LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Boulkiemdé : Festival Wiiré de Imasgo

Publié le mardi 11 novembre 2003 à 07h10min

PARTAGER :                          

La culture burkinabè vient de s’enrichir avec la naissance du premier festival Wiiré de Imasgo dans le Boulkiemdé. Organisé du 29 octobre au 1er novembre par l’Association burkinabè jeunesse action développement (ARJAD), le festival a mis en compétition douze troupes sur les quinze départements que compte la province. Pour cette première édition, c’est la troupe Wiskoamba de Pella qui a été sacrée meilleure troupe de la province.

L’idée d’organiser le festival Wiiré dans le Boulkiemdé selon le président de l’ABJAD, M. Somlasida Julien Ramdé, découle du fait que le Wiiré est une danse typiquement réservée au Boulkiemdé mais qui malheureusement est en train de perdre sa place au profit d’autres danses. C’est pour permettre au Wiiré de reconquérir sa place que le festival sera désormais institué tous les deux ans et mettra chaque fois en compétition, les quinze départements que compte la province.

Pour cette première édition, le festival a drainé un grand monde venu d’horizons divers pour voir ou découvrir la danse Wiiré.

Réparties en deux poules de six troupes, deux nuits de compétition ont permis aux milliers de festivaliers de savourer cette danse de grâce. Une compétition au cours de laquelle les différentes troupes ont rivalisé d’ingéniosité, arrachant chaque fois les applaudissements du public.

Au terme de la compétition, c’est la troupe Wuiskoamba du département de Pella qui a fait l’unanimité au sein du jury et pourquoi pas du public.

Elle se classe ainsi première avec 76,50 points sur 100. Pella est suivi par son voisin direct, à savoir le département de Nanoro qui obtient 70 points. Quant à la troupe de Nandiala, elle s’est classée troisième avec 66 points.

Ce sont-là, les trois lauréats qui ont été primés avec 100 000 FCFA plus un trophée pour Pella, 75 000 FCFA pour Nanoro et 50 000 FCFA pour Nandiala. Les autres troupes classées 4e jusqu’à la 12e ont toutes reçu des primes de participation de 30 000 FCFA chacune.

Trois prix spéciaux ont également été décernés à des artistes qui se sont bien distingués.

Il s’agit du prix spécial "Pétro Service" d’une valeur de 25 000 FCFA décerné à Tiéno Yamba de la troupe de Kindi désigné comme meilleur danseur.

Le prix spécial du parrain, Sa Majesté le Larlé Naaba Sanem est revenu au meilleur joueur du Wegêga Kiono Koyouré qui gagne aussi 25 000 FCFA.

Quant au prix spécial du haut-commissaire d’une valeur de 30 000 FCFA, il est revenu à la meilleure troupe d’animation, la troupe "Bayir-Nooma" de Imasgo.

A noter que la troupe de Pella pour sa première place, est d’office retenue pour les prochaines Nuits atypiques de Koudougou. Elle est également bénéficiaire d’une formation de deux semaines qui se déroulera dans les trois prochains jours à Koudougou.

Le jury présidé par M. Louis Achille Yaméogo, conseiller culturel au ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a positivement apprécié l’ensemble du déroulement de la manifestation ainsi que la prestation de l’ensemble des troupes même si quelques unes ont encore beaucoup à apprendre.

Pour une première édition, le jury a également félicité l’Association burkinabè jeunesse action développement, initiatrice du Festival qui apporte un grand plus à la culture burkinabè.

L’inspecteur technique du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, M. Mamadou Karantao qui a présidé les cérémonies d’ouverture et de clôture du festival a, au nom de son ministre, félicité les organisateurs qui, selon lui, le festival Wiiré n’est pas un festival de plus, mais un plus pour la culture burkinabè.

En marge des manifestations, une conférence sur le thème "festival Wiiré et valorisation du patrimoine culturel" a été donnée par M. Koudbi Koala.

C’est bel et bien terminé pour Imasgo 2003 et rendez-vous est pris pour 2005.

Sidwaya

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Route Didyr-Toma : 12 mois de retard, 7 km de bitume sur 43 km