Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

ON MURMURE : Le CDP s’organise pour le succès de son congrès ordinaire de mars

Accueil > Actualités > On en parle... • • mercredi 25 janvier 2012 à 00h20min

Il est parvenu à Kantigui que dans le cadre des préparatifs du Ve congrès ordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), prévu du 2 au 4 mars 2012 sous le thème  : « Face aux mutations sociales, économiques et politiques, impulsons dans la cohésion, une dynamique nouvelle au CDP », un comité d’organisation a été créé auprès du bureau exécutif national. Ce comité est présidé par Ollo Anicet Pooda. Kantigui qui a pu parcourir le document a découvert que le comité compte 9 commissions, avec chacune un président à sa tête. Ainsi, la commission restauration est présidée par la député Fatoumata Diendéré, la commission matérielle et site, par Jacques Boukari Niampa, la commission transport a comme chef, Karim Traoré.

Quant à la commission sécurité, elle a comme président Issa Boro, la commission santé est présidée par Roger Adakro, la commission logement dirigée par Abdoulaye Mosse, la commission protocole par Salif Kaboré, la commission communication par Gnama Pako Drabo et la commission secrétariat- reprographie a à sa tête Djénéba Kassamba. Outre ces commissions qui œuvrent déjà pour le succès du congrès ordinaire du CDP, il est parvenu à Kantigui qu’une commission thème, avec comme président Kanidoua Naboho a été mise en place. De même, une commission chargée du bilan de la vie du CDP et des perspectives, a aussi été créée et est dirigée par Achille Marie Joseph Tapsoba. Simon Compaoré, lui, dirige la commission chargée de la stratégie électorale pour les élections de 2012. Enfin, Kantigui s’est aperçu que rien n’a été laissé au hasard par les dirigeants du CDP qui ont mis en place un pool de rapporteurs, avec comme rapporteur général, Clément Sawadogo.


Le Kourityirisoaba Naaba Yemdé chez le Mogho Naaba Baongo

Il est revenu à Kantigui que les ressortissants du Kourittenga sont en plein préparatifs d’un évènement majeur. En effet, il est parvenu à kantigui que les 28 et 29 janvier 2012, le Kourityirisoaba Naaba Yemdé effectuera une visite à sa Majesté, le Mogho Naaba Baongo, empereur des mossés. Une visite fraternelle, a-t-on dit à Kantigui, au cours de laquelle, Naaba Yemdé se déplacera au Palais de l’empereur avec moins deux cents personnes qui l’accompagnent. L’événement est prévu pour le samedi dans la matinée. Elle connaîtra une animation riche en couleurs avec des chanteurs modernes et traditionnels, tous originaires du Kourittenga. Kantigui a ouï dire que Naaba Yemdé donnera le top de départ d’une exposition, dite vitrine des produits de l’art culinaire et traditionnel du Kourittenga.

Naaba Yemdé s’adressera peu après, à tous les kourittengalais, avant de présider une nuit culturelle animée par Floby, Idak et Safoura Bassavet, Eagle, Oger kaboré, Jean Blaise, Eudoxie et bien d’autres chansonniers. A ce qui se dit, les parents à plaisanterie du Kourittenga que sont les Ganzourgoulais, les Boulgoulais, les Gnagnalais et les Boulsalais seront en bonne place durant cette nuit culturelle. Kantigui espère bien qu’il y aura de la "goyave chaud" et le "poulet mademoiselle" au menu.


L’ambassadeur Koutaba à l’Ouest de la Côte d’Ivoire

Kantigui suit de près la mobilisation et les visites du nouvel ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, Justin Koutaba, dans le cadre de ses sorties de prise de contact avec ses compatriotes vivant dans le pays.
Selon les sources de Kantigui, après sa sortie, le 14 janvier dernier dans la juridiction relevant du consulat général de Bouaké, M. Koutaba compte se rendre dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire où vivent environ trois millions de Burkinabè, dans les jours à venir.
A travers ces sorties, le nouvel ambassadeur échange avec ses compatriotes sur les difficultés qu’ils rencontrent et lesur prodigue des conseils. Kantigui a été informé que le nouvel ambassadeur initie également des séances de travail avec les responsables de la communauté burkinabè de même qu’avec les responsables ivoiriens dans les différentes localités visitées.


Lancement officielle de « l’Association élites africaines »

Kantigui a ouï dire que l’"Association élites africaines" procédera au lancement officiel de ses activités, prévu pour le samedi 28 janvier à partir de 10H00 dans la ?salle de conférences de l’Hôtel RAN SOMKIETA. Selon les sources de Kantigui, cette cérémonie de lancement sera marquée par une conférence animée par M. Spero Stanislas Adotevi sur le thème : « le rôle des élites africaines dans le développement de l’Afrique ». Il est revenu à Kantigui que l’Association élites africaines est une association apolitique et à but non lucratif qui s’est fixée pour objectifs de : créer des cadres de réflexion et de propositions dans tous les domaines qui interpellent les élites africaines, promouvoir l’émergence d’une nouvelle élite africaine engagée pour bâtir des nations africaines authentiques et modernes, dans la liberté et la responsabilité et vulgariser les valeurs et principes généraux exprimés dans la Charte des élites africaines.


AMIVIE, une association pour la meilleure connaissance des droits humains

Il est parvenu à Kantigui qu’une nouvelle association pour la promotion et la protection des droits humains vient de naître au Burkina Faso. Cette organisation a pour nom de baptem, « Association pour mieux vivre ensemble » (AMIVIE). Selon les sources de Kantigui, les géniteurs de ladite association partent du principe que le domaine des droits de l’homme est un vaste chantier qui recouvre les droits civils et politiques (DCP), les droits économiques, sociaux et culturels (DESC), le droit au développement et le droit à un environnement sain…
Et du fait des actions entreprises, tant par le gouvernement que par la société civile, on peut constater une évolution quant à la perception de la population relative aux droits et à leur exercice.

Cependant, ils se sont rendus compte qu’il reste que, du fait des paramètres objectifs et subjectifs, la conscience et la connaissance des droits humains ne sont pas généralisées. Par ailleurs, l’effectivité des droits catégoriels (droits de catégories de personnes ayant besoin d’une protection spécifique telles les personnes âgées, celles vivants avec un handicap, les enfants…) est à des niveaux différents et reste, pour nombre d’entre eux, une préoccupation. Raison pour laquelle, a-t-on appris à Kantigui, cette situation commande des efforts de toutes les bonnes volontés et des actions visant la sensibilisation et l’éducation des populations à l’ensemble des droits de la personne, au respect de ces droits dans le but de susciter chez celles-là, des comportements et réflexes de citoyens responsables, soucieux de la préservation de la paix.

D’où la décision, selon les sources de Kantigui, d’un groupe de personnes, avec à leur tête l’ancienne ministre de la Promotion des droits humains, Salamata Sawadogo, de mettre leur expertise à la disposition des concitoyens, à travers une association active et proactive ? dénommée « Association pour mieux vivre ensemble », en abrégé AMIVIE. Celle-ci a été créée le 5 août 2011 et a obtenu sa reconnaissance légale à travers le récépissé n°2011-1246/MATDS/SG/DGLPAP/DAOSOC du 21 octobre 2011.
Il revient à Kantigui que AMIVIE coopèrera et accompagnera le ministère de la Promotion des droits humains, les autres départements ministériels, les structures publiques et les Organisations de la société civile.


Sortie officielle des promotions 2008-2011 et 2009-2011 de l’ENP

Il est parvenu à Kantigui que le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS), organisera la sortie officielle des promotions 2008-2011 et 2009-2011 de l’Ecole nationale de police (ENP), le jeudi 26 janvier 2012. Selon les sources de Kantigui, la cérémonie aura lieu à 9 heures à l’Ecole nationale de police.
Il est revenu à Kantigui que du côté du MATDS, les petits plats sont mis dans les grands pour la réussite de l’événement. Ainsi, dès 6 heures 30 minutes, la mise en place de la troupe sera terminée. Selon les sources de Kantigui, la cérémonie enregistrera la présence de plusieurs personnalités du monde politique, militaire et paramilitaire. Et pour cause, sauf changement de dernière minute, la cérémonie de sortie sera placé sous le haut patronage du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao et le parrainage du directeur de cabinet du président du Faso, Assimi Kouanda.


Incendie au complexe scolaire ?« Les joyeux enfants du Burkina »

Kantigui a été informé, dans la matinée du jeudi 12 janvier 2012, d’un incendie qui se serait produit dans la nuit du mercredi 11 janvier 2012 aux environs de minuit 20 mn. Voulant avoir le cœur net sur cette information, Kantigui a effectué le déplacement sur le site du complexe à Zogona dans l’arrondissement de Nongr- ?Massom. Constat fait ? : le « secco » du hangar qui sert de refuge à la vendeuse d’eau de la borne-fontaine est entièrement partie en fumée. Les sources de Kantigui lui ont révélé que l’établissement a été victime de vols répétés avec effraction. Ce qui ferait penser que l’incendie a été provoqué. Kantigui a ouï dire que la gendarmerie de l’arrondissement de Nongr- ?Massom poursuit l’enquête afin de savoir si c’est un acte criminel, involontaire ou toute autre chose. Kantigui en appelle à une citoyenneté plus accrue afin que les complexes scolaires, les collèges d’enseignement privé, les lycées et autres temples du savoir ne soient pas des lieux de débauche, encore moins de vandalisme, car c’est de l’avenir des gouvernants de demain qu’il s’agit.


Appel à candidature pour le PLAC 2011

Kantigui a reçu, du Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), un appel à candidature pour le prix de lutte anti-corruption(PLAC) 2011. Le prix de lutte anti-corruption récompense, chaque année, les trois meilleurs articles de la presse écrite burkinabè traitant de la corruption au Burkina Faso.
Ce prix vise à encourager les journalistes dans leur travail d’investigation et de dénonciation de la corruption au Burkina Faso. Selon les informations de Kantigui, le PLAC 2011 est ouvert aux journalistes travaillant dans les médias écrits publics ou privés au Burkina.

Kantigui a noté dans l’appel à candidature que « les journalistes postulant à l’édition voudront bien adresser, sous pli fermé, à monsieur le secrétaire exécutif du REN-LAC, une copie de tout article publié au cours de l’année 2010 et traitant de la corruption au Burkina Faso. La date limite de réception des plis est fixée au 24 février 2012 à 17 heures ».


Le ministre de la Promotion de la femme en large concertation

Il est parvenu à Kantigui que dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale genre, le ministère de la Promotion de la femme organise une série de rencontres de concertation intersectorielles pour l’intégration transversale du genre dans les plans , programmes et politiques des départements ministériels et institutions. Selon les sources de Kantigui, l’objectif global est d’établir un dialogue de haut niveau avec les premiers responsables des départements ministériels et les institutions pour l’identification et la mise en œuvre d’actions conjointes dans le domaine du genre et du développement à l’avenir. A cet effet, il est revenu à Kantigui que le ministre de la Promotion de la femme rencontre son homologue de l’Economie et des finances, le vendredi 27 janvier 2012 à 9 heures.

KANTIGUI

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés