Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

CNO du cinquantenaire : « Merci Bobo-Dioulasso ! »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Cinquantenaire de l’indépendance du Burkina Faso • • lundi 17 janvier 2011 à 01h14min

Le président du CNO, Clément P. Sawadogo

Le vendredi 14 janvier 2011, le Comité national d’organisation (CNO) du cinquantenaire est venu dire merci à la ville de Sya. Un remerciement qui a pris en compte tous ceux qui ont contribué à la réussite du jubilé d’or.

Depuis l’arrivée du flambeau du cinquantenaire au lendemain du 11 décembre 2009 organisé à Ouahigouya, les Hauts-Bassins n’ont plus baissé les bras. Faire du cinquantenaire un succès. C’était le leitmotiv de la région. Les remerciements formulés par le CNO ce 14 janvier 2011, prouvent que le pari a été gagné. « Il n’était pas indiqué pour nous de disparaître après cette mobilisation et l’engagement à tous les niveaux, par Bobo-Dioulasso et son hinterland qui ont fait du cinquantenaire une réussite. C’est pourquoi nous sommes venus aujourd’hui dire : Merci Bobo-Dioulasso ! », a reconnu le président du CNO, Clément P. Sawadogo. Seul pays à organiser son cinquantenaire hors de la capitale sur les 17 qui ont fêté le jubilé d’or de leur indépendance, « le Burkina Faso, ne se résume pas seulement à Ouagadougou », a souligné le président du CNO.

En décidant d’organiser cette fête historique hors de la capitale, les autorités, dit monsieur Sawadogo, veulent donner un coup de fouet à l’économie des autres régions du pays. Des infrastructures routières, de logement, des monuments d’embellissement et on en oublie, ont ainsi été réalisés. Pour éviter la dégradation des différentes réalisations, le président du CNO a une fois de plus, invité les autorités régionales voire l’ensemble des forces vives de la région à protéger et faire la promotion desdites infrastructures. Le mot de remerciement du CNO à l’endroit des populations des Hauts-Bassins a été dit en présence des autorités locales et des forces vives de la région. Pascal Témaï Benon, gouverneur de la région a prononcé le mot de bienvenu au président du CNO et à toute l’équipe qui l’accompagnent.

En ce début de nouvel an, chaque intervenant a formulé des vœux de bonheur pour le peuple burkinabè. La cérémonie de remerciements du CNO s’est clôturée par une remise d’attestations aux citoyens ayant réalisé des villas pour servir de logement aux invités du gouvernement. Toutes signées du chef du gouvernement Tertius Zongo, ces attestations du gouvernement traduisent la volonté des autorités à stimuler la participation de tous à la construction de la nation. Avant de se retirer de la salle de ciné Sanyon, le président a invité les autorités locales ainsi que la population à protéger les acquis du cinquantenaire.

Le point de presse

Après les forces vives des Hauts-Bassins, le CNO a rencontré la presse à la salle de conférence du gouvernorat dans la soirée du 14. Le CNO l’a prise à témoin, pour rendre compte du bon déroulement de la fête nationale. Selon Clément P. Sawadogo, ce bon résultat est dû à l’anticipation, à la rigueur et surtout à la mobilisation. Chaque commission a reçu les félicitations du président du CNO. Il a souhaité que l’expérience du cinquantenaire serve de guide dans l’organisation des prochaines fêtes de l’indépendance. L’œuvre humaine étant toujours perfectible, le président a souhaité que les insuffisances connues dans l’organisation du cinquantenaire, soient évitées les années à venir. Les autorités coutumières et religieuses de la ville de Sya ont été remerciées par le CNO pour leur implication tous azimuts.

Au début des préparatifs, elles ont été sollicitées par le CNO, pour qu’elles prient pour un bon déroulement de l’évènement. « Dieu merci, vos bénédictions et vos prières ont fait de la fête un succès. C’est pourquoi nous sommes là ce matin pour vous dire merci », a répété Clément P. Sawadogo aux différents chefs coutumiers et religieux. Cette visite de remerciements a eu lieu le samedi 15 janvier 2011. Elle a débuté chez Paul Ouédraogo, nouvel Archevêque de Bobo-Dioulasso. Sa Majesté, le chef suprême des Bobos « mandarê », Yacouba N’Pa Sanou, le chef coutumier de Dagasso, le président de l’Eglise protestante et celui de la communauté musulmane ont reçu les remerciements du CNO pour leurs différentes prières. C’est donc très attentivement que la ville de Sya à travers ses personnes ressources a reçu les mots de remerciement du CNO du cinquantenaire.

Souro DAO

L’Express du Faso

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés