Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

MATCH AMICAL INTERNATIONAL : Dix ans après les Etalons à Bobo dioulasso

Accueil > Actualités > Sport • • vendredi 2 septembre 2011 à 02h43min

Le samedi 3 septembre 2011 au stade omnisports de Bobo Dioulasso, les Etalons, version Paulo Duarte, livreront un match amical international face aux Nzalanga nacional de la Guinée Equatoriale. Une rencontre qui se situe dans la perspective de la CAN 2012 co-organisée par la Guinée Equatoriale et le Gabon et dont le Burkina est exempt de son groupe pour la 5e journée des éliminatoires qui se joue ce week-end sur des stades du continent. A quarante-huit heures de ce match, l’entraîneur des Etalons, Paulo Duarte, et la Fédération burkinabè de football ont animé une conférence de presse à la FBF.

Dix ans après, les Etalons retrouvent le stade omnisports de Bobo Dioulasso ce 3 septembre à 16h. En effet, ils y avaient livré et perdu par 2 buts à 1 devant le Zimbabwe en 2001, une rencontre qui entrait dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2002. Cette fois, c’est un match amical contre les Nzalanga nacional de la Guinée Equatoriale. C’est en prélude à cette opposition que les premiers responsables de la Fédération burkinabè de football (FBF) et l’entraîneur national, Paulo Duarte, ont animé une conférence de presse le 1er septembre dernier au siège de la FBF. Elle a été une opportunité pour expliquer le fait que le groupe étant composé de trois équipes, après le forfait de la Mauritanie, le Burkina est exempt pour la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2012 qui a lieu ce week-end et les responsables du football burkinabè ont décidé de mettre à profit ce repos pour jouer un match amical.

C’est dans ce sens que les Etalons affrontent les Nzalanga nacional de la Guinée Equatoriale, co-organisatrice de cette CAN avec le Gabon. Paulo Duarte a indiqué qu’il s’agit certes d’un match amical qui va lui permettre de passer en revue son effectif avant la dernière journée des éliminatoires en octobre prochain en Gambie mais aussi de faire en sorte qu’une autre majorité des Burkinabè puissent voir de près évoluer leurs Etalons qui forcent l’admiration présentement sur le continent avec des joueurs qui illuminent pour l’instant la ligue 1 française. Mais, les confrères n’ont pas manqué de rappeler que pour certains Burkinabè, Bobo- Dioulasso ne porte pas chance aux Etalons, en rappelant la demi-finale perdue 2 à 0 face aux Pharaons d’Egypte lors de la CAN 98. Le président de la FBF, Zambendé Théodore Sawadogo a confié que toutes les dispositions sont prises pour la réussite de ce match à tous les niveaux. Mais, on ne doit pas oublier que lors de l’inauguration du stade omnisports en 1997, les Etalons ont battu les Eléphants de Côte d’ivoire sur le score de 2 buts à 0. Paulo Duarte a rassuré que les Etalons vont jouer pour gagner et faire plaisir comme d’habitude aux Burkinabè.

Au sujet de Bobo- Dioulasso, le président Zambendé Théodore Sawadogo a fait savoir que ce sera un plaisir pour bon nombre d’Etalons qui sont soit originaires de cette ville ou y ont vu le jour dont, entre autres, Charles Kaboré, Sibiri Alain et Bertrand Traoré, Moussa Germain Sanou, Kéba Paul Koulibaly, Wilfried Sanou. Paulo Duarte et Zambendé Théodore Sawadogo ont saisi l’occasion pour exprimer toute leur fierté de voir briller des Etalons dans leur club respectif et particulièrement en ligue 1 française. En appelant de jeunes joueurs comme Bertrand Traoré, l’entraîneur national pense à l’avenir parce que, dit-il, c’est une relève sûre du football burkinabè qui a besoin de côtoyer ses aînés. Au sujet de l’heure du match à 16h alors que les Etalons ont l’habitude de jouer à 18h à Ouagadougou, le secrétaire général de la FBF, Emmanuel Zombré explique qu’il y a des lampadaires qui sont défaillants et qu’il y avait des difficultés à s’exécuter à temps avec la SONABEL et ce n’est que partie remise.

Il faut noter que les Etalons ont quitté Ouagadougou le jeudi 1er septembre pour Bobo Dioulasso où ils devront prendre connaissance avec le stade omnisports au cours de cette matinée, pendant que les Nzalanga nacional de la Guinée Equatoriale arrivent ce vendredi 2 septembre par vol direct sur Bobo Dioulasso.

Antoine BATTIONO et Mouonkoun Dabiré (stagiaire)

Le Pays

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés