Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

An 4 de l’insurrection : Une coalition d’OSC de Bobo rend hommage aux martyrs

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Insurrection populaire • LEFASO.NET | Romuald Dofini • vendredi 2 novembre 2018 à 00h30min
An 4 de l’insurrection : Une coalition d’OSC de Bobo rend hommage aux martyrs

A l’occasion de la commémoration de l’an 4 de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, la Coalition des OSC de Bobo (COB) a tenu, le mercredi 31 octobre 2018 à Bobo-Dioulasso, une conférence de presse. Une occasion pour cette coalition de rendre hommage à toutes les victimes tombées au cours des manifestations, et aussi faire une analyse de la situation nationale.

30 et 31 octobre 2014 – 30 et 31 octobre 2018, voilà quatre ans que le peuple burkinabè exprimait, à travers un mouvement populaire, sa quête d’approfondissement de la démocratie et de justice sociale. C’est en souvenir de ce moment historique que la Coalition des OSC de Bobo (COB) a tenu cette conférence de presse, pour témoigner sa solidarité aux familles des victimes et demander justice pour tous les martyrs.

Ainsi, au cours de cette commémoration, une minute de silence a été observée en la mémoire des victimes. « En termes de souvenir, nous voudrons rendre hommage aux fils et filles du pays tombés au champ d’honneur pour la patrie. Nous voudrons aussi avoir une pensée pour l’ensemble des personnes blessées dont certains, jusqu’à une date récente, étaient en quête de soins appropriés. Aussi, nous voulons saluer à juste titre, l’action du Haut-conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN), qui a permis de restaurer la dignité des insurgés blessés », a laissé entendre Gustave Somé, coordinateur de la COB.

Dans la même perspective, les membres de la coalition invitent le HCRUN et le gouvernement à proposer et à mettre en œuvre un mécanisme d’indemnisation des victimes blessées, ainsi que des ayants-droit des victimes décédées, y compris ceux du coup d’Etat manqué de septembre 2015. Toutefois, le coordinateur de la COB, Gustave Somé, a relevé que la commémoration de l’an 4 de l’insurrection populaire se déroule de façon dispersée.
« Les associations de victimes et de parents de victimes, le gouvernement, les organisations de la société civile, les syndicats, chacun, de son côté, déploie ses initiatives pour un moment qui devrait appeler à l’union et à la cohésion », a-t-il déploré.

Cette situation, selon lui, doit interpeler tous les fils et filles du pays « car si l’insurrection a brillé par son caractère populaire, tous, nous devons être sérieusement inquiets de cette dispersion des forces qui traduit inéluctablement un délitement des rapports entre certains acteurs-clés de l’insurrection et une divergence des aspirations sociales et politiques actuelles ».
Il invite cependant le peuple burkinabè à ne pas se tromper sur les motivations réelles de l’insurrection. Car il estime que si la modification de l’article 37 a été la cause immédiate, les causes profondes résident dans la quête de la justice sociale et la satisfaction des besoins de base.

Une invite à l’unité nationale

Ainsi, en ce jour anniversaire, la COB a saisi cette occasion pour donner sa lecture de la situation nationale et inviter les fils et filles du pays à l’union, pour le développement du Burkina Faso. Gustave Somé a ainsi souligné les incessantes attaques de nature terroriste dans le pays, la persistance des tensions politiques et des revendications sociales.
A tout cela s’ajoute la croissance de la demande sociale, notamment les tensions autour des lotissements et attributions de parcelles, ainsi que des promotions immobilières.

Au regard des nombreuses attaques terroristes auxquelles le pays fait face, les conférenciers ont souhaité, de la part du gouvernement, un accompagnement des Forces de défense et de sécurité (FDS) en termes d’équipements et de prise en charge financière et l’engagement d’un processus urgent de dialogue sous l’égide des autorités morales sur les questions qui cristallisent les tensions.

Par ailleurs, ils ont souhaité l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de réponse en vue d’apporter assistance aux populations du Sahel, particulièrement à celles déplacées ; et le renforcement du dialogue social avec un accent sur sa sincérité en vue de réduire les tensions sociales au Burkina Faso.

Pour le coordinateur de la COB, pendant que notre pays est confronté à de fortes menaces extérieures, entretenir des tensions internes est simplement suicidaire. C’est pourquoi il invite le peuple burkinabè à plus de solidarité et de paix. Aussi, la COB s’engage dans un processus d’accompagnement de la gestion des passifs liés aux lotissements dans la ville de Bobo-Dioulasso à travers la mise en place d’un comité de facilitation, de conciliation et de suivi.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er novembre 2018 à 21:54, par Panga En réponse à : An 4 de l’insurrection : Une coalition d’OSC de Bobo rend hommage aux martyrs

    LE MPP FÊTE LE 31 OCTOBRE PARCE QUE C’EST CE ÉVÉNEMENT QUI LES A PERMIS D’ACCEDER AU POUVOIR SUPRÊME DE NOTRE CHER FASO ET NON POUR RENDRE HOMMAGE AUX MARTYRS. C’EST ÇA LA VRAI RAISON. JE ME DEMANDE COMMENT LE PRÉSIDENT ROCK KABORE SE SENT QUAND IL EST AVEC LES AUTRES CHEFS D’ETAT AFRICAINS LORS DES SOMMETS ( J’IMAGINE QUE EUX AUSSI LE TRAITRE D’INCOMPTENTE EN COULISSE) AU PAYS, SA POPULATION N’HESITE PLUS À LUI ADRESSÉ OUVERTEMENT SON INCOMPÉTENCE ET SON MANQUE DE VISION. D’AILLEURS DEPUIS SON ACESSION AU POUVOIR IL N’A MÊME PAS PU FAIRE BOUGÉ LES LIGNES ( SUR LE PLAN ECONOMIQUE, SUR LE PLAN SANITAIRE, ...........) EN TÉMOIGNE LES OPINIONS ÉMIS PAR LES CITOYENS LORS DE LA CELEBRATION DU 4 ÈME ANNIVERSAIRE DE L’INSURRECTION LORS DU REPORTAGE QUE LA TÉLÉVISION BF 1 A FAIT PASSÉ.. ROCK REND NOUS NOTRE POUVOIR VOLÉ ET AIT LA CONSCIENCE TRANQUILLE.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2018 à 22:32, par Yako En réponse à : An 4 de l’insurrection : Une coalition d’OSC de Bobo rend hommage aux martyrs

    Comme quoi le temps et la patience sont les meilleurs juges non seulement pour apprécier un fait historique et aussi le perpétuer. Visiblement l’absence des populations s’explique par le fait qu’elles réalisent la bêtise dans laquelle elles ont été induites en 2014 par une poignée de politiciens Ouagalais pour satisfaire leurs propres ambitions précipitant ainsi notre pays dans la grande merde dont on ne sait plus comment en sortir. En tous les cas le mpp et forces obscures sont entrain d’être rattrapés par leur mensonge d’hier. Mensonge qui a cause beaucoup de morts inutilement.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2018 à 23:33, par Panga En réponse à : An 4 de l’insurrection : Une coalition d’OSC de Bobo rend hommage aux martyrs

    LE MPP FÊTE LE 31 OCTOBRE PARCE QUE C’EST CE ÉVÉNEMENT QUI LES A PERMIS D’ACCEDER AU POUVOIR SUPRÊME DE NOTRE CHER FASO ET NON POUR RENDRE HOMMAGE AUX MARTYRS. C’EST ÇA LA VRAI RAISON. JE ME DEMANDE COMMENT LE PRÉSIDENT ROCK KABORE SE SENT QUAND IL EST AVEC LES AUTRES CHEFS D’ETAT AFRICAINS LORS DES SOMMETS ( J’IMAGINE QUE EUX AUSSI LE TRAITRE D’INCOMPTENTE EN COULISSE) AU PAYS, SA POPULATION N’HESITE PLUS À LUI ADRESSÉ OUVERTEMENT SON INCOMPÉTENCE ET SON MANQUE DE VISION. D’AILLEURS DEPUIS SON ACESSION AU POUVOIR IL N’A MÊME PAS PU FAIRE BOUGÉ LES LIGNES ( SUR LE PLAN ECONOMIQUE, SUR LE PLAN SANITAIRE, ...........) EN TÉMOIGNE LES OPINIONS ÉMIS PAR LES CITOYENS LORS DE LA CELEBRATION DU 4 ÈME ANNIVERSAIRE DE L’INSURRECTION LORS DU REPORTAGE QUE LA TÉLÉVISION BF 1 A FAIT PASSÉ.. ROCK REND NOUS NOTRE POUVOIR VOLÉ ET AIT LA CONSCIENCE TRANQUILLE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : L’insurrection populaire racontée par Dr Emile Paré
An 4 de l’insurrection : La ligue des jeunes du Burkina appelle à plus de civisme
An 4 de l’insurrection : Une coalition d’OSC de Bobo rend hommage aux martyrs
4e anniversaire de l’insurrection : A Dédougou, la population a brillé par son absence
An 4 de l’insurrection populaire : Une coalition d’OSC réclame justice pour les martyrs
An 4 de l’insurrection populaire : A Ouahigouya, la société civile se démarque de la commémoration
An 4 de l’insurrection populaire : Gaoua rend hommage aux martyrs
Insurrection d’octobre 2014 : « Une occasion ratée »,
selon l’organisation des peuples africains (OPA)
Burkina Faso : Les insurgés de la dernière heure ont conduit le pays dans l’impasse, selon l’UPC
An 4 de l’insurrection populaire : Le triomphe de la loi du plus fort
4ème anniversaire de l’insurrection populaire : Programme officiel
4e anniversaire de l’insurrection : Le gouvernement et les OSC font le point des acquis
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés