Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Communalisation et accès à l’eau : Le ministre Abel Toussaint Coulibaly grand invité des acteurs ouest-africains

Accueil > Actualités > Economie • • jeudi 7 octobre 2010 à 02h31min

Beaucoup de journalistes étaient surpris de l’avoir, ce octobre 2010, comme invité à la réunion des managers ouest-africains de WaterAid qui se déroule depuis le 4 octobre à Ouagadougou. Et certains ne sont pas passés par 4 chemins pour poser la question de savoir ce que le ministre burkinabè en charge des Collectivité venait chercher dans cette rencontre où il est surtout question d’accès à l’eau et à l’assainissement. Mais, s’ils le savaient, ils auraient dû certainement se taire. En effet, entre WaterAid et Abel Toussaint Coulibaly c’est une alliance qui ne date pas d’aujourd’hui et ne s’arrêtera pas de sitôt. Selon nos sources, l’homme serait même déjà pressenti pour parrainer une conférence internationale sur le transfert des compétences aux communes.

Aux dires de Abel Toussaint Coulibaly, ministre burkinabè chargé des Collectivités, sa relation avec WaterAid, ONG oeuvrant pour l’accès des populations à l’eau et l’assainissement, tient tout simplement au fait qu’ils poursuivent les mêmes objectifs. A savoir faire de l’accès à l’eau et l’assainissement une réalité pour les populations. « Les oiseaux de même plumage volent ensemble », a-t-il imagé. Ce partenariat basé sur la communauté de préoccupations vis-à-vis des populations ne date pas seulement du 6 octobre.

Déjà en janvier 2009, sur l’invitation de l’ONG, le ministre Coulibaly prenait part à Bamako au Mali à une conférence régionale sur la problématique du financement du secteur de l’eau au niveau des collectivités locales, sur les mécanismes et les stratégies mis en œuvre pour y faire face. De cette rencontre, Abel Toussaint en garde toujours des souvenirs au point qu’il se rappelle encore de ceux qui s’étaient occupés de lui à son arrivée dans la capitale malienne. En répondant à l’invitation du jour, le ministre des Collectivités, en bon politique, avait préparé un discours. Mais devant les éloges à lui adressés par ses partenaires de l’eau pour son engagement en faveur de l’accès des populations locales à l’eau et à l’assainissement, il a dû le ranger et parler avec son cœur. Jouant à merveille la modestie, il a laissé entendre qu’il n’avait fait que son devoir de représentant d’un gouvernement (celui du Burkina) en charge de la question.

Et s’il y avait quelqu’un à qui l’on devait jeter des fleurs, c’est le Président du Faso, Blaise Compaoré qui s’est résolument engagé pour l’accès à l’eau et surtout pour l’accès à l’assainissement, domaine lequel le pays traîne encore avec un faible taux de 11%. On l’aurait compris, c’est le politique qui s’exprimait ici.

Par ailleurs, Abel Toussait a insisté sur les vertus, en termes de responsabilisation des populations et de développement pour les pays, des processus de décentralisation ou de communalisation que l’on constate un peu partout sur le continent. Il a indiqué à ce propos, que les Etats-Unis, l’Etat le plus développé de la planète, est également le plus décentralisé au monde. Et que décentraliser est la meilleure façon d’amener les populations à participer activement au développement local, notamment en ce qui concerne la question de l’eau et de l’assainissement.

La directrice régionale pour l’Afrique de WaterAid, Mariame Dem s’est réjouie de la vision du ministre Coulibaly dont elle partage bien des aspects, en particulier, ceux ayant trait à l’implication des populations dans la gestion et l’entretien des ouvrages hydrauliques, la nécessité de rendre compte. Mais elle a tenu à souligner le rôle primordial que les gouvernements, les Etats se doivent d’assumer vis-à-vis de la problématique de l’accès à l’eau et à l’assainissement. Les organismes non gouvernementaux quel que soit le degré de leur engagement ne saurait s’attribuer ce rôle régalien dévolu aux pouvoirs publics. Et d’exhorter l’illustre invité à être « un bon allié auprès du gouvernement burkinabè pour faire bouger les choses ».

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Conférence internationale des partenaires pour le financement du PNDES II : Le ministre de l’économie se veut rassurant sur le report
Augmentation du prix du pain : Le Ministre du commerce fait une mise au point
Bénin : L’homme d’affaires burkinabè Salif Kossouka Ouédraogo incarcéré pour escroquerie portant sur plus de 3 milliards
Délégation consulaire régionale de Bobo-Dioulasso : Les cinq engagements du président Al Hassane Siénou, pour redynamiser le climat des affaires
Inclusion financière au Burkina : Le Fonds de développement agricole, pour hausser le taux de bancarisation des acteurs du monde rural
CCI-BF : Mahamadi Savadogo réélu président pour 5 ans
23e Conférence annuelle des services du Trésor : Les acteurs s’engagent à adopter la culture digitale au sein de la DGTCP
Financement du PNDES-II : La conférence internationale des partenaires reportée à une date ultérieure
Trésorerie et comptabilité publique au Burkina : La transformation digitale des services au menu des échanges de la 23e conférence annuelle
Cadre d’actions prioritaires « CAP 2025 », une boussole pour le collège des commissaires de l’UEMOA
Gestion des fonds de la Caisse des dépôts et consignations : Le Trésor public et l’Ordre des notaires signent une convention de partenariat
Transport international de marchandises vers les pays sans littoral : Les étudiants de l’École burkinabè des affaires se cultivent en la matière
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés