Journées des communautés : C’est parti pour la célébration de la 11e édition

vendredi 28 octobre 2011 à 01h33min

La 11e édition des Journées des communautés célébrée sous le thème « La jeunesse face aux défis de l’intégration africaine » a été lancée, le 27 octobre 2011 à Ouagadougou, en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibrill Bassolé et son ministre délégué, Vincent Zakané.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La commémoration de la onzième édition des Journées des communautés vivant au « pays des Hommes intègres » se tient du 27 au 29 octobre 2011 à Ouagadougou. Le lancement officiel des activités a eu lieu, le 27 octobre 2011 à Ouagadougou. Le programme des manifestations prévoit des activités d’information, de sensibilisation sur l’intégration, d’éducation et de formation à travers une table ronde, des émissions radiophoniques et des conférences/débats. En sus, il est prévu des expositions, des activités culturelles et sportives.

Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, chargé de la Coopération régionale, Vincent Zakané, a souhaité une bonne fête de l’intégration et de la solidarité à tous les peuples africains et du monde qui vont fraterniser durant ces trois jours. Ce sont au total des ressortissants d’une vingtaine de pays qui vont prendre part à ces festivités, a fait savoir le président de la Coordination des communautés vivant au Burkina Faso (CCVBF), Magloire Olympio. Il a suffi de regarder les drapeaux brandis pour constater la présence des Nigérians, Nigériens, Togolais, Maliens, Mauritaniens, Gabonais, Camerounais, Ivoiriens, Guinéens, Sénégalais, Burkinabè, etc.

« C’est un grand évènement pour l’intégration. L’objectif étant de nous unir, nous connaître et partager nos cultures avec les autres », a indiqué la présidente nationale de la communauté guinéenne, Saran Haïdara. Et le président de l’association des Mauritaniens, Mohamed Salik, de faire un plaidoyer : « L’Afrique a besoin de manifestations de ce genre. Elle est en retard par rapport aux autres organisations continentales où la libre circulation des personnes et des biens est effective. Nous souhaitons que les autres pays africains, membres de l’Union africaine, prennent l’exemple du Burkina Faso pour le bonheur des peuples du continent ». La présente journée des communautés est placée sous le haut patronage du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, et le parrainage du ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Achille Tapsoba.

Adama BAYALA (badam1021@yahoo.fr) et Nestor Baki (stagiaire)

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés