Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Bobo-Dioulasso : Le « rond-point du cinquantenaire » baptisé rond-point de la jeunesse burkinabè.

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Cinquantenaire de l’indépendance du Burkina Faso • • dimanche 13 décembre 2015 à 14h02min
Bobo-Dioulasso : Le « rond-point du cinquantenaire » baptisé rond-point de la jeunesse burkinabè.

A la faveur du 55ème anniversaire de l’indépendance du Burkina et en hommage aux héros des soulèvements populaires des 30-31 octobre 2014 et du 16 septembre 2015, la place abritant le monument du cinquantenaire a, ce samedi 12 décembre, été, baptisée rond-point de la jeunesse burkinabè. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi, Salifou Dembelé.

C’est une dédicace spéciale que le gouvernement de la Transition fait à la jeunesse bobolaise à travers le baptême du rond-point abritant le monument du cinquantenaire dans l’arrondissement n°5 de Bobo-Dioulasso. Désormais donc, le « rond-point du cinquantenaire » s’appellera rond-point de la jeunesse burkinabè en hommage aux jeunes pour le rôle qu’ils ont joué lors des soulèvements populaires des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch manqué du 16 septembre 2015. Pourquoi le choix d’un tel monument ? Il n’est pas anodin à en croire le ministre de la Jeunesse de la formation professionnelle et de l’emploi Salifou Dembélé. En effet, confie-t-il, c’est un choix voulu par le chef de l’Etat Michel Kafando, qui a estimé que c’est à partir de 50 ans que l’on commence à s’affirmer. Cette maturité couplée avec la partition attendue de la jeunesse dans la consécration de l’avenir du Burkina doivent alors être marquées sur un tel monument. L’acte selon le président de la délégation spéciale de l’arrondissement n°5, Issa Sanou, interpelle la jeunesse bobolaise à toujours s’illustrer dans la loyauté et l’intégrité. Le monument, assure-t-il, gardera son nom de cinquantenaire. Ce n’est que le rond-point qui porte le nom de la jeunesse burkinabè. Pour le représentant des jeunes, cette reconnaissance du gouvernement de la Transition vient démontrer le rôle combien important des jeunes dans la construction d’une Nation. C’est donc tout fier, et au nom de ses camarades, qu’il a remercié Michel Kafando et sa suite d’avoir reconnu le mérite des jeunes bobolais.

Félicitations et encouragements de Salifou Dembele
Cet hommage, déclare le ministre, est amplement mérité par la jeunesse qui au prix de sa vie, s’est héroïquement illustrée lors de l’insurrection populaire ayant abouti à la chute du régime Compaoré. C’est encore cette jeunesse, qui malgré les balles assassines des putschistes, a farouchement résisté le 16 septembre. Salifou Dembele de reconnaitre que : « N’eut-été votre engagement, votre esprit de sacrifice, votre patriotisme et votre sens élevé de responsabilité, notre pays aurait sombré dans le chaos. (…), permettez-moi de vous présenter mes chaleureuses félicitations et mes encouragements pour le rôle historique que vous avez joué dans l’histoire socio-politique de notre pays. La nation toute entière est fière de vous et vous est reconnaissante ». A l’entendre, la mobilisation de Bobo a été particulièrement. Comme un effet domino sur toute l’étendue du territoire, c’est encore cette témérité de la jeunesse bobolaise qui a amené les forces de défense et de sécurité à déloger le Régiment de sécurité présidentielle. Quoi donc de plus normal que cette dédicace particulière à cette jeunesse.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés