Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 23 juillet 2019 à 09h30min
Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or

Le ministre des Mines et des carrières, Oumarou Idani, et le Président-directeur général (P-DG) de la Société minière de Sanbrado (Somisa SA), Richard Hyde, ont procédé à la signature officielle d’une convention minière, ce lundi 22 juillet 2019 à Ouagadougou. Cette convention officielle va permettre à la Somisa, qui avait précédemment obtenu le permis d’exploitation, d’extraire le gisement d’or dans la commune de Goudrin, dans la province de Ganzourgou, région du Plateau central.

L’État burkinabè et la Société des mines de Sanbrado (Somisa SA) ont signé officiellement une convention minière, le 22 juillet 2019 à Ouagadougou.
Pour le ministre des Mines et des carrières, Oumarou Idani, cette convention est conforme aux dispositions de l’article 96 de la loi N°036-2015/CNT, du 26 juin 2015, portant code minier du Burkina Faso.

Entre autres, il a rappelé que Somisa SA avait obtenu son permis d’exploitation suivant le décret n°2017-0104/PRES/PM/MEMC/MINEFID/MEEVCC du 13 mars 2017, pour l’exploitation d’une grande mine d’or dans la commune de Boudry, province du Ganzourgou, région du Plateau central.

139 milliards 100 millions de FCFA d’investissements directs

Le ministre a ajouté que pour assurer des relations de transparence entre l’État et Somisa SA, le conseil des ministres, en sa séance du 10 juillet 2019, a donné l’autorisation de « signer la présente convention ».

Oumarou Idani a annoncé que la société minière pourrait générer « 563 emplois directs, 4 000 emplois indirects, 139 milliards 100 millions de FCFA d’investissements directs étrangers supplémentaires ; et donc plus 149 milliards 148 millions de F CFA, sur une période de 10 ans au moins ». Il a aussi évoqué les recettes additionnelles au profit de l’État et une contribution au Fonds minier de développement local à hauteur de 4 milliards 860 millions de F CFA.

En somme, dit-il, « cela contribuera à l’atteinte des objectifs du PNDES ».

Edouard K. Samboé
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 juillet à 09:56, par NAforo En réponse à : Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or

    Mr le journaliste...
    Combien gagne la société minière...? Pourquoi avez-vous publié ce que gagnerait le burkina et n’avez-vous pas publié ce que ce que société minière gagne....?

    Y a -til des tetes pensantes dans ce gouvernement ou dans ce pays pour imposer la creation de structure de formations d’experts BURKINABE sur la decouverte l’extraction la commercialisation la transformation des gisements dans notre sous-sol.
    Nous devons avoir des departments universitaires consacrés à la valorisation nous meme de nos ressources... 99% de nos facultés enseignent des choses qui ne sont pas en adequations avec la valorisation de nos resources...
    Nous avons les moyens de le faire et de mettre en place les infrastructure d’exploitaion personnelle... Il suffit que chaque burkinabe donne 30000CFA minimum multiplier par quinze million de burkinabe...
    De vielles theories economiques inadaptables sont enseignés à nos economistes de sortes qu’ils ne sont pas capables de proposer des schemas economiques de developpement..

    Qui fera partir de SION la delivrance et le developpement de nos pays ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
SEMAFO Boungou : Des chiffres au-delà des attentes après une année d’exploitation
Exploitation minière : Le cas de Bomboré en débat à Ouagadougou
Activités minières en Afrique de l’Ouest : L’industrialisation de l’Afrique en réflexion à Ouagadougou
SAMAO 2019 : Le charbon actif au cœur des échanges
Extraction de l’or : Le Burkina lance un projet pour l’élimination du mercure
Village de Sangoulanti (Sud-Ouest) : Un site d’orpaillage ouvert en face d’une école primaire
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
Mine de Karma au Nord : Des kits d’embouche ovine pour les jeunes de Namissiguima
Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés