Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans l’amour des hommes pour les bêtes tout l’amour des hommes pour lеur sеmblаblеs. Lеs bêtеs lе рrеssеntеnt, lеs hοmmеs lе рlus sοuvеnt l’ignοrent. » Fernando Barral

Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • mardi 21 mai 2019 à 22h00min
Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

Dans la commune de Houndé, la société minière Avion Gold exploite l’or dans le village de Kari, depuis quelques années. Des forages ont été creusés pour prélever des échantillons à des fins d’analyse. Mais les déchets issus de ces analyses chimiques ont été déversés en plein air. Les populations se posent donc des questions sur l’impact environnemental et sanitaire de ces détritus. Une situation qui a obligé le député-maire de Houndé, Boureima Dissan Gnoumou, à interpeller la compagnie minière, le ministre des Mines et le Premier ministre. Mais ces interpellations sont restées sans suite et ont été jugées « non utiles », selon ses propos.

Pour Boureima Gnoumou, la première interpellation a été diligentée par les services techniques de l’environnement. « Mais ces derniers étaient contraints de laisser tomber la procédure engagée contre la société minière, une société puissante qui traitre avec le haut lieu, sans considérer les élus locaux », regrette le député-maire. Il ajoute qu’on n’a pas besoin de faire des études en mines pour comprendre que ces prélèvements se font avec des produits chimiques. « Ce qui pourrait entraîner un impact environnemental et de santé publique », foi de M. Gnoumou.

Après plusieurs interpellations sans suite de la compagnie minière, la commune de Houndé a adressé des correspondances au ministre des Mines pour attirer son attention sur les dangers de ces dépotoirs sur la population. N’ayant pas reçu de réponse positive, le député Boureima Gnoumou a réitéré la même question au Premier ministre Christophe Dabiré, lors de son discours sur la situation de la nation, le 16 mai dernier. Mais, contre toute attente, sa question n’a pas trouvé de réponse. Cette situation inquiète donc le député Gnoumou.

Pour le moment, Boureima Gnoumou entend saisir la police municipale pour fermer l’aire de traitement des échantillons, à moins que des expertises lui démontrent que ces déchets déversés à l’air libre n’ont aucun impact négatif sur la santé de la population de Houndé.

Pour lui, les sociétés minières bandent les yeux des autorités avec des promesses d’emplois, de dons et de constructions d’infrastructures. Pourtant, elles causent des dégâts environnementaux et sanitaires, dont pâtissent les populations. À en croire le maire, la société minière a corrompu des agents administratifs censés protéger l’environnement et la population. Il exige donc que la société minière fasse « la preuve que ces tas ne contiennent pas de matières chimiques dangereuses pour la santé et l’environnement, et trouve une autre destination pour ces déchets ». Sinon, il reviendra à la population de Houndé de « prendre la responsabilité de son devenir », dit-il.

En attendant que le gouvernement réagisse, la police municipale de Houndé entend fermer le site de ces déchets miniers, le 21 mai 2019.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Edouard K. Samboé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 21 mai à 20:59, par escone En réponse à : Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

    Déjà ?
    Pourquoi les grosses sociétés respectent rarement les cahiers de charge, et que les autorités ne font rien non plus pour les y contraindre ? C’est toujours la même chose dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 21:08, par A qui la faute ? En réponse à : Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

    C’est grave. Cela ne choque aucun responsable ? L’or va finir mais ses conséquences vont rester. Malheureusement ceux qui vont en souffrir n’auront pas profité de l’or. Je suis contre l’anarchie mais parfois la seule solution au Burkina c’est ne pas compter sur l’état. Il faut chasser ces bandits de sociétés ainsi que leurs complices qui sont nos politiciens inutiles

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 21:15, par Un Burkinabê En réponse à : Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

    C’est vraiment honteux que tout un Député soit à esprit non logique. Les échantillons viennent d’où ? Du sol et du sous sol. Donc ces échantillons ne sont pas des corps étrangers à la nature (tu es poussière et tu retourneras à la poussière). Les échantillons sont dans des sacs en tissu et non en plastique. Donc bio-dégradables. Aussi que dit notre législation par rapport au temps maximum que des échantillons de recherche peuvent faire dans la nature ? Je suis cas même surpris que notre cher député ne se soit pas renseigné auprès de son collègue Bationo qui est un géologue de formation et connait très bien l’exploration minière. Cette sortie montre que nos députés n’utilisent pas les compétences internes. Le PAN devrait saisir cette perche pour rendre son institution plus crédible et comme une équipe.

    Répondre à ce message

    • Le 22 mai à 08:57, par sidwaya Gomis En réponse à : Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

      En toute objectivité je pense que l’internaute "Un Burkinabè" devrait nuancer ses propos. Ce n’est pas parce que ces échantillons proviennent du sol et du sous-sol qu’ils ne sont pas dangereux pour l’environnement. Il faut absolument savoir de quoi est constitué ces échantillons provenant du sol et du sous-sol pour affirmer qu’ils ne présentent pas de danger pour l’environnement. Parce que dans le sol et en particulier dans le sous-sol, il y a des substances nocives pour la santé et pour l’environnement ; tant que ces substances sont dispersées à faible concentration dans le sous-sol, ils ne posent pas de problème particulier. Mais une fois extraites du sous-sol et stockées en un endroit précis à la surface du sol, la concentration (dans les zones de stockage) de ces substances nocives peut dépasser les seuils "supportables" par l’environnement.

      En tout état de cause, toutes les personnes contactées par le maire (en particulier les responsables de la mine) ont l’obligation de lui adresser une réponse claire et sans équivoque tant le sujet est d’une importance capitale. Le silence de toutes les personnes interpellées par le maire est suspect et laisse croire que ces échantillons pourraient présenter un danger pour l’environnement. ça c’est une affaire à suivre de près pour un traitement diligent !

      Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 21:57, par tanga En réponse à : Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

    La foret de Bobo qui sera detruit pour construire une hospital c’est pas chez vous que le gouvernement va ecouter courrage

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 22:43, par Dedegueba SANON En réponse à : Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

    Mon frère, cherche toi. Ces gens là ne vont pas t’écouter, car ils n’écoutent personne. Seules leurs "enveloppes souterraines" les intéressent. Tu as vu pour les cimenteries de Bobo ? Les experts ont parlé fatigué ,même le ministère avait donné un avis défavorable , mais une des cimenteries a été inaugurée par "un d’en haut de en haut". Que l’eau de Bobo devienne imbuvable après, on s’en fiche, pour quelques emplois des jeunes " buveurs de thé ", on peut bien polluer cette eau non ? Et puis il y a l’eau lafi et jirmani, ( pour eux encore), si l’eau n’est pas buvable on achète.
    Plus récemment il y a aussi la forêt de Kua, si tu parles on dit que tu es râleur et que tu ne sais pas ce que tu veux. Là encore les gens vont parler ,manifester même, mais il n’y aura rien. Ils vont vonstruire leur hôpital pian, même si loin des etudiants.
    Les mines sont en passe de remplacer notre coton, et elles "arrosent " bien et fort, donc ta voix sera vite étouffée au parlement. Ton seul recours c’est ta base, et encore que cette base peut peut-être instrumentalisée contre toi. Parce qu’ils vont dire qu’ils développent Houndé en donnant du travail et toi tu es contre. Et tu auras contre toi des jeunes ignares de Houndé.
    Bon courage quand même.

    Répondre à ce message

    • Le 28 mai à 08:46, par levieuxsage En réponse à : Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

      internaute Dedegueba SANON.
      vos propos sont clairs nets et sans ambiguité. vous tetes vraiment quelqu’un du pays reel. Que Dieu protège mr le maire de Houndé. si non a la prochaine election il pourra etre ejecté uniquement pour cela. bravo mr le maire pour le courage. perseverez car de loin nous voyons un combat juste et noble que meniez.
      internaute Dedegueba SANON courage egalement a Bobo pour la foret de KUA.

      Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 04:21, par Boubakar En réponse à : Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

    Mr « un burkinabé » l’uranium par exemple Viens du sous sol mais il est dangereux pour la population. A croire qu’on vous a payé pour écrire mais n’est pas interdit pour vous de réfléchir avant d’écrire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 13:12, par Martin S. En réponse à : Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations

    Je pense que la procédure est correct ! La responsabilité de la protection de l’environnement et la santé de vos population vous incombe et votre demarche est louable.
    Pour ce qui concerne ces déchets , il n’y a pas que les produits chimiques employé pendant les essaies de traitement. La roche elle même peut être un réservoir de contaminants. L’Arsénic, le chrome en sont des exemples. Et même si ces déchets sont sans contaminants, ils ne devrait pas être rejeter de la sorte.
    Courage ! Seulement si celui de Bobo était comme vous ! Tous mes respect honnorable !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Chambre des mines du Burkina : Une semaine d’activités pour promouvoir la santé et la sécurité au travail
SEMAFO BOUNGOU, un bon élève du Fonds Minier de Développement Local
Affaire charbon fin : « Un mensonge répété sans démenti devient la réalité », déclare Oumarou Idani, ministre des Mines
Charbon fin : Le procédé de traitement expliqué par Essakane IAMGOLD SA
Charbon fin de IAMGOLD Essakane SA : Il y a bel et bien eu fraude de l’or, enfonce le REN-LAC
Mine d’or Orezone de Bomboré S.A : Plus de 1000 emplois attendus, 144 milliards dans les caisses de l’Etat
Exploitation artisanale de l’or : L’Alliance pour une mine responsable lance un nouveau projet
Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations
Mise au point concernant l’expédition de charbon fin provenant de la mine Essakane
Sociétés minières au Burkina : 1000 tonnes de cyanure consommées par mois
Mine d’or de Sanbrado : Le Premier ministre donne le top de départ des travaux de construction
Endeavour Mining au Nord : Le gouverneur Hassane Sawadogo sur le site minier de Karma
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés