Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Coopération Burkina- Mali : Des concertations pour relever les défis sécuritaires

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • mardi 3 avril 2018 à 23h45min
Coopération Burkina- Mali : Des concertations pour relever les défis sécuritaires

Arrivé à Ouagadougou ce lundi 3 avril 2018, aux environs de 9 heures, le premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maïga, a été accueilli à l’aéroport international de Ouagadougou, par son homologue burkinabè, Paul Kaba Thiéba. Sécurité et développement économique des deux Etats, sont à l’ordre du jour de cette visite de travail et d’amitié.

Après un bref entretien avec son homologue burkinabè dans le salon d’honneur, le chef de la délégation malienne, le premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga confie : « J’ai été chargé par le président Keïta de venir voir son homologue pour lui faire le point de la situation sécuritaire générale du Mali ». Face à cette menace transnationale qu’est le terrorisme, le Burkina et le Mali partagent sans nul doute, les mêmes défis sécuritaires. « Avec mon homologue, nous allons faire le point de la situation sécuritaire des deux pays. Sur nos territoires respectifs, nous avons des groupes terroristes, djihadistes, des groupes d’autodéfense, des différents groupes armés qui sont plus ou moins instrumentalisés à leurs corps défendant par les groupes que nous combattons » a souligné Soumeylou Boubèye Maïga. D’où la nécessité selon lui, pour les pays membres fondateurs du G5 Sahel, d’avoir des réponses concertées pour éradiquer ce fléau mondial.

Et si l’impact du terrorisme sur le secteur de l’économie n’est plus à démontrer, le premier ministre malien souligne que ce voyage de 24 heures, servira également de cadre de réflexions sur des perspectives communes de développement économique des deux pays. « Il n’y a pas que la sécurité, nous allons aborder les perspectives que nous pourrions construire sur le plan économique. Nous entendons offrir plus d’opportunités à nos opérateurs économiques ».

Au programme de cette visite de 24 heures, figurent entre autres, une séance de travail entre représentants des forces de défense et de sécurité burkinabè et maliens, une rencontre sur la création d’une zone économique avec les représentants des ministères en charge du commerce, des finances, de l’administration territoriale et de l’intégration africaine. Un point de presse des deux premiers ministres mettra fin à la présente rencontre.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ana Maria Chongo Torreblanca, ambassadrice de Cuba au Burkina : « L’héritage de Thomas Sankara est vif en Amérique latine, pas seulement à Cuba »
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
Burkina - France : « Pour moi, le premier intérêt français au Burkina Faso, c’est que le Burkina Faso soit stable », Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina
Nations-Unies : La Burkinabè Rosine Coulibaly nommée représentante spéciale pour la Guinée-Bissau
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés