LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Littérature : L’ancien gouverneur Hassane Sawadogo analyse « la gestion administrative communale à l’aune des changements »

Publié le samedi 11 février 2023 à 16h30min

PARTAGER :                          
Littérature : L’ancien gouverneur Hassane Sawadogo analyse « la gestion administrative communale à l’aune des changements »

Un nouveau manuel dans le domaine de la gestion communale vient d’être mis à la disposition des Burkinabè. La cérémonie de dédicace a eu lieu le vendredi 10 février 2023, à Ouagadougou, en présence du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, le colonel Boukaré Zoungrana.

Montrer aux acteurs de la gestion administrative communale que le contexte social et administratif communal a fondamentalement changé, c’est l’objectif recherché par l’auteur. Selon lui, ces acteurs doivent s’engager dans une nouvelle gouvernance administrative.

« L’idée d’écrire le livre est née après les rencontres d’échanges que j’ai eues en 2016 avec les élus municipaux de la région du Nord, issus des élections municipales du 22 mai 2016, alors que j’assumais les fonctions de gouverneur de région. Ces échanges, organisés sous forme de partage d’expériences, ont reçu un écho favorable qui a agi sur les concernés en termes de prise de conscience de leurs responsabilités et d’appropriation des défis et enjeux de leur mission. C’est réconforté par ce résultat que j’ai décidé d’écrire un livre sur le sujet », a expliqué l’auteur, Hassane Sawadogo.

Hassane Sawadogo, auteur.

Pour l’ancien gouverneur, les changements concernent également les administrés eux-mêmes qui, constate-t-il, sont devenus matures et décomplexés dans leurs rapports avec l’administration et les autorités administratives. « On s’en convainc aisément en suivant les émissions interactives et les débats radiodiffusés et télévisés. Quelqu’un a dit que les populations ont maintenant les yeux ouverts. Les changements, c’est aussi l’influence des autorités coutumières et religieuses, des médias, des technologies de l’information et de la communication, de la société civile, des syndicats et de l’opinion publique sur la gestion publique. Cette dynamique nouvelle est révélatrice d’une mutation sociétale profonde qui affecte la gestion des affaires publiques dans ses fondements », assène-t-il.

Pour Hassane Sawadogo, les changements survenus dans le contexte social et administratif appellent à une nouvelle gouvernance administrative. Cette gouvernance doit, selon lui, être bâtie sur des valeurs morales comme l’intégrité et la probité, et sur les principes de la gestion publique moderne à savoir l’innovation, la performance, l’excellence, la qualité, la redevabilité et la rationalisation des ressources financières. Il ajoute que ce nouveau management public est incontournable parce que la gestion publique a changé dans sa conception et dans sa pratique. Les acteurs de la gestion administrative communale doivent comprendre cela et s’y adapter.

« Enfin, la gestion administrative communale implique une responsabilité devant l’histoire. Ainsi, chaque acteur doit chercher à inscrire positivement sa mémoire dans l’histoire. L’exhortation du Révérend Bakari n’est pas sans interpeler la conscience de tout responsable : « Bâtissez-vous un nom ». A ce propos, notre passé récent offre des exemples de personnalités qui sont entrées dans l’histoire et qui constituent des références pour les autorités administratives communales », rappelle l’ancien gouverneur de la région du Nord.

Le ministre de l’Administration territoriale, colonel Boukaré Zoungrana, qui a assisté à la dédicace, a insisté sur l’importance des principes de la bonne gestion administrative développée par l’auteur. « Aujourd’hui, plus que jamais et à tous les niveaux, chaque acteur de l’administration publique, qu’il soit à une position de responsable ou d’agent, doit définitivement déconstruire cet imaginaire populaire selon laquelle l’administration publique n’est le champ de personne. Chaque acteur doit s’inscrire dans la nouvelle mentalité de servir les populations et l’Etat dans tous ses démembrements avec loyauté, probité, honnêteté, patriotisme, conformément aux valeurs édictées par la Constitution et la charte de la transition », dit-il.

Colonel Boukaré Zoungrana,ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation et de la sécurité.

Pour le colonel Zoungrana, chacun doit avoir en tête de servir et non de se servir. « Nous devons tous avoir pour credo la quête permanente de la performance et de la qualité du service public rendu aux populations et à la nation. Je puis vous assurer que l’exemple viendra d’en haut comme vous l’avez souligné dans votre œuvre », a promis le ministre en charge de la Décentralisation.

Le livre compte 186 pages et est disponible à la librairie Jeunesse d’Afrique et à la librairie Diacfa, au prix de 5 000 FCFA.

Carine DARAMKOUM
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique