Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus on sait, plus on doute.» Pie II, pape

Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

Accueil > Actualités > Opinions • • dimanche 12 janvier 2020 à 19h10min
Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

Par décision n° 2019/000144 /MFSNFAH/SG/DRH du 24 décembre 2019, madame Faty Ouédraogo/Zizien, (Commandeur de l’ordre de l’Etalon, signant par délégation de son ministre, en sa qualité de Secrétaire générale) a, d’un trait de plume, procédé à l’affectation arbitrairement incroyable, entre autres fonctionnaires, de monsieur Hervé Ouattara, matricule 97 797 E, Educateur social, initialement en poste à ce ministère (dont il n’avait pas encore pris fonction avec passation de service à la direction générale de la Femme et du Genre) en le « catapultant » à la direction régionale de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire du Sahel.

D’office, s’agissant de ces affectations politiques et arbitraires, ceux qui sont de mauvaise foi diront que lorsqu’on est fonctionnaire, on est appelé à servir dans les quatre points cardinaux du Burkina Faso même si le terrorisme et les déplacements massifs de populations burkinabè font rage dans cette partie nord de notre pays. Pourquoi eux et pas les autres, pourquoi les autres et pas eux ?

L’intéressé ne s’est d’ailleurs pas trompé sur cette parfaite mauvaise foi des auteurs de l’acte administratif contestable en publiant instantanément sur sa page Facebook les termes suivants : « Je suis fier d’être affecté au Sahel pour servir ma nation. Et si le MPS venait au pouvoir, le 1er Conseil des ministres aura lieu au Sahel contrairement à ceux qui pensent que le Sahel est un asile ou purgatoire pour fonctionnaires mal-aimés ! Nous comprenons maintenant comment le Sahel est perçu et délaissé sur la base des préjugés par certaines autorités gouvernementales… »

La messe est dite et d’ailleurs bien dite par monsieur Hervé Ouattara dont le courage légendaire n’est plus à démontrer dans la mesure où ce bonhomme s’est retrouvé à Kosyam, face à face avec le Général Diendiére et le Président Blaise Compaoré pour « négocier » la démission de Blaise COMPAORE.

Il y était d’ailleurs contre à la fin de la discussion, mais hélas, à sa sortie de cette négociation inédite, la foule des grands jours à l’instar du cas de Robespierre, ne savait même pas que la démission du Président Blaise Compaore, aurait eu les conséquences actuelles des 700 morts et des 500 personnes déplacées... Monsieur Hervé Ouattara est aujourd’hui récompensé en monnaie de singe par le MPP en bon « bienfaiteur » ! A qui a profité le départ du Président Blaise Compaore ? La politique est détestable par ces aspects machiavéliques, croyez-moi.

Au-delà de cette « parodie politique », c’est la manière avec laquelle cette décision d’affectations arbitraires de monsieur Hervé Ouattara et de ses collègues a été prise.
En effet, avant même que les intéressés ne soient officiellement informés de leur affectation respective et pour M. Ouattara à la Direction régionale du Sahel, les réseaux sociaux s’étaient déjà emparés de cette affectation tragique. Certes, il y a actuellement du boulot dans le Sahel avec les nombreux déplacés et tueries quasi quotidiennes dans le nord.

Mais de là, à publier sur les réseaux sociaux de telles affectations avant même que les intéressés n’en soient informés, cela est indigne d’une administration au service d’un parti politique au pouvoir, le MPP.

Si on ajoute à cette honteuse publication anti-républicaine sur les réseaux sociaux le fait que monsieur Hervé Ouattara n’avait même pas encore pris effectivement service, (ayant été cantonné à ce ministère dans un bureau avec une chaise pour ne pas dire un placard), on ne peut s’empêcher de penser que cette affectation revêt indubitablement un caractère politique. Et pour cause, les récentes fausses accusations dans le dossier de Kemi Seba…

C’est le lieu de fustiger fermement la « politisation » à outrance de l’administration publique burkinabè.

En effet, alors même que l’administration publique burkinabè doit impérativement rester neutre avec pour unique serment de servir la nation et ce, quelle que soit la couleur politique du parti au pouvoir, force est de constater que, le plus souvent, même au niveau des choix à porter sur le parti politique à même de gérer convenablement le Burkina, certains fonctionnaires attendent de voir de quel côté va basculer l’élection avant de se porter massivement, sûrement par opportunisme, sur tel parti favori, le plus souvent le parti au pouvoir.

Cette malheureuse posture est une imposture administrative et participe nécessairement d’une carence de conscience politique de la part de ces mêmes fonctionnaires qui sont pourtant dotés d’une grande intelligence mieux que nos compatriotes de nos campagnes et villages qui n’ont pas eu cette chance et à qui d’ailleurs il est difficile de leur reprocher d’être du bétail électoral. Et les partis politiques savent bien profiter d’une telle situation pour ne pas révéler au grand jour leur incapacité congénitale à la gestion du pouvoir d’Etat.

Certains de ces fonctionnaires perçoivent même la fonction publique comme un plan de carrière mais qu’ils ne s’étonnent pas de leur galère en cas de changement de pouvoir politique et c’est justement ce qu’il faut éviter en faisant de l’administration burkinabè un lieu pour servir invariablement les citoyens et non un lieu de règlement de compte politique.

C’est bien ce que monsieur Hervé Ouattara a parfaitement compris en manifestant sa fierté de « servir le peuple du Sahel ».

« N’arrive à l’homme que ce que Dieu a permis », pour paraphraser le Président Guillaume Soro et, peut-être, est-ce la voie royale pour ce serviteur de l’Etat qu’est monsieur Hervé Ouattara de se hisser au firmament d’une action gouvernementale salvatrice pour notre peuple dans sa composante du Sahel. Celui qui survivra à cette situation socio-politico-économico-sécuritaire chaotique actuelle sous le régime du MPP verra.

Paul KERE,
Docteur en Droit de L’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne.
Avocat au Barreau de Nancy et du Burkina Faso
Chevalier de l’Ordre National

Vos commentaires

  • Le 11 janvier à 19:39, par Yiriba En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Voilà qui est bien dit Maître Kéré. Souhaitons seulement de la chance à cet exemplaire héro confirmé et éventuel martyr qu’est M. Ouattara Hervé. Que tous les patriotes découvrent en lui la grandeur de son sacrifie pour son pays.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 20:46, par Badisak En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Pour une fois, je suis d’accord avec le Bissa. On affecte un agent à un poste, il n’a même pas eu le temps de prendre service qu’on le réaffecte au Sahel. Ce n’est pas tant le lieu de réaffectation qui pose problème mais l’esprit qui a guidé cette réaffectation. On n’a pas besoin de porter des lunettes pour voir que c’est une façon de torpiller le Monsieur en l’éloignant de base. Les vielles et mauvaises pratiques ont la peau dure dans ce pays ; les vieux démons ressurgissent avec des courtisans zélés qui abusent toujours de leur position du moment pour brimer les autres croyant ainsi rendre service ou faire plaisir aux ténors du pouvoir en place.
    Apprenons à faire les choses sans passion et avec une bonne dose de bon sens et d’intelligence.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 21:57, par Sacksida En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    A vrai dire, il est tout a fait clair, que cette affectation de Herve Ouattara est liee a son activisme dans les mouvements citoyens et voir politique ; sinon pourquoi actuellement et pas anterieurement ? C’est tout a fait un acte de politique politicienne et est dans l’ordre des decisions archaiques piteuse qui nous ramenent aux mauvaises pratiques d’il y’a une quarantaine d’annees. Bien sur que tout agent de l’Etat peut etre affecte dans toute region au Burkina Faso, servir le peuple, mais c’est croire les Burkinabe sont des etres irreflechis et sans capacite de comprendre la manoeuvre. Mais, c’est oublier aussi que ce jeune est tres courageux et meme temeraire car ayant pendant l’insurrection historique et populaire de 2014, affronter les redoutables RSP pendant que certains politiciens ou politiciennes n’ausaient meme pas mettre le nez dehors. Au lieu de faire des affectations arbitraires d’une autre epoque, traduisez tous les detourneurs et les magouilleurs de deniers publics devant les tribinaux. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 22:08, par Limogeage En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Me Kéré, il est evident que c’est un coup en dessous de la ceinture à l’odeur fortement politisée pour éliminer ou punir un adversaire politique. Ou encore pour demontrer à Macron que l’Etat Burkinabé combat le fameux Sentiment anti-Français si precieux à Macron. Mais ils l’on fait proprement parce que presqu’impossible à contester. Esperons qu’on ne profite pour l’assassiner au Sahel parce que làbas n’importe qui pourrait commettre le crime parfait avec les temps qui courrent.
    Bonne Chance au limogés quand même.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 22:37, par Saksida En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Bonjour a tous je suis entierément d acord ávec maitre Kere que j ai eu la chance de voyager avec de Maroc au Burkina ,un mr franc et simple que jai aime .Maitre Kere c est saksida de New york .je suis d avis avec vous par contre je n ai pas aime l intervantion de badisak qui ďit je suis d acord avec le bissa je l ai lu jusqu a la fin croyant quil allait se presenter comme etant le parent a plaisanterie de maitre Kere mais il ne l a pas fait .
    Priere banissons l ethnicisme au BF et cultivons l unite.
    Baďisak ne t amuses plus de cette maniere si tu n es pas son parent a plaisanterie je te prie.merci

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 23:19, par BEN En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    C’est le système du comppaoré qui revient, MPP=CDP
    Gouverné c’est accepté les critiques, ce régime commence à montrer son vrai visage, c’est un acharnement politique sur la personne de Hervé, le gouvernement sera responsable de tous ce qui l’arrivera
    Quelle tristesse d’être Burkinabè après la mort cruelle de THomas Sankara
    Que Dieu sauve le BF

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 23:28, par Mohamed En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Le départ du président Blaise Compaoré a largement profité
    Érvé Ouattara. Qu’est ce qu’ils n’ont pas fais pendant la transition ? Arrêté les hypocrisie et nous allons travailler à sortir le Burkina de cette merde. Dans tous les cas, chacun sait intérieurement ce qu’il a fait en matière de trahison dans ce pays. La roue tourne.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 00:27, par NIMI Boubacar En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Ce qui se passe actuellement dans l’administration burkinabè risque de la detruire si elle ne l’est pas déjà. L’administration doit au moins respecter les regles qu’elle s’est prescite. Sachons utiliser la parserelle de pouvoir que Doeu nous confie. Agissons avec dicernement dans la justice et l’objectivité. Aucun pouvoir n’est éternel. La culture du mérite à laissé place au copinage,.Le mensonge, la colomnie est la règle d’or pour progresser. Quelle société voulons-nous construire ? Que le bon sens nous guide pour batir une nation unie.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 00:34, par Vérité indiscutable En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Je suis fier de toi M. KERE
    J’ai toujours dit que les vrais intellectuels sont ceux qui ont non seulement un Cerveau, mais aussi et surtout une bonne dose de Coeur et d’Esprit.
    Les dérives de nos voisins sont en train d’arriver chez nous ; nous qui avons pensé que l’Insurrection avait ouvert l’esprit des politiques du pays. Mais en fait, rien.
    C’est ainsi qu’ils se révèlent petit à petit être du même acabit que Blaise Compaoré et petit à petit le peuple s’en délivrera.
    Vraiment, qui vivra verra !
    "L’Afrique Libre ou la Mort, nous Vaincrons !"

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 01:16, par SOME En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Merci kere pour ta sortie. Comme quoi quand tu te veux objectif, tu peux l’etre. Et on te soutiendra ; en tout cas moi je le ferai tant que ca tient la route, independammaent de nos visions politiques.

    Il ne fait mystere a personne, (excepté les gens de mauvaise foi notoire), que cette affectation est purement et simplement une sanction politique d’un haut degré de nocivité : c’est une condamnation a mort de M Ouattara. N’allons pas plus loin ! Nul n’est naif ici. Le fait meme de le publier sur des reseaux sociaux indique déjà les raisons profondes de cette affectation, et aussi qu’ils sont conscients de l’injustice flagrante. Le nombrilisme et la megalomanie etant le moteur principal de ces fameux reseaux sociaux, chacun se veut etre le premier a faire le buzz, oubliant toute deontologie professionnelle.

    Nous savons tous que la neutralite de l’administration est un vœu pieux, malheureusement. Je reproche foncierement a ce gouvernement du MPP de nier obstinement les conditions dans lesquelles il est venu au pouvoir, pour continuer dans ses reflexes pavloviens quand « ils dinaient avec le diable ». Bref ! ne recevant plus les meilleures parts, ils se sont retournés contre leur maitre, en ouvriers de la 25e heure de l’insurrection. Ils n’etaient pas venus pour gouverner, mais pour seulement remplacer le maitre et mieux se remplir la panse. Voyez comment ils se comportent malgre l’insurrection : ils nous disent « vous dites « plus rien ne sera comme avant », eh bien ! nous allons vous montrer que tout sera comme avant, bon gré mal gré ».

    La vigilance du peuple (et surtout dans sa fraction Jeunesse) les empeche de manger tranquillement. Alors il faut les eliminer. Non ! Nous devons nous remobiliser et oser inventer notre avenir.

    Cette histoire d’affection de ouattara nous instruit, nous autres petit peuple, que nous devons redescendre dans la rue pour parachever ce qu’ils nous volé de par notre naiveté. Quand je dis que roch est tres mal entouré de conseillers ennemis infiltrés qui creusent sa tombe, en voila un exemple. Que gagne ce gouvernement dans ce genre d’affaire ? En plus en une année d’election !

    « …mais hélas, à sa sortie de cette négociation inédite, la foule des grands jours à l’instar du cas de Robespierre, ne savait même pas que la démission du Président Blaise Compaore, aurait eu les conséquences actuelles des 700 morts et des 500 personnes déplacées...  ». Kere nous donne donc a entendre que les 700 morts et 500 personnes déplacées ne seraient pas si Blaise n’avait pas été contraint de partir. Et donc ce terrorisme provient du fait que blaise soit parti...
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 01:20, par verite no1 En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Bravo a Me KERE !
    Cette affectation que je qualifie de reglement de compte ne doit pas passer !
    Je demande a Mr Ouattara de saisir le tribunal du travail !!!!!!! Je demande egalement a Rock de clarifier as position par rapport a cette affectation.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 01:23, par verite no1 En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Celui qui a affecte le jeune homme, je ne sais pas s’il a bu du Whisky avant de prendre la decision, oubien je ne sais pas ! Cette affectation ressemble a de la salade indigeste et ca passe pas !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 09:07, par Made En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Juste une question : s’il avait été affecté à "Ottawa comme Attaché culturel", vous parlerez de recompense ou de punition ?
    Les courageux sont faits pour travailler là ou ils mettront leur courage au service de la nation. lol

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 10:41, par caca En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Quand je vois certains internautes hostiles à Maitre Kéré qui dans ce article leur chantent des louanges, je dis simplement arrêtez vos conneries et considérer les autres comme des vrais patriotiques.
    Maitre Kéré se distingue bien des autres, il aime bien son pays et veut du bien à son prochain burkinabé même si parfois ces burkinabé ont du mal à comprendre son combat pour une justice équitable pour tous. C’est ça être avocat des causes perdus.
    Sans connaitre physiquement ce compatriote, je dis simplement comme tout chrétien, il essaye d’être à Dieu et à son prochain et c’est le but de l’Evangile dans la vocation de faire nos métiers un havre de paix au service de l’autre. Je pense que Monsieur Hervé sera content de lire l’article de Maitre Kéré qui vient à secours en dénonçant la politisation de l’administration burkinabé. Maitre Kéré a déjà ramené deux de nos sœurs rebelles à la maison après un séjour temporaire en prison. Ce article démontre bien sa compassion en tant qu’avocat au service de tous et sans distinction.
    Le sens de l’article veut que chaque burkinabé accepte l’autre dans la charité et sans tenir les opinions diverses et contradictoire. C’est dans ce sens également que je citerais Saint Paul dans son adresse aux chrétiens de Rome lorsqu’il dit : 17 Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. 18 S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. 19 Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; car il est écrit : A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. 20 Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui à boire ; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. 21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien.
    Hervé en disgrâce et doit aller au sahel , il vivra la-bas avec la peur au ventre et ça sera également de méditer sa collusion avec la loi Chériff sur l’exclusion en 2015. Il voudrait bien comprendre l’aspiration de l’inclusion dans une réconciliation inclusive.
    Bon dimanche à tous !

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 18:15, par Amadoum En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

      Je suis heureux de savoir que Caca est encore la avec ses Ablasserie.Je souhaite simplement que tu te relises pour te rendre compte de de tes non sens.(il essaye d etre a Dieu et a son prochain.....l article veut que chaque Burkinabé.....).Toi caca qui magnifie les vertues de la contradiction....je crois rever.Hypocrisie des hypocrisie.

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 00:50, par SOME En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

      Mon cher caca, c’est tellement lus fort que toi que tu ne peux t’empecher de deposer ton caca a la face du monde a la moindre occasion, là ou tu aurais pu avoir la decence de te taire.

      je te reponds car je fais partie de ceux qui ont felicité Kere pour son ecrit, comme je fais partie aussi de ceux qui l’ont toujours attaqué quand il le fallait. Ce que tu consideres comme une hostilité a Kere.... Bref !

      je te conseillerais par ailleurs de deposer ta bible ailleurs et surtout de bien la mediter au lieu de la lire a la surface. La citer ne nous avance a rien : c’est ton point de vue de vie privée. Pire tu te contredis toi meme dans un seul et meme ecrit : tu n’as pu pu te retenir de jubiler de ta vengeance sur ouattara avec en perspective la jouissance anticipée de son assassinat. Pauvre bible ! Sache que Sherif et ouattara incarnent mieux les preceptes de la bible que toi.
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 13 janvier à 12:55, par caca En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

        @ Some, je suis étonné de votre réaction à mon encontre et votre conclusion maladroite. Je ne connais pas vos connaissances théologiques dans un texte biblique, mais caca a une lucidité théologique et il n ’y a pas de contradiction. Vous avec certainement une compréhension littérale du texte et a cru comprendre que je parle de vengeance. Pas du tout, le texte en question parle de la charité dans nos actions que de se laisser embourbé par un sentiment de vengeance personnelle. La vengeance de Dieu est toujours meilleure qu’à notre volonté de se faire justice. C’est là où bon nombre de burkinabé ne comprennent pas. Par exemple, l’insurrection à laquelle vous chantez des louanges était une vengeance humaine dirigée contre un homme ou une famille. Il se trouve qu’aujourd’hui, certains ardeurs de l’insurrection se sentent abandonnés parce que d’autres personnes ont récupéré le pouvoir. Mr Hervé fut l’un des acteurs clé de l’insurrection, il a même été un député du CNT et a soutenu la loi d’exclusion. Aujourd’hui, même s’il se dit fier d’aller servir au sahel, c’est quand même une déception. Il ne pensais pas au moment où il avait le pouvoir qu’il pouvait bien être exclu des avantages de leur combat injuste dont voici les conséquences du terrorisme. Il part au sahel avec la peur au ventre, et psychologiquement c’est difficile. Personne ne le souhaite un malheur la-bas, il peut même sortir grand mais à condition de comprendre le sens de l’amour fraternel et la charité dans l’action au service du prochain.Il beaucoup qui voient cette affection comme une punition et un envoi à la boucherie des terroristes. Car Mr Hervé n’est pas n’importe qui au Burkina aujourd’hui. il s’agit un homme politique clé et qui se voit exclue par leur loi de manière indirecte.

        Répondre à ce message

        • Le 14 janvier à 01:31, par SOME En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

          Mon cher caca, puisque tu me reponds, j’eclaircis quelque peu mon idee. C’est cela aussi le debat. Et "debat" est bien loin "d’attaque". C’est plutot une affaire d’argumentaire solidement ancré. Certes je peux avoir une conclusion maladroite face a ta « lucidite theologique » qui n’eclaire personne. Les convictions en matiere religieuse sont plus que relatives a chaque individu. C’est pourquoi on parle de la religion comme quelque chose de privé qui indique la profondeur de l’etre, traduite par sa culture.

          « Hervé en disgrâce et doit aller au Sahel, il vivra la-bas avec la peur au ventre et ça sera également de méditer sa collusion avec la loi Chériff sur l’exclusion en 2015. Il voudrait bien comprendre l’aspiration de l’inclusion dans une réconciliation inclusive. » Cette parole de toi est en totale contradiction avec ta citation biblique.

          Parce qu’il est en disgrace maintenant (contre son etat de grace lors de l’insurrection), il devra payer avec cette peur au ventre comme vous l’aviez eue lors de l’insurrection. Bien fait pour lui ! Pas du tout catholique, ou disons plutot pas tres chretien tout ca ! « ...caca a une lucidité théologique et il n ’y a pas de contradiction. » Que si ! il y a bel et bien contradiction. Dommage que ta fameuse lucidité théologique soit si bien tenebreuse.

          Je ne vois pas en quoi, pour avoir été un acteur clé de l’insurrection, Herve ouattara ne devrait pas etre fier de servir son pays, comme il l’a si bien fait lors de l’insurrection et la transition. je ne vois pas non plus en quoi cela devrait etre « quand même une déception. »

          Je ne sais si de toi ou de moi, celui qui fait une lecture litterale de la bible. Toi qui viens tenir ce fallacieux langage du « …sens de l’amour fraternel et la charité dans l’action au service du prochain », « …c’est le but de l’Evangile dans la vocation de faire nos métiers un havre de paix au service de l’autre. », y croyais-tu quand tu etais au pouvoir ? Ou avais tu mis l’evangile lorsque tu etais au pouvoir ? Entre toi et sheryf ou ouattara hervé, qui d’entre vous met en pratique les preceptes de la bible ? Certainement pas toi ! Et je te citerai Thomas sankara : « La bible, le coran, ne peuvent pas servir de la même manière celui qui exploite le peuple et celui qui est exploité. Il faudrait alors qu’il y ait deux éditions de la bible et deux éditions du coran ».

          Desolé de t’importuner et de te donner des urticaires en te rappelant ce personnage a ta mémoire. Tout comme Jesus, Sankara a accepté donner sa vie pour ce peuple et ce pays qu’il a tant aimés. De meme Sherif et ouattara ont accepté risquer leurs vies pour ce pays et ce peuple pour les sortir des griffes du diable depuis 27 ans. Aujourd’hui cet engagement leur vaut leur condamnation a mort dont tu jubiles tant a l’avance de leur execution. Ce n’est pas chretien !

          Oui ! nous soutenons et chantons « …l’insurrection et la transition l’insurrection à laquelle vous chantez des louanges était une vengeance humaine dirigée contre un homme ou une famille ». Car cet homme et cette famille ne vivaient aucune vertu biblique. Et meme Jesus s’est faché et a fouetté les marchands du temple. Ne viens donc pas nous parler de bible quand tu n’appliques meme pas ce que preconise la bible.
          SOME

          Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 12:26, par TOERE En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    De la même manière que Blaise COMPAORE a été victime de son entourage ,le président RMCK le sera également s’il continue à tolérer certains actes de ses proches .
    . Vraiment nous les africains ,je me demande ,si Dieu nous a doté d’un vrai cerveau dans le crâne, à voir certains comportements ? Combien de chefs d’Etat ont été victimes des mauvais actes ou comportements leur entourage et de ministres zélés ?
    Il y a en plein. Et malgré tous les exemples qui auraient pu donner à réfléchir aux nouveaux présidents qui arrivent au pouvoir ,c’est exactement les mêmes erreurs ,sinon le pire qu’on constate .
    On l’a toujours dit, l’un des péchés mignon du Président RMCK c’est sa grande propension à privilégier ses relations amicales à l’intérêt supérieur de la nation au point de tolérer les pires dérapages de ses amis et amies . Il y a des ministres qui pensent que l’administration publique doit être gérée selon leurs états d’âme sans le respect d’un minimum de principe .
    Je ne suis pas pro Hervé OUATTARA . Je ne suis militant de son parti ,mais quoi que certains disent , l’esprit et l’objectif de son affectation en cette période et au SAHEL sonnent le cynisme ,le sadisme et le règlement de compte politique envers un ancien allié du pouvoir qui a eu le culot de rompre avec ses amis d’hier . Si SALIF Diallo était vivant, je parie que personne n’aurait pris cet acte à l’endroit d’Hervé OUATTARA
    Vous savez , dans la vie, il y a des choses que le simple bon sens recommande de ne pas faire, même si à priori l’acte est épouse les vertus de la légalité et de l’ordinaire .
    Mais comme on le dit, le Burkinabè est très cynique et méchant . Voilà certains internautes qui démontrent ce mauvais caractère de nombre de burkinabè en approuvant un acte administratif inopportun . Il faut être intellectuellement malhonnête ,et de mauvaise foi, pour refuser de voir le caractère mesquin ,politicien et de bas étage de cette affectation .
    Mme le Ministre de l’Action Sociale ,de la Femme et de la Solidarité Nationale croit que son pouvoir est si puissant et éternel qu’elle se croit tout permis .
    Pourtant ,elle était aussi dans les bonnes grâces du pouvoir de Blaise Compaore ,au point qu’elle clamait partout en son temps sa parenté avec Mme CHANTAL COMPAORE .
    Et pourtant, le pouvoir COMPAORE que Mme le Ministre croyait peut-être très solide et éternelle ,s’est écroulé en quelques heures comme un château de cartes .
    Franchement ,cette affectation est même un mépris pour la région du SAHEL vu ainsi comme une région pour ennemi politique comme l’était KIDAL au MALI . Voilà les conséquences de la suite de KIDAL aujourd’hui au MALI .
    On fabrique inutilement une victime et peut-être un martyr s’il lui arrivait malheur sans oublier que le pouvoir ne pourra pas se déculpabiliser dans ce cas .
    Mais bon comme ce pouvoir n’écoute personne ,continuez seulement et vous verrez le résultat à moyen ou long terme .

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 16:04, par Banco En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Il ne s’agit pas du tout d’un regard objectif surtout quand ce regard est celui d’un juriste. Normalement, un fonctionnaire ne doit pas être politisé. Il doit être neutre au quotidien en ne se positionnant pas ouvertement sur son penchant politique. Ainsi, il doit être au service des diverses parties prenantes politiques de la nation et ce, sans distinction aucune.
    Quand un fonctionnaire se permet de se politiser, le gouvernant a le droit d’avoir un comportement politique à son endroit. Ce n’est que le retour du baton. Au-delà, le Sahel fait partie du Burkina Faso et tout fonctionnaire peut y être affecté du moment où il ne s’affecte pas lui-même. Ainsi, Hervé Ouattara est un fonctionnaire qui doit aller servir au Sahel. Tel est son devoir de fonctionnaire. Ferait-il autant de bruit s’il avait été affecté à Paris pour être éloigné du Burkina ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 16:15, par jeunedame seret En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Un peu de reconnaissance à madame Fati et à son gouvernement d’avoir confirmé leur relâchement, leur désaffection du Sahel par cette affectation. Ils nous rappellent que le sahel est un autre enfer où il faut violenter les ennemis d’une manière diplomatique. MERCI à FATI et à sa suite de nous avoir persuadé que le sahel pour eux, c’est le pandémonium. VIVE LA VRAIE INFORMATIN. VIVE LA CONFIRMATION. Nous en sommes reconnaissants.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 19:30, par Trahison En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Herve Ouattara, en tant que membre du bureau politique d’ un parti politique, c’ est quelle necessite de service qui peut justifier qu’ on l’ affecte comme ca au Sahel ? Il ne suffit pas de dire "necessite de service" pour que des actes de retortion administrative deviennent "necessaires" pour le fonctionnnement du service. En quoi est-ce que cela est necessaire ? Arretons- nous sur le sens des mots. Ecoutez ! On n’ est pas des enfants, la ! Ce qui arrive a Herve Ouattara, c’est du law fare, pour paraphraser l’ anglicisme de War Fare( l’ Art de la Guerre). Ici, c’est toujours la guerre, mais on utilise la ruse et les artifices cousus de fil blanc de la legalite administrative. J’ en ai honte. J’ en rougis meme. Je suis de teint tres clair, ma grand- mere etant metisse. Les membres des bureaux des syndicats sont automatiquement affectes a Ouaga. Pourquoi ca serait different des membres du bureau d’ un parti politique dont le siege est base a Ouaga ? C’est une entrave au bon fonctionnement d’ un parti qui ne cache pas ses velleites de parti resolument d’ opposition, donc une attente a la democratie. Ceux qui veulent provoquer en posant la question de savoir si on aurait reagi de la meme facon s’ il etait affecte a Ottawa, soyez un tout petit serieux pour une fois. Depuis quand on recompense les ennemis politiques si ce n’ est dans l’ intention de les amadouer, de les ramollir ou simplement de les corrompre ? Moi je suis pour la justice sociale, terreau fertile de la paix sociale. Je n’ ai pas de parti politique mais je dis que c’ est une mesure injuste. Meme si mon ennemi est frappe par l’ arbitraire, je vais protester en sa faveur. Tout simplement, peut- etre egoistement, parce que demain, ca pourrait etre mon tour, celui de mon voisin, de mes amis, de mes enfants, de tout le monde. C’est un acte qui manque d’ elegance et qui dessert plus le gouvernement qu’ il ne puisse en beneficier. En plus d’ etre une methode surannee, coloniale. Ou est la difference avec Blaise qui voulait utiliser la legalite pour mettre en place un plan personnel de devolution du pouvoir ? La loi, la legalite, une fois que les motifs et les motivations personnelles prennent le pas sur le reste, devient illegitime et bonne a etre rejetee au rebut. Faisons attention. On n’ est jamais le plus fort pour toujours. Le President Roch dont j’ ose croire ne pas etre au courant de cette cabale, de cette mesquinerie administrative, saura rappeler a l’ ordre cette personne qui utilise l’ Administration avec Grand A pour regler des comptes. S’ il ne le fait pas, il en portera l’ entiere responsabilite.

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 00:28, par SOME En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

      Merci trahison ! Oui ce gouvernement s’entete dans la trahison mais qu’il sache que Blaise a été renversé par un soulevement populaire qui leur a permis d’etre au pouvoir aujourd’hui, meme si on sait bel et bien qu’ils bossent pour Blaise, et ils nous le montre. Mais ca n’arrive pas qu’aux autres. Roch veut avoir son norbert zongo, mais qu’il sache que lui il ne s’en sortira comme blaise. Alors il vaut mieux pour lui de ne pas emprunter ce chemin. Si malgré l’insurrection, malgré les recriminations du peuple, ils persistent dans cette voie, qu’en sera-t-il lorsqu’ils auront soumis tout le monde ? Reagissons ferment, c’est maintenant ou jamais. Prenons nous en main : nul ne le fera pour nous "Moi je suis pour la justice sociale, terreau fertile de la paix sociale. Je n’ ai pas de parti politique mais je dis que c’ est une mesure injuste. Meme si mon ennemi est frappe par l’ arbitraire, je vais protester en sa faveur. Tout simplement, peut- etre egoistement, parce que demain, ca pourrait etre mon tour, celui de mon voisin, de mes amis, de mes enfants, de tout le monde. "
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 19:40, par Trahison En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Avant, l’ Archipel du Goulag des fonctionnaires burkinabe, c’ etait Gaoua et Fada : Gaoua pour la fausse reputation d’ mune population qui fleche plus vite que son ombre et a Fada, pour sa reputation mal justifiee d’ aimer frapper fort dans le sable. Personnellement, j’ ai ete arbitrairement affectea Gaoua parce que j’ etais PRA alors qu’ il etait bon d’ etre RDA pour sauver son nez. Pourtant, c’ est la- bas ou j’ ai rencontre la femme de ma vie, puisque, comme c’ est la femme de ma vie, j’ aurais pu la rencontrer meme si on m’ affectait a Ottawa. Mais j’ avoue que ca ne justifie pas qu’ on utilise l’ administration pour des causes personnelles. Juste pour vous dire qu’ en fait, on ne peut pas reduire un individu a sa portion congrue en croyant l’ affecter dans votre " enfer" a vous. Ce que vous concevez comme enfer peut etre le lieu de realisation de quelqu’ un d’ autre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 09:29, par Nestor HEMA En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Merci à Maître KERE pour cette sortie qui magnifie l’esprit de justice dans un pays. Comme l’a dit quelq’un il n’y a vraiment plus de fierté à dire qu’on est burkinabè après la mort brutale de Thomas SANKARA si ce n’est pas par hypocrisie. La bataille pour la justice sociale dans un pays doit être permanente. On ne doit pas se servir d’une passerelle de pouvoir pour briser l’élan de cette lutte. Mais contrairement à ce que la transition devrait être, on a assisté à des débarquements spectateurs de Directeurs Généraux nommés suite à des concours pour faire la place aux copains et aux copines. Le burkinabè lorsque lorsqu’il a une parcelle de pouvoir oubli vite. Tout en étant contre cette affectation des plus arbitraires, on doit se regarder en face. Mon service partage le même bâtiment que ce ministère qui se distingue chaque jour par ces frasques :affectations arbitraires de syndicalistes suite à une grève, politisation à outrance, une secrétaire générale dont le niveau de formation ne devrait pas lui conférer ce poste règles minutieusement ses comptes avec ces collègues à la grande indifférence de madame la ministre. Nous devons alors tous avoir à l’esprit que les choses changent et êtres juste pour ne pas aussi victimes de nos actes d’hier. Non à une administration politisée
    Non aux règlements de compte
    Non à toute responsabilisation qui fait fi du niveau réel et des compétences
    Paix au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 10:11, par Ka En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Merci mon ami SOME d’éclairer notre caca qui mélange les choses sans se rendre compte : Et comme je le dis dans ce forum malgré mon appartenance a chrétienté, ‘’’la Foi ou la Croyance est une affaire strictement personnelle et chacun devrait s’accommoder de ses propres relations avec Dieu, ou la conception qu’il a de son ou de ses dieux, sans se laisser in-fluencer par d’autres personnes, éventuellement manipulatrices.

    Mon ami SOME je confirme concernant mon jeune Ouattara Hervé que je connais très bien et de Shérif : Et comme je ne cesse de le crier dans ce forum, ‘’’la seule chose que je regrette aujourd’hui, c’est que la transition avec le président Michel Kafando et son équipe dont Ouattara et Shérif faisait partie n’avait pas eu assez de temps devant elle : Malgré le peu de temps, cette équipe a fait un travail de titan qui n’a pas été repris par le président Roch Kaboré et son équipe, et qui me révolte jusqu’à nos jours.

    La transition nous a permis des élections transparentes et apaisées, arrêter les assassins de nos enfants, si cela n’avait pas été fait sous la transition et son équipe, rien ne prouve que cela sera fait avec les RSS qui sont arrivé par surprise au pouvoir. Ce que les plus de 50% du peuple demandait a Roch Kaboré et son équipe, c’est de corriger les imperfections de l’équipe de la transition faites à la hâte, car leur temps de gouvernance était très court. Je ne parle pas ici d’un individu, mais à toute l’équipe de la transition qui n’a pas laissé l’alternative a Roch et son équipe en mettant au frais les criminels du coup d’état à la maternelle de Gilbert Diendéré.

    Mon ami SOME, la haine de caca contre l’équipe de la transition n’est que l’égoïsme pure et simple : Ce que caca oublie, c’est pourquoi son mentor Blaise Compaoré a été chasser du pouvoir : Et comme avait dit le journaliste Norbert Zongo, ‘’’La vraie opposition contre Blaise Compaoré viendra de son CDP :’’’ Et l’arrivée de François Compaoré frère de Blaise Compaoré comme conseiller bidon du président qui a congédié Roch Salif et Simon du CDP, a facilité les Choses. La nouvelle équipe que François Compaoré a mis au près du président Compaoré n’étaient que ses petits copains voyous qu’on connaissait à Ouagadougou, car le Burkina est un village avec une seule famille, et on connait qui est qui.

    Conclusion : ce que je peux dire à caca, c’est que sa haine n’aura pas fin, et ça pourra durer encore plus de 27 ans. Pour Ka, Ça ne sera pas une surprise qu’après les deux mandats de Roch Kaborè qu’autorise l’article 37, la nouvelle génération du MPP ne lâchera pas le volant comme fut l’stratégie du président de la Russie ! Si le trio a gagné l’élection en 2015, c’est grâce aux objectifs de Thomas Sankara restés dans ses tiroirs et puisé par les trois vieux renards pour avoir la confiance du peuple. Et la nouvelle génération du MPP ne laissera pas le dicton qui dit qu’on n’abandonne pas une équipe qui gagne. Pour cela la racine des objectifs de Thomas Sankara qui était les 6 engagements pour l’émergence du pays des hommes intègres, sera le seul combat pour toute génération du MPP afin de conserver le pouvoir comme a fait Blaise Compaoré. Le baobab de la politique Burkinabé qui était Salif Diallo avait vu juste en reprenant les 6 engagements de la révolution copier par lui-même pour le CDP qui a tenu 27 ans, et croyait qu’avec cette racine de ces six engagements, il donneras la même longévité a son MPP. Ce qui est sûr, le baobab de la politique Burkinabé qui était Salif Diallo ne s’est jamais trompé dans ses stratégies de mettre à genoux tous les politiciens aux petits pieds du Burkina. Ce qui est surprenant, le MPP du feu Salif Diallo ne crie pas trop sur les toits, pourtant, ce parti reste solide comme son feu créateur. Alors il aura toujours des surprises au pays des hommes intègres. Ce n’est que la vérité de Ka qui perce les cœurs mais ne tue pas.

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 15:10, par caca En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

      @ Ka , je suis surpris de ton procès gratuit me concernant. Comme je viens de répondre à Some, je crois comprendre que vous avez tous une confusion sur une approche ethico-theologico d’un texte biblique et l’application religieuse de la Bible en mode chrétien. Il y a beaucoup qui ne comprennent qu’on peut citer un passage de la Bible ou du Coran sans aucune intention religieuse, mais une référence philosophique. La référence du texte biblique est purement une approche morale de la vie de vouloir se faire la justice par soi-même avant le temps où l’autrui peut nous rendre cette justice autant rêvée.
      Ka, tu me parle de haine à l’encontre de la transition, sans réellement connaître le secret du cœur. Tu te trompe d’analyse sur ma personne. Qu’est ce que la transition ma fait personnellement pour que j’ai une haine ? Je suis individuellement loin du pays depuis des décennies et aucun membre de ma famille au Burkina n’occupe aucun poste politique. Seulement comme toi, libre de s’exprimer dans le forum, moi aussi je le fais librement avec mes critiques propres à moi. J’ai délibérément que je suis assez proche de l’ancien régime. Parce que je suis de cette génération politique que j’ai connu avant de partir du pays. Tout ce que certains suscitent comme dictatorial à l’ancien régime, personnellement je n’a pas la même appréciation. Par contre, j’ai été traumatisé de l’avènement de l’insurrection et j’ai vécu cela comme une injustice d’une génération de violent dans un pays où la tolérance prévaudrait. Je pense comme certains que tout ce qui nous tombent aujourd’hui vient d’une conséquence où des jeunes mal-intentionné ont voulu prendre le pouvoir en se servait le côté obscur de la démocratie. Sur ce point, je partage l’article de maitre Kéré concernant les 700 morts depuis l’hydre terroriste avec les milliers déplacés. Mr Hervé est comptable dans cette nouvelle histoire du Burkina. Je ne souhaite pas sa mort au sahel, il verra de ses propres yeux jusqu’où va la bêtise humaine. Quand les Messieurs les députés du CNT votaient leur loi d’exclusion, ils n’ont jamais penser qu’un jour viendra où ils peuvent aussi se sentir besoin d’un secours même moral ?
      Ka, je n’a pas surtout de haine contre la transition et ni une haine personnelle à l’encontre à Mr Hervé. Il faudrait simplement que vous arrêtiez de faire la morale aux autres qui ne partagent les même idéales que vous. Caca est assez grand pour se défendre, et est responsable seul devant la loi. Tout ce que je dis n’engage que moi. Vive la liberté et la tolérance d’esprit !

      Répondre à ce message

      • Le 14 janvier à 10:52, par Ka En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

        Caca tu dis : ’’’’’Mr Hervé est comptable dans cette nouvelle histoire du Burkina. Je ne souhaite pas sa mort au sahel, il verra de ses propres yeux jusqu’où va la bêtise humaine : Plus loin tu conclu en disant Ka, je n’a pas surtout de haine contre la transition et ni une haine personnelle à l’encontre à Mr Hervé.’’’’’

        Caca si tu as lu mon premier message concernant l’affectation du jeune Hervé que je connais bien, il se foute de vos vomissures. Il a bien confirmé qu’il est heureux de son affectation. C’est pourquoi je dis, ‘’’’du haut de ma noblesse par rapport au jeune Ouattara qui est rentrer a Kossyam malgré les fillettes du RSP armées jusqu’aux dents prets à tirer sur tout ce qui bouge, et dire à Blaise Compaoré de dégager et permettre au Burkina une alternance politique saine, j’avoue que ce jeune force le respect comme il prend son affection comme un fait normal : humble, peu exigeant, mais très convaincu de la charge qui est la sienne dans son domaine d’activités, c’est pourquoi je retiens des passages qui disent tout de lui tels "le métier n’est pas facile mais il faut d’abord assurer sa part de contrat avant de revendiquer.

        En lisant ton auto critique qui ne reflète pas une réponse à ce que je te reproche, je conclu comme j’ai l’habitude de le dire que l’Afrique est Pauvre : Et je comprends pourquoi cette Afrique continue à être le continent de toutes les calamités quand le niveau de réflexions de ses lettrés est aussi fade et de base envolée. Comment détesté la transition et ne pas avoir de la haine pour ses responsables ? Du pur mensonge ! J’ajouterai ici, qu’une des raisons du malaise humain est précisément le fait que les hommes aveuglés par leurs ambitions, s’adonnent à la fausse-apparence et que la sincérité et la pureté ont disparues de leur vie. Il y a des gens dont la déviation morale a atteint le point de non-retour, et qui savent pourtant donner d’eux-mêmes, avec une maîtrise incroyable, une image de philanthrope. Et nous devons faire attention au libéralisme des pseudos intellectuels comme on voit dans cette analyse.

        Répondre à ce message

        • Le 15 janvier à 09:33, par caca En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

          @ Ka et Some, vous demeurez des rares internautes à parler le bienfait de la transition. Vous retenez simplement la réussite des élections transparentes qui ont permis notre pays à rentrer dans le concert des états démocratique crédible. Cette analyse est vraie, c’est d’ailleurs une des mérites du PF de la transition à avoir toujours les honneurs de l’ex-chef d’état. Je pense que cette mérite serait un exploit personnel du PF de la transition à honorer sa personne de dépositaire des valeurs démocratiques.
          Bref, en dehors des élections que reste de la transition ? Où se trouve aujourd’hui, un certain chef d’état militaire aux premières heures de l’insurrection après devenu un premier ministre ? Pourquoi certains ministres de la transition créent-ils un parti politique en militant au sien de l’opposition ? Les personnages clés de la transition sont où aujourd’hui alors qu’ils pouvaient être nommés à des responsabilités. Quand je parle la disgrâce de Mr Hervé, je ne contredis pas qu’il n’a pas de fierté pour servir le pays au sahel ? Certes, il est bien fier, mais dans une projection mélancolique avec la peur au ventre. C’est d’ailleurs avec facilité d’adopter un mécanisme de défense inconscient pour se protéger et c’est la posture de ce Monsieur aujourd’hui.
          Il me semble que l’un des dirigeant de la horde du MPP venus dans la nuit voulant en découdre avec un certain Kémi Seba, était le conseiller de madame la ministre de l’action humanitaire dont dépend Mr Hervé. Si ce partisan du pouvoir actuel est un neveu d’un certain président par intérim du MPP, vous comprenez la pertinence de l’article de Maitre Kéré quand il parle de la politisation de l’administration. Vous êtes d’ailleurs mieux informer que moi sur le dossier des affectations de fonctionnaires dans notre pays. Certains fonctionnaires lorsqu’ils sont affectés au sahel c’est une sorte de punition de leur hiérarchie. Aujourd’hui dans la plus part des villes du sahel sont relier par des routes et de Dori on peut venir facilement à Waga les weekends. Autrefois Dori était très lointain et surcroit Grom-Grom, je connait un peu la région.
          Mr Hervé malgré sa fierté de servir au sahel est avant tout en disgrâce avec un certain conseiller du ministère à cause de Mr Kémi Seba.
          J’avais préparé un texte concernant la parabole de la paille et la poutre de Jésus dans les évangiles, mais le modérateur du faso.net n’a pas publié le post, parce qu’il était long comme un article.
          Afin c’est vous dire qu’il ne reste rien de la transition dont vous faites des éloges. D’ailleurs, vous êtes des plus déçus du système transition et vous commencez à regretter du système actuel. Voyez vous que malgré ses défauts, c’est-à-dire la paille dans l’oeil du CDP et du président Compaoré le système demeure avec une nostalgie.

          Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 10:12, par jules Lesage En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    combien de fonctionnaires ont été affectés au même moment que ce monsieur là et on en parle pas. Se croit-il plus important que les autres ? J’y vais également et je suis plus fier que lui puisque je n’en fait pas un problème. Si tu penses que tu es faible, ne t’affronte pas à plus fort que toi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 13:57, par anj En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Jai été agréablement surpris et très satisfait de la reaction de Mr Ouattara ; sa clairvoyance et son analyse pour tout fonctionnaire de servir la ou il est appelé m’a séduit et réjouit de savoir qu’au Burkina il ya toujours des hommes digne et honnête.
    Je crois que Mr le "grand avocat" cherche des poux sur un crane rase. Cela n’est pas honnête, ne soyons pas plus royaliste que le roi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 14:21, par SOME En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Mon ami qu’est ce que je suis content de ton analyse. Felicitations ! et tant pis pour les aigris qui vont s’etouffer de rage !!!! c’est tout simplement genial. Quant à caca, je prendrai le temps de descendre dans son caca pour lui ouvrir les yeux, ou mieux la conscience.

    Maintenant que tu reviens souvent sur la transition qui donne tant de haine a notre ami caca, je te dirai que j’avais ecrit un article pour lefaso.net, justement pour montrer a l’epoque qu’il y avait maldonne dans la transition car elle était dejà embastillée par ces memes politiciens egoistes dès le berceau. Et surtout je disais qu’il fallait prolonger la transition afin de lui donner bien plus de temps pour nettoyer les ecuries du Blaiso et poser les bases d’une autre republique… Seule la transition était habilitée et mieux indiquée a cela. Mais helas, j’avais envoyé un message au fasonet pour connaitre les procedures de publication, mais n’ayant recu aucune reponse, j’ai finalement renoncé. Pas meme le publier dans un journal de la place qui se ferait un plaisir de le publier. Mais j’avais preferé ne plus publier du tout. Tout comme j’ai volontairement choisi de ne pas publier d’articles.

    En effet la transition avait dès le depart été plombé par les calculs politiciens. La grande valeur de cette transition a été qu’elle a accompli un travail incroyable en depit du temps de vie et des coups bas politiques qu’on lui mettait dans les pattes. N’eut été les convictions des acteurs de la transition, on n’aurait rien acquis. Voila d’où viennent la rancœur et la haine d’un caca et comperes contre la transition.

    Oui ! comme tu le dis si bien : n’eut été l’usurpation ehontée des idees et du programme du camarade thomas sankara, l’ODP, le CDP n’auraient jamais pu realiser quoi que ce soit. Ils ont vecu, survecu et prosperé sur les cendres et le sang et l’heritage de la revolution. N’eut été la presence des personnes comme Sherif, ouattara et autres, la transition (et donc l’insurrection) n’aurait produit rien de positif.

    Tu vois pourquoi dès le depart je n’attendais rien de ce gouvernement du MPP. Salif diallo en habitué des coups bas (meme depuis la fac) allait deboulonner le roch, trop dependant d’un Soro, jadis ami de salif mais desormais son ennemi mortel qui a fini par avoir sa peau.

    Ne t’etonne pas que le MPP ne crie pas sur les toits car ils savent qui est qui et qui ils sont entre eux. Alors ils tremblent parce qu’ils ont compris que le peuple insurgé commence a se prendre en main et se vengera de la trahison qu’ils leur ont posée. Et pourtant il n’y avait pas besoin de s’embeter tant car le peuple leur avait tout donné. Mais helas ! la personnalite du dirigeant d’un pays etant determinant, voila là ou nous en sommes.

    Oui le MPP reste solide malgré ces tares, mais il risque de de faire tailler le croupion avec le CDP, n’eut ete cette gueguere suicidaire au sein du CDP. Mais il faut se mefier des taupes du CDP tapis au sein du MPP et qui s’ingenient a mal conseiller Roch. Diabre n’est decidement pas du tout a la hauteur. Et comme je dis, je prefere encore un Roch a cet individu, clone d’un alassane ouattara de cote d’ivoire.

    L’erreur de Roch sera son copinage autour du pouvoir au mepris de l’insurrection populaire. Alors il s’en prend a Ouattara hervé et croit saper une menace alors qu’il joue pour le CDP. Roch veut nier que ce qui arrivé a Blaise ne lui arrivera point. Blaise aussi n’avait jamais cru cela !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 15:54, par prince de ziniaré En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    nous autres, c’est toujours sur le net qu’on consulte nos affectation mais ça n’a jamais été vu comme un scandale. si quelqu’un est affecté à Ouaga c’est normal, quand c’est hors de Ouaga c’est un scandal

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 07:46, par Ka En réponse à : Affectation de Hervé Ouattara dans le Sahel : Maître Paul KERE s’insurge contre la politisation de l’administration au Burkina

    Caca : Tu mérites encore une auto critique de part même si elle est flexible. Comme je l’ai souvent répéter dans ce forum, le Burkina est pauvre à cause de ses intellos comme toi. Et je comprends pourquoi l’Afrique continue à être le continent de toutes les calamités quand le niveau de réflexions de ses lettrés est aussi fade et de base envolée. Maintenant c’est à moi de te poser une question : ’’’’ Depuis que les commentaires s’empiles sur cette affectation, et même cette analyse du maître Kéré, est ce que Hervé Quattara a réagi ?’’’’ Non ! Simplement, c’est que tout fonctionnaire tel que soit son rang, sait que l’état est son demi-dieu, et ce demi-dieu peut l’affecter là où il veut. Et le jeune Hervé Ouattara prend son affectation ave sa philosophie dans ce sens.

    Tu es étranger à l’idéologie de l’équipe de la transition qui n’est pas celui des tenants du pouvoir de nos jours. ‘’Pour toute l’équipe de la transition, c’était quand on milite, c’est pour des idées, pour un idéal, ce n’est pas dans l’espoir de piller les ressources du pays d’une manière encore plus avide que ceux qu’ils combattaient.’’ Si aujourd’hui le seul objectif des tenants du pouvoir c’est "ôte toi de là que je m’y mette pour piller en oubliant que c’est grâce à l’équipe de la transition qu’ils sont là, cela a toujours été la politiques des politiciens aux petits pieds de notre pays : "’’’’Je mange seul égoïstement sans rendre compte à personne, ni reconnaissance.’’’’’’’ Pourtant quand ça chauffe, ils escaladent les murs du palais du Moogho Naaba pour avoir la vie sauve, ou fuir un midi avant le repas.
    Mais pour des vrais patriotes comme Hervé Ouattara, exister véritablement comme être humain, c’est vivre pour son idéal et se dévouer à cet idéal, voilà ce qui lui a appris de la vie et la mort, et de l’encourager sans arrière-pensée d’accepter son affectation comme tout autre fonctionnaire qui sert son pays avec une bonne foi.

    Quand à ce que tu veux insinuer au niveau du pouvoir, sache que tant qu’on sera dans un Faso bananier et non dans un état de droit, soit au temps de ton mentor ou actuellement comme tu veux le prouver, dont les initiatives individuelles bloquent totalement tout, seulement dans le seul but de profiter à la collectivité, et qui seront ensuite "récupérées" par certains pour instrumentaliser, surtout à des fins politiques partisanes, le pays ne pourra pas avancer. Et cette vérité-là caca, il faut la dire ouvertement, car, elle blesse parfois, mais il faut savoir la regarder en face plutôt que faire la stratégie de l’autruche.

    Ne crie pas trop sur ton ancien régime ! Retient simplement que la démocratie et l’état de droit vont de pair. Donc l’impunité et la démocratie sont incompatibles. Tôt ou tard, ceux qui se sont livrés à des exactions ou à des mises en coupe réglée de notre pays et pensent s’en tirer à bon compte (par exemple par l’exil doré ou pas) finiront par être rattrapés et payer pour leurs méfaits.

    Caca c’est vrai que tu es à l’extérieur et ne connait pas la réalité profonde de ton pays de 2020 : Pourtant tu as été soutenu par un oncle, un député très attaché a sa région et qui la fait progresser, un fin politicien que j’ai admiré et soutenu et qui n’est plus de ce monde, dont je ne citerai pas de nom : Pourtant ses objectifs pour sa région continus avec le plus grand barrage du Burkina qui sera réalisé. Ton oncle ne t’aura pas soutenu dans tes égarements, car tous les prétextes sont bons pour toi pour ne pas faire soi-même les efforts nécessaires, tu refuse de se remettre en cause, tu trouves toujours des causes extérieures à nos malheurs, et, au moment venu, tu te livre à des comparaisons et des amalgames douteux pour "arranger" la réalité. Il est temps pour toi d’être dans la réalité que vit notre pays, en venant sur le forum avec des analyses qui encourage l’alternance politique voulu par le peuple et sa jeunesse. Sans rancune.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cohésion sociale : « Si nous retournons à nos racines, à nous valeurs, nous pourrons déterrer ce joyau », pense Ayouba Porgo
Mise à disposition de policiers pour affectation dans les ambassades : Les multiples enjeux d’une décision
Lutte contre l’extrémisme violent au Burkina Faso : De la nécessité de prendre en compte le genre
Réduction de la durée de formation dans les ENEP : « Un gravissime retour en arrière », selon Adama de Poum Ouédraogo, formateur à l’ENEP de Ouahigouya
Terrorisme en Afrique : Le G5 Sahel entre défi sécuritaire et jeu d’intérêts
La nouvelle devise de « sages » du Burkina : la repentance ou la mort !
Lutte contre le terrorisme : L’appel des Burkinabè du Grand Ouest et du Centre de la France
Sommet de Pau : Ablassé Ouédraogo livre une « analyse froide » sur les conclusions
Quel rôle pour les intellectuels africains : Le cas du Gabon ?
Vision pour le Gabon d’aujourd’hui et de demain
Réconciliation nationale au Burkina : Quel est le prix à payer pour y parvenir ?
Lutte contre le terrorisme au Mali et au Burkina : Deux approches, un même ennemi
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés