LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Décentralisation : la touche des Hauts-Commissaires

Publié le mercredi 29 octobre 2003 à 16h16min

PARTAGER :                          

L’ouverture de la conférence annuelle des hauts-commissaires a eu lieu le 28 août 2003 dans la salle de réunions du Conseil municipal de Ouagadougou. C’est le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, M. Moumouni Fabré, qui a présidé la cérémonie.

Cette conférence annuelle à laquelle prennent part les 45 hauts-commissaires du Burkina Faso dure 72 heures et a pour thème : "Rôle du haut-commissaire dans la mise en œuvre de la commune rurale et le transfert des compétences et des ressources aux collectivités locales". Elle se tient à un moment où, selon le ministre Moumouni Fabré, "Il est particulièrement question pour nous de trouver des mécanismes idoines pour le renforcement du processus de décentralisation dans notre pays".

Dans son mot de bienvenue, le haut-commissaire du Kadiogo, M. Boureima Bougouma, après avoir rappelé l’importance de cette rencontre a traduit aux autorités du ministère de tutelle la gratitude des populations de sa province pour le choix du Kadiogo pour abriter la présente conférence annuelle.

Pour le ministre Moumouni Fabré, cette conférence est un moment focal d’introspection et de bilan entre autorités administratives de la première ligne de représentation territoriale de l’Etat. Il a alors dit qu’il attendait d’une part de cette rencontre des résolutions audacieuses allant au devant des défis du ministère mais d’autre part que les hauts-commissaires prennent toute la mesure de leurs responsabilités dans la conduite et la mise en œuvre du processus de décentralisation.

Au cours des trois jours de travaux, les participants pourront échanger directement avec des responsables de départements ministériels. Il sera question des sujets suivants :
- l’opération très attendue et délicate de délimitation des futures communes rurales ;
- la loi modificative des TOD ;
- l’opération de transfert des compétences et des ressources.

Moumouni Fabré a invité les hauts-commissaires à saisir cette opportunité pour évoquer toutes les questions pertinentes dont l’examen attentif peut déterminer le succès des opérations envisagées. "Je ne doute pas non plus, a dit le ministre aux séminaristes, de l’engagement avec lequel vous aborderez les différents sujets qui participent à la consolidation de notre cohésion interne face aux nouveaux défis".

San Evariste Barro
L’Observateur Paalga

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Route Didyr-Toma : 12 mois de retard, 7 km de bitume sur 43 km