Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Coupe du monde de la FIFA Qatar 2022 : Des supporters burkinabè célèbrent la qualification du Maroc

Accueil > Actualités > Sport • Lefaso.net • mercredi 7 décembre 2022 à 19h35min
Coupe du monde de la FIFA Qatar 2022 : Des supporters burkinabè célèbrent la qualification du Maroc

Après les éliminations de la Tunisie, du Ghana, du Sénégal, du Cameroun, le Maroc seul rescapé africain portait les espoirs du continent. Le choc hispano-marocain comptant pour les huitièmes de finale, a été suivi avec beaucoup d’attention à Ouagadougou. Le suspense était omniprésent tout au long du match, 0-0 au temps réglementaire de 90 mn, 0-0 pendant les prolongations de 30 mn, on a dû donc soumettre les deux équipes à la séance fatidique des tirs au but pour les départager. Nous avons suivi le match dans une salle de projection privée de la place et noté faits et gestes de supporters.

La rencontre était très tactique. Au cours de la première partie de jeu, aucune équipe ne voulait prendre de risques. Chacune réagissait par des contres. Mais les supporters à Ouagadougou en voulaient à la défense marocaine qui jouait trop bas avec des passes au gardien Yassine Bounou, si bien que sur une des rétro-passes à la 12e mn, Bounou a voulu contrôler dans sa surface de but, une entreprise jugée à risque. Au cours de cette première période, rien comme actions dangereuses.

A la mi-temps, avec l’entrée côté espagnol de l’attaquant Alvaro Morata, des supporters invitent la défense marocaine à faire très attention, certains diront même que c’est ce dernier qui va « tuer » le Maroc. Avertissement bien entendu, Morata n’aura pas d’occasion à exploiter, c’est plutôt son coéquipier Pédri, pendant le temps additionnel, qui donne des sueurs froides au Maroc par un tir puissant et cadré, que le goal réussit à dévier en corner.

Des supporters concentrés sur le match.

A la fin du temps règlementaire, le score était de 0-0.
Pendant les prolongations, le match gagne en intensité. Par deux fois, les Marocains avaient la balle du but à leur portée, avec le même attaquant Soufiane Rahimi, mais celui-ci échouera face à la défense, et au gardien espagnol Unai Simon. Ces ratés marocains feront dire à certains que « le Maroc sait qu’il sera éliminé ». Ils n’ont pas tort puisqu’aussitôt à la 113e mn, encore Rahimi obtient une belle occasion dans la surface de réparation, mais se fait reprendre in-extrémis au moment de tirer.
On est entré dans le temps additionnel de trois minutes des prolongations.

Là c’est l’Espagne qui avait la balle de match. Mais le tir de Sarabia, frôle le montant marocain et sort, des supporters s’attrapent la tête, le Maroc venait de l’échapper bel. 0-0 toujours, les deux protagonistes vont aux tirs au but. Le Maroc commence avec succès, tandis que l’Espagne rate, au 2e tir goal marocain, l’Espagne rate encore. Le troisième tireur marocain va rater, mais côté espagnol on rate encore. Après trois tirs, 2 pour le Maroc, zéro pour l’Espagne. Si le 4e tireur marocain marque, c’en est fini, s’exclament des supporters. La lourde responsabilité échoit à Achraf Hakimi, qui, d’un contre-pied parfait, score. Les supporters exultent. « Bravo au Maroc, vous avez fait honneur à l’Afrique », crient certains.

Barthélemy KABORE

Interview- Nabolé Ghislain

Impressions d’un supporter, Ghislain Judicaël Nabolé :

« La sensation est très forte, parce que l’on rêvait d’avoir une équipe africaine qualifiée pour les quarts de finale. Je peux même dire que pour ce mondial, toutes les équipes africaines pouvaient se qualifier, ne serait-ce que pour les huitièmes de finale. Pour moi c’est parce que nous n’avons pas cru en nous dès les premiers matchs. Malheureusement, elles ont toutes été éliminées dès le premier tour, il ne restait donc que le Maroc, l’unique espoir du continent africain. Tactiquement, le match s’est bien passé, on a même vu que le Maroc au regard des occasions qu’il a eues, pouvait plier le jeu. N’eut été les maladresses des attaquants, la partie n’allait même pas arriver aux tirs au but.

La qualification du Maroc est très significative pour l’Afrique, c’est aussi une réponse pour dire que dans sa globalité, le football africain se porte très bien, ma satisfaction elle est totale. Pour la suite, au vu de ce que le Maroc a produit au cours de ce mondial, il a même été premier de son groupe, ce n’est pas un fait du hasard, j’ai foi. Le Maroc a son mot à dire, il peut aller jusqu’en demi-finale. Il est vrai que le Portugal est une grosse écurie du football mondial avec des individualités que nous connaissons tous évoluant dans des grands clubs. Mais le Maroc a toutes ses chances, s’il a pu éliminer l’Espagne quoique l’on dise qui produit l’un des meilleurs football sur le plan mondial, pourquoi pas le Portugal ? Je souhaite bonne suite au Maroc ».

B KABORE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Tour cycliste "Tropicale Amissa Bongo" : Le maillot de la combativité sur les épaules de Paul Daumont
Triple saut : Le Burkinabè Hugues Fabrice Zango débute la saison en or
Réconciliation nationale : « Nous ne ferons pas les mêmes erreurs que les précédentes initiatives », Boubakar Savadogo, ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi
Ministère des Sports : Le ministre Boubakar Savadogo à l’écoute des fédérations sportives
Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché
Football : Bakary Koné met un terme à sa carrière de footballeur
Burkina Faso : « Aujourd’hui, la fédération burkinabè d’athlétisme est la plus pauvre en matière d’infrastructures », assure Missiri Théophile Sawadogo
Karaté Do : « Nous voulons terminer parmi les quatre meilleures équipes africaines en 2023 », confie Corneille Maré, directeur technique de la Fédération burkinabè de karaté do
Football : Dango Ouattara annoncé à Bournemouth en Angleterre
CHAN Algérie 2023 : Ce sera sans le Burkina Faso et le Maroc, double tenant du titre
Burkina Faso : Le nouveau ministre des sports, de la Jeunesse et de l’Emploi officiellement installé
Volleyball : « Notre principal défi, c’est travailler à assurer la relève », Casimir Sawadogo, président de la fédération burkinabè de volleyball
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés