Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred De Musset

Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • samedi 16 janvier 2021 à 15h04min
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP

Vingt-quatre heures après sa prise de fonction officielle à la tête du ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement, le porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura, a rendu visite aux acteurs de la société des éditeurs de la presse privée (SEP) dans après-midi du vendredi, 15 janvier 2021 à Ouagadougou. Pendant plus d’une heure, le ministre Tamboura et les responsables de la SEP ont parlé de l’avenir du secteur de l’information et de la communication au Burkina Faso.

Échanger, écouter et s’enquérir des difficultés du secteur, ce sont là quelques objectifs de la visite du ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Ousséni Tamboura, aux premières heures de sa prise de fonction, aux acteurs de la société des éditeurs de la presse privée (SEP). C’était donc l’occasion pour lui de tâter le terrain du secteur dont il est désormais le premier responsable.

« Il faut le reconnaitre et je le confesse, ma faible connaissance des défis du secteur, et je suis venu pour m’instruire de ce côté car c’est une sagesse élémentaire que d’aller à la connaissance des personnes avec qui vous allez travailler, connaitre les véritables défis et voir comment allier vos efforts afin de relever ces défis ».

Ousséni Tamboura, le ministre en charge de la Communication s’entretient avec les acteurs de la société des éditeurs de la presse privée

Au sortir de cette rencontre à huit clos, le président de la SEP, Boureima Ouédraogo, a, quant à lui, fait savoir que c’était la première fois qu’un ministre de la Communication fasse ce déplacement pour venir envers eux, car habituellement c’est le contraire. Mais revenant sur le sens même de cette visite ministérielle, il a souligné que plusieurs questions ont été abordées. Des questions allant de l’imprimerie à la distribution des journaux afin de voir comment l’Etat pourra appuyer, accompagner les acteurs pour relever les défis du secteur.

Boureima Ouédraogo, le président de la société des éditeurs de la presse privée, apprécie cette visite du nouveau ministre de la Communication

Outre ce point abordé au cours de ladite rencontre, il y a eu également, ajoute-t-il, la question sur la fiscalité applicable aux entreprises de presse de façon générale. Car, dit-il, les entreprises de presse ont une mission de service public alors qu’elles sont traitées comme n’importe quelle autre entreprise et le problème a été posé au porte-parole du gouvernement. Et ce, dans le but, explique le premier responsable de la SEP, de lui permettre d’avoir une vue globale des problèmes qui minent le secteur de l’information et de la communication au Burkina Faso

Les acteurs de la SEP posent ensemble pour marquer cette première visite du ministre Tamboura

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
WhatsApp : Méfiez-vous de cette nouvelle arnaque qui cherche à prendre le contrôle de votre compte
Médias : La RTB/Télé ouvre ses portes au public
Projet de loi sur les drones civils : « Nous espérons être consultés », souhaite Younoussa Sanfo, président de l’Association nationale des spécialistes des drones
Burkina : Plus de 6000 comptes Facebook piratés, selon l’Association pour la protection du cyberEspace national
Courrier confidentiel N° 231 est disponible
Loïse Tamalgo (Huawei) : « L’Afrique doit se saisir de la quatrième révolution industrielle déjà en cours »
À dispositifs numériques, gouvernance numérique
Burkina Faso : La CIL s’acquitte d’un devoir envers le président du Conseil constitutionnel
Journée mondiale de la radio : Le Burkina célèbre la 10e édition en différé
Burkina Faso : La CNDH à l’ère du numérique
Obsèques de Marie-Frère Soleil : Le président du Faso reconnaissant du mérite d’une combattante de la liberté
Rabankhi Abou-Bâkr Zida : « Une population qui n’arrive pas à décoder le message de ses autorités ne peut participer pleinement au développement »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés