Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Planète champion international : Les signes de la réouverture prochaine

Accueil > Actualités > Sport • • jeudi 5 juillet 2007 à 06h54min

Il n’est un secret pour personne, Planète champion a un pied dans la fermeture et un autre dans la réouverture. Le dernier mot pour trancher de sa situation reviendra à son fondateur, Philippe Ezry qui sera à Ouagadougou courant août.

A Planète champion, on emploie des termes diplomatiques pour évoquer le malaise qui secoue le centre. En effet, depuis la fin juillet 2006, tous les pensionnaires ont été libérés. Pour toute explication utile, les responsables vous lancent ceci : “Quand on ouvre un établissement comme Planète champion, il faut savoir s’arrêter à un moment donné, pour faire le bilan et voir ce que l’on a pu réaliser, peser le pour et le contre et voir s’il y a une opportunité de continuer”.

Aujourd’hui, cette explication est caduque. A Planète champion, seule l’administration fonctionne. Les salaires tombent régulièrement, malgré le rythme de fonctionnement au ralenti. Jacques Yaméogo, malgré 32 mois d’indisponibilité, perçoit toujours son pécule. Le fondateur honore encore les droits de location du terrain, estimés à 800 000 F CFA par mois.

Les espoirs de réouverture

Las de voir certains de ses perles lui filer entre les doigts (Aziz Nikièma, Boureima Maïga, Patrick Zoundi...), Ezry avait tapé du point sur la table. La frustration sera davantage grande quand, affilié à la Fédération, son centre qui a acquis sur le terrain le droit d’évoluer parmi l’élite, sera recalé.

Meurtri dans sa chaire, Philippe Ezry lance l’idée de se séparer de son centre. Mais il n’était pas prêt à le brader à n’importe quel prix. Le repreneur devait verser une caution de 300 millions F CFA, somme assurant la viabilité du centre pendant 3 ans. Cette proposition n’aura pas un écho favorable. Aucun repreneur ne s’est manifesté jusqu’à ce jour. Conséquence, les installations sont disponibles mais sans pensionnaires.

Quelques anciens du centre viennent chaque matin s’entraîner à Planète champion et faire quelques exercices de musculation dans la salle de gymnastique. “Nous sommes fiers du travail fait sur le terrain. Les clubs se sont arrachés nos éléments et ceux qui n’ont pas pu réussir dans le football ont pu se réinsérer socialement”, laisseront entendre les responsables du centre. Un espoir de voir l’œuvre de Planète champion se poursuivre est permis.

Le fondateur, assoiffé de voir ses enfants compétir, a créé un club, le club football de Boussé. Les futurs pensionnaires du centre pourront ainsi défendre les couleurs de cette formation, afin de l’amener parmi l’élite. Autre signe révélateur de l’ouverture prochaine du centre est que Philippe Ezry n’a jamais enlevé totalement ses mains de la gestion de Planète champion. Il a même envoyé un émissaire prospecter, afin de ficeler un dossier en béton pour charmer des hommes d’affaires en Europe.

Mais si réouverture il y a, ce sera probablement sans son administrateur, Paul Tondé, appelé à d’autres fonctions. Pour le cas de son entraîneur Piouhiri Webonga, une discussion franche s’imposera avec Ezry car le coach a aussi posé un pied au centre de formation FOGEBU de l’ambassadeur d’Allemagne au Burkina Faso.

Béranger ILBOUDO

Sidwaya

Messages

  • salut je suis le fondateur, d’un centre de formation apellé .ecole de football amateur du kadiogo : efak:pouvez vous me dire est ce que ça sera les meme joueurs de planete ou c’est l’efectif de bousse qui feront l’equipe ? moi j’adore l’idee car c’est ce que jean marc guillou a fait avec ses joueurs quand il est parti de l’asec.merci de m’avoir permi de donner mon point de vue .pourai je avoir le contact de monsieur esry philipp ? amicalement ousseny

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés