Abbé Joseph Aimé Diendéré, Curé de la paroisse de La-Toden : « Les 75 ans marquent un nouveau départ pour notre communauté »

jeudi 22 décembre 2011 à 00h56min

Dans le cadre du jubilé d’Albâtre des 75 ans de la paroisse Saint-Pierre de La-Toden qui se déroulera du 5 au 7 janvier 2012, le Curé en la personne de l’Abbé Joseph Aimé Diendéré s’est exprimé sur les objectifs et les grandes articulations de l’évènement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Sidwaya (S.) ? : Présentez-nous votre paroisse.

Joseph Aimé Diendéré ?(J.A.D.) : Il ya de cela 75 ans, plus précisément le 3 janvier 1937 que les pères Leclerq et De Scorbiac sont arrivés dans la région de La-Toden pour la première fois pour apporter la bonne nouvelle de Dieu. Selon la division administrative du Burkina, La-Toden relève de la province du Passoré dans la région du Nord. Sur le plan ecclésial, la paroisse St-Pierre de La-Toden relève du diocèse de Koudougou et est composée de 7 centres pastoraux. C’est la troisième paroisse à être fondée après la paroisseé de Réo et la paroisse cathédrale de Koudougou. Selon la répartition du diocèse en doyennés, La-Toden fait partie du doyenné du Nord avec trois paroisses sœurs à savoir Yako, Temnaoré et Nanoro.

S.? : Pourquoi avoir décidé de marquer d’une pierre blanche les 75 ans de la paroisse de La-Toden ? ?

J.A.D.? : L’année 2012 sera pour la paroisse Saint-Pierre de La-Toden une année jubilaire. C’est donc pour rendre grâce à Dieu pour les bienfaits accordés durant les 75 ans que nous avons décidé de marquer d’une pierre blanche cet évènement. Depuis l’arrivée des pères blancs, beaucoup de chose ont changé. Par exemple, le dispensaire actuel de La-Toden et des écoles ont été construits. Ils ont participé aussi à la libération de la femme en contribuant à réduire les mariages forcés et l’analphabétisme. Nous pouvons ajouter en cela, le collège Notre-Dame du Mt Carmel qui est l’œuvre des sœurs de Sainte Marie. Les missionnaires ont, à travers la sensibilisation, permis aussi de lutter contre certaines maladies. L’arrivée des missionnaires a apporté un bien-être à la population de la sous-région à savoir, la santé, l’éducation, l’instruction, le développement social, moral, économique, spirituel.

Au-delà de La-Toden, toutes les localités voisines ont bénéficié du travail des missionnaires. C’est donc pour toutes ces grâces spirituelles et matérielles que nous avons choisi de rendre grâce au Seigneur. Par cette fête, c’est un nouveau départ que la paroisse souhaite prendre avec beaucoup plus dynamisme et de responsabilité. Par exemple, nous mettons l’accent sur les vocations pour qu’à l’image des missionnaires, l’église de La-Toden puisse envoyer ses enfants dans l’annonce de l’évangile.

S.? : Quelles seront les grandes articulations de ce jubilé ? ?

J.A.D.? : Le 5 janvier, nous allons débuter nos activités sur la colline de Loungo qui est l’endroit où les missionnaires ont foulé premièrement le pied. Le même jour, il y aura une conférence sur un thème se rapportant à la famille animée par le catéchiste Jean Tondé de la paroisse de Moukassa à Koudougou. Le vendredi 6 janvier, il y aura la messe où 75 bébés seront symboliquement baptisés en référence aux 75 ans de la paroisse de La-Todin et le soir, on aura la finale de football organisée à l’occasion du jubilé. Il faut ajouter que l’on va procéder à la procession au flambeau avec la statue de Saint-Pierre de l’ancienne mission à la nouvelle mission le même jour, suivie de la nuit des chorales. Le clou des activités sera la fête jubilaire, le samedi 7 janvier, avec le "dassandaga," le tirage de la «  ?tombola spéciale du jubilé ? » et surtout la messe qui sera présidée par l’Evêque du diocèse de Koudougou, Mgr Joachim Ouédraogo. Le dimanche 8 janvier, nous aurons la messe de souvenir et des jubilaires où on fera des expositions-photos.

S.? : Quel est actuellement l’état des préparatifs ? ?

J.A.D.? : Nous avons commencé ce jubilé par une sensibilisation depuis cinq ans. Chaque année, nous avions un thème-moteur et nous organisions des journées de retraite. Nous avons également créé des commissions avec 11 sous-commissions. Il y a des choses qui ne peuvent pas être quantifiables. C’est ainsi qu’au niveau spirituel et au niveau de la foi, nous constatons des avancées extraordinaires car les gens prennent conscience qu’il leur faut une foi vraie et sincère. Présentement, nous voyons que beaucoup de chrétiens s’engagent, abandonnent les fétiches et autres pour se donner entièrement au Seigneur. Chaque jour, nous remarquons que des gens viennent jeter des bagues, des amulettes, des gris-gris et ce, après nos retraites où nous demandons aux fidèles d’abandonner tout ce qui les éloigne du Seigneur.

Les échos qui nous parviennent également sont que lors de la sortie de la statuette de St Pierre dans les centres pastoraux, beaucoup de manifestations et de guérisons se sont produites. Maintenant, au niveau matériel, j’avoue qu’à l’heure actuelle, nous n’avons pas réussi à mobiliser la moitié du budget que nous avons élaboré, surtout avec la mauvaise saison pluvieuse que nous avons eue.
Toutefois, nous restons mobilisés et nous organiserons la fête avec les moyens que nous aurons reçus. Dans tous les cas, indépendamment des moyens que nous aurons, nous rendrons toujours grâce à Dieu et nous espérons que les années à venir seront meilleures car Dieu sait toujours ce qu’il fait.

Pour finir, je lance un appel à tout un chacun pour qu’il apporte sa contribution afin que la fête soit plus belle. J’exhorte également tous les fils de la région à s’unir pour une réussite spirituelle et matérielle de ce jubilé. Je demande également aux membres du comité d’organisation de donner le meilleur d’eux-mêmes au-delà des contraintes que chacun pourrait rencontrer. C’est une fête d’une grande envergure qui demande la mobilisation de tous non seulement au niveau des chrétiens catholiques mais aussi des adeptes des autres religions.

Raphaël KAFANDO

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés