Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Je ferai taire les médisants en continuant de bien vivre : voilà lе mеillеur usаgе quе nοus рuissiοns fаirе dе lа médisаnсе. » Platon

Littérature : Maiga Assetou Wendyam publie « L’exil de l’amour »

Accueil > En librairie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • samedi 9 mars 2019 à 06h30min
Littérature : Maiga Assetou Wendyam publie  « L’exil de l’amour »

Maiga Wendyam Assetou, une journaliste, a dédicacé le 7 mars 2019, son tout premier roman. Il a pour titre « L’exil de l’amour ». C’est une œuvre qui évoque l’amour entre une grand-mère et sa petite fille. Elle aborde plusieurs sous-thématiques comme l’amour entre un garçon et une fille, les péripéties de l’adoption d’un enfant, l’instabilité des couples… C’est Abel Nadié, ancien journaliste à la télévision nationale, qui a présenté l’œuvre.

Le cercle des écrivains s’est agrandi au Burkina. La communicatrice Maiga Assetou vient de dédicacer son tout premier roman intitulé « L’exil de l’amour ». L’œuvre, selon son auteur, parle de l’amour entre une grand-mère et sa petite fille. C’est une fillette d’environ sept ans qui s’acharne auprès de sa mamie. Elle souhaite avoir une réponse à ses fantasmes sinon à ses émerveillements.

L’œuvre a été présentée par Abel Nadié, un ancien journaliste de la télévision nationale. Pour lui, tout au long du récit, l’on peut découvrir l’adaptation de notre société aux nouvelles normes venues d’ailleurs. Il s’agit de l’école et de ses contraintes, de la nouvelle bourgeoise dans ses habits de fête, de l’instabilité des couples et de la maltraitance des enfants. « L’exil de l’amour », c’est surtout l’amitié au départ désintéressée entre Patrice et Nadège. « L’exil de l’amour » est une œuvre de fiction, a rappelé son auteure.

Le roman est déjà disponible dans les librairies. Il coûte 2500 F CFA. Windyam Assetou est née le 31 décembre 1985 à Ouahigouya dans le Yatenga. Elle est titulaire d’une maitrise en sciences de l’information et de la communication de l’université de Ouagadougou. Elle ne compte pas s’arrêter à ce premier roman. En janvier 2020, un recueil de poésie est annoncé.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Littérature : Le « Coupable » de Désirée Aimée Ki-Zerbo en librairie
En librairie : « Rien de Nouveau Sous le soleil », un manuel dédié à l’apprentissage des notions sur le terrorisme
Livres : « La politique étrangère de Thomas Sankara 1983-1987 », le testament de l’ambassadeur Ki Doulaye Corentin
Droit OHADA : Le magistrat Alain Zerbo publie un ouvrage sur le recouvrement des créances
Littérature : Le procès du coup d’État de 2015 sous la plume de Adama Ouédraogo « Damiss »
Lu pour vous : « L’insurrection inachevée » de Bruno Jaffré
Livres : « L’essentiel sur le Burkina Faso », le premier ouvrage de Fousseni Diallo
« Droit d’auteur : comment en tirer profit ? » : une œuvre de Wahabou BARA
« Quand le courage se réveille » : Le Frère Jacob Bouda sur les pas de Camara Laye !
Littérature : David Sawadogo fait ses premiers pas avec « Les tuiles sur la tête »
Politique : L’ancien maire de Kongoussi, Oscar Guessom Sawadogo, prend du recul
« Sur le chemin du développement local » : Le PNGT2 capitalise ses expériences dans un livre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés