Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

5e anniversaire de l’insurrection populaire : « Nous devons plus que jamais refuser toute forme de soumission d’où qu’elle vienne », déclare la Majorité présidentielle

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Insurrection populaire • LEFASO.NET • mardi 29 octobre 2019 à 20h30min
5e anniversaire de l’insurrection populaire : « Nous devons plus que jamais refuser toute forme de soumission d’où qu’elle vienne », déclare la Majorité présidentielle

L’Alliance de partis de la majorité présidentielle (APMP), à la faveur de l’an 5 de l’insurrection populaire, estime « nous devons plus que jamais refuser toute forme de soumission d’où qu’elle vienne et faire bloc autour de nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS)pour défendre et sécuriser la Nation et les citoyens du monde qui y vivent. » C’est la substance de la déclaration ci-après.

Peuple du Burkina Faso,

Voilà déjà cinq (05) ans, que notre peuple dans un sursaut patriotique disait non à l’imposture et à la patrimonialisation du pouvoir d’Etat par le régime de Monsieur Blaise Compaoré.

C’est au prix de larmes, de sueur, de son sang et même de sa vie que le peuple insurgé a redonné l’espoir d’un Burkina Faso démocratique et prospère.

C’est le lieu encore pour l’APMP, de s’incliner devant la mémoire des martyrs des 30 et 31 octobre 2014 et de leur rendre un vibrant hommage, de présenter nos sincères consolation aux familles meurtries et à tous ceux qui portent les stigmates de ces évènements douloureux et enfin, de réitérer ses vœux de prompt rétablissement aux malades.

Peuple du Burkina Faso,

Nous devons refuser que l’exploit de la victoire de notre peuple des 30 et 31 octobre 2014, salué par tous les peuples en lutte en Afrique et ailleurs, et qui ont vu en cette insurrection la lueur d’espoir de lendemains meilleurs, soit sapé par des hommes lugubres, méchants aux actions moyenâgeuses et nostalgiques d’un passé à jamais révolu.

En effet, notre peuple à la sortie de l’insurrection populaire a matérialisé sa quête de changement en portant son Excellence Roch Marc Christian KABORE à la magistrature suprême de notre pays afin qu’il implémente le contrat social qu’il a soumis aux populations rurales et urbaines, pour un Burkina plus juste, plus démocratique et prospère.

Malheureusement, très vite, des oiseaux de mauvaise augure au dessein macabre refusant au peuple son choix et sa volonté de se construire un avenir radieux dans la paix et dans la durée, vont soumettre notre pays à l’extrémisme violent, au terrorisme, à une fronde sociale jamais égalée et à des scenarii catastrophiques multiples (vous vous en souviendrez les incendies répétés des marchés et yaars), afin de faire échec au programme intègre et porteur d’espoir d’un Burkina prospère sous le leadership éclairé de Son Excellence Roch Marc Christian KABORE.

Mais, force est de constater que malgré tous ces projets de déstabilisation et de soumission de notre peuple à la terreur, celui-ci est résilient et plus que jamais déterminé à écrire avec Son Excellence Roch Marc Christian KABORE, l’histoire d’un Burkina Faso nouveau garant des valeurs d’intégrité, de probité, de liberté, de justice sociale, de travail et de répartition équitable des richesses.

C’est pourquoi, malgré l’adversité, la multiplication de la fronde sociale et les défis sécuritaires, les résultats déjà obtenus par le Président du Faso sont probants et visibles dans toutes les contrées de notre pays avec la ferme volonté de tenir ses engagements et les promesses faites à son peuple d’ici la fin de son mandat, en 2020.

Peuple du Burkina Faso,

En ce cinquième anniversaire de notre insurrection historique, nous devons plus que jamais refuser toute forme de soumission d’où qu’elle vienne et faire bloc autour de nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS)pour défendre et sécuriser la Nation et les citoyens du monde qui y vivent. En effet, ce cinquième anniversaire se commémore dans un contexte sécuritaire délétère avec son lot de désolation, de déplacés et de morts. Il est de notre responsabilité de nous unir et de faire corps avec nos vaillantes FDS pour bouter hors de nos frontières cet hydre terroriste.

L’APMP soutient et encourage toutes les initiatives locales des populations pour assurer la quiétude et la sûreté des biens et des personnes dans leurs localités. Elle invite le peuple, notamment la jeunesse rurale et urbaine, à se tenir prêt pour répondre à l’appel du gouvernement et à se structurer pour la défense de la Patrie.

L’APMP lance un appel au gouvernement, afin qu’il prenne les mesures adéquates pour organiser et encadrer les populations pour la défense du territoire et l’invite à prendre des dispositions pour un retour rapide des populations déplacées sur leurs terres.

En outre, l’APMP en appelle à la poursuite de l’élan de solidarité enclenché pour soutenir les déplacés internes et nos vaillante forces de défense et de sécurité.

L’APMP félicite la vaillance, le professionnalisme et le courage de nos FDS, qui chaque jour engrangent des victoires sur les forces du mal, et cela au péril de leur vie.

Le sang de chaque soldat versé restera éternellement le ciment d’un Burkina Faso libre et solidaire. Aux familles éplorées, l’APMP traduit la reconnaissance de la Nation et présente ses sincères condoléances. Aux soldats blessés, elle leur souhaite un prompt rétablissement.

Ce cinquième anniversaire vient nous rappeler si besoin est que malgré de nombreux acquis engrangés, le volet judiciaire de l’insurrection populaire d’octobre 2014 attendu par le peuple, connaît un retard certain dans sa mise en œuvre. L’APMP, tout en saluant la tenue et le bon dénouement provisoire du procès du putsch manqué de septembre 2015, voudrait inviter les acteurs de la justice à poursuivre inexorablement et avec diligence le traitement judiciaire des événements des 30 et 31 octobre 2014 afin de rendre justice à toutes les victimes et ayants droits en particulier et au peuple tout entier. Il en est de même pour tous les dossiers pendants de crimes économiques et de sang.

Enfin, l’APMP voudrait déplorer et dénoncer avec la dernière énergie l’attitude de certains acteurs de l’insurrection d’octobre 2014, qui aujourd’hui retournent leurs vestes et s’acoquinent avec les bourreaux d’hier.

Vive le Burkina Faso

Que Dieu bénisse notre peuple combattant !

Pour l’APMP, Le Coordonnateur

Clément P. SAWADOGO

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections au Burkina : Les blessés de l’insurrection populaire attirent l’attention des candidats sur leur cas
Bendi Parfait Gnoula, blessé de l’insurrection : « En sortant les 30 et 31 octobre 2014, chacun savait qu’il pouvait mourir mais a accepté de risquer sa vie »
5e anniversaire de l’insurrection populaire : Le Balai citoyen scrute les acquis
Insurrection populaire d’octobre 2014 : Où en est le Burkina Faso cinq ans après ?
Insurrection populaire au Burkina : Une victoire du peuple contre le non-respect des engagements constitutionnels, selon le président Roch Kaboré
Commémoration de l’an 5 de l’insurrection populaire : « Nous voulons la vraie démocratie, pas la démocratie mouta mouta », Victor Pouhaloulabou, président de l’Union des familles des martyrs
Insurrection populaire : « Cinq ans après, le constat est très amer », constate l’APP/Burkindi
5e anniversaire de l’insurrection populaire : « Le changement profond n’est pas l’option de tous les Burkinabè », dixit Dr Abdoul Karim Saidou (politologue et enseignant-chercheur)
Commémoration du 5e anniversaire de la Journée d’hommage aux martyrs : Le message du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale
5e anniversaire de l’insurrection populaire : « Nous devons plus que jamais refuser toute forme de soumission d’où qu’elle vienne », déclare la Majorité présidentielle
Cinquième anniversaire de l’insurrection populaire : « L’insurrection a été une grande leçon de démocratie et un exemple pour les futures générations » , déclare le MPP
An V de l’insurrection populaire : Des OSC dénoncent la « systématisation de la corruption, de la fraude, des détournements de deniers publics
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés