LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Musique au Burkina : La chorale notre dame du lac Bam signe son premier album "Good morning" après 40 ans d’existence

Publié le mercredi 21 septembre 2022 à 17h09min

PARTAGER :                          
Musique au Burkina : La chorale notre dame du lac Bam signe son premier album

La chorale notre dame du lac Bam a dédicacé son premier album intitulé "Good morning". C’était le samedi 17 septembre 2022 à Ouagadougou.

Il a fallu attendre plus de 40 ans pour que le premier album de la chorale notre dame du lac Bam puisse voir le jour. Ce groupe musical compte en son sein 23 membres dont une majorité de femmes. Auparavant, c’était un groupe de chants religieux de la paroisse notre dame du lac Bam. C’est en 1978 qu’il a été décidé que la chorale se détache de l’aspect religieux pour celui dit « profane ».

Le groupe évoluait à Kongoussi, mais pour des raisons liées au travail, aux mariages et aux décès de certains membres, la chorale s’était éteinte. Grâce au fondateur de la radio Savane FM, Aboubacar Zida dit Sid Naaba, cette chorale va mieux se faire connaître par le public burkinabè.

La chorale en pleine prestation lors de la dédicace

En effet, il a fait le choix d’utiliser comme générique d’une émission à forte audience de la radio Savane FM leur chanson ‘’Good morning‘’. Ce titre a bercé l’enfance de plus d’un Burkinabè. C’est la raison pour laquelle la chorale a décidé d’appeler son opus ainsi. Dans cette chanson, il est demandé de privilégier la langue maternelle car elle est la seule garantie pour protéger son identité culturelle.

Cette œuvre discographique est composée de dix titres. Si les titres présents dans l’album ont été composés depuis plusieurs décennies, il n’en demeure pas moins qu’ils sont toujours d’actualité. La chorale montre ainsi que les artistes sont des visionnaires. Pour preuve, des thématiques comme la promotion du pardon, de la cohésion sociale, des valeurs culturelles, l’intérêt de pratiquer l’agriculture chez les jeunes, l’hommage à l’armée pour la protection des populations ont été abordés.

Des fans et les proches du groupe sont venus être témoins de cette dédicace

La représentante de la chorale, Maria Sawadogo, a demandé aux bonnes volontés de les accompagner en finançant la réalisation de clips de quelques titres issus de l’album. Elle a souligné que cette œuvre discographique puise ses sources dans le terroir burkinabè. Déjà, Sid Naaba a pris l’engagement de les aider à réaliser un clip. Maria Sawadogo a affirmé que malgré le temps écoulé, la chorale a toujours la capacité de prester « jusqu’au petit matin », a-t-elle dit en plaisantant.

Maria Sawadogo au milieu a demandé aux mélomanes de s’approprier "Good morning"

En rappel, la chorale notre dame du lac Bam a été à plusieurs reprises lauréate de distinctions notamment lors de la Semaine nationale de la culture. Sous la révolution, elle a participé à la fête nationale de l’indépendance du Congo Brazzaville. "Good morning" est disponible au prix de 5 000 FCFA.

SB
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 22 septembre 2022 à 06:03, par Alpha2025 En réponse à : Musique au Burkina : La chorale notre dame du lac Bam signe son premier album "Good morning" après 40 ans d’existence

    C’était une hérésie sous la RDP, que de prononcer "Haute-Volta". Nous étions devenus Burkinabè, sans avoir jamais été Voltaïques. Du coup, tout ce qui contenait une quelconque référence à l’ancien nom du pays devait disparaître. Je me rappelle le savon que j’ai reçu lorsque pour légaliser un document, je produisit un timbre fiscal "voltaïque" dont j’avais un stock, car j’en ai toujours sous la main au cas où.... C’est ainsi que le titre culte de cette chorale, "Good Morning", dont le thème cadrait pourtant très bien avec les idées prônées sous la révolution (la promotion de nos langues), disparut. Il ne fut plus joué par la radio nationale, seul média à l’époque. D’ailleurs si des radios privées existaient, auraient-elles oser passer ce titre à l’antenne ? Vu le contexte de l’époque, j’en doute fort. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je constate que ce titre est à l’honneur aujourd’hui. Fallait-il pour cela attendre aussi longtemps pour cela ? J’en éprouve de la peine. Pendant combien de temps parler de la période d’avant le 4 août était comme interdit ? La Haute Volta était un "non pays". A la limite, notre existence n’a commencé que le 4 août 1983 ! Heureusement, nous commençons à sortir de cette hérésie !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Koudougou Musique : Jeannette Zongo détient son premier album
Gaoua : L’artiste musicien Daniflo présente son premier album
Musique : « Ya Dieu dedans », le premier album de Melkior