Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Burkina : La direction générale des douanes fait son auto-critique sur la question de l’intégrité

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 28 juin 2022 à 22h05min
Burkina : La direction générale des douanes fait son auto-critique sur la question de l’intégrité

La Direction générale des douanes (DGD) a tenu ce mardi 28 juin 2022, à travers le programme anti-corruption et promotion de l’intégrité des douanes (A-CPI), une session pour discuter de la perception qu’à le secteur privé de l’intégrité en douane.

Longtemps pointée du doigt comme étant une institution fortement corrompue, la direction générale des douanes a décidé de faire son auto-critique, pour ce qui est de la question de l’intégrité en son sein. Si d’ordinaire ce sont les Organisations de la société civile (OSC) ou des structures publiques comme l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte anti-corruption (ASCE / LC) qui sont réputées être les figures de proue engagées pour la lutte contre la corruption, la DGD a décidé de s’auto-interroger en la matière, se fondant sur les dix facteurs clés de la Déclaration d’Arusha révisée (DAR).

Selon Pulchérie Somda, directrice de la lutte contre la fraude et de la surveillance du territoire, « il s’agit d’une base de données de référence qui est utilisée pour mesurer les progrès de la DGD dans la mise en œuvre des mesures identifiées comme prioritaires. Notre évaluation est différente de celle des autres. Nous ne sommes plus au stade de savoir si la corruption existe ou pas dans notre institution. Ce sondage est totalement différent des sondages classiques effectués par les institutions de l’Etat où l’on tend à comparer les institutions. L’objectif ici est d’identifier les mesures à prendre pour améliorer le niveau de perception d’intégrité que les agents de la douane et le secteur privé se font sur cette question. Les facteurs d’évaluation ont trait à l’engagement des premiers responsables, l’automatisation, la transparence, l’esprit de corps, la culture organisationnelle, etc. »

« Notre sondage consiste à trouver les mesures idoines pour promouvoir l’intégrité au sein de la douane », Pulchérie Somda

Pour ce qui concerne les agents de douane, trois facteurs ont été identifiés comme constituants le bât de l’intégrité au sein de l’institution. Il s’agit de la transparence, l’automatisation et la gestion des ressources humaines. Quant au secteur privé, il estime que le cadre règlementaire, l’esprit du corps et les contrôles et enquêtes laissent à désirer.

En plus des dix facteurs qui répondent à des exigences institutionnelles et managériales, le directeur général des douanes, Adama Nana, estime que la réponse individuelle est la plus à même de lutter contre ce fléau. Pour lui, on a beau déployer tout l’arsenal nécessaire pour y faire face, si les acteurs de la douane et ceux du secteur privé ne sont pas résolument engagés et n’ont aucune détermination, les initiatives auront l’effet d’un coup d’épée dans l’eau.

Pour le directeur de la douane, Adama Nana, la réponse individuelle est un facteur clé dans cette lutte contre la corruption.

En tant que premier responsable du département en charge de l’économie, Dr Séglaro Abel Somé, par la voix de son directeur de cabinet, Sié Christophe Palenfo, a tenu à saluer l’initiative en réitérant son plein engagement à accompagner la direction générale des douanes pour la mise en œuvre des actions concourant à faire de l’intégrité dans les services de douanes, une valeur commune partagée par tous.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 juin à 17:23, par Mafoi En réponse à : Burkina : La direction générale des douanes fait son auto-critique sur la question de l’intégrité

    En clair ce que ces délinquants veulent nous faire comprendre,c’est : "Circulez,rien ne changera" puisque ces voyous(douaniers vereux,secteurs privés vereux) se tiennent par la barbichette avec des codes du genre : "arrange-moi et je te donne quelque chode" ou "je te donne quelque chose si tu m’arranges" et le perdant dans ce lien incestueux entre mafieux,c’est le trésor public.Honte à vous

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 06:27, par SAVANA En réponse à : Burkina : La direction générale des douanes fait son auto-critique sur la question de l’intégrité

    Nous saluons l’esprit d’engagement du nouveau DGD. Mais qu’il sache ceci :
    1- Les responsables des Douanes sont soumis à la déclaration des biens
    2- La politisation de la douane c’est à dire les douaniers qui couraient dans tous les sens auprès des hommes politiques pour les postes ont fini par décrédibiliser la douane
    3- Vos épouses nous font de la concurrence déloyale ( magasins de beauté, commerce en tout genre) avec les produits Dieu seul sait si elle les dédouane.
    4- Arrêtez de parrainer les hommes d’affaires véreux et incivique comme le fils de ce grand fraudeur national.
    5- Arrêtez les prêtes noms

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 07:50, par De Balzac En réponse à : Burkina : La direction générale des douanes fait son auto-critique sur la question de l’intégrité

    Autocritique du loup et l’agneau. Au lieu de sanctionner des gens qui s’amusent avec les deniers publics, on les amadoue dans des termes enveloppés pour dormir les gens. Peut-on faire son Autocritique quand on est bercé par la pourriture.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 18:21, par Paul En réponse à : Burkina : La direction générale des douanes fait son auto-critique sur la question de l’intégrité

    Bref, un écran de fumée pour faire croire qu’il y aura du changement ! Que font-ils pour lutter efficacement contre les pesticides illicites très toxiques ? On estime jusqu’à 70% des pesticides utilisés sont illicites ! C’est juste un exemple parmi beaucoup d’autres produits vendus au vu et au su de tous dans les boutiques, yaars... Quand on voit les biens de certains douaniers, cela démontre clairement qu’il y a un problème. Commencez à faire le ménage des brebis galeuses, dans votre bergerie, et, après, on pourra vous croire !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Education : L’association Coach du cœur offre 500 kits scolaires aux élèves déplacés de Panzani
Ecole d’été en intelligence artificielle : Les participants proposent des solutions pour venir à bout de l’insécurité au Burkina
Domotique au Burkina : Prenez le contrôle de votre maison grâce aux produits connectés de Legrand
Projet Weoog-Paani : Le comité technique de suivi dresse le bilan à mi-parcours des activités
Sud-Ouest : L’Association pour la promotion féminine de Gaoua aide les jeunes à booster l’économie régionale
Burkina : La grève des contrôleurs aériens suspendue
Exécution de commande publique par les artisans : Le ministre de l’artisanat s’enquiert de l’avancement des travaux
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une peine de trois mois d’emprisonnement ferme
Santé au travail : « Chaque année, le travailleur doit effectuer une visite médicale pour s’assurer de son aptitude », rappelle Dr Emilie Somé
Pré-forum d’investissement de l’initiative « Main dans la main » de la FAO : Le plan d’investissement du Burkina Faso de plus de 500 millions de dollars au menu des échanges
Education au Burkina : CREDO en quête de 5000 bourses pour des enfants vulnérables
Bobo-Dioulasso : L’arrondissement 3 récompense ses meilleurs élèves et enseignants de l’année scolaire 2021-2022
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés