Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • LEFASO.NET • mardi 15 septembre 2020 à 23h44min
Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de  Guillaume Soro dans le processus électoral

La décision de la Cour constitutionnelle ivoirienne de déclarer la candidature de Guillaume Soro irrecevable, n’aura duré que quelques heures. La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples a récusé ladite decision.

La CADHP, en effet, ordonne l’Etat ivoirien de surseoir au processus électoral et de lever les obstacles à la candidature de l’ancien Premier ministre, Guillaume Soro, dans un délai de quinze jours. La Côte d’Ivoire va-t-elle s’exécuter dans le cas présent ? C’est là toute la question quand on sait qu’il y a un antécédent.

En effet, entre la Côte d’Ivoire et la Cour africaine, il existe un antécédent toujours en lien avec Guillaume Soro. L’Ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne a été condamné, avril dernier, à 20 ans de prison et à la privation de ses droits civiques pour « recel de détournement de deniers publics » et « blanchiment de capitaux ».

Il avait saisi la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. Cette dernière avait émis un jugement demandant à l’Etat ivoirien la suspension des poursuites contre Soro. La Côte d’Ivoire avait déclaré qu’elle n’allait pas s’exécuter mais qu’elle se retirait du même coup de la Cour africaine. Le bras de fer va certainement se poursuivre.


Lire aussi : Présidentielle en Côte d’Ivoire : Les raisons du rejet des candidatures de Gbagbo et Soro


Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 septembre à 19:32, par HUG En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    voici un président ivoirien qui à bande les muscles devant les militaires maliens alors que lui même utilise la justice pour ses intérêts personnels. Pauvre afrique. en 2015 cette institutuon avait décriée la loi d’exclusion au Burkina faso qui avait au Mpp davoir le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 19:53, par Ahmed Jamaal En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Quand l’âne va te terrasser tu ne vois pas ses oreilles pour saisir. Rien ne prouve que si Guillaume et Gbagbo se présentent ALASSANE ne passera pas. Les empêcher va créer une résistance qui peut lui être fatale

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 21:11, par Maria de Ziniaré En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Des lors que l’état souverain de Côte d’Ivoire se retire de la CADHP ses avis et décisions sur la Côte d’Ivoire sont nulle donc il ne peut y avoir de bras de fer : le bras de fer suppose 2 parties or la Côte d’Ivoire a rompu avec cette cour et ses agissements sont nuls et non avenus pour la CI

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 21:59, par Passakziri En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Sans rentrer dans les details juridiques,
    je dirais que le problème de l côte d’ivoire c’est pas ADO mais surtout Guillaume Soro qui doit être un vrai Mounafika qui a reussi à melanger les vieux jusqu’à ce que ces derniers perdent la raison. Sinon comment expliquer la roublardise d’aller présenter des viellards de 86 ans comme candidat d’un parti historique que le PDCI ? Si Bedié est irremplacable, alors gens du PDCI, aller reveiller Houphouet Boigny pour vous gouverner. Ouattara vous avais bien prevenus que si Gbagbo et Bedié se presentaient il le ferait lui aussi , maintenant vous lui avez donné l’occasion et le destin a appuyé aussi pour soustraire son poulain de la course. Mais ceux qui me font pitié ce sont ces pauvres qui s font canarder dans la rue pour des égoistes.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 23:24, par Douga En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Ah, la CADHP doit demander à la CEDEAO de faire un embargo sur la cote d’Ivoire si elle refuse.
    Ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 00:11, par Psycho En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Maria il faut savoir que même si Un ETat se retire de la déclaration de la CADHP l’effet de son retrait commence un an après la date de retrait. C’est pour cela que malgré le retrait de la côte d’ivoire la cour a statué sur la composition de la CEI (commission électorale indépendante ). Pour la côte d’ivoire, l’effet de son retrait commence en avril 2021. Les décisions de la cour sont tours applicables à la côte d’ivoire .

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 08:44, par caca En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Les burkinabé ont intérêt que Ouattara passe son troisième mandat sinon beaucoup mourrons de faim.

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre à 12:02, par Cool En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

      Ah bon ! Je ne savais pas que ADO était le dieu des burkinabè, celui qui pourvoit à leurs besoins. Merci pour l’info

      Répondre à ce message

      • Le 16 septembre à 19:21, par Nabiiga En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

        @ Cool et @ Caca

        Cool, tu ne connais pas CaCa aka, Maria de Ziniaré ou encore Adama ? C’est la même apologiste de la famille Blaise. Si Blaise a fui le Burkina pour atterrir sous le lit de ses beaux-parents et a demandé qu’on tire vite les draps afin que personne ne sache qu’il est sous le lit, c’est parce que, comme Caca l’a très bien dit, Ouattara a promis de donner du sagbo à ce dernier sous son lit. Ce que Caca a dit ne doit étonner personne car il sait exactement comment son mentor Blaise, le sanguinaire, se nourrit en CI. Là où il se trompe de confondre ce que font les 3 millions compatriotes avec ce que fait Blaise. Blaise est caché et, étant caché, incapable de se nourrir ; les autres, eux, ils travaillent partout à même dans les forêts les plus denses pour s’Ùoffrir à manger. Ils ne vont jamais mourir de faim encore moins dépendre de Ouattara pour se nourrir comme le fait Blaise Compaoré.

        Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 09:10, par Maria de Ziniaré En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    @psycho merci pour la précision. Mais soyons réaliste
    Cette histoire de prise d’effet de retrait différé d’un an n’est que de la coquetterie que les rédacteurs des textes de la CADHP ont trouver pour cacher leur honte lors du retrait d’un pays. Aucun pays souverain n’appliquerait des décisions de justice postérieures à leur retrait concernant des affaires strictement intérieures. S’ il s’agissait de différents entre des états, le différé pourrait s’expliquer par le fait que la cour se donne un an maximum pour liquider un contentieux entre 2 états même si l’un des états s’y retire entre temps.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 11:21, par Ka En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Sans passer par les armes SORO sauver par truchement enb utilisant la voie diplomatique pour l’éviter une condamnation comme Djibril Bassolé, SORO ne sera jamais un président de la Cote d’Ivoire. Par ce qu’il a choisi d’être rebelle et révolutionnaire. Est-ce que c’était son droit inhérent de le faire en songeant le fauteuil présidentiel ?. D’abord nul n’a le droit de tuer son prochain pour quelques causes que ce soit. La rébellion de SORO ayant utilisé les mêmes procédures et méthodes que les terroristes Djihadistes, en tuant massivement des innocents, nul n’a le droit de monter une rébellion pour tuer ses semblables pour le pouvoir. Les autres qu’il a tués ont également le même droit à la vie que lui. Tous les titres que SORO a reçus par le sang ne font pas de lui un surhomme au-dessus des autres. Et la Cour africaine ne peut rien contre la Côte d’Ivoire pour le retour de Guillaume SORO dans le processus électoral.

    Sans penser au coup d’état a la maternelle au Burkina, le sang a trop coulé en Côte d’Ivoire pays ami du Burkina. Que SORO n’en rajoute pas. Lui-même disait qu’il n’avait jamais pensé arriver à ce stade. Les ivoiriens se porteront mieux sans sa présence maléfique ensanglantée.

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre à 14:11, par Yako En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

      @Ka,pourtant c’est grâce aux armes de Soro que non seulement mettent fin au régime fasciste de Gbagbo mieux elles ont servi à sauver la vie des milliers de nos compatriotes burkinabé de Côte d’ivoire.Il ne faut guère réduire le combat oh combien noble de Mr Soro aux écoutes téléphoniques qui du reste sont illégales.Le combat pour l’égalité et la justice de Soro était aussi le nôtre on ne le dit jamais assez pour la 1ère fois le burkina est allé au secours de nos compatriotes (4 millions) sans qu’on ait tiré une seule balle en tout cas officiellement.Sur cette querelle d’investiture "cotedivoienne" il faut être prudent et lucide car notre vrai ami sur la scène politique ivoirienne est et reste Guillaume Soro Kigbafori que jai eu l’honneur de faire sa connaissance je peux affirmer sans hésiter que l’homme est trop attaché à notre pays. Yako

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 16:10, par Badisak En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Le grand Soro qui enseignait à Djibril Bassolé la stratégie à adopter pour mater notre Armée nationale qui faisait face au coup D’État le plus bête du monde (cf.écoutes téléphoniques) est aujourd’hui en difficulté dans son propre pays ? Cela était inimaginable au moment où il était bien casé dans les hautes sphères du pouvoir politique en Côte d’Ivoire ; c’est ainsi que par des arrangements politiques, il a pu échappé au mandat d’arrêt international lancé par la Justice du Burkina Faso à son encontre ; aujourd’hui, il est en disgrâce avec celui qui l’a permis d’échapper à la Justice burkinabè en raison de ses ambitions politiques et sa soif démesurée du pouvoir.
    Autant il est triste et regrettable de constater que la Démocratie est en voie de confiscation par le pouvoir actuel en Côte d’Ivoire, autant Mr SORO doit s’armer de plus de sagesse, d’humilité, de patience et surtout se mettre résolument sur la voie de la bénédiction de DIEU qui est le vrai détenteur du pouvoir.
    Quand vous cherchez le pouvoir à tout prix, vous êtes obligés d’utiliser des voies détournées pour l’obtenir mais cela abouti inéluctablement à une fin de parcourt tragique.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 17:48, par figo En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Maria de Ziniaré,
    Après avoir soutenu le Blaizo, vous soutenez ADO maintenant ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 19:55, par Ka En réponse à : Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral

    Yako quand on sauve des Burkinabé en Côte d’Ivoire, on n’ordonne pas un général de pacotille de tuer des Burkinabé à l’intérieur du Faso pour le pouvoir ! J’ai un ami Ivoirien qui ne cessait pas de dire quand on parle de Blaise Compaoré et de son fils adoptif SORO : ‘’’On espère que la leçon est bien apprise par ces deux ?’’’ Car, un proverbe populaire dit : lorsque tu manges la main d’un singe tu dois te rappeler de tes propres mains qui pourraient être dévorées par d’autres. SORO et Blaise Compaoré ont éliminé des innocents pour le pouvoir, d’autres comme ADO les montre de nos jours qu’ils ne valent pas plus que la société primaire que nous nous sommes. En plus de ce proverbe populaire : On dit, qui sème le vent récolte la tempête. SORO exilé en France, Blaise Compaoré par peur quitte la Cote d’Ivoire pour le Togo. SORO en s’adressant à la cour Africaine, le rebelle sanguinaire veut encore achever son œuvre de libérateur de la Cote d’Ivoire en tuant plus d’Ivoiriens et envoyer par la suite ADO a la CPI a sa place.

    Mais en écoutant les Ivoiriens, ils ne veulent plus que SORO et ses rebelles massacrent encore les pauvres innocents qui n’ont rien à voir avec son histoire de positionnement. Et comme ce qui s’est passé aux USA, cette fois-ci, chaque Ivoirien s’emploiera à enregistrer les crimes des rebelles en direct avec les mobiles. Et à la fin la Côte d’Ivoire livrera les rebelles et leur Chef à la CPI. Non, si toi Yako tu connais SORO plus que nous autres, tu fais partis de ses rebelles, et j’en suis sûr, quand la Côte d’Ivoire et son ADO décidera de débarrasser totalement de ses indésirables sanguinaires qui sont SORO et ses rebelles, tu seras de la partie. Sans rancune.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : Des proches de Guillaume Soro libérés
Elections en Côte d’Ivoire : La Cour africaine, l’avocat des causes perdues ?
Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral
Présidentielle en Côte d’Ivoire : Les raisons du rejet des candidatures de Gbagbo et Soro
Présidentielle en Côte d’Ivoire : La candidature d’Alassane Ouattara validée, celles de Soro et Gbagbo rejetées
Présidentielle ivoirienne : Les partisans de Guillaume Soro déposent son dossier de candidature à la Commission électorale
Côte d’Ivoire : Le Tocsin alerte sur les propos et actes xénophobes et interpelle le Burkina et la CEDEAO
Présidentielle en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara dépose son dossier de candidature
Hamed Bakayoko : Ce qui est légal et ce qui est légitime
Côte d’Ivoire : Hamed Bakayoko nommé Premier ministre
Côte d’Ivoire : Seydou Elimane Diarra se voulait « l’homme du consensus », à la confluence de la politique et du business
Daniel Kablan Duncan : Métamorphose d’un vice-président en électron libre (2è partie)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés