUTATIONS N. 7 de mars 2012, Mensuel burkinabé paraissant chaque 1er du mois (contact : Mutations.bf@gmail.com)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 mars 2012 à 06:25, par Tapsoba
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    Trop facile de jeter la pierre sur les sociétés minières que de se mettre en cause.Car l évasion fiscale ne serait possible sans la complicité des régimes corrompus qui se soucient plus de leur panse que de leurs peuples.Remarquez que l Afrique de sud en 1970 était entre les mains du régime d appartheid lorsqu elle profitait mieux des revenus des mines.Pourquoi cette tendance est revue à la baisse maintenant que les noirs sont au pouvoir ? Quid de la RDC dont les dirigeants tout comme les rebelles autre fois ,ont fait des richesses du sous-sol, leur propriété privée.À ce propos, un journaliste anglais a révélé récemment que Kabila fils au pouvoir depuis à peine une décénie a amassé plus de cinq fois de fortune que Mobutu en 30 ans à la tête du pays ,pourtant était considéré comme le dirigeant le plus riche du continent noir.Il fustigeait l attitude de son gouvernement qui continue malgré tout d apporter de l aide à ce pays qui a les moyens de s auto-suffir.Quel paradoxe !!

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 08:54, par Aliende
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    Bel article avec de bons exemples et références.
    En fait, les populations pensent, à tort ou à raison, que nos gouvernants sont responsables de cette situation. Car si l’Etat exige de bons cahiers de charges et procède à des évaluations et contrôles réguliers, les compagnies n’auront d’autres choix que suivre les règles.
    Un éminent penseur africain disait que le développement dépend non seulement des richesses mais aussi du contexte ; la bonne gouvernance attire le développement.
    Dirigeants africains si vous aimez vos pays et votre continent, l’émergence, de l’autre, est assurée !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 09:50, par le Burkinabè
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    que l’or du Burkina soit pillé par les miniers, n’est qu’un secret de polichinelle. Notre or sert à enrichir les les propriétaires des sociétés minières et quelques hommes politiques de haut niveau. On connaît ça.
    Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi Salif Kaboré, ministre des mines a eu la légion d’honneur française ? (je ne me rappelle plus exactement le titre de la décoration)
    Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 11:50
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    Un titre accrocheur pour un contenu creux...dommage pour cet article

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars 2012 à 18:33
      En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

      ne cherche pas a trop comprendre et retiens seulement que notre sous sol est bradé aux sociétés étrangères avec la complicité de nos gouvernants. c’est aussi simple a comprendre et c’est ça la vraie vérité mais l’or comme le pétrole sont épuisables et quand ils auront tout pillé,volé il nous reste les yeux pour pleurer avec la merde comme la pollution que ces sociétés nous auront laissé et pour les générations futures

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 12:06, par Salowmoon
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    Au vu du titre, j’ai foncé sur le lien et ... grande fut ma déception quant au contenu. C’est comme si on intitulait la constitution burkinabè "charte politique des mossé". Tout ça pour dire que cet article est un attrape-nigaud.

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars 2012 à 20:17, par sanya
      En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

      Cher Monsieur, l’ideal pour un artcicle c’est de faire passer un message.A mon avis, l’idée générale vehiculée merite qu’on s’y attarde car c’est écoeurant toute cette histoire de ressources naturelles qui ne profitent qu’à une minorité.
      Au délà de cet article, nous, jeunes du Faso avions la lourde tache de corriger cet tir c’est-à-dire A CESAR CE QUI EST A CESAR.
      Reveillons nous et marchons vers la liberation du pays toujours colonisé par les puissances étrangères.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 12:15
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    Vous ne savez pas que tous les troubles, la dictature en Afrique ; toutes les politiques exterieurs des pays Europeen et Americain vise à maintenir ce etat de fait.
    L’exploitation de l’Afrique ne sais jamais Arreté.
    L’assinant les panafricanistes tel que Sankara, Lumuba, etc... sont lié à cet etat de fait.

    Vous penser que les blanc qui pilulles en Afrique pour soit disant nous aider a travers tous les domaine sont en faite des voutours qui ne cherche qu’a nous pillez.

    Reveillez- vous !!!!
    Prenez les armes contres les gouvernements europeens et Americains. contre l’imperialism tentacullaire !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 12:19, par koana
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    ce qui est sure,le sous sol du Burkina est très riche en or. il y a l’or dans les quatre coins de notre pays.tout le monde sait que ce métal précieux si il est bien gérer apporte du bonheur mais s’il est mal gérer c’est le malheur à outrance.les quelques années d’exploitation du métal jaune dans notre pays ne donne pas un bilan positif.l’État pouvait,plus devait organiser des nationaux pour exploiter notre or en ce moment, même s’ils volent ça reste chez nous. au lieu de laisser les autres venir faire l’exploration,nous donner la teneur et pire d’exploiter en imposant leur vision de la gestion de notre patrimoine,notre héritage.l’État peut toujours se rattraper en revoyant la manière de signer les contrats.ces richesses,le bon Dieu l’a donné en premier aux populations (pays)qui y vivent d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 15:25, par kdg
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    c’est juste un dile organisé entre nos chefs d’états et les entreprises minières. mais la population ne dors pas.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 16:04, par Ib
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    Pufff ! Titre attrayant mais des commentaires généraux. Des présentations de chiffres officiels que l’on sait faux. Il aurait fallu comparer ces chiffres officiels aux chiffres réels que vous auriez obtenus et tirer les écarts pour nous donner une idée sur ce qui ne rentre pas dans les caisses publiques. Près du tiers de l’article est consacré à l’Afrique en général. Moi en tout cas, je suis resté sur ma fin. Il faut réécrire un autre article avec des informations et analyses plus pertinentes.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 17:44, par tigré
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    pauvre Faso.toujours a 10%

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 19:50
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    Si les autorités n’y prennent garde le secteur minier va engendrer de graves crises sociales en Afrique. Allez s’y à Essakane vous allez mieux comprendre l’amertume de la population. c’est un vrai système de pillage.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars 2012 à 00:39, par réveille toi avant qu’il ne soit trop tard
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    on a pas besoin de se rendre dans des salons pour savoir que l’activité minière ne profite pas aux peuples africains. il suffit de regarder l’état désastreux de tous nos pays africains riches en ressources naturels. Au lieu d’être des exemples de développement au contraire ce sont dans ces pays que sévit la plus grande des pauvretés. et tout ca pourquoi ? parce que nous avons des dirigeants corrompus qui ne pensent qu’à leur ventre et qui servent les intérêts des pays occidentaux. Ces mêmes dirigeants lorsqu’ils constatent que les populations se rebellent et veulent jouir des terres qui leur reviennent de droit on a vite fait de les traiter de « rebelles ». mais ce qu’on omet de dire c’est le pourquoi d’une telle rébellion ? C’est facile de spolier le pauvre paysan de sa terre et de la donner à une société minière qui viendra tout polluer et piller sans se demander de quoi vivra ce dernier. On ne se rebelle pas parce qu’on a rien à faire ou parce qu’on est content. les peuples africains ont compris qu’il nya que ce moyen qui peut obliger les dirigeants à faire des efforts. Malheureusement ces dérapages causeront des torts à tous. il faudrait aussi que la communauté internationale arrête de faire l’autruche. comment peut-on prôner un développement et son contraire ? comment vous voulez que l’extraction minière profite aux africains si vous ne laisser pas aux africains eux mêmes le soins de fixer un code minier qui leur est favorable ? si ce n’est pas le Fmi qui impose des restrictions stupides, c’est la banque mondiale. si aujourd’hui le secteur minier ne profite pas aux africains c’est à cause de cette même banque mondiale qui a obligé bon nombre de pays africains à appliquer le code minier dont ils disposent today. il convient donc aux africains que nous sommes de nous réveiller et de faire entendre nos voix et d’obliger les dirigeants à nous servir et non à servir ces colons car c’est nous qui vivons dans la misère. Qui ne dit rien consent comme on le dit.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars 2012 à 01:23, par Tanga
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    Il faut renégocier les contrats miniers. C’est un véritable pillage du pays. Si les gouvernants ne sont pas complices de la situation qu’ils arrêtent ce pillage. Autrement ils auront à repondre devant l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2012 à 09:58
    En réponse à : Economie : L’or du Burkina pillé par les sociétés minières

    mines d’afrique

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 09:37, par HAZEM Zahra
    En réponse à : exportation de l’or au maroc

    Bonjour,
    je cherche des vendeurs de l’or en gros qui sont intéressés à exporter l’or au maroc je suis en contact avec des commercants de l’or ici au maroc.
    pour toutes informations contactez : zahrahazem@gmail.com

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés