LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Burkina/Littérature : « Sciences et techniques d’éloquence » de Hassoume Natama pour cerner les rouages de la prise de parole en public

Publié le vendredi 24 novembre 2023 à 09h00min

PARTAGER :                          
Burkina/Littérature : « Sciences et techniques d’éloquence » de Hassoume Natama pour cerner les rouages de la prise de parole en public

« On ne naît pas orateur, on le devient ». Cette maxime du philosophe, avocat et grand orateur Cicéron illustre l’idée que bon nombre de personnes se font déjà de la discipline de l’art oratoire et de toute la complexité à la cerner. Ainsi, pour accompagner ceux qui désirent comprendre les rouages de ce noble art, le juriste Hassoume Natama, par ailleurs fondateur de la « Public speaking academy » met sur la place du marché, sa toute première œuvre écrite intitulée « Sciences et techniques d’éloquence ». Il s’agit d’un recueil du parcours d’illustres jeunes orateurs qui ont fait leurs preuves sur la scène nationale et internationale, précisément dans le domaine du débat.

L’idée d’écrire ce livre est parti d’un constat général : les gens, principalement les jeunes peinent à s’exprimer en public. « Il est vrai que tout le monde peut flancher face au stress. Ça arrive même aux professionnels. Mais beaucoup ignorent que de tous ceux qui s’expriment bien ou qui arrivent à tenir leur public en haleine, tous ont eu des débuts. Des débuts qui n’étaient pas faciles. Des débuts qui, souvent étaient catastrophiques. Mais avec du courage et de la détermination, ils sont parvenus à écrire leur histoire, à marquer leur temps. Par cet écrit, je veux permettre aux gens de combattre leurs peurs. C’est un document scientifique et pratique. C’est le paracétamol du stress, de la peur et de toutes les misères liées à la prise de parole en public », a résumé l’auteur.

Pour la rédaction de ce document, le jeune écrivain est parti d’une méthode hypotético-déductive. Convaincu à la suite de Youssoupha que « la meilleure manière de changer les choses c’est de donner l’exemple », il retrace à travers son œuvre composée de 89 pages, le parcours inspirant de quatre orateurs que sont Jefferson Koffi-Gué (étudiant en médecine), Elsa Ouattara (juriste), Erwan Compaoré (juriste et journaliste) et Dr Aouanou Fabius (médecin). Pour Jefferson Koffi-Gué, l’honneur est pour lui grand d’avoir été cité comme exemple dans cette œuvre. « Ça fait chaud au cœur de voir que le travail qu’on a pu faire est apprécié par les autres, encore plus par des gens qui ont appris à nos côtés », a-t-il laissé entendre.

L’œuvre est disponible au prix de 4.000 FCFA à la librairie Mercury sise à la ZAD, non loin de la gare Elitis, ou auprès l’auteur lui-même au 77108282

Même son de cloche pour Erwan Compaoré qui, dès ses premiers essais, avait pour ambition de compétir partout à travers le monde sans s’imaginer être un jour un modèle, au point où son histoire puisse servir à en inspirer d’autres. « Comme j’ai pu l’expliquer à travers le livre, mes débuts ont été difficiles. Très difficiles. Mon histoire est un peu atypique parce que je suis l’exemple parfait de celui qui a commencé au bas de l’échelle ou presque, avant de gravir les échelons, petit à petit. Il fallait beaucoup de courage pour continuer, mais j’ai eu la grâce d’avoir des amis et des coachs qui m’ont accompagné, qui m’ont épaulé, qui m’ont soutenu. Aujourd’hui, en jetant un regard dans le rétroviseur, je peux dire que je suis fier du parcours que j’ai pu avoir. Et que mon histoire serve d’exemple pour inspirer d’autres à sauter le pas est pour moi une distinction qu’aucun trophée que j’ai pu glaner ne peut égaler », a-t-il assuré.

Pour Dr Aouanou Fabius, cette expérience lui a permis, au delà de la satisfaction d’être un modèle, de faire un retour dans le passé, et savourer un tant soit peu, ce parcours aussi long que le bras qu’il a pu avoir. "Le poète Andersen disait que la gratitude est la mémoire du coeur. Je suis reconnaissant envers Hassoume, qui a su faire honneur à la petite personne que je suis, lui qui estime que je suis quelqu’un de grand. C’est énorme de le savoir. Je suis fière, heureux de voir que mon parcours puisse servir d’exemple pour mes jeunes frères. C’est dire que je représente un exemple à suivre, à quelque part une icône dans le domaine de l’art oratoire pour mes frères, pour tous ceux qui veulent se lancer dedans. Je ressens également de la joie parce qu’à travers cette oeuvre, Hassoume m’a fait repartir dans le passé. J’ai pu faire un bond dans le passé pour me remémorer tous ces bons moments. Et c’est la sensation que cette citation dans son livre me fait. Il m’a permis de comprendre qu’on ne regarde pas tout le temps devant. Mais mieux, qu’à certains moments, il est bon de faire son propre bilan et être fière de ce qu’on a pu accomplir. Je suis très heureux. Je me sens comme qui dirait, une star. Je lui souhaite plein succès. Puisse Dieu l’accompagner dans ce qu’il fait et que nos exemples puissent continuer d’inspirer plus d’une personnes"

L’auteur a été SG du club de l’USTA, lauréat de plusieurs compétitions et finaliste en 2022 du concours national de plaidoirie "Me, vous avez la parole"

A tous ceux qui peinent à faire le pas, tous ceux qui craignent toujours de s’essayer à l’exercice de la prise de parole en public, le message de Elsa Ouattara est le suivant : « Il ne faut jamais se fixer de limites. L’art oratoire se vit, l’art oratoire s’apprend, l’art oratoire se cultive. Lorsque l’on se fixe des objectifs, le plus grand obstacle qui puisse se dresser contre nous, c’est nous-mêmes, c’est notre mental. Il faut arriver à briser toutes ces chaînes et à étouffer toutes les voix qui pourront se dresser contre notre victoire. Le chemin pour y arriver n’est pas sans embûches. On tombe des fois. Des fois, on a le sentiment d’avoir échoué, d’avoir déçu. Mais à la fin, on aura le mérite de dire que c’était dur, mais nous y sommes parvenus. Faites-vous confiance et vous serez les premiers surpris de vos prouesses ».

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique