LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Journée de démonstration du nérica à Karaba : un nouveau riz pour l’Afrique

Publié le mercredi 29 octobre 2003 à 07h06min

PARTAGER :                          

Le 9 octobre 2003 a eu lieu dans le village de Karaba situé à 5 km de Houndé une journée de démonstration du NERICA (New Rince for Africa), nouveau riz pour l’Afrique. Cette journée était organisée par la Direction Provinciale de l’Agriculture de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques du Tuy sous le patronage de l’INERA.

La journée de démonstration du riz à Karaba a connu la participation de la Direction régionale de l’Agriculture de l’Hydraulique et des ressources Halieutiques des Haut-Bassins, du Programme riz et de nombreux autres invités.

Elle a pour objectifs d’identifier les variétés de riz de bas-fonds les plus performantes pour les producteurs de l’Ouest du Burkina, de renforcer la capacité des paysans à multiplier et diffuser les semences de variétés sélectionnées par les paysans semenciers et de se familiariser avec les variétés de sélection des paysans. Pour ce faire les producteurs et les techniciens ont visité les paquets de technologies mises en oeuvre par le producteur Fankani Tini. Ce producteur avec 16 variétés de riz dont 12 NERICA semés à la même date et ayant reçu les mêmes traitements a permis aux producteurs de Karaba et des villages environnants présents à la démonstration de constater la performance de chaque variété et de choisir deux variétés performantes.

En tout cas ils étaient émerveilles par ces nouvelles variétés de riz en témoigne les difficultés rencontrés dans le choix des meilleures variétés. La journée de démonstration a permis aux chercheurs de l’INERA de livrer aux producteurs toutes les informations concernant les NERICA. Visiblement satisfaits, les producteurs qui avaient fait massivement le déplacement ont été convaincus des avantages techniques et économiques de cette variété. Ils ont souhaité alors avoir à leur disposition des semences pour la multiplication.

Adolphe KOALA
AIB TUY

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Route Didyr-Toma : 12 mois de retard, 7 km de bitume sur 43 km