LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

Publié le lundi 4 décembre 2023 à 22h00min

PARTAGER :                          
Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

Le 28 novembre 2023, le gouvernement du Burkina Faso a rendu officiel le port de la toge en Faso dan fani (tissu tissé localement) pour les enseigneurs-chercheurs. Cette initiative, qui est saluée par de nombreuses personnes, a fait l’objet de plusieurs publications sur les réseaux sociaux. Les anciennes toges sont-elles fabriquées en France ? Coûtaient-elles 600 000 FCFA ? Nous avons vérifié cette information.

Le même jour du port officiel de la toge unique des enseigneurs-chercheurs, l’internaute « Bationo de Kyon (Alias Master Peace) » a publié : « Avant, nos professeurs d’université portaient des toges fabriquées par la France. La France vendait une toge à chaque professeur à plus de 600.000f #IB arrive, et il qualifie cela d’une humiliation faite à l’intellectuel africain en général et en particulier burkinabè. Aujourd’hui, toutes les toges de nos professeurs d’université sont faites au BURKINA FASO, par des Burkinabè, avec du coton burkinabè, pour habiller l’intelligencia burkinabè. »

Sur son compte Facebook où il a plus de 30 000 followers, Bationo De Kyon a totalisé plus de 1 500 réactions (like), 75 commentaires et 78 partages un jour plus tard.
Nous avons contacté un couturier de toge pour le compte du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST). Il nous a confié qu’il coud généralement les toges entre 25 000 et 40 000 FCFA. C’est un couturier burkinabè résidant à Ouagadougou.

« Je n’ai jamais entendu parler de toges venant de la France »

Suite à la publication de Bationo de Kyon, un internaute, visiblement un enseignant-chercheur, a commenté en donnant une version contraire. Après l’avoir contacté, il a maintenu sa version des faits : les anciennes toges ne sont pas confectionnées en France. Mieux, cet enseignant-chercheur fait une confidence. « La toge unique a été pensée sous le président Roch [Kaboré] au moment où Pr Maïga était ministre [de l’enseignement supérieur]. Comme je l’ai dit, certaines institutions comme le CNRST y mettaient déjà du Faso dan fani. Depuis que je suis enseignant-chercheur, je n’ai jamais entendu parler de toges venant de la France et qui en plus coûteraient la somme exorbitante de 600 000 frs CFA. »

Nous avons contacté le Pr Alkassoum Maïga pour vérifier cette information. L’ancien ministre de l’enseignement supérieur a confirmé la version. Il a précisé que des équipes avaient déjà travaillé sur cette question avec l’atelier central de l’armée, qui leur avait même proposé des modèles.

Port de la toge, une culture romaine

Au cours de notre échange avec l’enseignant-chercheur (il a requis l’anonymat), il nous a fait la genèse de la toge. « Le port de la toge elle-même est une pratique romaine. La toge est donc d’origine romaine. Elle symbolise le romain et est portée dans diverses circonstances : l’une des premières circonstances est le passage à l’âge adulte. Il y a ensuite la toge des triomphateurs, celle des candidats, celle que portaient ceux qui étaient en deuil, ... Quelques souvenirs de mes cours de latin quand j’étais au petit séminaire. »

Il a salué la concrétisation du port de la toge en Faso dan fani. Cependant, il a déploré que les efforts des dirigeants soient sapés par des fausses informations tendant à jeter en pâture une partie des Burkinabè.

Dans un contexte où les dirigeants prennent des décisions qui sont applaudies par une grande partie de la population, la publication des Fake news ne ferait que jeter du discrédit sur leurs efforts. Avant de publier, il faut vérifier. Avant de partager, il faut aussi vérifier.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 4 décembre 2023 à 15:47, par Manuel En réponse à : Burkina/Enseignement : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Bonjour
    Merci beaucoup pour cette précision.
    Cependant j’ai bien peut qu’elle ne serve pas à rétablir la vérité.
    Depuis l’arrivée des putchistes au pouvoir, tout a été " inventé" par IB, le Burkina Faso n’a jamais existé avant IB, et j’en passe.
    Tous ces désœuvrés qui l’entourent et le glorifient vont contribuer à le tomber et c’est dommage que lui même ne le comprenne pas !
    Pauvre pays, très très riche en intellectuels mais très très pauvre en véritables citoyens !
    Vraiment dommage pour nous !!

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2023 à 09:05, par Gaby En réponse à : Burkina/Enseignement : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

      Bonjour.
      Il est certain que beaucoup de fake news sont sur la toile et il faut être suffisamment averti et capable de ne pas tomber dans la désinformation et l’intoxication. Merci à ceux qui éclairent les burkinabè sur cette question de toge à 600 000 F venant de la France.
      Ces putschistes comme vous les appelez, et c’est un fait que je ne conteste pas, portent et incarnent suffisamment un idéal si bien que le peuple s’aligne sur le leadership actuel qui gouverne le pays. Personne n’a jamais dit que le Président de la transition le Capitaine Ibrahim TRAORE a tout fait au Burkina Faso. Personne n’a jamais dit qu’avant lui aucun dirigeant n’a rien fait. Si c’est le cas il n’aurait pas trouvé le Burkina Faso à diriger. Mais vous pouvez décider de vous accrocher aux mensonges et contre-vérité qui font votre affaire. Nous disons et répétons, le Capitaine Ibrahim TRAORE et l’ensemble du gouvernement font preuve d’une audace incroyable, sont capables de mobiliser les burkinabè à travers des sacrifices et divers efforts pour le bien de notre pays et notre indépendance. La toge n’est qu’une infime partie des immenses chantiers en cours. Je répète, chacun prêche pour sa chapelle. La notre c’est le Burkina Faso et actuellement, beaucoup de burkinabè dont moi apprécions positivement et avec fierté ce qui est accompli par le président de notre transition et son gouvernement avec l’appui des partenaires.

      Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2023 à 13:37, par RODIER Henri En réponse à : Burkina/Enseignement : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

      Bravo, l’essentiel est dit. Quand je lis tous les mensonges sur la France, je suis sidéré, non pas parce que Burkinabé né français mais parce ce que les idiots qui écrivent ces bêtises préfèrent dénoncer les responsabilité de l’extérieur plutôt que de se regarder en face et d’assumer, le pillage de l’état, la corruption des "élites politiques", le manque de volonté pour sortir notre pays de l’ornière. C’est notre sponsabilite si nous sommes tombés aussi bas

      Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2023 à 15:58, par Beouco En réponse à : Burkina/Enseignement : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Bravo Cryspin pour avoir démonter ce propagandiste qui enfume la toile et ses 30.000 moutons.
    C est dans l air du temps mpsr 2.
    Avant eux , le Burkina Faso était misérable.avec eux , à coups de tapage et surtout de propagande , le Burkina Faso se libère.
    Le mensonge ou l enlèvement pour le front en avant.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2023 à 17:07, par Jonhson & Jonhson En réponse à : Burkina/Enseignement : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Mr BATIONO fait peut être de la confusion mais il y a bien des toges peut être pas celles des enseignants, qui étaient commandées en France et qui coutaient nettement plus de 600 000 FCFA.
    Continuez donc vos vérifications et vous trouverez certainement.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2023 à 18:45, par Nabdoul En réponse à : Burkina/Enseignement : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Nous saluons déjà cet acquis. Et nous encourageons davantage la toge intégralement conçue en Faso danfani. Pas à pas, c’est le Faso et au delà l’Afrique qui triomphera. Il faut encourager la consommation locale, de toute façon, tout ce qui nous vient d’ailleurs a été encouragé localement d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2023 à 19:18, par bougre33 En réponse à : Burkina/Enseignement : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    PRESENTEMENT SUR LES RESEAUX SOCIAUX, IL YA PLUS DE FAKE NEWS QUE D’INFORMATIONS REELLES ! CERTAINS OUBLIENT QU’IL YA "PEUPLE MOUTON" ET "PEUPLE REEL" ! LES AUTORITES DOIVENT RECADRER CES DERIVES ! L’AMI D’AUJOURD’HUI PEUT DEVENIR L’ENNEMI DE DEMAIN ! FAISONS SOUVENT NOTRE AUTO-CRITIQUE ! ! ! AU BURKINA,C’EST DEVENU : "VIVE LE ROI", ET UN AUTRE JOUR "ABAS LE ROI" !

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2023 à 22:29, par Goal En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    On ne ment pas pour rectifier des mensonges.

    Naturellement toutes les toges ne sont pas fabriquées en France. Mais il y a bel et bien des toges qui sont importés de France. Le professeur Maiga di qu’ils ont travaillé sur la question mais il n’a nullement dis que toutes les toges sont fabriquées aujourd’hui au Burkina .

    Il en est de même pour les tenues militaires. Certains sont commandées en France et d’autres fabriquées au Burkina.

    Quand on veut rétablir une vérité il faudra faire d,abord faire des recherches plus approfondies. Ne pas entendre parler ne signifie pas que cela n’existe pas.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2023 à 06:48, par Sabari En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Merci d’avoir rétabli les faits.
    Le pire dans tout ça c’est qu’il repartira mentir sur autre chose comme si de rien n’était.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2023 à 09:40, par Passakziri En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Formidable travail des journalistes., malheureusement,

    Même quand on vous présente la érité noir sur blanc, vous tournez pour sortir des non -sens.
    Si quelqu’un importe sa tauge de france, et qu’il paie 8 milliards, c’est son problème, pourvou que ces 8 milliards soient le fruit de son labeur.
    Dommage qu#une partie des burkinabè aient complètement perdu la raison et prennent facebook pour la réalité.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2023 à 09:51, par Mouna En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Humm vraiment ce peuple est perdu il se retrouve meme plus. C est vous qui criez toujours a bas l imperialisme et c est vous qui utilisez les creations de l imperialisme. Mieux vaut creer pour vous . Toge toge dans vos cultures y a toge, tchrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2023 à 13:14, par Savadogo Daouda En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Le reproche que j’avais toujours fait au régime Kaboré était la négligence sur certains aspects de la vie en société qui semblaient insignifiant mais avaient toute son importance. Cela aurait pu éviter certains désagréments et surprises lourdes de conséquences. Si les propos dans les émissions Inter- actives , les journaux ,le net et autres supports médias avaient été pris en considération analysés et pris au sérieux , certaines choses auraient pu être évitées.
    Ainsi nous profanes citoyen ordinaire nous entendions depuis dire que les toges de nos hommes de lois coûtaient des centaines de milliers de fois , que cà ne se portent pas 3 fois , que c’est en fait le tissus qui est rarissime et fait avec une matière dont seule les occidentaux possèdent et cousue en France ,que c’était l’Etat qui payait et cela coûtait des dizaines de millions au pays voir plus et que chaque homme de lois en avait au moins une dizaines par an.
    Il suffisait seulement à l’époque qu’une personne bien avisée et connaissant le dossier sorte nous éclairer et on en parlerait plus aujourd’hui. À l’époque ces mêmes personnalités , ministres , professeurs et autres étaient là avaient les vrais informations mais ne disaient rien et laissaient les nons initiés avec ces désinformations.
    J’avoue qu’avant l’élément publié par notre Fasonet ,lorsque j’assistais à un procès je me focalisais sur la toge plus que le procès par curiosité de cette tenue chère et mystérieuse

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2023 à 17:52, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    C’est la même chose pour tous ceux qui croient et font croire que les concepts Révolution, Impérialisme, valets locaux et autres ont été inventés par Thomas SANKARA. Même le produisons et consommons local le n’est pas une invention de SANKARA ! Le Mahatma GANDHI tissait, filait et cousait ses vêtements en invitant son peuple (Indien) à produire et à consommer par lui-même face au colon impérialiste Anglais. Mais comme au Burkina on veut des demi-dieux pour fabriquer des héros, on étale du n’importe quoi parce qu’on manque de culture !

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2023 à 22:13, par Renault HÉLIE En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

      @Le Duc du Yatenga Nouveau
      Messire « Le Duc du Yatenga Nouveau »,
      Les mots « Impérialisme », « valets locaux » et d’autres sont du vocabulaire soviétique inventés pour dévaloriser l’occident entre 1945 et 1989. Je rajouterais le terme « néo-colonialisme ».
      Sont « impérialistes » ou « néo-colonialistes » tous les objets ou actions qui déplaisaient au soviétiques.
      Mais l’invasion de la Hongrie en 1956, de la Tchécoslovaquie en 1968 ou de l’Afghanistan en 1979, n’étaient surtout pas impérialistes, ben voyons ! Et les atroces souffrances des peuples qui ont passé des décennies sous la botte russe, elles étaient « contre-révolutionnaires », ben voyons ! Demandez aux polonais ou aux Baltes l’horreur qu’ils ont subie pendant presque un demi-siècle...
      Je reproche grandement aux « ZAfricains » d’adopter sans réfléchir, comme des perroquets, un pseudo-vocabulaire néo-marxiste qui n’a été créé par les soviétiques que dans l’unique but de servir la domination soviéto-russe.
      Pas vrai, Messire SOME ?

      Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2023 à 20:41, par Renault HÉLIE En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Remercions Lefaso.net de faire son travail de « débunkage » d’infoxes, de « fake news ».


    Notons que depuis quelques années, des centaines de mensonges ont fusé sur l’Internet africain. On serait content qu’au moins 10% de ces menteries soient débusquées et bien désossées par des journalistes africains honnêtes et courageux, il y en a, si, si !


    Des milliers de pauvres gens au sud du Sahara se sont monté des « châteaux en Espagne » idéologiques à partir de purs mensonges, de croyances bébêtes ! Le tout sans prendre la peine de vérifier grand-chose. Cela a conduit à des violences politiques, puis a poussé des États à prendre des décisions graves pour leurs peuples.


    Toutes ces calembredaines toxiques ne sont pas tombées du ciel, n’est-il pas ?

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2023 à 07:24, par pfff En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

      Oui, et malheureusement d’après le témoignage de Savadogo Daouda ci-dessus, non seulement les infox, mensonges et bêtises se multiplient, mais en plus les acteurs politiques laisse sciemment courir ces rumeurs.

      Pour info, la France, sur son territoire, n’impose pas que les robes des gens de loi soient faites en France (l’avocat qui veut acheter Italien n’a qu’à se trouver un bon tailleur à Milan), on voit mal ce qui la pousserait à négocier une telle exigence loin de chez elle.

      Le pire dans ces affaires, ce sont les mensonges qui poussent les gens les plus solides du Sahel sur les routes vers le prétendu Eldorado Européen, alors que de toute évidence ils ne sont pas sûrs d’arriver vivant en Europe, mais en plus, même en y arrivant, ont assez peu de chance d’y vivre normalement. Si l’Europe est l’Eldorado, c’est à la façon du XVIe siècle espagnol : on risque de mourir en mer par une tempête ou par le scorbut, on risque de mourir une fois arrivé sur place, d’intoxication, de combat avec les autochtones ou avec ses propres camarades d’infortunes, on te promet de l’or et tu ramasses des épices, et dans le meilleur des cas où l’on trouve vraiment de l’or, il sera pour le capitaine...

      Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2023 à 20:30, par le juste En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Je vous informe que nos tenues militaires sont commandées a plus de 90% en chine et en Corée du Sud et cela coute des milliards a notre pays. Production de textile est localisée en Asie et produit les habits pour le reste du monde, J’ai eu en 1998 la chance de visité deux grandes usines de production de tenu militaire en chine pour le compte d’une grande société européenne. C’était en majorité des femmes mais le chef était un homme. Le chef s’est excusé du faite que les dames m’observaient en cachette parceque s’était leur premiere fois de voir un noire dans leur vie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2023 à 18:41, par Jonhson & Jonhson En réponse à : Burkina : Faux ! Les anciennes toges des enseignants-chercheurs et chercheurs n’étaient pas fabriquées en France

    Des toges de plus de 600 000 FCFA existent bien au Faso. L’ignorer n’est pas une excuse pour traiter ceux qui le savent de menteurs.
    C’est bien vous les vrais vecteurs de fake news

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : L’armée de l’air dénonce une arnaque