Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur d’un métier est avant tout d’unir les hommes ; il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines.» Antoine De Saint-Exupéry

Ecole privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou : 327 infirmiers et sages-femmes en fin de formation

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • dimanche 16 janvier 2022 à 20h04min
Ecole privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou : 327 infirmiers et sages-femmes en fin de formation

Après trois ans de formation, la promotion 2018-2021 d’élèves infirmiers et sages-femmes de l’école privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou est déclarée apte à servir. La cérémonie de prestation de serment de cette promotion baptisée « Détermination » a lieu le samedi 15 janvier 2022, dans l’enceinte de ladite école.

Ils sont au total 327 agents, dont 235 infirmiers et 102 sages-femmes, qui ont pu valider leur diplôme après trois ans de formation à l’école privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou. En plus de Ouagadougou, l’école privée Sainte Julie de Dori, dans la région du Sahel, a aussi effectué la traditionnelle prestation de serment des écoles de santé. Là-bas, ce sont dix infirmiers et treize sages-femmes qui ont prêté serment.

Selon le fondateur de l’école privé Sainte Julie, Samuel Kéré, les sages-femmes de Dori ont réalisé un taux de réussite de 100% avec un effectif de treize élèves. Chez les infirmiers, on a enregistré dix admis sur douze candidats présentés. Tout en félicitant ces lauréats, le fondateur a laissé entendre que l’aboutissement de la formation est une marque de fierté pour son école. « C’est une joie et une satisfaction de voir ces jeunes en fin de formation qui ont leur licence en sciences infirmière et obstétricale », a-t-il indiqué.

Le fondateur de l’école de santé Sainte Julie s’est réjoui de cette prestation de serment.

Il a, dans son intervention, rendu hommage aux encadreurs qui ont pu conduire ces hommes et femmes de santé à bon port. Concernant leur employabilité, le fondateur invoque la qualité de la formation reçue par ces agents qui pourrait leur être très déterminante et avantageuse pour le recrutement. Puis de rassurer : « Il y a l’école même qui peut recruter. En plus, il y avait beaucoup de demandeurs qui sollicitaient les infirmiers et les sages-femmes avant la fin de leur formation ».

Le représentant des lauréats, Louis Semayi, a exprimé la reconnaissance de ses camarades à l’endroit du fondateur et de l’équipe d’encadrement. Il se dit apte à servir dans les services de santé, car la formation reçue à Sainte Julie est de qualité. « A partir d’aujourd’hui, on peut me confier un malade et je vais gérer sans problème », a-t-il déclaré.

Le représentant des lauréats a traduit sa reconnaissance à l’équipe d’encadrement.

Le chef coutumier de Tanghin, parrain de la promotion « Détermination », par la voix de son représentant, a félicité les lauréats. Il les a invités à plus de professionnalisme car, dit-il, « vous êtes dans un domaine sensible ».
A l’issue de la cérémonie, des attestations ont été remises aux meilleurs des deux filières.
L’école privée de santé Sainte Julie reçoit des titulaires du baccalauréat et du BEPC pour la formation ; ceux du niveau Bac pour les infirmiers et sages-femmes, et le niveau BEPC pour les agents de santé communautaire. Cette première promotion en licence compte des Burkinabè, des Béninois, des Gabonais, des Togolais et des Ivoiriens.

S.I.K. (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Insécurité alimentaire au Burkina : Environ 3,5 millions de personnes auront besoin d’assistance d’ici à août 2022
Burkina : La direction générale des douanes fait son auto-critique sur la question de l’intégrité
Le métier de chargé de mission en ressources humaines avec Marc Ouedraogo
Burkina Faso : Des kits d’activités génératrices de revenus offerts à 80 femmes et jeunes filles du Centre-nord
Prévention des risques de catastrophes au Burkina : Un atelier pour renforcer les capacités des acteurs
Burkina : La Banque commerciale du Burkina et l’université Norbert Zongo unis par un protocole d’accord
Union nationale des supporters des Etalons : Le président Ousséni Tougouma offre une carte de président d’honneur au directeur général de la BCB
Confédération des institutions financières d’Afrique de l’Ouest : Des résultats appréciables obtenus au titre de l’exercice 2021
Sitarail : En moyenne 18 000 consultations médicales sont assurées chaque année
« Résidence surveillée » de Roch Kaboré : « Ce gouvernement en manque de vision portera toute la responsabilité des conséquences qui en découleront » (appel de Bobo-Dioulasso)
Paix au Sahel : Les Conférences épiscopales régionales d’Afrique de l’Ouest appellent à des actions concrètes
« Opération Mana-Mana » : Les supporters des Etalons apportent des coups de balais aux rues de Pissy
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés