Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Cinquantenaire du Burkina : On a aussi fêté à Bamako

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Cinquantenaire de l’indépendance du Burkina Faso • • mercredi 15 décembre 2010 à 02h09min

Les Burkinabè du Mali ont de leur côté célébré le cinquantenaire du Burkina comme il se doit. Dans son discours (que nous vous proposons), l’ambassadeur Sanné Mohamed Topan rappelle les liens historiques qui, malgré les périodes parfois orageuses, unissent les deux pays comme l’illustrent la présence du président malien à Bobo ou encore la participation de l’équipe malienne au tournoi du cinquantenaire qu’elle a du reste remporté.

Monsieur le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale
Mesdames et messieurs les membres du Gouvernement
Messieurs les anciens Premiers Ministres
Mesdames et messieurs les Présidents d’Institutions
Monsieur le Doyen du corps Diplomatique
Mesdames et messieurs les Ambassadeurs
Mesdames et messieurs les représentants des Organisations Internationales et interafricaines
Mesdames et messieurs les Députés
Monsieur le Chef d’Etat Major Général-Adjoint
Monsieur le Gouverneur
Mesdames et messieurs les Maires
Autorités Militaires, Religieuses et Coutumières
Représentants des Familles Fondatrices de Bamako
Distingués invités en vos grades et qualités
Chers Compatriotes

Je voudrais, avec une immense joie, me joindre à l’ensemble des Burkinabè de notre juridiction, tous heureux et reconnaissants, en ce jour historique de commémoration de cinquante ans d’indépendance, pour souhaiter, à chacun d’entre vous, venu nous honorer par votre précieuse présence, la chaleureuse bienvenue à la chancellerie du Burkina Faso.
En ce jour de souvenir et d’espérance, je souhaite rendre un hommage aux pères de l’indépendance, à tous les acteurs connus et anonymes, à nos devanciers qui ont œuvré avec abnégation pour ériger des fondations solides pour l’édification d’une nation superbe et prospère.
En effet, anciennement appelé Haute Volta, devenu Burkina Faso en Août 1984, notre pays a connu une histoire politique particulièrement marquée par des soubresauts.

Un bref rappel de la période coloniale illustre à souhait cette assertion.
Créée colonie de Haute Volta en 1919, supprimée et répartie entre les colonies de Côte d’Ivoire, du Soudan Français et du Niger en 1932, la Haute Volta a été reconstituée et rétablie en 1947.
Dans le cadre de la communauté Française, elle est proclamée République de Haute Volta le 11 décembre 1958.

L’Indépendance dont nous célébrons le cinquantenaire cette année a été proclamée le 05 août 1960 après une lutte âpre sinueuse et victorieuse.
Pays enclavé, s’étalant sur une superficie de 274 000 km2, le Burkina Faso a connu depuis son indépendance plusieurs coups d’Etat avant que ne s’amorce en 1991 une ouverture démocratique qui a établi le pays dans une stabilité politique et ouvert des chemins d’espérance.

Au demeurant, au cours de ces cinquante premières années d’indépendance, notre peuple, à l’image des grands peuples, a su faire preuve de courage voire de témérité face à l’adversité de la nature.
Assurément, son goût de l’effort, son refus de la fatalité et sa volonté affirmée d’investir dans le capital humain prédisposent notre peuple, dans un esprit d’ouverture et avec l’accompagnement des partenaires, à qui nous exprimons notre reconnaissance, à relever les défis dans une communauté humaine de prospérité et de solidarité.

Chers compatriotes, le chemin est encore long mais nos pas sont fermes et déterminés ; alors les flambeaux de l’Indépendance doivent continuer à briller dans nos cœurs et vivifier nos actions d’édification d’un progrès continu.

Il me semble, chers compatriotes, que c’est surtout cela que nous devons avoir constamment à l’esprit dans nos instants d’introspection du cinquantenaire.

• Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,
• Messieurs les chefs de Missions Diplomatique,
• Distingués invités,

Comment pourrais-je ne pas relever l’excellence des relations de coopération entre le Mali et le Burkina Faso, expression achevée d’une fraternité séculaire.
En effet depuis 1960, une Ambassade résidente du Burkina Faso a été ouverte à Bamako.

Depuis lors, des relations parfois orageuses mais plus souvent harmonieuses à l’image des liens entre frère de sang et de lait « baden ya bi sissi : a tè mènè » ont caractérisé notre cheminement commun.
Ironie du sort, dans le cadre des activités du cinquantenaire, huit équipes jeunes ont été invitées en provenance du Mali, du Ghana, du Cameroun, de l’Egypte, de la Pologne, de la France, du Brésil et bien sûr du Burkina Faso.
Après des matchs palpitants, le Mali et le Burkina se sont retrouvés en final et la coupe est restée en famille au Mali après un score nul de un but partout ; C’est au terme des tirs au but que nos Aiglons ont remporté par quatre buts à deux.

Egalement, à la tête d’une importante délégation, le Président Amadou Toumani TOURE a assisté à la grande parade militaire et civile de ce jour à Bobo Dioulasso, rehaussée par des pas bien cadencés de nos frères militaires maliens.

Aussi, voudrais-je exprimer avec humilité et un profond respect, ma reconnaissance infinie à tous les présidents de la République du Mali sans exception, à toutes les autorités sans distinction et au peuple malien frère pour l’accueil de mes compatriotes qui vivent ici en parfaite harmonie avec leurs frères et sœurs.

Enfin, qu’il me soit permis d’exprimer avec force et bienveillance ma déférente reconnaissance au Président Amadou Toumani TOURE, au Ministre Moctar OUANE, à tous les membres du Gouvernement et leurs dévoués collaborateurs pour leur appui sans faille dans l’accomplissement de ma mission… Un salut fraternel à la presse dans toutes ses composantes pour son constant accompagnement.

Bon cinquantenaire à tous

Je vous remercie

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés