Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Burkina : La CIL recommande aux internautes une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Multimédia • Communiqué • jeudi 2 décembre 2021 à 10h00min
Burkina : La CIL recommande aux internautes une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux

La Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL), garante de la protection des personnes à l’égard du traitement des données à caractère personnel reconnait le droit de tout citoyen à la liberté d’expression à travers l’utilisation des plateformes numériques.

Cependant, elle rappelle aux internautes que cette liberté doit s’inscrire dans le cadre du respect des lois et règlements en vigueur.

En effet, toute publication de données à caractère personnel doit requérir au préalable le consentement de la personne concernée, conformément à l’article 12 de la loi N°001-2021/AN du 30 mars 2021 portant protection des personnes à l’égard du traitement des données à caractère personnel.

Aussi, la publication de fausses informations est punie par le code pénal en son article 312-13 qui dispose : (est puni d’une peine d’emprisonnement de un an à cinq ans et d’une amende de un million (1 000 000) de francs CFA à dix millions (10 000 000) de francs CFA, quiconque diffuse de fausses informations, quel qu’en soit le support utilisé).

De même, l’article 711-12 du code pénal punit d’une peine d’emprisonnement de un an à cinq ans et d’une amende de un million (1 000 000) à cinq millions (5 000 000) de francs CFA, quiconque, intentionnellement et sans droit, prend l’identité numérique d’un tiers ou fait usage d’une ou de plusieurs données de toute nature permettant de l’identifier, en vue de troubler sa tranquillité, de porter atteinte à son honneur, à sa vie privée, à son patrimoine ou à celui d’un tiers.

La CIL rappelle aux internautes que l’usage des technologies de l’information et de la communication doit être au service de chaque citoyen et ne doit porter atteinte ni à l’intégrité, ni à la dignité humaine, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou collectives.

Pour ce faire, elle recommande à tous, une utilisation saine et responsable des plateformes numériques en général et des réseaux sociaux en particulier.

« Protéger les personnes à l’égard du traitement des données à caractère personnel, notre ambition ».

La CIL

Vos commentaires

  • Le 2 décembre 2021 à 13:41, par caca En réponse à : Burkina : La CIL recommande aux internautes une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux

    La CIL recommande aux internautes une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux
    C’est quoi une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux dans un Burkina où l’insurgé pense avoir droit à tout ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2021 à 16:09, par swartskoff En réponse à : Burkina : La CIL recommande aux internautes une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux

    @Caca, toujours réchauffer du vieux texte et paf ! On le balance pour lecture comme quoi on travaille aussi ; faut bien justifier le budget alloué pour toutes les inutilités. Pourquoi ne faut-il pas dissoudre, réformer, réorganiser ............. ? :
    1. Le département Économie Numérique, puisque c’est sa chose, il peut assurer le volet informationnel ;
    2. Le département de la Justice, assure le volet dissuasif et répressif,
    3. La Brigarde de lutte (Gendarmerie et Police ) assure traque et recherche.
    In fine à quoi sert ce CIL ? Juste un de ces nombreuses mangeoires où nichent amis, frères ou sœurs d’amis ......

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2021 à 13:12, par Yamsoaba En réponse à : Burkina : La CIL recommande aux internautes une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux

    swartskoff quand on ne maitrise rien de la vie d’une institution, on doit au moins avoir la sagesse de se taire plutot que de faire des propositions qui ne repondent à aucune logique. Pour ton information cette institution depuis sa création et de par sa mission a pu eviter à des milliers de personnes de se suicider parce qu’elles ont laissé leurs images leur echapper. C’est une institution qui travail dans l’ombre puisqu’elle est amener à gerer des cas sensibles. Ne tomber pas dans le lot de personnes qui critique sans chercher à comprendre. Vous ferez mieux d’aller à la rencontre de cette structure ainsi vous serez mieux éclairer. J’en ai fin

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Restriction de l’accès à Facebook : Des organisations de la société civile dénoncent une récurrence des violations des droits numériques au Burkina
Bobo-Dioulasso : Les journalistes invités à s’impliquer dans la campagne nationale d’intensification de la vaccination contre le covid 19
Burkina Faso : Le Balai citoyen dit « non à la dictature sur internet »
Votre journal "Courrier confidentiel" N ° 258 vient de paraître
Promotion des droits des femmes : L’Association des femmes journalistes et communicatrices pour la citoyenneté (AFJ2C) est née
Burkina : Le Conseil supérieur de la communication exhorte les médias à informer sainement les populations
Offre d’emploi : Une rédaction recrute des web-journalistes
Médias : Burkina 24 souffle ses dix bougies
Georges Damien, informaticien : « Il faut qu’on insère l’informatique dans les écoles, même depuis le primaire »
Soutenance/université Aube Nouvelle : Pascal Lonkou Yé se penche sur l’« Influence du community management dans le fonctionnement de Lefaso.net »
Burkina : Un guide du journaliste pour aider au traitement de l’information sur l’éducation, la santé et les infrastructures
TNT/Burkina : Les 8 chaînes ayant fait l’objet de suspension désormais rétablies
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés