Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

Accueil > Caricatures • • mardi 30 novembre 2021 à 12h20min
Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

Vos commentaires

  • Le 30 novembre 2021 à 13:58, par Abdoulaye En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    L armée française libérera le Sahel de grée ou de force un jour. Car nous ne somme plus dans les années 60. Et toute les speudos de pays amis dans le combat serons mis a nus bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 14:29, par hum En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    La bonne question devrait être : quel avenir pour le sahel sans l’armée française ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 14:50, par YAWOTO En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    L’armée française n’a pas d’avenir dans le sahel, mais en France.Nous ne sommes plus aux temps coloniaux et cette tentative de recolonisation échouera lamentablement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 15:05, par Riibo En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    A Kaya, avec un lance-pierre, un petit garçon a vaincu un drone de l’année française, et la mobilisation de la population a main nues a obligé le l’impressionnant convoi à rebrousser chemin, même si ce fut juste pour modifier sa trajectoire. C’est tout un signe, un symbole, une prophétie : de grandes choses peuvent être faites avec de petits moyens. Il faut juste être patriote et savoir oser. J’ai quelques propositions pour insuffler ce patriotisme et cette audace à nos enfants et jeunes :
    - Que le lance-pierre soit appelé désormais "Kaya".
    - Que le Kaya (lance-pierre) soit désormais le symbole de la ville de Kaya.
    - Que la ville de Kaya soit déclarée capitale de la lutte anti-impérialiste et des mouvements panafricanistes-anti-imperialistes.
    - Qu’un grand monument en forme de Kaya (lance-pierre) soit construit à l’entrée de la ville de Kaya.
    - Qu’à Kaya, toute installation d’autorités civiles comporte une remise symbolique du Kaya (lance-pierre).
    - Que la ville de Kaya abrite une compétition nationale de tirs au Kaya (lance-pierre)
    - Que la ville de Kaya abrite une foire dénommée "Foire Kaya - Koura-koura" (Foire KKK) le mot Kaya désignant à la fois la ville et le lance-pierre. Il s’agira d’une foire du Koura-koura et du lance-pierre.
    - Qu’au cours de cette foire, il y ait une compétition de tirs au Kaya (lance-pierre) où le Koura-koura se substitue aux cailloux. Des dispositions peuvent être prises pour que le Koura-koura utilisé soit récupéré.
    - Que soit instituée la semaine nationale du Kaya (lance-pierre) avec compétitions de tirs au Kaya (lance-pierre) dans toutes les écoles primaires.
    - Que le tir au Kaya (lance-pierre) soit déclaré sport ou jeu national.
    - Qu’au cours de la semaine nationale du Kaya (lance-pierre), dans tous les villages du Burkina, une cérémonie spéciale soit organisée pour les enfants de 10 ans (l’âge du petit de Kaya qui a tiré sur le drone de l’armée française) avec instruction au patriotisme et remise officielle du Kaya (lance-pierre) et envoi en mission pour la défense de la patrie. 10 ans seront l’âge de la majorité patriotique.
    - Tous les enfants du Burkina, à l’âge de 10 ans , devront dans la mesure du possible, effectuer un pèlerinage à la ville de Kaya ( un peu comme les enfants juifs effectuaient un pèlerinage à Jérusalem à l’âge 12 ans). Des dispositions devraient être prises pour que tous les enfants rêvent d’effectuer ce pèlerinage et se sentent fiers de l’avoir effectué.
    - Chaque matin, à la fin de la montée des couleurs dans les écoles, on approchera au drapeau national, un autre drapeau rouge frappé d’une image de drone et un enfant effectuera sur lui un tir de Kaya (lance-pierre) pour symboliser la défense de la patrie contre toutes force ennemie.
    En plus de leur impact patriotique, toutes ces proposition, si elle sont appliquées, auront aussi très clairement un énorme impact économique et culturel. Merci d’enrichir mes propositions et surtout de les réaliser sans attendre de permission, partout où c’est possible. Comme les autorités traînent toujours et n’ont jamais le courage de décider, je demande aux enseignants d’écoles primaires de les réaliser sans attendre.
    Précisons que je n’ai absolument rien contre la France ni les Français. Je suis par contre opposé aux politiques dominatrices et exploitatrices des gouvernements français. Et surtout, je suis pour l’émancipation et le développement de mon pays.
    Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre 2021 à 10:30, par kwiliga En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

      @ Riibo
      Vous écrivez :
      "un enfant effectuera sur lui (le drone symbolisant la France) un tir de Kaya (lance-pierre) pour symboliser la défense de la patrie"
      "Précisons que je n’ai absolument rien contre la France ni les Français"

      Donc, vous n’avez rien contre la France, mais vous êtes persuadé que, symboliquement, la défense de la patrie doit passer par des tirs de "Kaya" sur un de leurs drones.
      Etes-vous bien certain, qu’en l’état actuel des choses, nous ne devrions pas choisir d’autres symboles pour représenter les ennemis de notre pays ?
      Moi, je crierai "à bas le voile", "à bas les barbus et les pantalons raccourcis" "laissez-nous boire la bière", "laissez nous écouter notre musique", bref, "laissez-nous vivre notre liberté".

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2021 à 17:23, par YAA KA En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

      Ok pour la souveraineté du peuple burkinabé.
      Ok pour qu’il mobilise ses forces.
      Ok pour dire qu’il n’est pas indispensable d’avoir des armes sophistiqués pour vaincre

      MAIS :
      - ce n’est pas en construisant des monuments qu’on gagne une guerre
      - mieux savoir qui est son réel ennemi avant de s’y attaquer
      - merci d’épargner à nos enfants d’aller au front - prenez vos responsabilités vous même

      Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 17:29, par 1bagui En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    Vive l armée française !!
    J ai le plus grand respect pour vous , nius sommes nombreux au burkina , a vous témoigner , toute notre amitié et notre gratitude
    Vous êtes les meilleurs au monde , personne n arrêtera , la légion étrangère !

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2021 à 10:50, par Vérité Indiscutable En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

      Ce commentaire démontre comment il est très difficile d’être libéré du lavage de cerveau qu’ils ont très bien orchestré dans nos écoles depuis belle lurette. Il y en a, comme 1bagui, qui ne sortiront jamais de leurs rêves. Ce sont ses rêves malsains là qui sont l’obstacle à notre autodétermination. Cette génération mauvaise d’africains esclaves volontaires devrait mourrir aussi vite pour laisser croître une génération consciente capable de défendre l’autonomie de l’Afrique.

      Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2021 à 14:41, par hum En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    @RIBO

    Des gens comme vous mettez l’Afrique en retard pour des siècles et de siècles
    A propos de l’enfant qui a descendu un drone français avec un lance pierre. vous prenez ça comme un exploit , alors qu’attendez vous pour vous armer de lance -pierres et aller chasser les jihadistes qui se triuvent justement à un jet de pierre de Kaya ?
    En france ou au JAPON on ferait d’un heros national un enfant de son âge qui créerai un drône , nous on applaudit celui qui detruit un drône

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 20:01, par koura-koura En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    KAYA c’est désormais le détachement des forces balistiques du BURKINA.
    Avec une bonne ration de koura-koura, gare aux français dans leur double jeu. Ce n’était qu’un coup de semonce le drone abattu

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 18:43, par etonné En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    Fin 2012 Au Mali des terroristes envahissent Tombouctou, puis mettent le cap sur Bamako..
    Le président par Intérim demande de l’aide à la France qui veut que son aide soit validée par l’ONU de façon à ce que rien ne soit caché
    L’ONU peut mettre en place des forces d’interposition mais qui ne sont pas combattantes ...C’est la France qui assurera le combat
    l’ONU demande à la France de mettre en place une formation de l’armée malienne..
    Des accords écrits sont signés par le Mali et la France
    En janvier 2013 les soldats français arrivent au Mali applaudis par des Maliens enthousiastes. Les terroristes se sauvent rapidement et les Français libèrent le Pays et Tombouctou dont les habitants sautent de joie car déjà la charia était en place..
    Cependant à Kidal certains Touaregs contestataires s’en prennent au pouvoir de Bamako
    Ces Touaregs sont maliens ..Les forces françaises ne peuvent agir
    c’est l’affaire du Mali
    Les terroristes partis le Mali peut fonctionner de nouveau ,les élections présidentielles ont lieu
    Rappelons que la France finance tous les frais de cette guerre qui n’est pas la sienne

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 18:43, par Elda En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    M Etonné. Pourquoi se donner tant de peine si la guerre n.est pas la leur. En plus, si a un temps T on demande votre aide ensuite apres des annees on trouve qu.on n.en veut plus pourquoi insister a rester. Il faut avoir un peu orgueil et d.amour propre pour soi meme. Merci aux Danois pour leur reaction.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 18:48, par Elda En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    M Etonné. Pourquoi se donner tant de peine si la guerre n.est pas la leur. En plus, si a un temps T on demande votre aide ensuite apres des annees on trouve qu.on n.en veut plus pourquoi insister a rester. Il faut avoir un peu orgueil et d.amour propre pour soi meme. Merci aux Danois pour leur reaction.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 10:57, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?

    Alors là, monsieur @Etonné, vous m’étonnez ! Donc selon vous : « Les terroristes partis le Mali peut fonctionner de nouveau » ?

    Vous êtes sûr qu’on parle du même Mali ? Parce que dans celui que je connais les terroristes ne sont pas partis mais ont essaimé dans la quasi-totalité du pays et endeuillent les familles maliennes tous les jours.

    Et dans ce Mali là, la France a décidé de ne pas combatte une partie d’entre eux qu’ils estiment "gentils", le GSIM ou JNIM, mais les autres, l’EIGS, qu’elle pense "méchants", et même là elle ne cherche que les chefs, des "trophées" à brandir à la manière américaine. L’absurdité poussé à son extrême...

    @Vérité indiscutable, vous perdez votre temps, car vous croyez parler à un burkinabè perdu. Il est plus probable que ce soit un sous-officier sans imagination (dont je vous laisse deviner la nationalité) qui croit ainsi lutter contre le sentiment anti-français en "influençant" les forums. Laissez les donc faire le "travail", puisque nous savons vous et moi que c’est contre-productif pour eux.

    Certes, l’intervention de la France a été salutaire en 2013. Surement, sa contribution dans la lutte contre le terrorisme au Sahel peut être importante. Mais à condition qu’elle change sa politique absurde de soutenir ou "tolérer" des gens qui, outre les maliens, les burkinabè et les nigériens, ont tué des soldats et journalistes français et enlevé des civils de toutes nationalités y compris françaises. Si la France décide de collaborer sincèrement avec les pays du Sahel en renseignements et soutien aérien uniquement, le djihadiste peut être réduit en 1 an et éradiqué en 2.

    Encore faut-il qu’elle le veuille. Mais dans tous les cas, il faut qu’elle réalise que les africains ne vont pas servilement accepter de se faire ainsi tuer à petit feux sans réagir.. Et je ne crois pas non plus que le peuple français et ses élus vont accepter bien longtemps cette situation où on sacrifie des soldats français, l’argent du contribuable pour récolter zéro résultat et même des injures et le ressentiment, sans compter la perte d’influence politique, militaire et économique.

    Offrir un Azawad autonome à leurs "amis" vaut-il de perdre la vie de tant de soldats, de son pré-carré en Afrique de l’ouest en plus des milliards d’euros ? Car c’est bien de cela qu’il s’agit maintenant.

    A bon entendeur...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès assassinat Sankara : Verdict
Burkina Faso : A quand la libération de Roch ?
Burkina Faso : Producteur des champions grâce au ...Soumballa ?
Braquage de la BCEAO en 2002 : Décorer Béatrice SANON
Guerre en Ukraine : Poutine mène la danse
Guerre en Ukraine : Quel impact sur l’Afrique ?
Burkina Faso : Paul Henri Damiba prête serment
Sahel : Quel avenir pour l’armée française ?
Burkina Faso : Remaniement ministériel, solution à la crise ?
FESPACO 2021 : Khadar Ahmed repart à Mogadiscio avec l’Etalon d’or
COVID-19 : Je m’en vais, je reste !
SAHEL : Crises et Crises
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés