LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Fada : Le concours à l’innovation fait ses lauréats

Publié le vendredi 21 novembre 2003 à 11h58min

PARTAGER :                          

Le Programme d’appui au développement local à l’Est (Adèle) est un programme qui accompagne les initiatives locales, et veut aider à revaloriser les ressources humaines locales pour l’amélioration de vie des populations.

C’est dans cet esprit que le projet a eu l’idée en 2001 de promouvoir la créativité et l’innovation en milieu rural en organisant le concours de l’innovation. Pour cette édition dont la remise de prix aux lauréats a eu lieu vendredi 14 novembre 2003 à Fada, nombre de producteurs de la province ont reçu des prix en espèce et en nature d’une valeur de 2 500 000 F.

En organisant un concours à l’innovation le projet Adèle a la conviction qu’il existe des femmes et des hommes paysans qui se battent dans l’anonymat pour trouver des solutions originales ou inédites à des contraintes qu’ils rencontrent dans leurs activités. Le concours a donc pour objectif de repérer ces personnes, de les encourager et de les accompagner à valoriser au mieux les innovations développées. Le concours à l’innovation qui est à sa 2e édition a un caractère régional. Le concours a confirmé l’intérêt des producteurs même si pour cette année le règlement du concours a connu des changements. Les jurys provinciaux pour cette édition ont réceptionné 400 candidatures dont 222 à la Gnagna, 93 à la Tapoa et 82 au Gourma.

Trente (30) ont été primés par les jurys provinciaux : 11 à la Gnagna, 8 à la Tapoa et 11 au Gourma. Des 30 dossiers primés, 11 se rapportaient aux activités génératrices de revenus pour les femmes, 9 à la production animale, 6 concernaient la défense et la restauration des sols, et 3 la valorisation de la forêt et de la faune. La valeur totale des prix décernés par les 3 jurys est de 5 millions cent mille francs et il est à relever que la moitié des lauréats sont des femmes.

Les sujets d’innovation abordés par les candidats concernaient entre autre la préparation d’huile à partir du raisin sauvage, le traitement préventif de la fièvre aphteuse, le sujet des objets ingurgités par les ruminants, le décorticage de graines de néré, la conservation isotherme des aliments et la lutte contre la chute des fleurs du manguier. Pour revenir au caractère local du concours, disons qu’au Gourma ce sont 83 dossiers qui ont été enregistrés dont 41 ont été présélectionnés par le jury provincial, un exercice au cours duquel 11 lauréats ont été retenus.

Si la valeur de ces 11 prix est de 2 500 000 F, le prix spécial est revenu à Batouré Affiroua de Fada qui reçoit 150 000 F dont la moitié en espèces, et l’autre en nature composée de 23 tôles. Elle s’est illustrée dans la préparation du couscous au chou. Les dix autres lauréats reçoivent 200 000 F chacun dont la moitié en espèces et le reste en nature composés de marmites, plats, vélos, sacs de son, tôles, brouettes, bassines, charrettes, pioches, et rouleaux de grillage, etc. Il s’agit de Thiombiano Hampougouni, Sani Seydou, l’association Hamma, Kiema Pougbila Céline, Dadjouari Awa, Tankoano Soangimpali, Thiombiano Olga respectivement des départements de Fada, Diabo et Yamba.

Ces producteurs se sont illustrés dans la fabrication du soumbala amélioré, du dolo avec des plantes qui soignent les maux de ventre et de tête, la préparation du tôt à partir des raisins sauvages, de l’huile à partir des graines de raisin sauvage, des produits pour la stimulation lactée chez une vache, de la vitamine pour animaux, de la production de compost en deux mois, insecticides pour cotonnier etc.

L’opportunité de la cérémonie de remise de prix a permis au coordonateur du Programme Adèle de féliciter tous les lauréats et d’exprimer sa gratitude aux services techniques, aux projets et ONG, aux autorités de la province pour la réalisation du concours. Les partenaires comme le FIRSIT, la direction nationale de la propriété intellectuelle, la direction de l’AERH ont été également saluées pour la mise en valeur des produits révèlés par le concours.

Issaka OUEDRAOGO
AIB/Fada

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Route Didyr-Toma : 12 mois de retard, 7 km de bitume sur 43 km