ENROLEMENT BIOMETRIQUE : Cinq prestataires en lice

lundi 16 janvier 2012 à 00h50min

Le samedi 14 janvier 2012, la Commission ad hoc d’attribution du marché relatif à l’identification et à l’enrôlement biométrique de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a procédé à l’ouverture des offres faites par les prestataires. Ces derniers sont cinq au total, deux s’étant désistés sur la liste des sept présélectionnés par la CENI.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ils étaient sept au départ et ce sont finalement cinq qui ont déposé leurs offres à la date du samedi 14 janvier 2012 pour la conquête du marché relatif à l’identification et à l’enrôlement biométrique. C’est ce même jour que les membres de la Commission ad hoc ont commencé à étudier les offres techniques des sociétés Code Incoporated, Multimedia Glory SDN BHD, Gemalto, Way mark et Safran Morpho. Palmarès technologies et CBN sont les deux sociétés qui n’ont pas fait de proposition. La première tâche, et sans doute la plus importante, a été confiée au comité technique de la Commission.

Pour Me Barthélémy Kéré, président de la CENI, le volet technique des offres prime sur celui financier, car il a indiqué que ce qui importe avant tout, c’est une liste électorale fiable en raison de l’unicité des données qui la composent et du fait qu’elle pourra répondre au principe d’"un électeur une voix".

"Pas forcément de moins disant"

L’autre critère important que les offres doivent remplir est celui du temps ; le défi étant de pouvoir établir cette liste électorale afin de tenir les élections couplées en 2012. Pour pouvoir espérer être l’heureux élu, les prestataires candidats doivent avoir au moins 80 points à cette étape. La suivante est l’examen des offres financières. Celles-ci, mises sous scellées et confiées à la bonne garde d’un huissier le samedi 14 janvier, seront ouvertes devant les prestataires qui auront trouvé grâce aux yeux des membres du comité technique. Cela fait, la commission passera en délibérations et désignera alors le prestataire qui aura la charge de l’élaboration du nouveau fichier électoral du Burkina Faso. Ce ne sera "pas forcément le moins disant", a tenu à rassurer Philémon Salam Saba, chef du département informatique et fichier électoral de la CENI. La Commission a, en principe, deux jours pour délibérer.

Abdou ZOURE

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés