Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Littérature : Paul Sondo publie « De la mendicité aux opportunités ou aux enfers »

Accueil > En librairie • LEFASO.NET • dimanche 27 novembre 2022 à 16h28min
Littérature : Paul Sondo publie « De la mendicité aux opportunités ou aux enfers »

Le contrôleur général de police à la retraite, Paul Sondo, a dédicacé, ce 26 novembre 2022, son ouvrage intitulé « De la mendicité aux opportunités ou aux enfers ». C’est un essai littéraire inspiré de la crise sécuritaire qui a engendré des déplacements massifs de populations vers des zones plus sûres. Des populations qui se retrouvent souvent à mendier pour avoir leur pitance quotidienne. Paul Sondo veut, à travers son œuvre qu’il considère comme une interpellation préventive, attirer l’attention de la société et des autorités gouvernementales sur la nécessité d’encadrer ce phénomène de mendicité des personnes déplacées internes. Cela, de peur que les enfants qui s’adonnent à cette activité ne constituent demain un terreau fertile pour le terrorisme, parce que n’ayant aucune autre opportunité.

« De la mendicité aux opportunités ou aux enfers » est une réflexion de l’ancien directeur général de la police nationale, Paul Sondo, menée sur un phénomène contemporain qu’est la mendicité qui a pris des proportions inquiétantes avec le déplacement massif des populations du fait de l’insécurité. Le livre est composé de deux parties. Dans la première partie intitulée « Charité ou socle communautaire » et composée de quatorze points, l’auteur fait une catégorisation de la mendicité. Il évoque la solidarité comme une valeur cardinale de la société. Ce qui explique sûrement le fait que bien que la mendicité soit punie par la loi, on assiste à un silence complice de la société et des autorités.

Paul Sondo, auteur de « De la mendicité aux opportunités ou aux enfers ».

Si la solidarité est considérée comme une valeur de notre société, et qu’il faut venir en aide aux personnes dans le besoin, le cas des mendiants issus du terrorisme interpelle et il faut s’interroger sur bien de points. Pourquoi ce sont essentiellement des femmes et des enfants qui font la manche aux feux tricolores ? Qu’en est-il de leurs maris, de leurs frères ? Est-ce qu’en étant généreux envers ces mendiants, nous savons ce qu’il est fait de cet argent ? Ne finançons-nous pas peut-être le terrorisme sans le savoir, en croyant aider ces femmes et ces enfants considérés comme des victimes et dont les maris et les pères sont peut-être enrôlés dans des groupes terroristes ?

L’auteur révèle que certaines mendiantes s’adonnent même à des tontines pour avoir des revenus substantiels. Mais pourquoi n’investissent-elles pas cet argent dans une activité génératrice de revenus ? Paul Sondo lance donc l’alerte, et invite les autorités à investiguer davantage sur le phénomène de la mendicité des personnes déplacées internes. Ce n’est pas non plus pour autant, fait-il remarquer, qu’il faut voir tous les mendiants qui nous approchent comme des suspects ou des complices du terrorisme. Il faut surtout avoir un esprit de discernement.

Parfait Ilboudo a présenté le livre.

Dans la deuxième partie intitulée « Et si on se parlait », l’auteur invite à instaurer le dialogue social dans les villages, pour se préparer à l’éventualité de l’après-terrorisme. Avec le déplacement des populations, il faut craindre un changement de la cartographie ethnique, qui risque d’engendrer des conflits intercommunautaires. Le dialogue pourrait donc être la voie de sortie, pour ne pas être surpris par les affrontements entre communautés, une fois le terrorisme vaincu.

A en croire Parfait Ilboudo qui a présenté le livre, l’œuvre est comme une arme, de par son contenu. En effet, explique-t-il, son auteur, qui est une personne avertie des questions sécuritaires, s’appuie sur des analyses pour tirer des conclusions. Ce livre pourrait nous éviter d’être surpris par les conséquences du phénomène évoqué par l’auteur, poursuit Parfait Ilboudo.

Paul Sondo procédant à la dédicace de son livre.

Motivé par l’envie d’ouvrir des pistes de réflexion pour la jeune génération, Paul Sondo souhaite, à travers son œuvre, interpeller la société toute entière à réfléchir sur la situation de ces déplacés qui s’adonnent à la mendicité. Il invite par ailleurs les experts en sécurité préventive à en exploiter minutieusement le contenu, afin de trouver des solutions hors des sentiers battus.

« De la mendicité aux opportunités ou aux enfers » est disponible en librairie au prix de 2 000 F CFA.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 novembre 2022 à 18:20, par Ollo En réponse à : Littérature : Paul Sondo publie « De la mendicité aux opportunités ou aux enfers »

    Le livre aborde un thème dont les populations font écho depuis 2017 mais qui fait PEUR aux gouvernants à cause de son caractère très sensible. Cette peur a saisi toute la nation parce qu’aucune communauté ou religion n’a encore eu le courage de débattre du sujet publiquement bien qu’il soit très prégnant sur la société. A l’époque, nous avons réagi sur le danger que constituait ce phénomène de mendicité qui pouvait constituer un puissant réseau de renseignement aux mains de l’ennemi. On pourrait en effet se demander pourquoi des mendiants refusent l’emploi offerts par les ménages ou qu’est-ce que des gaillards dont l’âge est souvent compris entre 15 et 20 ans font devant les concessions pendant les heures de travail et dans les rues et six mètres pendant la nuit. Le gouvernement pourra se rendre rapidement à l’évidence, lui qui a lancé l’opération de production agricole de la campagne sèche. Il risque de mobiliser des milliards pour des activités qui ne trouveront que peu de preneurs, surtout au niveau des grandes agglomérations. Sans contredire les propos du Chef de l’Etat sur les zones délaissées de la république en matière de développement, je souhaite qu’on diligente un audit sur le financement (Etat et PTF) par région depuis les indépendances, ce qui pourrait objectivement servir de support à des plans d’actions de développement après la crise.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2022 à 10:21, par Bebeto En réponse à : Littérature : Paul Sondo publie « De la mendicité aux opportunités ou aux enfers »

    Voilà un belle offre documentaire qui peut servir comme source d’inspiration pour nos dirigeants.
    C’est un grand commissaire de police qui a écrit. Il sait de quoi il parle. Il aime bien son pays le Burkina, c’est pourquoi il apporte sa belle contribution par l’écriture.
    Nous devrons développer la culture de l’anticipation au Burkina.
    Merci notre commissaire et bon vent à cette oeuvre littéraire que vous offrez aux Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2022 à 10:54, par jan jan En réponse à : Littérature : Paul Sondo publie « De la mendicité aux opportunités ou aux enfers »

    Monsieur Sondo a dit tout haut ce que j’ai toujours pensé tout bas depuis l’apparition de ces mendiants newlook a travers les artères et carrefours de Ouaga. Si l’état ne prend pas ,ses responsabilités.pour endiguer ce phénomènes c’est graves.Les "mendiants" femmes et enfants non handicapés physiques ou mentales sont-ils seulement des mendiants ou ,des indicateurs des terroristes ?? Remarquez dès que vous vous arrêtez au carrefour, ils envahissent (se collent) à votre véhicule, les enfants automatiquement regardent attentivement l’intérieur de votre voiture si vous êtes en auto, que cherchent-ils avec cette inspection de votre véhicule ? Où sont leurs hommes ? L’Etat laisse faire ce "envahissement" or en matière de lutte anti terroriste c’est grave car l’ennemi prend toutes les formes pour faire avancer les actions terroristes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Recherche au Burkina : Le premier livre philosophique en langue mooré présenté à la presse
« Gloire à Dieu, les principes de l’animisme » : Le nouveau livre de Prince Lamourd Thiobiany
Littérature : Dr Lassina Simporé retrace l’histoire de Ouagadougou et plonge ses lecteurs dans l’univers de Naaba Abga avec deux œuvres
MÉDIAS PUBLICS AU BURKINA FASO : Entre journalisme d’État et renouveau médiatique
Gouvernance locale : Pascal Compaoré consigne son expérience atypique de la gestion des affaires publiques locales dans un livre
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Jean René Kaboré propose des solutions dans son nouveau recueil
Littérature : L’écrivain Fabrice W. Sawadogo dédicace son premier ouvrage
A lire : « Le drame d’Inata au Burkina Faso, absence indicible de vision stratégique », le nouvel ouvrage de Lona Charles Ouattara
Les journalistes et leurs médias en Afrique : Pensées mêlées en souvenir de Marie-Soleil Frère
Littérature burkinabè anglophone : Abbé André Kaboré dédicace « Introduction to burkinabè literature in english »
Littérature : Paul Sondo publie « De la mendicité aux opportunités ou aux enfers »
Littérature au Burkina : Auguste Jean-Yves Nébié dédicace « Le silence des morts » et « Des fleurs et des épines »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés