Au coin du palais : Il vole un sac de voyage pour soigner son image

mercredi 7 septembre 2011 à 02h17min

MT a quitté son village natal dans le Plateau central pour venir chercher du travail à Bobo-Dioulasso. Arrivé dans cette ville, et n’ayant pas de logeur, MT passait la nuit dans les gares avec ses effets d’habillement. Malheureusement, un individu s’est emparé de ses bagages et MT s’est réveillé le lendemain sans ses effets. Etant en quête d’emploi, MT a trouvé qu’on ne lui accorderait pas de crédit s’il se présentait sans ses bagages. Alors, il a volé lui aussi un sac de voyage à la gare d’une compagnie de transport à Bobo-Dioulasso, afin de donner l’image d’un jeune homme honnête. Mais, il sera arrêté et traduit devant les autorités judiciaires. Jugé le 2 septembre, MT a reconnu les faits sans détour et a promis de repartir dans son village s’il venait à être libéré. Il a aussi juré de ne plus recommencer son acte. Le tribunal est, sans doute, resté sensible à ses supplications. Il l’a condamné à 12 mois avec sursis.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Des moutons destinés à la recherche, volés et vendus
à l’abattoir

ST a été condamné à 6 mois de prison ferme et à une amende de 150 000 FCFA pour avoir acheté 14 moutons, lesquels avaient été volés. Ses fournisseurs en fuite, avaient ponctionné lesdits animaux chez un enseignant-chercheur qui les utilisait pour ses expérimentations. A la barre, ST a affirmé avoir acheté toutes les 14 bêtes à 115 000 F CFA à l’abattoir de Bobo-Dioulasso et ne savaient pas qu’elles avaient été volées. Il a ajouté qu’il avait versé 25 000 FCFA, en attendant d’écouler les moutons pour solder le reste. Pour la victime, les animaux sont des moutons de race et lui ont coûté environ 600 000 FCFA. Elle a réclamé le remboursement de cette somme. Le tribunal a cédé à sa requête. En plus des 6 mois, le tribunal a condamné ST à payer 445 000 F CFA au propriétaire des animaux, car le père de ST lui avait déjà versé 155 000 F CFA.


La portière d’un véhicule en circulation tue un enfant

SS est chauffeur d’un autocar. Il a emprunté le boulevard de l’Indépendance pour essayer le véhicule qu’il venait de réparer dans un garage. Et pendant qu’il circulait, la portière de la soute à bagages s’est détachée et a percuté un enfant qui se trouvait sur le terre-plein central. L’enfant est mort sur le coup. SS a été convoqué à la justice pour s’expliquer sur les circonstances de ce drame tragique. Pour lui, il n’a pas su comment la portière a pu se détacher, tout comme il n’a pas su non plus qu’elle avait tué un enfant. C’est l’apprenti, parti la récupérer qui l’a informé de ce qui était arrivé au jeune garçon. Dès lors, il s’est immobilisé sur le trottoir et a appelé les sapeurs-pompiers qui, une fois arrivés, lui ont conseillé de s’éloigner de peur d’être lynché. Il affirme n’avoir donc pas fui, contrairement aux reproches formulés contre lui et pour lesquels il est poursuivi, à savoir homicide volontaire et tentative de fuite.

Le père de la victime, qui a dit être témoin oculaire de l’accident, a précisé que son fils était allé se soulager et que c’est de retour qu’il a trouvé la mort. Le tribunal après avoir écouté SS, a rejeté l’accusation de tentative de fuite. Il l’a reconnu coupable pour le second grief et l’a condamné à 6 mois avec sursis. Le tribunal a en outre, invité les parents de la victime à se référer au service d’assurance pour une prise en charge.

Rassemblés par Adaman DRABO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés