Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Prenez la décision aujourd’hui de faire quelque chose de merveilleux avec votre vie» Brian Tracy

Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

Accueil > En librairie • LEFASO.NET • dimanche 9 février 2020 à 15h00min
Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

L’écrivain burkinabè Lionel Bilgo a dédicacé, dans la nuit du 7 février 2020, à Ouagadougou, son premier ouvrage titré « Burkina Faso : Du rêve à la réalité, créons demain ». Ce livre interpelle les Burkinabè à conjuguer leurs efforts pour un développement commun.

La dédicace de cet ouvrage de 104 pages a mobilisé une foule immense. Dans son intervention, l’auteur a expliqué que le Burkina Faso est à un grand tournant de son l’histoire de développement. Le processus de développement s’apparente à une course de relais, et les coureurs doivent œuvrer pour une victoire commune. Ce qui nécessite, selon Lionel Bilgo, de la discipline, de l’ardeur, du travail, mais surtout de se dire « la vérité ».

Ce cadre sorti de l’Ecole supérieure de commerce et de gestion de Paris, a expliqué que la léthargie du Burkina Faso est due à la faillite du « passage de témoin ». Cela, à cause de l’égoïsme des dirigeants d’aujourd’hui, qui ont tué l’ambition de leadership des jeunes. L’écrivain explique que les dirigeants politiques ont tué dans l’œuf les jeunes leaders, les jeunes capables. Cela se manifeste par l’écrasement des idées novatrices des jeunes via la cooptation des jeunes dans les partis politiques, afin qu’ils soient des laboratoires de reflet des idées des anciens, sans toutefois leur céder la place.

Pour Lionel Bilgo, le système de formation en cours au Burkina Faso n’est plus adapté aux agrégats contemporains du développement. Ce qui est illustratif, selon lui, du manque de vision pour le décollage économique du pays. A cet effet, l’auteur a demandé aux « anciens » leaders burkinabè de se retirer à temps, pour être des icônes pour la jeunesse. Aussi, l’auteur invite les jeunes au sens de la responsabilité, à travers l’accomplissement de leurs visions. Il a expliqué que le Burkina Faso fut jadis atypique, au travers des actions des aînés comme Thomas Sankara. Mais actuellement, le pays s’éteint lentement, à cause du manque de leadership nouveau.

« Le passage sur terre n’a de sens que lorsque nous avons su transmettre ce que nous avons appris aux jeunes », convainc l’auteur. Puis, d’ajouter : « Le Burkina Faso est en crise, une crise qui tire son origine dans l’inconséquence des anciens et des jeunes ». Il conclut donc qu’« aucun Burkinabè n’est inutile lorsqu’il s’agit de donner sa pierre pour la construction du pays légué par les valeureux Burkinabè ».

E.K.S.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 février à 13:56, par Vérité indiscutable En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    « Le passage sur terre n’a de sens que lorsque nous avons su transmettre ce que nous avons appris aux jeunes »
    Chapeau M. BILGO. Ce sont des personnes de cette trame là dont le Burkina actuel a besoin. Intelligent et valeureux. Parce que Science sans Conscience, ne sera toujours que Ruine de l’âme.
    S’il apparaissait par chance un Jeune ambitieux du genre dans le domaine Politique, on sera sauvé ; mais pour le moment hélas, le peu de jeunes qui s’y essaient on adopté le vieux système et nous sommes dans un Cercle vicieux présentement... on se demande à quand vraiment le Burkina Faso ?
    Cotisant donc nos idées, M. BILGO, nous pensons y arriver ; et ça viendra coûte que coûte ; merci à toi pour ta belle contribution.
    Dès lundi 10 février 2020, ce livre sera dans ma bibliothèque personnelle.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 16:24, par SIDESoaba En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    C’est bien félicitation pour l immortalisation de tes idées qui serviront à la formation académique et aux pratiques usuelles bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 21:28, par Sacksida En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    A quand le Burkina Faso ? Depuis l’independance de 1960 des anciens ou des devanciers ont joue tant bien que mal leur role afin de lancer le Burkina Faso sur la voie du developpement, avec des hauts et des bas. Puis est intervenu un "tremblement de terre" avec la Revolution Democratique et Populaire conduite par Thomas Sankara qui a prone et bien applique la rupture avec tous les modeles que des charlantans de meme acabits ont implemente pendant plus de deux decennies durant ; mais dont le systeme ont servit des interets des puissances neocoloniales exterieures. En outre, le probleme principal du Burki a Faso reside surtout dans l’orientation politique que dans la question de "jeunesse ou d’anciens" car il y’a des anciens et des jeunes qui sont des "valets locaux" prets a servir conciemment ou inconciement des maitres externes pour leurs interets personnels egoistes au detriment des interets du peuple integre Burkinabe. Du reste, des detourneurs et des corrompus sont soient des vieux ou des jeunes. Quand on prend en 1960 des pays asiatiques qui etaient egalement sous developpes comme nos pays ; et qui en l’espace d’un demi-siecle de vie sont devenus des puissances economiques et strategiques dans le monde, cela est du fait au leadership visionnaire et a l’orientation politique et economique tout a fait progressiste et independante. En tout etat de cause, la refondation de nos etats actuellement neocoloniaux est necessaire sur tous plans ; si nous voulons decoller ; autrement nous passerons des siecles dans le sous developpement quelque soit l’age des dirigeants. En cela, Thomas Sankara a trace une voie, il faut la reactualiser et essayer d’aller au dela en acceptant des sacrifices et des combats politiques, culturels et economiques liberateurs. Il n’y’ pas d’autres voies. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 00:32, par Kiriki En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    Toutes mes félicitations. C’est vraiment encourageant. Nous vous souhaitons une belle suite dans cette première.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 05:24, par Touende En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    Felicitation jeune bilgo. Tres fier de toi pour ton courage, ton langage de verité et ta determination.
    Je partage ta vision qu’il faut une refonte de notre Etat sinon nous nous dirigerons vers le mur. Mais la situation actuelle de l’Etat n’est pas seulement le fait des anciens. Les jeunes ont leur part de verité, eux qui veulent les faicilitès. Eux qui refusent de se former pour etre à la hauteur des besoins de l’Etat. Eux qui sont pres à tout pour remplir leur poche meme au detriment de l’etat. Eux qui se contentent d’être servi par des salaires au lieu battre pour innover et entreprendre.Voulant les facilités, ils se sont transformés en griot des anciens qui ne voulaient que ça. Reveillons-nous pour sauver et transformer notre pays. L’adage ne dit-elle pas que chaque generation à son escalier à conatruire ?
    Puisse Dieu soutenir mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 09:22, par Wendlamita Télesphore ZOUNGRANA En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    Chapeau bas !
    L’action east LA véritable arme des jeunes pour in Burkina Faso résolument tourné vers le développement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 09:26, par TAPSOBA kader En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    J’aimerais le contenu du document de ce Leonel bilgo

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 11:15, par billa En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    cool cool
    je sais pas si c est Lionel d Orléans que j ai connu
    en 2006
    bravo frère bonne continuation.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 11:45, par JADO En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    Si les paroles - ou les écrits - suffisaient à changer le monde, il serait bien différent.
    Les actes sont moins aisés à mettre en place.
    Chacun peut apporter sa contribution. Il est vain de mettre la responsabilité sur les autres.
    Chacun doit s’interroger sur ce qu’il apporte pour faire évoluer le développement.
    L’éducation des enfants devrait être le souci de tous ceux qui ont la chance d’avoir reçu suffisamment. L’avenir du pays passera par l’éducation et la conscience ou ne sera pas.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 13:46, par Dabou En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    Hate de pouvoir lire ce livre qui s’annonce appetissant. Bravo à l’auteur.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 14:01, par Substance Grise En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    Bravo Bilbo
    Voiçi au moins une part de vérité utile contrairement à cette sortie ratée de JBO ancien Président.
    La leçon à tirer est que l’age ne fait pas forcement le sage si non ç’est l’écrit de JBO qui devait mieux apprecié par plus d’un .Mais heals ç’est celui du jeune Bilgo qui est le mieux reçu.
    Alors sachons qu’on a des vieux et des jeunes remplis de sagesse et des vieux et des jeunes très idiots.
    Le probleme est que les plus idiots sont les plus nombreux et empechent par tous les moyens les intelligents très minoritaires de participer à la construction du Burkina :voiçi le probleme auquel il faut trouver une solution

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 17:25, par mninda En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    Il y a un vrai mal dans ce pays, que malheureusement auquel personne ne fait attention et qui est à l’origine de la déstructuration de notre société burkinabè et de la déperdition de certaines valeurs . Ce mal ,c’est cette tendance et cette propension maladives qui consistent à opposer jeunes et moins jeunes ,théories dangereuses développés par certains politiciens et pseudo intellectuels . Ce n’est vraiment pas sérieux . Un pays se construit et se développe avec la contribution de toutes les composantes d’une nation de tous les âges confondus . Le simple fait d’être jeune ne saurait être un gage de compétence ou de patriotisme . Même dans nos traditions, les jeunes apprennent progressivement dans le sillage des ainés le sens des responsabilités ,avant de se voir confier des responsabilités . Pourquoi les pays de l’Asie se développent bien ? C’est parce qu’il y a la discipline ,que les jeunes ne se pressent pas trop ,attendent toujours d’avoir un minimum d’expérience dans le sillage de leurs papas et ainés ,avant d’occuper des hauts postes de responsabilité . Mais de nos jours, au BURKINA FASO , des jeunes qui n’ont même pas 5 ans de service ,n’aspirent qu’à devenir ministre ,DG ,etc. Et pour se faire ,ils sont prêts à toutes les prostitutions ,toutes les compromissions ,tous les opportunismes ,pour accéder à ces hauts postes étatiques ,juste pour accumuler des fortunes par des voies souvent illégales . Mais entendons -nous bien . Je suis pas contre la responsabilisation des jeunes aux hautes fonctions de l’Etat . Mais cela doit reposer préalablement sur un minimum d’expérience aux postes de responsabilités à des niveaux intermédiaires . Et quand on parle de MACRON comme exemple ,il faut savoir qu’il a d’abord été cadre de banque ,puis chef de service dans la dite banque ,puis directeur dans la même banque ,puis conseiller économique à la présidence ,puis ministre de Hollande et enfin président de la République . Et tout cela est aussi sous-tendu par un militantisme politique préalable . Or ,chez nous ,des gens qui n’ont pas eu à diriger même une section de service ,qui n’ont même pas eu à diriger deux personnes dans un service public ,parapublic ou privé se retrouve ministre ,Conseiller spécial ,DG, président d’institution etc. Dans ces conditions, comment voulez -vous que la gouvernance aille bien dans ce pays ? .
    Si ce n’est dans nos pays de merde, comment on peut penser qu’à 50 ans, quelqu’un est déjà vieux et dépassé ?
    J’aime bien Mr BILGO pour son courage d’opinion que j’écoute tous les dimanches à l’émission débat presse de la télé BF1 . En revanche, je ne partage pas sa trop grande propension à opposer les jeunes aux autres ainés et à leurs parents dans sa façon de raisonner . Ce pays se construira avec la contribution de tous dans la complémentarité entre génération . Félicitations néanmoins à Mr BILGO pour son courage à aborder sans tabou les sujets qui fâchent certainement les autorités actuelles

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 21:42, par DJ Patapata En réponse à : Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »

    Le tigre ne crie pas sa tigritude. Il bondit sur sa proie et la dévore.
    C’est ce qu’on fait nos ainés des années 80...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lu pour vu : "Le Salaire du mensonge", de Aboudou Sawadogo,
Les Béatitudes, chemin de renaissance
Lu pour vous : « Etre une espérance » du Père François Kientega
UEMOA : Dr Vincent Zoma dédicace son livre sur le transport et l’intégration régionale
Littérature : Léonie Ouangrawa jette les bases de la réflexion sur la commémoration de la journée internationale des femmes au Burkina Faso
Dédicace de « Effroyable destin » d’Esaïe Kambiré : Une œuvre qui évoque les dérives de la culture Lobi
Lu pour vous : Wégoubri, un bocage au sahel
Littérature : Le Père Simon Conseiga dédicace ses deux nouvelles œuvres
Littérature : Wendemeté Ouédraogo scrute la lutte héroïque du peuple burkinabè
Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »
Attaques armées au Burkina : Atiana Serge Oulon trace l’itinéraire des terroristes
Histoire du Burkina Faso : « Ma part de vérité », le premier mémoire de l’ancien président Jean-Baptiste Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés