Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Secteur agro-sylvo-pastoral : Les acteurs non étatiques examinent le plan stratégique national d’investissement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 25 octobre 2021 à 13h30min
Secteur agro-sylvo-pastoral : Les acteurs non étatiques examinent le plan stratégique national d’investissement

Les acteurs non étatiques (ANE), notamment la Confédération paysanne du Faso, le SPONG et le Collège des acteurs privés du secteur rural (CAPSR), tiennent, les 25 et 26 octobre 2021 à Ouagadougou, un atelier d’examen du document du plan stratégique national d’investissement du secteur agro-sylvo-pastoral, 3e du genre. Ce plan stratégique national d’investissement est financé par l’ONG OXFAM, l’Union européenne et les Agriculteurs français et développement international (AFDI). La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire permanent de la Confédération paysanne du Faso (CPF), Issoufou Porgo, ce lundi 25 octobre 2021.

Cette nouvelle phase, du programme national du secteur rural, transformée cette fois-ci en Plan stratégique national d’investissement du secteur agro-sylvo-pastoral (PNIASP) mettra l’accent sur la maitrise de l’eau pour la production, la transition agroécologique, l’employabilité des jeunes dans le secteur agricole, la sécurisation foncière et celle des déplacées internes. Ce sont, entre autres, les points à examiner dans cette 3e phase du PNIASP, selon le secrétaire permanent de la Confédération paysanne du Faso, Issoufou Porgo.

Et selon ses explications, ce nouveau plan a choisi de se pencher sur ces questions en fonction de l’actualité et des défis du secteur agro-sylvo-pastoral. Car avec les changements climatiques, souligne –t-il, le monde rural est confronté à plusieurs problèmes, soit de sècheresse ou d’inondation qui impactent négativement les activités de production et dans le nouveau plan, il est question d’apporter des solutions en maitrisant l’eau afin de permettre aux acteurs d’être à l’abri des aléas climatiques dans le but d’assurer la sécurité alimentaire.

Issouffou Porgo, secrétaire permanent de la Confédération paysanne du Faso

L’autre point abordé dans cette phase, poursuit Issoufou Porgo, c’est l’employabilité des jeunes dans le monde rural, parce qu’il faut leur assurer une employabilité qui leur permette de vivre décemment des métiers agricoles pour assurer la continuité des allocations familiales mais aussi d’être à l’abri de l’appel des sirènes notamment le terrorisme et autres. En plus de l’employabilité, le nouveau programme se penchera sur la transition agroécologique dans le but d’améliorer la productivité et assurer la gestion durable de l’environnement.

Les acteurs non étatiques examinant le plan stratégique national d’investissement du secteur agro-sylvo-pastoral

Ce sont autant d’éléments sur lesquels les acteurs non étatiques réunis au cours de cet atelier devront apporter leur contribution pour l’amélioration du projet de document avant sa validation, explique le secrétaire permanent, tout en exhortant les uns et les autres, à faire une analyse sans complaisance du document et apporter des propositions d’améliorations pertinentes, réalistes et réalisables.

À terme cette 3e phase du PNIASP améliora les conditions du monde rural en leur apportant plus de revenus afin de prendre en compte tous les autres besoins non alimentaires, de la sécurité alimentaire et l’accès aux services sociaux de base, la construction d’une vie décente mais aussi la création d’une résilience des acteurs du monde rural, espère le secrétaire.

Une photo de famille

L’examen du nouveau plan stratégique d’investissement du secteur agro-sylvo-pastoral est par ailleurs organisé par les acteurs non étatiques et financé par l’ONG OXFAM, l’Union européenne et les Agriculteurs français et développement international (AFDI).

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Université Joseph ki-Zerbo-thèse de doctorat en thèse lettre, option études anglophones : Jean DAO s’interroge sur l’identité religieuse du président George Washington
Burkina : La Grande Chancellerie annonce le report de la cérémonie de décoration du 11 décembre 2021 à Kosyam
Burkina Faso : La coopération suédoise et la FAO offrent des équipements motorisés aux producteurs
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de Sakoula
Prix de l’Union africaine des enseignants : La Burkinabè Pingdwindé Ouédraogo sacrée lauréate
Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale
Année scolaire 2021-2022 : Le calendrier est réaménagé dans la région du Plateau central
Réouverture des frontières : La vaccination contre le Covid-19 ou le test PCR comme conditions d’accès
Petits exploitants agricoles au Burkina : Lancement officiel d’un projet de promotion d’une assurance climatique
Protection des végétaux : Des chercheurs à la rescousse des producteurs
Augmentation du prix du pain au Burkina : Les patrons des boulangeries précisent leur intention
Burkina : Le ministère en charge de la femme inaugure des infrastructures pour des enfants en situation difficile
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés