Mali : Un colonel touareg nous a dit...

jeudi 9 février 2012 à 03h02min

Le 17 janvier 2012, des hommes solidement armés ont attaqué des cantonnements militaires à Manaka, Adaramboukaré et Tessalit, trois localités sahariennes du Nord-Mali. Depuis, les combats se font âpres. Même s’il est difficile de dresser aujourd’hui un bilan fiable, ce, d’autant plus que chacun des belligérants donne plus ou moins des chiffres en deçà de la réalité du terrain, le doute n’est plus de mise : les morts se comptent par centaines et les réfugiés par milliers dans les pays voisins. Hier, en fin de matinée, nous avons rencontré dans notre capitale un des ténors de cette rébellion : il s’appelle Hassane Ag Mehdy, il est officier de l’armée malienne et porte fièrement son grade de colonel. Pour lui, contrairement aux idées reçues, le nord du Mali n’est pas occupé seulement par des Touaregs, mais aussi par des Peulhs, des Sonraï et des Arabes, qui se sentent marginalisés, délaissés, abandonnés à leur propre sort par l’Etat central : dans le septentrion malien, à en croire notre interlocuteur du jour, il n’y a ni infrastructures socio-éducatives, ni routes, ni eau, rien !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Bref, les habitants de cette zone ne se sentent plus Maliens. « Et la solution passe par l’indépendance du nord du Mali qui occupe les 2/3 du territoire ».
Entretien exclusif.

Peut-on connaître qui est le colonel Jimmy ?

• Je m’appelle Hassane Ag Mehdy, dit Jimmy, le Rebelle pour les intimes. Je suis colonel de l’armée malienne. Je vivais au Burkina, mais après les Accords de Ouagadougou de 1990, j’ai regagné mon pays, le Mali. Mais comme vous le savez, depuis quelques jours dans le nord du Mali, je suis devenu une cible. C’est pourquoi je suis revenu au Burkina.

Quelles fonctions avez-vous occupées dans l’armée malienne ?

• Dans l’armée malienne, j’ai assumé tous les commandements, de commandant du premier escadron jusqu’à commandant de région. C’est le plafond. J’ai servi aussi comme officier au Liberia durant la guerre que ce pays a connue.

Dans quel cadre séjournez-vous au Burkina ?

• Je suis ici au Burkina pour des raisons évidentes. Comme je vous le disais tantôt, les derniers développements au Mali (Nldr ; la rébellion touarègue) ont fait que j’étais devenu une cible. Alors, j’ai décidé de trouver refuge quelque part. Mon choix a porté bien naturellement sur le Burkina Faso où je vivais, je vous le disais, bien avant les Accords de Ouagadougou dont je suis un des signataires. Je fais partie des derniers à avoir quitté le Mali.

Vous dites que vous étiez devenu une cible. Qu’est-ce qu’on reproche au colonel que vous êtes ?

• Ce n’est pas à moi seulement qu’on en veut, mais à toute la communauté touarègue et arabe. C’est devenu une guerre de couleurs. On a brûlé et cassé des pharmacies, des domiciles de conseillers du président, de ministres, etc.

On sait que vous avez été un élément actif de la rébellion touarègue au Mali dans les années 90. Qu’en est-il aujourd’hui ?

• J’ai participé activement à la rébellion de 1990. J’étais même chef de guerre et contrôlais toute une zone. Je n’ai pas participé aux accords de Tamarasset ni à ceux du pacte national. Après 1990, j’ai rejoint les rangs de l’armée régulière, mais aujourd’hui, je suis de nouveau dans la rébellion.

Depuis une cinquantaine d’années, il y a toujours eu des remous dans cette partie du pays. Peut-on savoir ce que les Touaregs réclament exactement ?

• Vous savez, le problème touareg n’a pas commencé hier. Il date de 1963, mais jusqu’aujourd’hui, il n’a toujours pas trouvé sa solution. Les autorités maliennes n’ont jamais pris à bras-le-corps ce problème. Pire, on a même l’impression qu’on recule. Comment pouvez-vous comprendre que le Nord-Mali, qui représente les 2/3 du territoire avec un million de km2 et environ deux millions d’habitants, soit laissé à lui-même ? Pas d’eau, pas d’infrastructures socio-éducatives, pas de routes... Rien ! Quand vous arrivez dans cette partie du Mali, vous avez l’impression d’être dans deux pays différents. C’est inadmissible. Vous savez, le Touareg est un homme à la foi simple et compliqué. Les seules choses qui comptent à ses yeux, ce sont sa dignité et sa culture, en un mot, la considération. Si vous touchez à l’un de ces éléments-là, vous allez le croiser sur votre chemin. Aujourd’hui les populations de cette région, qui regroupe les Touareg, les Arabes, les Sonraï et les Peuls, en ont marre et veulent résoudre leurs problèmes par et pour eux-mêmes.

Mais le président ATT a quand même essayé de résoudre le problème en déliant les cordons de la bourse pour financer par centaines de milliards de F CFA des projets dans cette partie du pays !

• Vous parlez de quels projets ? Nous, en tout cas, nous n’avons rien vu. Le Nord reste comme il a toujours été, malgré les projets dont vous parlez. Nous ne savons pas où va cet argent. Vous savez, on peut fabriquer des chiffres sur papier et parler de financement de projets de développement. Il n’y a rien sur le terrain. Rien.

Avec cette crise à épisodes, on a l’impression qu’il y a comme un acharnement sur les autorités maliennes. Les rebelles auraient-ils des velléités séparatistes ?

• Je l’ai toujours dit à qui veut l’entendre. Le Nord-Mali veut son indépendance. Les quatre peuples cités plus haut vivent mal, très mal à cause de la négligence et du dédain des autres. Ils connaissent mieux leurs problèmes et sont bien placés pour les résoudre eux-mêmes. Pour nous, la résolution de ces problèmes passe par l’indépendance du Nord-Mali. Ni plus, ni moins. Nous sommes fatigués du diktat de Bamako.

La solution pour vous passe donc par la séparation ?

• Absolument. Il nous y ont obligés en créant une sorte de "nous et vous". Nous ne voulons plus vivre dans un même Etat. Nous voulons notre liberté, notre indépendance.

Difficile alors d’envisager une médiation ?

• Nous ne refusons pas de médiation. Le problème, c’est qu’il y a eu trop de négociations et aucune n’a permis de résoudre le problème du Nord-Mali parce qu’en face il y a réellement un manque de volonté. Nous n’y croyons plus tellement.

Pensez-vous que cette partie du pays dispose d’assez de ressources pour se développer elle-même ?

• Le développement, c’est avant tout dans la tête. Il faut le courage et la détermination. Après, on peut voir avec qui composer pour se développer.

Entretien réalisé par Boureima Diallo & Nankoita Dofini

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 février 2012 à 04:39, par Le sage
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Je voudrais dire attention aud president Compaore. le Burkina ne servira pas de base arriere a la rebellion touarege. Il faut renvoyer le colonel d’ou il est revenu.

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 12:57, par Kantigui
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Ce colonel veut c*l’indépendance pour quel peuple. Ces nomades ? aA certaine période de l’année il n’y aura personne à gouverner. C’est mieux de résoudre ce problème à l’ amiable au lieu de parler d’indépendance

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 04:41, par Wend yam
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Quel est le but de cette entretien. J’ai comme l’impression que les journalistes jouent avec le feu. Recevoir des refugies politique au Burkina est acceptable. Recevoir officieusement des rebelles au Burkina est encore acceptatable puisque nous en avons l’habitude. Cependant que ce colonel touareg ce revendiquant de la rebellion touareg vienne poser ses deux fesses de derriere dans un fauteille du Burkina pour expliquer le but de leur combat, est inacceptable. Le urkina soutient-il ouvertement la rebelion touareg ? quand la case du voisin brule...

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 07:17, par fongnon
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    a l’allure ou ces rebelle militaire replient au burkina je crain fort.nous ne devons pa accepte ces gens chez nous pendant qu’ils atak le mali.letat doit les metr au aret

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 08:14, par François Marcel
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Il ne faudrait pas être surpris que le Burkina soit de nouveau accusé d’être une base arrière des rebellions en Afrique de l’ouest.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 13:37
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      je crois que ce colonnel ne sait pas vraiment ce qu’il veut. il doit être au front et non pas se refugié au BF. Qui est-il vraiment. un fuyard ou un rebel en action ? il raconte sa vie passée et sa rancoeur contre ATT ouais. qu’il nous fiche la paix

      Répondre à ce message

      • Le 11 février 2012 à 01:55
        En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

        Merci chèrs frères du BURKINA pour votre soutient ,je suis malien vivant à Bamako tout ce que je dis c’est que ces rebelles ou "BANDITS"puisqu’il faut les appeller ainsi disent etre marginalisé ok mais que diront ils du reste du pays ? qui beneficie moins de subvention de l’etat que le nord ,qu’il viennent vivre avec nous pour savoir que l’on vit mieux au nord qu’au sud .Parlant de ce criminel de jimmy s’il n’avait rien à se reprocher pourquoi fuir ? à Bamako comme dans d’autres localités du Mali vivent des milliers de touaregs en parfaite harmoni avec le reste de la population ,donc qu’ils s’en aille et gare Burkina si vous gardez cet homme dangereux et sans scripule c’est pas lui c’est ATT qui a admis au seint de l’armée des individus qui ne savent ni lire ni ecrire et qui se retrouvent officié au non de la paix et que dire du pauvre militaire bambara qui pendant dix ans n’a pas le grade de caporal .Sachez que cette fois ci le peuple malien ne se laissera pas duper !!!!

        Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 08:25
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    L’hospitalité doit être régie par une règle. Comment peut-il être réfugié (de luxe) chez nous et prôner une cessation du Mali ? Blaise s’ingère dans des sales guerres qui nous servent pas. Et puis. Qui peut m’éclairer sur la présence de l’armée française au Burkina ? Les militaires français sont nombreux dans le Nord (Djibo). C’est comme si c’est leur territoire en état de guerre. je suis indigné

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 08:33, par Bidiore
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    J’espère seulement que la présence de ce colonel sur notre sol ne va pas faire de nous la cible de Bamako nous accusant de soutenir les rebelles. Vigilance !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 08:38
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Il y a beaucoup d’ambiguïtés dans cette interview. D’abord, vous nous dites que c’est un ténor de la rébellion. Puis il dit avoir du fuir. Et il ose venir au Burkina alors que des milliers de Maliens fuient les zones de combat pour s’abriter ici. Et le journaliste qui ne le relance même pas pour clarifier ses propos. Ou alors c’est moi qui ne comprend pas.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 15:02, par Pierre
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Je partage ton point de vue. L’article me laisse un peu sur ma faim. le journaliste à mon humble avis n’a pas assez "cuisiné" le colonel. et pourtant, c’était une occasion à ne pas rater.

      Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 16:58, par yasida
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      le journaliste fait sa publicité, regarde bien les photos, ce sont des photos pour lancer un chef. Nous sommes tous surpris par cet article et comment il a pu passé ne serait-ce que l’auto-censure. Ce monsieur ne peut avoir le courage d’une telle sortie et continuer de vivre parmi nous, à nos frais. Je suis plus qu’indigné.

      Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 12:01, par Boureim
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Dommage une fois encore pour le Burkina d’être accuser d’ingérence dans les affaires conflictuelles d’un autre pays.A cette allure j’ai bien peur pour l’avenir de notre cher BURKINA

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 08:46, par bouba
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Cher monsieur le FASO, ses genres d’individus, doit être livrer a son pays pour jugement.
    Depuis quand les touaregs sont hospitalières ? On les connais.
    Si vous voulez vivres en paix au Burkina, nous sommes d’accord, mais si c’est pour une base arrière de votre rébellion, alors là, vous allez quitter notre pays.
    Nous ne sommes pas là pour protéger des personnes comme vous.
    Un touareg na jamais considérer un noir comme une personne, mais plutôt comme esclave.
    PAROLE A MÉDITE.
    Vous les voyez, ils ne veulent ni travailler, ni se mêler aux autres personnes, ce sont des ethnicistes.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 13:50, par le yadga
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Mon gars tu as absolument raison ,regardez meme son alongement on sait quec’est un feneant ,peuple du Burkina soyont solidaire avec nos freres maliens qui subissent actuellement un terrorisme qui ne dit pas son nom ,du aussi a la passivite de ce ATT le faux general.

      Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 18:07, par Ayad Algerie
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Boubi,
      je pense que vous avez un grand problème avec votre propre couleur,et sa ce ne pas la faute des touaregs.
      il faut savoir qu’il existe des touaregs de couleurs foncé comme toi,et ce tout a fait naturelle,.
      je vous rappelle que les francais vous considères jusqu’à aujourd’hui comme les esclaves mais ils sont massivement chez vous donc,
      il faut voir le courage de dire au touaregs, puisque vous avez un probleme avec les noirs maliens donc automatiquement vous aurais meme probleme avec nous !!!
      ce une comportement pirment raciste.
      donc je m’adresse à tous les touaregs à rejoindre leurs frères dans le hoggar et Ajer en Algérie et vous êtes le bien venu.

      Répondre à ce message

      • Le 10 février 2012 à 03:51
        En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

        Quel francais nous prend pour des esclaves ? Et si c’etait vrai, alors nous n’ allons pas accwepter que des pas francais, malades de leur peau nous traitent comme des kalouchs. Le berbere /Touareg aimerait tant etre comme l’ arabe qu’ il est traite le noir pire que l’arabe. VBereberes et arabes sont des vrsais racistes ert je soutiens nos freres maliens. Disparaissaissez dans vote desert brulant du Sahara. Georges Ouedraogo le Gandaogo National va dire, Mounafica, legm kien weongo. Repartez dans votre broussse ou du moins dans vos sables mouvants et bien chauds.

        Un Noir fier de l’ Etre.

        Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 19:36
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      as tu vu la couleur de leur peau.........

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 08:46
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Encore le BF !
    Après avoir servi de base arrière pour les rebelles liberiens, ivoiriens, maintenant c’est nos amis du nord Mali. A quel jeu notre pays joue ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 08:57, par Donmozoun
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Je rêve ou quoi ? Qu’est ce que le burkina a abrité quelqu’un qui se reclame clairement Rebelle, chef de guerre ? je ne suis pas expert en dipômatie mais je sais que c’ette présence au Burkina ne doit pas du tout être bien perçu du côté du Mali. Ce Mr ne passe pas ses journées à prendre du thé ou à dormir, il est très actif et qui dit chef de guerre dit stratège. il est ici et il tire des ficèle. Je crois que nous devons rapidement revoir notre copie. Qu’est ce qui peut advenir aux burkinabè vivant au Mali si de petits esprits instrumentalisent les populations en mettant en cause le Burkina comme base arrière des rebelles ? Faisons attention !!ca n’arrive pas qu’aux autres.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 08:59
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Je dis tout suite à nos autorités, il faut expulser ce monsieur du Burkina. Il ne faut pas lui permettre de destabiliser le pays frère du Mali à partir du Burkina. Pas de base arrière de cette rebellion au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 09:04, par Le révolté
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Du n’importe quoi. Ces gens là sont paresseux et associables. Voyez les massacres qu’il ont perpétrés au Nord Mali. Celui là n’est qu’un espion à la solde des Touaregs qui bientôt voudront s’attaquer au Niger et au Burkina. Pourquoi fuir ton pays si tu es innocent. A quoi sert-il de décapiter de jeunes militaires et de balancer les images sur le net ? Sans vouloir prôner la violence comme réponse à la violence, j’avoue que je comprend bien la réaction de la population malienne à ce manque d’humanité. Il est temps que les tueries cessent et que continuent les négociations.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 17:45
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Ils ne sont pas asociables. Ils ne ne sont pas seulement asocial comme leurs chameaux. Il sont insociables et pleins d’ eux- memes comme un oeuf. Apres le Mali, ca sera le Burkina. Nous on les attend de pied ferme. Il faut que le Burkina apporte de l’aisde a nos freres maliens qui ont besoin d ;’autre chose que cette guerre injuste. Ifo balima tchiew ani musow.

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 09:39
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Attention à ce que le Burkina ne soit pas une base arrière de rebellion malienne.

    Le Mali ne mérite pas cela de la part du Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 09:40, par b
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    C’est vous même qui avez détourné l’argent destiné au développement du nord mali le Gouverneur de cette région est un ancien chef rebelle. ATT vous a fait confiance et vous lui récompensé en monnaie de singe. Notre pays doit faire attention à ne pas continuer à recevoir des rebelles. Après la CI, le Liberia il ne faut pas que le Burkina soit impliqué dans cette rébellion. Nous savons comment nos compatriotes ont été traités en CI. Alors ce monsieur doit être expulsé de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 09:55, par almeda
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Trouillard tu fais bien de te réfugier car tu sais que seule la bravoure et le labeur payent au Mali. A croire qu’on peut se beurrer dans l’opulence sans sueur restes dans ton coin vaurien.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 10:26, par nebil
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    L’Afrique ce continent ne cessera pas d’étonné le monde tout est contraste dans ce continent le sous sol riche mais peuple pauvre crevant de faim. pendant que les autres s’unissent l’Afrique se brise en petit morceaux hier le Soudant aujourd’hui voilà le Mali. La pauvreté intellectuelle semble prendre le pas. Dans ce contient être pauvre rime avec être bête.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 17:18, par Marx
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Cette interview venant de L’OBS, c’est que Kossyam est au courant de la présence de ce "rebelle" chez nous. Et c’est ce qu’il faut craindre !! Sinon comment accepter d’héberger un rebelle de surcroit Colonel (déserteur) qui affirme fièrement appartenir à la rebellion ? Cela a fini par convaincre que les Ivoiriens avaient raison quand ils accusaient le Burkina de parrainnage du MPCI.
      Le Blaiso doit ouvrir l’oeil et le bon car la zone qu’ils revendiquent inclue une partie du Burkina. Expulsez cette vermine avant qu’elle ne contamine ce qui reste de Touaregs (Tamacheks) au Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 10:56, par rachel
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Lol !! on dirait la situation de la CI, ça a commencé com ça et finit com on l’a vu !!
    ne t’inkiète surtout pas la FRANCE, la grande FRANCE, viendra à ton secours en bombardant le palais de ATT, elle est très forte ds ce genre de comportement. Vive la mali
    le dimanche à bamako, c’est la rebellion..

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 11:06
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Bonjour,
    Cet article est un tissu de mensonges.
    Il est révélateur de l’ampleur de la campagne de désinformation et d’intoxication entreprise par les leaders de la rebellion. Je devrais dire les bandits,car ils ne sont rien d’autre que des bandits, qui vivent de rapine et de brigandage.
    Contrairement à ce que ce colonel d’opérette raconte, l’Etat s’est saigné pour mettre les trois régions du nord à hauteur des autres regions du pays.
    Ce que veulent les bandits, c’est monter dans des 4X4, parcourir le désert avec la kalach et faire Zorro.
    Je crois que le Colonel rebelle se trompe d’époque ; en plus, il est foncièrement malhonnête quand il dit que l’Etat ne fait rien pour le Nord.
    Il ne sert à rien d’investir dans une zone quand vous êtes convaincu qu’ils viendront tout détruire, enlever les véhicules des Projets, braquer leurs services, fuir avec la paie des travailleurs, etc.
    Quand on débarque dans un centre de Santé, comme à Anderaboukane, pour tout saccager ; quand on va démolir les structures des sièges de services en construction...ce n’est rien d’autre que du banditisme.
    Il faut que le Colonel bandit et ses comparses sachent qu’ils ne représentent pas les Touaregs, qu’ils ne peuvent parler en leur lieu et place. Leur motivation est claire et nette : créer une zone de non-Etat et de non-droit au Nord pour pouvoir se livrer à leur juteux trafics. Rien d’autre !
    Leurs basses manoeuvres échoueront. Le Mali ne sera jamais démembré. Qu’ils se le tiennent pour dit !
    A bon entendeur, salut !
    André

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 11:08, par Bouda ZHN
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Se refugier au Burkina, pour raison de sécurité, c’est normal. Mais se réclamer rebelle actif et rester au Burkina, ce n’est pas normal. Ce gars doit être renvoyé d’où il vient. La Burkina ne doit pas être la base arrière des rebelles. Où se trouvent les relations de bon voisinage, d’amitié et de fraternité avec le peuple malien si notre pays est la base arrière des rebelles qui sont responsables de tueries et d’attaques à mains armées, et parfois de concert avec AQMI ?
    J’en suis franchement révolté

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 11:10, par Pathé
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    9a n’arrive pas qu’aux autre, je demande aux autorités burkinabè d’arrêter d’hébergé es rebelles de ces voisins rien ne justifie la rébellion touareg actuel par conséquence l’Etatt burkinabé doit arrêter tous ces responsables qui sont sur son territoire et les remettre à la justice malienne

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 11:42, par karebo
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Il y a deux choses à faire dans de telles situations : soit le Burkina le remet aux autorités maliennes, soit il le demande de quitter au plus vite notre pays car le Burkina ne peut servir base-arrière pour combattre un de nos voisins. A lire ce monsieur, il n’est rien d’autre qu’un séparatiste, pourtant c’est quelque chose que tous les africains doivent combattre. Si l’on l’encourage, un jour nous serons confrontés à ce même problème et ce sera au tour des voisins de se vanger sur nous. Il est inévitable que nous vivrons une situation désastreuse car ça n’arrive pas qu’aux autres. Sachons prendre la position la plus juste. Bonne journée

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 11:47, par indjaba
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Moi je serai un peu hors sujet. Une société de la place fait la promo d’une bière et attire des milliers de Ouagalais pendant les matchs de la CAN 2012. Le problème est que cette société n’a prévu ni de toilettes ni des pissoirs pour ses milliers de clients. Conclusion , lors de mi-temps les hommes et les filles prennent d’assaut les espaces vides, les rues et les devantures des habitations des riverains. En ce moment tu entends partout tchaaaaaaaaa c’est les hommes qui pissent debout et les femmes qui le font accroupies mais les genres le font surtout au même moment et cote à cote. J’interpelle le maire de Ouaga, le MATDS et le ministère de l’environnement sur cette question qui touche à l’environnement et aux meurs. Qu’il impose à la société de trouver des latrines artificiels mais s’ils ne font pas , indjaaabaaaa.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 11:52, par indjaba
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Moi je serai un peu hors sujet. Une société de la place fait la promo d’une bière et attire des milliers de Ouagalais pendant les matchs de la CAN 2012. Le problème est que cette société n’a prévu ni de toilettes ni des pissoirs pour ses milliers de clients. Conclusion, lors des mi-temps les hommes et les filles prennent d’assaut les espaces vides, les rues et les devantures des habitations des riverains. En ce moment précis si tu es dans les parages, tu entends partout tchiaaaaaaaaa, piyiiiiir c’est les hommes qui pissent arrêtés et les femmes qui le font accroupies mais dans tous les cas les deux genres le font surtout au même moment et cote à cote. J’interpelle le maire de Ouaga, le MATDS et le ministère de l’environnement sur cette question qui touche à l’environnement et aux meurs. Qu’ils imposent à la société en question de trouver des latrines artificielles mais s’ils ne font pas, indjaaabaaaa.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 12:01, par SEKOU
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    L’interview est incomplet ! il fallait lui poser la question de AQMI, où quel est le rapport avec leur révendication séparatiste ? Et puis quel est le rapport avec les autres rebellions touaregs en Mauritanie et au Niger ? Je suis convaincu que ceux-ci sont plutot des terroristes et non des indépendantistes !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 12:22
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Suis Burkinabé résidant à Bamako.Un vrai choc de voir ce monsieur bien installé au BF ; avez-vous bien compris son parcours ?c’est l’armée malienne qui lui a tout donné et appris !par souci de les(touareg) intégrer, par souci qu’ils ne soient pas marginalisés et voilà le prix !Ils égorgent, eventrent et tuent les militaires maliens et souvent quand le sadisme est au rendez-vous, ils les castrent.
    Leçon : ATT n’a toujours rien compris, il ne faut jamais négocier avec des individus pareils !Tu lui as tendu la main , il a pris ce qu’il yavait dedans et ensuite t’as craché dans la paume ;et ce sera toujours ainsi.
    il nous parle de développement : commencez par travailler au lieu de tout attendre bêtement et lâchement du gouvernement. Les millions que vous avez investi dans les armes auraient pu contribuer au developpement du nord au lieu de vouloir une séparation à tord et à travers.Comment croyez-vous que les autres régions du Mali fonctionnent ?
    Depuis qu’on parle de plus en plus de pétrole dans le Nord, nos nordistes se reveillent et veulent une pseudo-indépendance. Ces éthnies que vous citez sont les mêmes qui se disent nobles et prennent les autres pour des parias et n’allez pas faire de la projection svp.Ce monsieur est sans pitié même envers ces frères de même "couleur" en les livrant à la colère des autres ethnies qui ne comprennent plus ce qui se passe.Et pendant ce temps notre brave est au chaud au FASO. Qu’est-ce que Blaise attend ? Si Blaise ne fait rien, prenez vos responsabilités( journalistes, élèves, étudiants, travailleurs, tous les citoyens du faso) et mettez cet individu dehors. Suivez mon regard car Ce que vous ne savez pas : bientôt il va reclamer le nord du Burkina aussi, vu que Blaise parle le même langage qu’ATT : la négociation pour réunir ces ethnies et former un Etat.
    On a bien vu qu’ils sont pas prêts a reclamer ce morceau de l’algérie tant convoité ni même celui de la mauritanie ;ils savent ce qui les attend dans ces pays.C’est tout simplement écoeurant de donner la liberté à une personne pareille de s’exprimer,vous n’imaginez pas le nombre de ses victimes ;

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 12:42, par Yaa-mâam
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    En d’autres termes ce colonel touareg a déplacé le QG de la rebellion au Burkina ? Je me demande si son statut de réfugié est compatible avec les déclarations belliqueuses et cessionnistes qu’il sert à la presse depuis notre pays.Notre pays a de bonnes relations avec le Mali et je trouve gênant que nous ayions un hôte qui se fend publiquement de tels comportements.Ce serait mieux qu’on conseille à ce mec de la boucler ou alors de retourner au front dans le nord du Mali, c’est là-bas que ça se passe.C’est facile d’engager des gens à s’entretuer et dans le même temps fuir pour aller s’asseoir avec ses galons à l’ombre, loin de là où les balles sifflent, pour faire de la diarrhée verbale.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 12:45, par le wang
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    suis multiplicitement indigné

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 12:56, par le bon citoyen
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Bonjour,
    Je pense que cette rébellion ne finira jamais. Comment voulez vous qu’on développe le désert ? Aucun pays au monde ne peut développer un désert de plus d’un million de km². Ni les états unis, ni les pays du golfe, ni les pays du Maghreb.

    Il faut que la population du Sahara se regroupe en ville pour pouvoir bénéficier d’un développement. Alors que cette population préfère vivre en groupuscules qui passent le temps à aller d’un coin à l’autre suivant les saisons.
    Il n’est pas question aussi de créer un état sans ressource, car ces gens passeront le temps à faire la guerre aux états voisins et pire à maltraiter les ethnies minoritaires tel les Sonraï, les Bella et les Peulh.

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 08:16, par Sémé1812
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      très juste ...........ce n’est pas avec une population éparpillée un peu partout au nord que le pari du développement sera réussi. ce qui est certain, l’ETAT central qu’ils accusent tant à fait de son mieux et souvent d’ailleurs au détriment des autres régions au point d’offusquer souvent les autres régions du pays ...et pour preuve je vous demande de chercher à connaître le ratio investissement par habitant au Mali et vous verrez certainement que ce sont les regions du nord qui sont de loin en tête. dans les autres régions c’est plutôt les expatriés et surtout les populations locales ,qui parcequ’ils aiment leurs regions investissent pour son développement....la première région du Mali (Kayes) en est un très bel exemple avec les sarakolés encore appelés Soninkés (de l’interieur comme de l’extérieur) qui rivalisent pour la construction d’infrastructures et la réalisation de projets économiques.
      et puis un peu trop facile de demander d’investir comme çà au nord en plein désert.......mais dans quoi au juste ??????????? la seule chose qu’on aurait pu exploiter c’est le tourisme avec comme client bien sûr les occidentaux.......et ce sont ces même séparatistes qui ont commencé à enlever des touristes au nord, quand même soyons sérieux ils vont évidemment fuir la région.
      a vrai dire ces actes relèvent d’une ingratitude notable à l’égard du peuple malien car c’est depuis qu’on parle de pétrole dans cette région que les velléités indépendantistes ont repris.......seulement les gens oublient assez facilement que les investissements réalisés jusque là ont été supportés par les population du sud de ce pays.
      soit on est Malien et on aime ce pays, soit on ne l’aime pas............sinon tout le monde le sait au Mali toutes les ethnies vivent en harmonie et cela ne date pas d’aujourd’hui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 12:58, par affranchir
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    La libye déstabilisée préparons nous à vivre des moments difficiles ;car les armes qui ont détruits la Libye circulent à nos portes et incitent à la tuerie actualisent les rébellions.Sinon comment comprendre la recrudescence brusque de la criminalité dans nos villes et campagnes comme dans nos frontières.Bravo à la france car elle trouve là un moyen "légitime" d’étendre son hégémonie et de réaliser que la françafrique ne lui permettait plus.
    A QUAND L’AFRIQUE ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 13:11, par SOMKETA
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    rebelle ? et que fait tu ici ?
    va te battre auprès des siens oui !!!!!!!!!
    mon oeil !!!
    il faudra evité d’interviewer ces genres de personne pour nous eviter des enervements.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 13:29, par bienvenu
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    que les hommes politiques africains cessent de rendre l’afrique malheureuse pour leurs appetits vorasse du pouvoir.Depuis 1963 les dignes fils de l’afrique luttent pour l’unité des peuples africains.Il est inconcevable que des individus pour quel que motif que ce soit opèrent des crimes pour justifier leurs echecs dans un monde de democratie dont les valeurs ne sont le dialogue et l’acceptations de la difference.Que ce rebelle épargne le Burkina de ce qu’il a créé au mali

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 08:43, par Sémé1812
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Mali svp et pas mali.............vous avez bien écrit Burkina et pas burkina !!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 11 février 2012 à 19:23
        En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

        N’eaie pas de coupr les cheveux en 4. Aucun malien normal dans sa tete ne doute du soutien de leurs freres burkinabe. T’accroche pas a des details ridicules. L’ heure est a la solidarite entre les deux peuples freres. Si u as tant de puch, investis ca dans le broiement de paresseux corsairs du desert qui s’appelent rebelles de Kangawad ou je ne sais meme pas trop qui endeuillent nos familles au mali.

        Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 13:40, par kenfo
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Maintenant,on va voir si Paris, Londres et Washington vont se liguer contre ATT et son Gverment, comme ils l’ont fait contre Kadaffi.
    Mais ; comment le Blaiso et le MATDS ont laissé publié une telle interview ?. Nous sommes donc une base arrière de la rébellion Malienne ? Un jour un pays voisin sera la base arrière de notre rébellion. Qu’est-ce qui prouve que ce Mr n’est pas un espion à la solde d’une force ennemie du Burkina ?.
    C’est un élément dangereux, à prendre au sérieux, si nous voulons la paix avec nos voisins. S’il ne peut pas se taire, qu’il soit simplement expulsé de chez nous. Point barre.

    Kenfo

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 13:40, par karim1978
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    C’est incroyable que ce MR ait le kilo de venir faire un interview de ce gengre dans notre pays.
    Nos autorités doivent prendre leur responsabilités et gérer le cas de ce Monsieur pour ne pas nous créer des problèmes.
    C’est son droit de reclamer son independance, mais nous preferons qu’il le fasse soit à Bamako ou au nord du Mali d’où il vient.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 13:46, par DJELIBA
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Peut-on nous dire comment le Colonnel est-il arrivé sur notre territoire et sous quel statut ?
    Le régime de BLAISE va encore nous créer des problèmes avec BAMAKO si une déclaration officielle n’est pas faite suite à la sortie médiatique du REBELLE.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 13:58, par Un qui ne comprend pas encore ...
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Quand on est refugie dans un pays, on a le devoir de reserve. Et surtout de ne pas s’exhiber dans les journaux pour raconter n’importe quoi.

    Et si on s’entete a depasser ces limites, on est objet d’expulsion purement et simplement. A moins que l’hote n’y soit pour quelque chose, dans l’attitude prolixe du refugie.

    Vivement que le Ministere des Affaires Etrangeres eclaire nos lanternes. Sinon, nous serons tentes de croire qu’il y a anguilles sous roches ....

    A bon entendeur, salut ... ou alors, a bon silencieux, merci

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 14:17
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Tout çà pour l’uranium du Nord Mali. Pauvre type.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 14:19, par johnblacksad
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Bon, ok... il se définit clairement rebelle, voir chef des rebelles.

    Les rebelles ont clairement attaqué l’armée malienne dans les récents jours. C’est bien ça ?

    Le colonnel Jimmy est-il derrière ces attaques ?

    Ce que ni moi ni aucun autre lecteur de ce site n’arrivent à comprendre, c’est comment quelqu’un qui se déclare officiellement rebelle de l’armée malienne qui est attaquée, vit paisiblement au burkina faso apparemment sans même se cacher, et répond tranquillement à des journalistes et monsieur le journaliste arrive à conclure son article sans se poser certaines questions qui paraissent évidentes...

    Position de notre gouvernement ?
    Position du gouvernement malien par rapport à un rebelle que nous abritons ?
    Intentions claires du Colonel Jimmy ? etc.

    Incompréhensible d’autant plus qu’il y a un précédent avec la côte d’ivoire... qu’y a-t-il de différent dans cette situation ?

    bref j’en ai marre de ne rien comprendre à ces frustrants articles...

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 14:20
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Ce colonel touareg n’est pas le bienvenu chez nous.Monsieur reprend ta route et repart comme tu es venu.Nous ne voulons pas de problème avec nos frères maliens.Nous sommes mieux ensemble qu’avec des touaregs aussi racistes qu’ils sont.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 14:20, par Veritas
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    ounfouaar...! "Pas d’eau, pas d’infrastructures socio-éducatives, pas de routes... Rien ! Quand vous arrivez dans cette partie du Mali, vous avez l’impression d’être dans deux pays différents". Si on enlève le mot "Mali" de cette phrase et on y met le mot "Burkina-Faso" on a exactement la situation de la Boucle du Mouhoun. Alors messieurs les journaliste, on fait quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 14:26, par Le coyote
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    ben oui ? Un colonel vous a dit des inepties oui !!! c’est ça un colonel ??? il ne peut même pas faire un bon tireur dans un western !!! au fait, c’est ça, et bientôt le sud ouest dira que la politique de blaise ne lui apporte aucun développement et sous peut il viendra aussi à demander son indépendance ! Quel idiotie de la part de certains attardés !!! Vous voulez une place à la grande table ? alors dite-le et arrêter de raconter des inepties. Vous connaissez l’histoire pour l’acquisition des indépendances des peuples noirs ? niet !!! il vous suffit de vous allongez sur nate en buvant du thé et après on se lève d’un coup pour parler d’indépendance. écoutez, il faut que ces genres de débiles là nous foutes la paix !!! Le Faso c’est un four tout de merde à cause du big boss de kosyam mais le Faso c’est pas un dépotoir de gens attardés. Colonel mon cu.Si tu veux manier les armes rejoins alkaîda et on saura que tu as des couilles.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 14:32, par Veritas
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    ounfouaar...! "Pas d’eau, pas d’infrastructures socio-éducatives, pas de routes... Rien ! Quand vous arrivez dans cette partie du Mali, vous avez l’impression d’être dans deux pays différents". Si on enlève le mot "Mali" de cette phrase et on y met le mot "Burkina-Faso" on a exactement la situation de la Boucle du Mouhoun. Alors messieurs les journaliste, on fait quoi ? Je sais que je serai censuré mais je pose tout de même ma question : On fait quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 15:15, par Padre
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    je ne comprends vraiment pas notre pays ! Toujours a cherché des problèmes ! Pourquoi laissé un tel monsieur dans notre pays à son aise et même faire des interviews avec des journalistes novices. Aucune profondeur dans l’article si ce n’est qu’on informe qu’on abrite un rebelle de luxe dans notre pays tandis que de nombreux maliens souffrent !Le Mali aurait bien raison de nous accuser de soutenir ces rebelles même si cela n’est pas vrai ! Soit c’est un réfugié et il y’a une réglementation à ce niveau bien défini et il ne peut en aucun cas donné des interviews au hasard ou soit c’est un rebelle opérant sur nos terres dans ce cas on l’expulse à moins que..... Du temps de Sankara ces choses sont impensables ; souvenez vous de son discours face à Mitterrand au sujet Jonas Savimbi ! Qu’on le dégage de chez nous !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 15:15, par lamenace
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    bonjour ATT je te conseille de faire comme les chinois avec le problème tibétain. il est simple on dilue la communauté touareg en affectant un maximum de population du sud au nord, à force d’être obliger de vivre ensemble les métissages se créeront, ils travailleront ensemble et le pays sera plus unifié. à long terme.
    mais pour le moment il est hors de question d’une quelconque indépendance.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 15:42
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    mon frere veritas, les touereg t’ont donnes la reponse.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 15:43
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    C est drôle que des humains s expriment ainsi. Le Nord Mali est une zone ou l État a démissionner d ou la légitimité du combat des azawadiens.
    Vive l Azawad au nom du droit a l auto détermination des peuples.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 16:50, par johnblacksad
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Va te faire foutre toi, ta propagande et tous les azawadiens de merde que tu décris !
      Le burkinabè de pensylvannie l’a parfaitement dit : s’il pense pouvoir faire mieux qu’ATT qu’il soumette son programme au peuple souverain de la République de nos frères maliens pour qu’on voit ce qu’il vaut !
      ATT n’as pas pris le pouvoir par les armes, il a été élu, et d’ailleurs même, contrairement à beaucoup d’autres, il ne se représente pas... donc que ton lâche colonel de merde aille se présenter au suffrage s’il pense pouvoir mieux faire qu’Alpha Oumar ou Amani Toumani.

      Quelle piètre tentative de propagande sur ce site ! Ne vois-tu pas le consensus qui se dégage des commentaires... toi et ton colonel retournez au Mali au lieu de vous terrer au Faso comme les sales lâches que vous êtes ! Non, mais..!!!

      Webmestre, please... ça devient trop sérieux ces histoires pour ne pas réagir.

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 16:01, par Achille
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Rappelons nous que ce sont ces mêmes Touareg qui voulaient prendre une partie du Burkina (Dori et Djibo), Mali et Niger pour créer un état dans les années 90. Et si c’était ce projet qui est entrain de revenir ?

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 16:54, par yasida
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Je suis burkinabé, résidant à Ouagadougou.
      Tu sais, mon ami Achille, c’est ce qu’il dit même ; il dit la solution c’est l’indépendance et les critères d’appartenance à son machin d’AZZAWAD c’est d’être touareg, peulh, ... parce qu’ils sont abandonnés ; tu me suis... Ce type-là doit être extradé dans les 24h ou immédiatement exécuté parce qu’il incite en plus des burkinabé à la rébellion. Si le burkina veut une rébellion, il l’aura. Non et non, je n’accepterai jamais çà.

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 16:10, par Burkinabe de Pennsylvania
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Je suis tres decue du comportement de nos dirrigeants. Qu’est qu’il esperent en acceptant cette main tendue des rebelles ? Pourqoi ces Touaregs sont ci devergondes ? Ils font la meme chose au Niger et si l’on ne tient garde se serait pareil dans tous les pays ou il ya des touaregs. Le Mali est un pays souverain et si, ce soit disant Colonel, veut etre president, qu’il se presente comnme candidat, et s’il est democratiquemenmt elu, il poura savourer ses desirs de gouvernerson pays comme il l’entend. Le Mali n’est pas un pay riche et il n’est pas facile develloper une zone desertique. Soyons logique. Le pays est grand, allez vivre dans des zones plus vivable. ATT n’est pas Dieu pour apporter l’eau au desert ou changer le desert en paradis. L’afrique tout entiere doit condamner le comportement de ces rebelles. Je dirai meme le monde entier. Ce sont une poignee d’individu assoiffes de pouvoir et de sang qui sont entrain de faire cette merde. Celui qui pretend aimer son peuple ne fuit pas vers un autre pays apres avoir creer une guerre qui est entrain d’emporter les siens. Si les touaregs reflechissent, ils doivent savoir que ces gents les utilisent seulement. Si tu aime ton peuple Monsieur le colonel, retoune au mali et reste a son cote ; meme si doit mourir pour lui ; c’est ca le vrai patriotisme. Tu les livre a la mort et fuit au Burkina. Ca C’est un comportemrent tres lache.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 16:42, par johnblacksad
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      couldn’t say it clearer !

      Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 21:11
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Ces touaregs ont raison suite a l humiliation qu ils sont entrainnent de subir .Vivre dans pays donne vous vous etent batti pour son independance pendant l ocupation française mais malheureuxement pour eux ils sont passés d une colonisation a une autre .Je suis completement d accord avec vous mais mettez vous a la place des touaregs pour savoir la realité .Ces gens merite une aide de la part de la communauté international comme elle l a fait en libye

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 16:13
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    On devrai tous s´unir (CEDEAO) pour matter ces sales rebelles là ? c´est quoi ca encore. y en a marre là. idiots nou nou

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 18:46, par leguid
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      veritas ou koi ? crer ta rebellion si tu veux , nous allons vous mater ; sincèrement je pense que nous avons besoin de volontaires pour aller combatre ces terrorristes ; ce sont des mediocres et des paresseux notaires ; dites moi seulemnt ou se trouve ce rebel et je le chasse hors du burkina ! c’est impensable de recevoir un tel individu chez nous au burkina ! un separatiste , un assassin ,un terroriste hors du burkina faux colonel ; va dans ton desert et va manger ton sable et boir ton thé ! on a pas besoin de vous ni au burkina ni au mali ni au NIGER !!! on va vous massacrer partout !

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 16:26, par Isco
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Bonjour les journalistes,

    Pouvez-vous me dire l’objectif de cet entretien ? Soyons sérieux, pendant qut tout le monde entier cherche des solutions au problème, vous offrez l’opportunité à un voyou de parler au hasard. S’il est un homme, pourquoi, il n’est pas resté au Mali.

    Au gouvernement, il faut chasser ce monsieur et avertir ces journalistes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 16:33, par Kaled
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Les vrais touareg qui aiment l’autre n’ont jamais pris les armes contre leurs frères. Dire qu’au nord mali, il n’y a pas d’infrastructures est une hérésie. Au jour d’aujourd’hui des centaines de milliards sont déversés sur le nord. J’en veux pour preuve le barrage de Taoussa : plus de 100 milliards, la routé Niono-Tombouctou plus de 80 milliards, la route Gao-Kidal, plus de 60 milliards, la route Bourem-Kidal plus de 40 milliards, le projet dirigé par AG ERLAF un touareg bon teint plus de 150 milliards pour financer des projets de proximité dans le Nord, la recherche pétrolière des centaines de milliards.
    Avec tout ça un traitre comme jimmy a le courage de nier l’évidence. Les touareg se sont donnés pour mission de détruire toutes les infrastructure de dévéloppement réalisées au nord. Ils sont à l’ouevre depuis le 17 janvier.
    Les arabes, les peulh et les songhay ne sont pas dans cette rébellion. Ils sont maliens et ils le resteront. Quand je pense que les touareg sont les plus grands voleurs de véhicules 4X4 au Mali, j’ai honte pour eux. Eux les alliés d’AQMI. Le Burkina ne peut et ne doit protéger cette espèce de racaille. Un criminel sauvé de la justice par les accords entre son ethnie et le gouvernement malien.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 17:14, par Goomsida
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Salut,

    Nous devrons faire attention, avec des gens comme ca dans notre pays. S’il est verifier qu’il est toujours actif alors il faut le faire quitter le burkina. Nous ne voulons pas de probleme avec nos freres Maliens.

    Aux autorites de voire clair.

    Merci,

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 17:35
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    JE SUIS TAMASHEQ, JE VOIE LES NOIRS COMME DES ETRES HUMAINS TOUT SIMPLEMENT, J’AI PLEIN D’AMI SENEGALES, GUINEEN, BURKINABE, MALIENS, LES TAMASHEQ NE VOIENT PAS LES NOIRS COMME DES EXCLAVES IL FAUT ARRETER CES CONNERIES EN AFRIQUE TOUT LE MONDE AVAI DES EXCLAVE Y COMPRI LES WOLOF MANINKE BAMBARA ETUDIé ET REGARDEZ EN FACE L’HISTOIRE DE NOTRE CONTINENT.
    EN SUITE, ESSAYEZ DE CONNAITRE AVANT DE JUGER AVEC STUPIDITE’. ESSAYEZ D’ALLER Y VIVRE DANS LE NORD MALI, SANS QUELQUN QUI VOUS ENVOY DE L’ARGENT DU SUD OU DE L’ALGERIE, C MEME PAS UNE VIE ET C’EST UN PEUPLE QUI EST POUSSE’ PAR LE DESESPOIR ON SOUHAITE VIVRE EN PAIX ON A RIEN CONTRE LES AFRICAINS NOIRS. ET PARLONS DE CE QUE L’ARMEE DU MALI E NIGER A FAIT E CONTINUE A FAIRE EN PAYS TAMASHEQ ?
    NOUS ON N’A JAMAIS ATTAQUé DES CIVILS, ON A JAMAIS FAIT DES LYNCHAGE DE PERSONNE, ALORS OU VOUS ETES UNE BANDE D’IMBECILES, OU SINON IL VOUS ONT BIEN MANIPULE’ ET IMBOBINER. REFLECHISSEZ E OUVREZ VOS ESPRITS SI VOUS VOULEZ COMPRENDRE. EN PLUS, ON PEUT JUGER SI CETTE REBELLION ET BIEN OU PAS, MAIS VOUS LES PREMIER VOUS EN FAIT UNE QUESTION DE COULEUR ET D’ETHNIE. JE SUIS DEGOUTE’ ET POURTANT J’AIME TOUTE L’AFRIQUE ET LES AFRICAINS.

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 00:05
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      je commence pour remercier nos frères du fasso pour leurs soutiens .Je vous dis merci et merci pour vous même car les Bambaras disent :si tu vois le vautour sur un cadavre ne dit jamais :(vautour quite le cadre d’homme ,dit plutôt vautour quitte sur nos cadavre .)

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 17:43
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Le Burkina de Blaise exagere maintenant. Comment vous allez accueillir un rebelle et ne pas lui dire de la fermer pour ne pas vous attirer la suspicion du voisin ? Maintenant, comment les Maliens ne vont pas croire que le Blaisot, encore lui, est derriere un coup fumant ? Mesieurs les Touaregs, vous n’etes superieurs a personne. Vous pensez que vous avez la peau trop blanche pour travailler. L’ histoire des castes, ca, c’est histoire- goe. Oubliez ca et metytez vous au travail On comprend votre etat d’esprit et les freres maliens doivent sse reorganiser pur les mater sans pitie. L’ arabe ou tout ce qui s’ en rapporche n’a jamais considere le noir. EOn vous connait maintenant. Vous parlez de regions non developpes. Tout le Mali est encore non- developee. Vous ne savez pas que le Mali appartient aux PPTE ? Fichez la paix aux gens. La plus belle femme du monde ne peut pas offir ce qu’ elle n’a pas. On ne gagne rien a destabiliser les autres pays.

    Un Burkinabe Integre qui refuse les Burkinaberies de ses Dirigeants.

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 13:56, par malien et fier !!!
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      areter de manke du respect au gens !!! js8 arabe jai toujour aimer les noire comme mes frere et soeur et meme les touaregs aussi !!!! donc ne parle pas sur quelque choses que tu sait pas mais sait pas ta faute ses les medias qui font sa !!!!tout les hommes arabes sont o front contre cette rebellions et meme loperation contre ces rebelles est commander par un arabes colonel ould meydou donc ne nous manque pas de respect sil te plait !!! mais jcroi oci tu doit pas manquer de respect au touaregs oci parceque leur majoriter aussi est avec larmee malienne !!! ceux qui sont arriver dans votre pays ne sont pas des rebelles mais des gens qui on fuit parceque quand les rebelles tue des soldats maliens ya des gens qui ont perdu des proche dans le conflit qui font lamalgame en attaquant toute personnes a la peau blanche !!! donc ces tout a fait normal quils quittent le pays pour leur securite pour linstant avant que le pays soit calme alors que eux meme perdent leur proche dans le conflit alors quil se battent pour le mali imaginer le minimum si ces arabes et touaregs qui se battent pour le mali quesque sa leur fait de voir ses choses !!! donc sil vous plait areter de faire lamalgame entre minoritee et majoritee !!! les touaregs ne merite pas ceux qui les arrivent !!! ces just une minoritee des touaregs !!! donc sil vous plait areter !!! je vous jure que quand tu es touaregs sa fait pleurent quand tu vois ses choses !! mettent vous un peu a leur places et imaginer !!! mais pour se colonel jimmy ses just il doit pas abriter votre teritoire entant que rebelles kmm !!!ces comme un actes de guerre a lencontre du mali !!! je vous en subliet meme !!!! sa fait pleurent detre victime de qulelque choses dont tu na rien a voire dedant !!!svp !!!

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 18:19, par Freeman
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Renvoyez-moi ce rebelle d’où il vient. Je me demande quel genre de dirigeants nous gouvernent. Le comportement de ce Monsieur est inadmissible. Ou il est réfugié et il la boucle ou alors il rentre chez lui.

    Que Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 18:24
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Est ce que ce mec est normal ? Les territoires que ces rebelles réclament je pense que ya une partie qui traverse le Burkina cela veut dire que même le Burkina n’est pas épargné.
    Et ce mec à l’audace de se présenter au Burkina et dire haut et fort qu’il est un rebelle mais il a du kilo hein.
    Qu’il nous attende on va lui montrer qu’est ce qu’être rebelle s’il a fuit de la queue du lion et venir rentrer dans sa gueule il faut qu’il soit sûr qu’on ne va pas le louper.
    Espèce de vaurien de dernière classe.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 18:34, par bouba
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Soit il est réfugié et il la boucle, soit il est rebelle et il doit être refoulé au non de l’amitié, de la solidarité entre les peuples malien burkinabè.
    Ma chère patrie n’a rien à foutre avec ces rebelles.

    Soyons sérieux ! Le burkina ne doit pas servir de base arrière`à ces rebelles touareg. Pensez aux générations futurs. Ne laissez pas un pays à problèmes à vos enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 18:40
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Mais écoutez la République du Mali est un exemple de démocratie naissante,tout le monde est unanime qu’on doit encourager les jeunes démocratie aux yeux de la communauté internationale,tout le monde est unanime qu’on doit encourager les jeunes démocratie. c’est pourquoi toute rébellion se présente comme un tas d’ordures à incinérer. L’histoire nous en dit long , dans les pays ou il y a eu rébellion,les conséquences étaient néfastes.Ce chef rebelle Jimmy doit toujours croire à une solution pacifique autrement l’histoire ne retiendra de lui qu’un sanguinaire faux pion de l’armée malienne et sa face hideuse.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 19:12
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    SVP,insulter votre colonel,ce st vos choux mais eviter l’amalgame en jetant l’opprobre sur toute une communauté.Les vrais vauriens st ceux qui meurent de faim au bord d’un fleuve.Les autres faineants vs ne les nourrissez pas !!!

    Je pense que ce qui unit les maliens est plus fort que ce qui les separe !!!

    Que Dieu protège l’Afrique

    ZIZOU

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 19:17, par nix
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Bj, chères frères du Mali, je suis sénégalais vivant au Sénégal. Mais, je sui un peu ce qui se passe dans les pays africains où, certains peuples veulent une considérartion de la part du pouvoir. J’ai pris le temps de lire certains commentaires en dessus. Mais je vois, que le problème entre le Pouvoir malien et le nord Mali ne dure pas d’aujourd’hui. Donc, il ne faut pas faire des commentaires, à la va vite. Ce que mon colonel a dit est vrai. Il n’ya rien au nord du Mali. Pas d’infrastructures, d’eau, d’écoles, certes des structures de santé. Celà voudrait dire que tout ce que ce peuple a besoin sera obligé d’aller au Mali des noirs. C’est à dire à Bamako. Il faut faire attention, aucun peuple n’admet une domination, quelque soit sa forme. C’est comme ce qui se passe en Casamance où je suis né et grandi. Il faut le pouvoir central porte une attention particuluière aux problèmes de ces Touaregs. C’est simple. Mais les maliens font trop de commentaires sur ça. je ne sé pas dans votre Constitution, qu’est ce qu’elle dit par rapports aux demandent sociales des populations. Maios je sais que sur cette loi fondamentale, toutes lesmaliens sont égaux en droits te devoirs. Mais si tel n’est pas le cas, alors le peuple touareg a raison. Vive le nord Mali, vive la Casamance, vive Cabinda

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 02:20, par Black1fry94
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Sâche qu’au nord Mali, il y’a d’autres communautés que les Touaregs, et qui sont même plus nombreux qu’eux ! Sâche qu’il y’a des Songhaï, des Peuls, des arabes et que eux ne prennent pas les armes alors qu’ils vivent dans ces mêmes localités que les Touaregs et que si comme ils le prétendents ces bandits il n’y a rien au Nord ce n’est pas seulement les Touaregs qui en souffrent. Sâche que depuis près de 10 ans aucune région du Mali, mis à part Bamako n’a eu autant d’aide et d’argent qui lui a été dédié comme le Nord. Sâche que l’Azawad dont ils réclament l’indépendance est une zone qui va de la Mauritanie au Mali, passant par le Niger et l’Algérie donc pourquoi l’indépendance s’arreteraient aux frontières maliennes ? Comparé à la Casamence, ça n’a rien à voir, vu que les Touaregs sont un peuple "NOMADE" à la base depuis très longtemps donc ils migrent d’un pays à l’autre donc pourquoi une indépendance dans un lieu bien déterminé qui ferait d’eux désormais des sédentaires parce-que ça les arrange. Sâche qu’au Nord, il y’a du pétrole et de l’uranium en vue dans la zone qu’ils revendiquent comme par hasard et que les élections se rapprochent au Mali, donc il ne faut pas confondre leurs opportunismes criminelles avec une quelconque cause légitime de tout une communauté car la majorité des Touaregs ne se sentent pas concernés par leur Azawad et dans ces touaregs t’as plusieurs tribus dont certains se haïssent même. Il faut faire attention à la désinformation et bien se renseigner sur la situation des différents groupes ethniques de mon pays avant de poster des fausses idées. On souffre assez comme ça c’est pas la peine d’en rajouter.

      Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 04:02
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Espece de sale infiltre Touareg. Tu penses que y a un Mali des Blancs ? toput le mali est Noir./ Point barre.

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 16:08
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Comme tu le dis très bien tu es sénégalais pas malien !!! moi je suis malienne, originaire du nord et tu es très mal placé pour parler de ma région, de mon pays et de ce qui s’y passe. Au nord du Mali plusieurs ethnies vivent ensemble en harmonie quelques soit la misère qu’on décrit et saches pour ta gouverne que le nord tout comme le sud du Mali sont soumis à des projets de développement.Le développement c’est pas qu’au sud comme tu le dis. La pauvreté est une réalité partout au Mali et en Afrique et le développement dépendra de l’effort de tout un chacun. Les discours séparatrices que tu défends ne sont pas partagés par les populations du nord du Mali car si tu ne le sais pas au nord il n’y a pas que des touaregs ou tamashek, il y a des sonrhai, des peuls, des bellas... C’est dommage tout ce qui se passe au Mali, mais le peuple malien est et restera Un et Indivisible Et je pense que ce Mr, ce faux colonel qui a fait un serment en rentrant dans l’armée et qui l’a par la suite trahit n’est pas un homme de confiance, et c’est un lâche de surcroît car les combats se déroulent au Mali et non au Burkina où il se réfugie, où il dort bien, mange à sa faim, est en sécurité avec sa famille. Pendant ce temps les populations souffrent. Ces gens qui se trouvent en dehors du Mali attisent le feu de loin et demeurent dans l’impunité. Je demanderais au gouvernement du Burkina de chasser ces individus de son territoire car ce sont juste des bandits sans vergognes

      Répondre à ce message

    • Le 13 février 2012 à 02:20, par Black1fry94
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Puis si tu parle de développement et que tu prétends que rien est fait pour le Nord du Mali renseigne-toi avant de poster. Il y’a du développement, mais pour qu’il puisse se faire correctement il faut une certaine sécurité. Comment tu veux faire venir travailler des gens et des entreprises dans cette région si tous les 2 ou 3 ans t’as des lâches et des inconscients qui déclenchent des conflits armés ? Il y’aurait du pétrole et du gaz dans cette région, comment veux-tu attirer les entreprises qui veulent travailler pour l’exploration et l’exploitation de ce pétrole qui pourrait mieux faire vivre notre population et qui pourrait accélérer le développement de cette région comme tout le Mali ? Ces criminels sont entrain de nuire à notre pays par leurs actes de lâcheté et toi, qui ne connait pas la situation de mon pays, tu te permets de leur donner raison. Il y’a des élections dans 2 mois au Mali, n’aurait-il pas été plus sage et plus constructif de choisir l’arme électoral plutôt que ces armes importées de Lybie et faire fuire 50000 de nos compatriotes dont une majorité de touaregs qu’ils se prétendent représenté ??

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 19:20, par Targui Rebel Boy
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Racontez vos Bla-Bla... Pour comprendre Notre Attitude face aux Autres, il faut d’Abord comprendre comment Nous en somme arrivez à Habiter cet Univers su Aride, Su dangereux qui est le Desert et comment nous continuons de l’Habiter et ceci ds les conditions les plus lourds de la vie !!! l’Heure à sonner Pour Nous !

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 21:33, par johnblacksad
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      eh, dis-moi... toi qui a accès l’internet depuis ton désert si aride... quelle genre de vitesse de connexion vous avez là-bas ?
      Nous en avons que faire de votre problème... tout ce qu’on demande c’est que si votre colonel n’est pas suffisamment homme pour se battre sur place, qu’il évite de se réfugier au Burkina Faso pour ouvrir sa grande gueule !!! Incroyable ça !

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 19:30, par ABDOULAYE aOujda Maroc
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    merci aux journalistes d’avoir interwieve ce MR ; que nos autorites remettent ce troullard aux autoritesMaliennes ;Chers BURKINABES ne vous jouer pas avec le feu : car vous ne rendez pas service au Mali ni au Burkina en hebergeant ce colonel.Sachez ke quelque l’intention de ces touaregs separatistes ce construire un territoire uniquement targui c’est-a dire:ce kil revendiquent au NORD du MALI avec leurs cousins du NIGER LE sahel du BURKINA.Je demande a tous les pays cités d’aider le MALI A TROUVER une solution a cette crise avant une pire afganisation de la sous’ region.reveillez avant kil ne soit tard

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 19:50
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    J’espere que nos autorites ont assez d’informations sur ce chef rebelle.Je suis etonne qu’il se permet de declarer etre le chef rebelle et trouve refuge a Ouaga paisiblement. Cela ne peut pas continuer,il faut qu’on le renvoie ou bien qu’on l’arrete.C’est inadmissible qu’il circule librement dans notre pays. Et puis nous ne voulons de probleme avec le Mali.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 19:56, par Zorom
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Mais écoutez la République du Mali est un exemple de démocratie naissante,tout le monde est unanime qu’on doit encourager les jeunes démocratie aux yeux de la communauté internationale,tout le monde est unanime qu’on doit encourager les jeunes démocratie. c’est pourquoi toute rébellion se présente comme un tas d’ordures à incinérer. L’histoire nous en dit long , dans les pays ou il y a eu rébellion,les conséquences étaient néfastes.Ce chef rebelle Jimmy doit toujours croire à une solution pacifique autrement l’histoire ne retiendra de lui qu’un sanguinaire faux pion de l’armée malienne et sa face hideuse.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 20:11
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Ce monsieur me fais rire. Pourquoi ne vont t ils pas revendiquer des bouts de terres en Algérie et en Libye ?? C’est juste les gens d’Afrique sub-saharienne qu’on fatigue, comme par hasard. Le développement commence a l’ échelle de l’individu, quand on passe le temps a dormir, il ne faut pas être surpris de voir qu’on a rien. Pour moi je pense que la solution a ce problème passe par une action au niveau régionale. Il faut constituer une armée a l’échelle de L’ Afrique de l’ouest pour aller matter ces salauds une fois pour toute et comme ça on sera tranquille. Par ailleurs je suis très déçu des autorités du Burkina Faso, car l’hospitalité a ses limites. Combien de personnes d’Afrique sub-saharienne peuvent dire qu’ils ont été bien accueilli chez les touareg ??? (pensez y).

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 21:20
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Parce-que en Algerie et Libye du moin on arrive a survivre, il y a plus d’infrastructures et les etats ont etait moin sourd que le mali e le niger. Mais la question est la meme partout pour les tamashek. Tout le monde est bien acceulli chez les tamashek, au dela de sa couleur. Meme parmi les tamashek il y a des noirs et des blancs sa demontre que vous inventé des conneries, comment on est capable de vivre ensemble entre nous si on est tous de differentes couleurs au sahara et puis on devrai etre racistes avec les noirs ? Ca tiens pas debout vous etez des ignorants c tout. ouvrez les yieux ne vous laissez pas manipuler. et puis ce sont ce qui font les lynchage, qui brulent les maisons les racistes, vous avez jamais entendu que des rebelles tamashek ont massacré des civils ? Jamais entendu des tamashek qui ont fait un lynchage d’un noir ? Ca na meme pas un sense pour nous. Alors que les armèe du mali et niger et leur civils aussi ont fait de pire ! reflechissez !

      Répondre à ce message

      • Le 9 février 2012 à 23:21
        En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

        Vous avez bien égorgé une quarantaine de militaires qui se sont rendus non ?! Vous devez tous passer devant la justice, espèce de criminels !

        Répondre à ce message

      • Le 9 février 2012 à 23:46
        En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

        je crois que c est toi qui ne veux pas ouvrir les yeux. Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il ne faut pas se laisser manipuler(la logique voudrait que tout les touaregs ne soient pas des criminels, et des racistes). Je crois également que tout ça était prévisible compte tenu de l’intervention française en Libye, et que donc les français y sont peut être pour quelque chose. Cependant aucun touaregs ne pourra me justifier les atrocités qui ont été commis. A tu vu les photos de décapitations qui circulent sur facebook(je ne parle pas des exécutions) ?? et puis c’est pas la faute des maliens si le mali dispose de moins de ressources pétrolières et gazière, que ses voisins du nord, donc l’excuse de dire qu’on est délaissé ne tiens pas debout. Je crois juste que ceux qui se plaignent de ne rien avoir doivent juste plus travailler, parce que la solutions des armes ne mène nul part a part créer plus de violence.

        Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 22:09, par budu
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Nous attendons une réaction du ministère de l’administration territoriale et de la sécurité.

    Ces déclarations sont suffisamment gravissimes et peuvent porter préjudice à la communauté Burkinabè au Mali. J’ignore les assises dont dispose le colonel au Burkina mais je pense que nos autorités doivent s’expliquer.

    Inutile d’ajouter que le silence les rendra complice.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 00:51, par Lexys
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Je croyais le Ministre de l’Administration et de la Sécurité lorsqu’il déclarait à la télé que l’accueil des réfugiés est un acte bien encadré ! Il a notamment déclaré que les réfugiés doivent se garder de mener sur notre sol des activités et des déclarations à caractère politiques. Si tel est vraiment le cas, cette interview pose vraiment problème. Soit ce Colonel est vraiment réfugié et il est rappelé à l’ordre rapidement ou il ne l’est pas et alors, il n’a rien à faire au Burkina. Nous en avons marre d’être continuellement accusé de base arrière de rebellions ! Si le Mali proteste, il aura totalement raison. Les autorités doivent arrêter, cet esprit de mercenariat qui ne nous honore pas ! TROP, C’EST TROP !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 01:02, par Naaba
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Bravo Blaise, tu as eu une nouvelle médiation.c’est le facilitateur de l’Afrique.tu auras ton prix nobel.seulement laisse nous en paix après ton depart

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 01:47, par mouss
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Je suis un Touareg malien vivant à Tombouctou (Nord Mali).

    Ces bandits qui attaquent nos forces de l’ordre ne sont pas représentatifs de la communauté Touareg. Moi je les appelle même pas rebelles mais de criminels. Je suis malien et fier de l’être et je le restera jusqu’à la mort. Ces bandits et les membres d’Aqmi ont massacrés plus de 41 militaires maliens dans la petite localité d’Agheloc alors que ces militaires dormaient. vers les 4h du matin, ils sont venus les surprendre pendant leurs sommeilles et ils les ont arrêtés tous. Ils les ont d’abord obligés de creuser eux-même leurs tombes et ensuite ils les ont egorgés (les photos de ces militaires egorgés circulent d’ailleurs sur le net). Avant de les jetés dedans !
    Je ne comprend pas l’attitude de nos frères burkinabès comment peuvent-ils accueillir un chef rebelle d’un pays voisin comme le Mali chez sur son territoire ? Et lui donné l’opportunité de faire sa propagande contre le peuple du Mali un peuple frère du Burkina ? Ce monsieur est connut de tous ici. en 2009, il a détourné plusieurs milliards de nos francs destinés aux pauvres populations du nord qui sont avant tout victime de leur dirigeants locaux qui ne veulent et ne souhaitent pas le développement du Nord Mali tout simplement parce qu’ils y gagnent. Je vous donne juste un exemple : le cercle de Bandiagara (370578 habitants) reçoit 50% moins de l’aide de l’État que Kidal qui compte que 67000 habitants. Comment compreniez-vous cela ?
    Ils parlent de l’indépendance de tout le nord Mali (laissé moi rire...) d’abord le Mali, c’est 16 millions d’habitants et sur ces 16 millions, seulement 10% vivent au Nord parmi eux, les arabes, les maures, les belas, Peuls, et nous les Touaregs, et enfin les sonraïs qui sont d’ailleurs l’ethnie majoritaire (près de 6% sur 10%) ici au Nord. Ensuite les Touaregs (2%) et les restes, 2%. et retenez aussi que les Touaregs même sont divisés en quart les trois sont pour l’unité du Mali. C’est le quatrième ethnie (Touareg) que nous les autres Touaregs considéront comme nobles qui tient tête à notre armée et au peuple malien dans grande diversité depuis "1963" en commentant des actes isolés ici et là.
    Par ailleurs ; Même parmis les militaires qui sont revenus de la Libye, on peut estimer sans se tromper à 80 ceux qui ont acceptés d’integrées l’armée malienne pour combattre les rebelles. parmi eux, figure mon petit frère de Même père mais pas de même mère qui a passé toute sa vie a servir dans l’armée libyenne. Alors, mes frères Burkinabès, TOUAREGS VEUT PAS DIRE REBELLE beaucoup des Touaregs se battent aux côté de l’armée malienne contre les rebelles.

    Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 16:24
      En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

      Mon frère je suis malienne nordiste aussi, cette situation dans mon pays et de surcroît dans ma région me fait mal, très mal mais nous combattrons tous ensemble l’amalgame et l’association qui est fait entre touareg et rebelles, d’ailleurs comme tu l’as dit ils ne méritent même pas cette appellation ce sont surtout des bandits.
      Ce groupuscule est juste composé d’anarchistes, ils veulent juste semer le trouble mais ils oublient les valeurs qui nous lient.
      Malienne et fière de l’être et nous devons tous soutenir l’armée malienne. Je souhaite que le bon Dieu mette fin à cette situation, que la paix, la sécurité, la stabilité reviennent dans ma belle région Tombouctou ainsi que dans toutes les autres régions du nord et dans le Mali dans son ensemble.

      Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 01:49, par B
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Je suis un malien, et je suis si fier et si admiratifs de mes frères burkinabè. Je tiens à remercier tous ceux qui manifestent leurs soutiens au peuple du Mali et qui sont contre ce type de lâches tel que ce colonel qui en + d’avoir semé le chaos au Mali, voudrait en faire autant au Burkina et surtout monter nos deux peuples frères l’un contre l’autre. Vous avez tout à fait raison de craindre que les maliens pensent que le Burkina est une base arrière de ces bandits armés, dans la mesure où il y’a eu des précédents avec la CI et le Libéria, mais aussi et surtout quand certains maliens aveuglés par les atrocités subit par nos soldats au Nord, n’ont pas sû faire la distinction entre nos frères touaregs qui aspirent à la paix et ces lâches venus de Lybie et sont tombés dans le piège de l’amalgame. Je vous conjure donc chers frères burkinabè de tout faire pour que vos dirigeants n’abritent plus de telles personnes et surtout de ne pas croire à leurs propagandes. La majorité des touaregs vivent en harmonie avec les autres communautés au Mali et cette centaine de bandits ne changeront rien à cela et ne diviseront jamais 2 peuples comme le Burkina et le Mali. Merci encore de vos soutiens envers le Mali.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 08:18, par Sémé1812
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Ce n’est certainement pas avec une population éparpillée un peu partout au nord que le pari du développement sera réussi. ce qui est certain, l’ETAT central qu’ils accusent tant à fait de son mieux et souvent d’ailleurs au détriment des autres régions au point d’offusquer souvent les autres régions du pays ...et pour preuve je vous demande de chercher à connaître le ratio investissement par habitant au Mali et vous verrez certainement que ce sont les regions du nord qui sont de loin en tête. dans les autres régions c’est plutôt les expatriés et surtout les populations locales ,qui parcequ’ils aiment leurs regions investissent pour son développement....la première région du Mali (Kayes) en est un très bel exemple avec les sarakolés encore appelés Soninkés (de l’interieur comme de l’extérieur) qui rivalisent pour la construction d’infrastructures et la réalisation de projets économiques.
    et puis un peu trop facile de demander d’investir comme çà au nord en plein désert.......mais dans quoi au juste ??????????? la seule chose qu’on aurait pu exploiter c’est le tourisme avec comme client bien sûr les occidentaux.......et ce sont ces même séparatistes qui ont commencé à enlever des touristes au nord, quand même soyons sérieux ils vont évidemment fuir la région.
    a vrai dire ces actes relèvent d’une ingratitude notable à l’égard du peuple malien car c’est depuis qu’on parle de pétrole dans cette région que les velléités indépendantistes ont repris.......seulement les gens oublient assez facilement que les investissements réalisés jusque là ont été supportés par les population du sud de ce pays.
    soit on est Malien et on aime ce pays, soit on ne l’aime pas............sinon tout le monde le sait au Mali toutes les ethnies vivent en harmonie et cela ne date pas d’aujourd’hui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 09:20, par benchico
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    suis vraiment outre de savoire ce colonel puis donne des inteviw il a fais ce que les auterite son d acord et unacceptable que aujrd encore le burkina puis etre menais dedant apres la cris liberiene angolais togolais et rescenment la cris ivoirienne qui a fais un grand malheure au burkinabe et au ivoirine que notre pays est encore cite dans cette cris me rend malade et diminira d avantage la valeure de burkinabe dans le monde notre fierte de burkinbe est mis a mal

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 10:14, par phantom
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Blaise veut revenir jouer au facilitateur, mais gars à lui s’il plaide pour une séparation. Sinon je ne comprends pas pourquoi accepter la présence de ce bandit ici.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 10:15
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    ON NE VEUT PLUS DE SOUTIEN REBELLE AU BURKINA FASO, PAYS DES HOMMES INTEGRES ! MERDE ! Y EN A MARRE

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2012 à 12:45, par Kefiing
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Ce bandit de touareg ne sait pas ce qu’il veut... Il faut très vite le livrer aux autorités Malienne. Cette communauté a connu un (Unique) MALI ; et n’en connaitra qu’UN Seul...

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2012 à 22:45
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Je suis malienne et regrette que ce colonel profite de la gentillesse et de l’hospitalité de nos frères burkinabés pour venir y faire sa propagande. Les Maliens savent parfaitement que les bases de ravitaillement de ces bandits armés se situent en Mauritanie et en Algérie, bénéficiant par la même occasion du soutient latent de la France ! Ce sont ces soutiens qui contribuent à l’amalgame de populations "blanches" voulant instaurer une Mauritanie bis dans le nord de notre pays. Malheureusement cette minorité de criminels empêchent certains des nôtres de voir tous ces milliers de Touaregs et d’Arabes, majoritaires, qui versent bravement leur sang pour le pays. Et ils ne méritent pas qu’on les confonde avec les bandits venus de Lybie qui ont lâchement abandonné Kadhafi pour venir se réfugier chez nous avec la bénédiction de cet irresponsable d’ATT. Car encore plus que contre ces bandits, les Maliens sont très remontés contre le président qui a fait preuve d’un laxisme incroyable venant d’un général. Que les Maliens qui ont tant souffert sous la dictature et versés leur sang pour chasser Moussa Traoré en arrive à le regretter c’est que la situation est très grave. Mais bon, nous restons confiants malgré tout, ce n’est malheureusement pas la 1ère rébellion, mais on espère tous que cela soit la dernière.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2012 à 14:00, par bamoye
    En réponse à : Mali : Un colonel touareg nous a dit...

    Je pense que ces genres de comportements doivent servir de leçons au gouvernement malien. L’intégration des rebelles dans les différents corps du Mali nous a causé beaucoup de tord. Un rebelle reste toujours un rebelle. Il porte la tenue de l’armée malienne et en cas de problème, il l’enlève pour encore retourner d’où il vient.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés