Ordre des architectes du Burkina : Une semaine pour mieux se faire connaître

jeudi 6 octobre 2011 à 01h17min

L’Ordre des architectes du Burkina tient depuis le mardi 3 octobre 2011 à Ouagadougou, la première édition de sa semaine d’activités. Prévu pour prendre fin le 8 octobre prochain, l’objectif principal de cet évènement est de renforcer la visibilité de ce métier et de le rendre accessible à tous.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Construire en responsable avec nos architectes », tel est le thème choisi par l’Ordre des architectes pour célébrer sa semaine du 3 au 8 octobre 2011 à Ouagadougou. Selon le président de l’Ordre, Ouamnoaga Alain Gilbert Koala, cette activité sera l’occasion pour les architectes, de sensibiliser l’opinion à la nécessité de s’attacher leur service dans tout type de construction. Cela est d’autant plus important qu’elle se tient dans un contexte marqué par l’expansion des constructions dans les villes, des effondrements d’immeubles et la volonté de construire des ouvrages qui respectent l’environnement.

Un tel contexte à son avis interpelle l’ensemble des architectes et des intervenants du secteur du bâtiment, quant à leur responsabilité dans la réalisation des ouvrages. « A ce sujet, la responsabilité de l’architecte est entière depuis la programmation de l’édifice jusqu’à sa livraison », a-t-il soulevé. C’est pour cela que l’Ordre des architectes, aux dires de M. Koala, développe des initiatives dans le domaine de la construction durable et soutient le projet d’assistance à l’auto-construction du ministère en charge de l’Habitat. « Au cours de la semaine, il sera organisé entre autres, une émission télévisée, une exposition des œuvres architecturales, un échange avec les populations, une formation avec les Sapeurs pompiers et une conférence sur la construction en terre », a expliqué M. Koala.

Il a déclaré que l’un des objectifs visés à travers l’organisation de ces activités est de montrer, qu’au regard des moyens de nos pays, les architectes doivent concevoir désormais, en ayant pour objectif de rechercher de meilleurs conforts dans un habitat peu ou pas énergétivore et adapté au climat local. Il a fait savoir que l’acte de bâtir n’est pas un acte fortuit et qu’un édifice n’est pas qu’un simple investissement économique. C’est aussi un acte social, culturel, environnemental qui s’intègre à un paysage urbain et qui marque l’histoire d’une ville. C’est pourquoi, il a précisé que la réalisation d’un bâtiment mérite qu’on lui accorde toute l’expertise et toute l’attention qu’il faut.

Le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, Yacouba Barry, parrain de l’activité, a rappelé que l’acte de construire est règlementé au Burkina. « Il y a une procédure à suivre, des professionnels à consulter, des prescriptions architecturales et techniques à observer, des normes de protection à respecter », a-t-il relevé. Il a par ailleurs, invité les architectes à non seulement, davantage de coopération et d’ouverture avec toutes les disciplines impliquées dans la construction, mais aussi à explorer le domaine de la recherche, de l’innovation en termes de matériaux écologiques, de construction durable et économique.

La cérémonie d’ouverture de la semaine des architectes a été marquée par la présence de leurs confrères du Mali, du Niger et de la Côte d’Ivoire. Selon le président de l’Ordre des architectes du Mali, Baba Alpha Cissé, ce genre de contact avec la population permet de valoriser l’image de l’architecte. Il a félicité l’Ordre des architectes du Burkina, car ils ont été les premiers à faire le pas dans le cadre d’une union au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Au-delà de ces aspects, il a affirmé que leur présence à Ouagadougou favorise un échange d’expériences et renforce les relations entre les différents Ordres de la sous-région.

Depuis la création de l’Ordre des architectes en 1991 c’est la première fois que la semaine se tient. Elle s’inscrit également dans le thème de la Journée mondiale de l’Habitat 2011 « Villes et changements climatiques ».

Raphaël KAFANDO

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés