LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Fada - Burkina-Niger : des échanges sur la transhumance transfrontalière

Publié le mardi 11 novembre 2003 à 07h08min

PARTAGER :                          

Comment harmoniser les points de vue afin d’asseoir une meilleure politique en matière de gestion de la transhumance transfrontalière entre le Niger et le Burkina Faso, c’est autour de cette problématique que les ministres en charge de l’Elevage de ces deux pays, respectivement MM. Maoudé Koroney et Alphonse T. Bonou se sont rencontrés à Fada du 30 au 31 octobre 2003. Les conclusions auxquelles les deux parties ont abouti, traduisent bien la volonté affichée des deux Etats à intégrer la transhumance transfrontalière dans les grandes questions de développement.

La rencontre ministérielle de Fada, la troisième du genre après celles de Dori au Burkina Faso et Tillabéri au Niger a été précédée du 28 au 29 octobre 2003 toujours à Fada par les réunions du Comité technique paritaire Burkina-Niger qui planche sur plusieurs dossiers parmi lesquels le rapport général du cadre de concertation sur la transhumance transfrontalière entre le Burkina Faso et le Niger tenue à Tillabéri en janvier 2003, le bilan de la mise en œuvre du plan d’action pour la gestion durable de la transhumance transfrontalière entre les deux pays, les projets de protocole d’accord sur la transhumance transfrontalière entre le Burkina Faso et le Niger, la convention zoo-sanitaire entre les deux pays. Ces différents dossiers qui ont été sérieusement épluchés par les membres du Comité paritaire ont été ensuite soumis à l’appréciation des ministres qui les ont examinés et adoptés.

De ces différentes consultations ministérielles, il ressort que la transhumance occupe une place de choix dans les deux pays, malgré des difficultés engendrées par le système d’élevage. Les deux délégations qui se sont félicitées des progrès accomplis dans la mise en œuvre du cadre de concertation entre les deux pays ont émis le vœu d’élargir ce cadre à d’autres pays afin de trouver des solutions durables aux multiples problèmes engendrés par la transhumance. Les documents suivants ont été adoptés par les deux délégations : le rapport général de la rencontre de Tillabéri, la synthèse des travaux du Comité technique paritaire, la convention zoo-sanitaire entre les deux pays, les termes de référence d’un schéma d’aménagement pastoral. Le projet de protocole d’accord relatif à la transhumance entre les deux pays a fait l’objet d’échanges fructueux.. Toutefois la réunion a demandé une large diffusion de ce document auprès de tous les acteurs concernés afin de recueillir les observations pertinentes qui feront l’objet d’intégration en vue de son adoption à la prochaine concertation du Comité technique. En marge de cette réunion ministérielle, s’est tenue également à Fada, la rencontre des autorités des circonscriptions administratives frontalières du Burkina et du Niger.

Une rencontre qui se situe dans le cadre des contacts réguliers pour entretenir et améliorer les rapports de collaboration, de coopération et de bon voisinage et d’autre part, pour une recherche de solutions aux problèmes ponctuels qui se posent de part et d’autre de la frontière. Les problèmes de sécurité à la frontière et l’occupation illégale d’espaces protégés ont été les points focaux de cette rencontre. Les deux délégations se sont félicitées à cet effet, des bons rapports de collaboration ainsi que les résultats notables enregistrés.

Issaka OUEDRAOGO
AIB/Fada

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Route Didyr-Toma : 12 mois de retard, 7 km de bitume sur 43 km