Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Douteux : Le lien entre la consommation de piment et la réduction des maladies cardiovasculaires n’est pas clairement établi

Accueil > Vrai ou faux • LEFASO.NET • mercredi 4 mai 2022 à 11h50min
Douteux : Le lien entre la consommation de piment et la réduction des maladies cardiovasculaires n’est pas clairement établi

Dans une vidéo d’une durée de 02 mn 39s, extraite d’un numéro de l’émission Télé matin de la chaîne de télévision France 2 et fortement relayée dans plusieurs groupes WhatsApp, une des animatrices a affirmé que la consommation régulière de piment entraînait une diminution de la mortalité par maladie cardiaque et par accidents vasculaires cérébraux. Le piment consommé fréquemment peut-il vraiment nous donner des chances d’échapper aux AVC ? Nous avons vérifié l’information.

Que dit la vidéo ?

Dans la vidéo, une des animatrices se référant à une étude scientifique, a laissé entendre que le piment est un trésor pour notre santé. Cette étude publiée dans une revue de cardiologie internationale, fait le lien entre la consommation de piment et le risque cardiovasculaire. En effet, les chercheurs ont pu montrer que la consommation régulière de piment était associée à une diminution de la mortalité par maladie cardiaque et par accidents vasculaires cérébraux, surtout chez les patients hyper-tendus. La consommation du piment serait aussi bénéfique pour le colon, l’estomac et la prostate.

Que dit l’étude citée dans l’émission ?

Elle a été menée par des chercheurs de l’université de Cleveland aux Etats-Unis. Ceux-ci ont passé en revue 4 729 études portant sur les effets du piment sur la mortalité et les maladies cardiovasculaires et analysé les dossiers de santé et d’alimentation de 570 762 personnes aux Etats-Unis, en Chine, en Italie et en Iran. Ils sont arrivés à la conclusion que chez les patients qui consomment du piment, le risque de mortalité cardiovasculaire était réduit de 26% par rapport à ceux qui n’en mangeaient pas. De même, la mortalité due à un cancer chute de 23% Et le risque de mortalité, toutes causes confondues réduit de 25% chez les mangeurs de piments par rapport aux autres qui n’en consomment pas.

Pourquoi douter ?

Le coordonnateur de l’étude, Bo Xu, cardiologue au Heart, Vascular & Thoracic Institute de la Cleveland Clinic, a lui-même émis des réserves quant aux conclusions auxquels l’équipe de chercheurs est parvenue et a relevé la nécessité d’approfondir les recherches. Selon ses propos, les raisons et les mécanismes exacts qui pourraient expliquer les conclusions sont cependant inconnus à l’heure actuelle. Il est donc impossible d’affirmer de manière concluante que manger plus de piment peut prolonger la vie et réduire les décès, notamment ceux dus à des facteurs cardiovasculaires ou au cancer. De plus, les études analysées par les chercheurs n’appliquent pas toutes le même protocole, notamment en ce qui concerne la quantité exacte de piment consommée par chaque participant, et d’autres facteurs qui n’ont pas été pris en compte ont pu aussi influencer les résultats des études analysées.

Un cardiologue que nous avons approché, affirme ne pas avoir connaissance de quelconques bienfaits de la consommation du piment pour le système cardiovasculaire. "La littérature médicale moderne actuelle dans les différents congrès internationaux n’a mentionné aucun effet bénéfique du piment sur le système cardiovasculaire", a-t-il laissé entendre.

Quant à Monica Rinaldi, une nutritionniste que nous avons contacté, elle soutient que le piment contient des substances comme la capsaïcine qui sont bénéfiques pour le système cardiovasculaire, mais ce n’est pas pour autant que la consommation du piment prévient les maladies cardiovasculaires. "Il ne suffit pas de consommer le piment pour éviter les maladies cardio-vasculaires, si le reste du style de vie et du régime est non salutaire. La seule méthode est de manger léger et sain, réduire le sel et la viande rouge et faire du sport régulièrement. Aucun aliment n’est comme un comprimé que l’on avale et qui permet d’éviter tout risque", prévient-elle.

Pour prévenir les maladies cardiovasculaires, le cardiologue recommande de combattre les facteurs de risques que sont l’obésité, l’hypercholestérolémie, le diabète, l’hypertension artérielle et respecter les mesures hygiéno diététiques.

Conclusion :

Le piment contient certes des substances bénéfiques pour le système cardiovasculaire, mais sa seule consommation ne saurait prévenir les risques de maladies cardiovasculaires. Plusieurs autres paramètres sont à prendre en compte. Il est plutôt recommandé de soigner son alimentation et de faire du sport, afin de se donner plus de chance d’éviter les maladies cardiovasculaires.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 mai à 12:56, par ATHO PATRICK En réponse à : Douteux : Le lien entre la consommation de piment et la réduction des maladies cardiovasculaires n’est pas clairement établi

    bonjour pas de lien.
    dans le piment il ya la vitamine k qui intervient dans la coagulation du sang pas plus...seul bienfait du piment..
    mais attention aux ulceres.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 11:28, par Alexio En réponse à : Douteux : Le lien entre la consommation de piment et la réduction des maladies cardiovasculaires n’est pas clairement établi

    La notion allicament du mot compose : Alliment et medicament ou la bouffe medicinale fesait parti de notre allimentation en Afrique en generale.

    Malheusement sur le terrain la tendance est autrement, on est entrain de substituer nos bouffes africaines avec des habitudes du mondialisme. Le Pizza, le pain blanc, ou la teneur en glucose(sucre) va nous crees a long- terme ses maladies cardio-vasculaires. Pas moins le Diabetes.

    Nous qui avions un peut vecu se rappelle que l Afrique toute entiere prise en compte de comparaison dans les statistiques europeens, le continent ne connaissait pas l hypertension et les maladies liees aux crises cardio-vasculaires.

    cette pathologie etait liee a la la civilisation europeenne de l abondance de la bouffe et de la sedentarisation.

    Cette inactivite a son tour favorisait le surpoids corporel par l apport en calorie entasser en surplus quise tranformerait en reserve de graisse (energie) dans le corps non-utilise.

    C est comme une vase remplit d eau qui doitse deverser pour avoir de la plasse pour se contenir. Ou bien un moteur rester longtemps sans sa mobilite qui est la condition sine qua non de sa maintenance et sa longueur de vie.

    Ce moteur serait rouiller avec le temps. Et cela demanderait beaucoup de temps de maintenace pour sa rehabiltation.

    Seul le Sport et la bonne bouffe comme des preventifs aux crises reduiraient les cardiaques.

    Comme enumeres dans l article ci-haut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Douteux : Le lien entre la consommation de piment et la réduction des maladies cardiovasculaires n’est pas clairement établi
Mali : Ce qu’il faut savoir sur l’image des trois Allemands suspectés de « terrorisme »
Faux : Il n’y a pas eu de cadavres filmés par la télévision ukrainienne en direct
Présumée mort de l’artiste Aïcha Koné : « Faux, je viens de communiquer avec elle au téléphone », rassure Almamy KJ
Rwanda : Faux ! Paul Kagame n’a pas félicité le peuple malien sur Twitter
Niger : Douteux, rien n’indique que le président Mohamed Bazoum a refusé de dormir à la présidence à cause de la situation au Burkina Faso
Diplomatie burkinabè : Faux, Rosine Sori Coulibaly n’a pas annoncé le rappel des diplomates ayant plus de cinq enfants
Vidéos « ambassade du Burkina au Mali vandalisée » : Une Fake news
Mali : Faux ! Ces deux Européens ne sont pas des ‘’terroristes français’’
Fake news : Le ministre en charge de la défense n’était pas dans la commune de Madjoari ce lundi
Fake news : Non, le Burkina Faso ne paye pas un milliard d’euros à l’armée française pour sa présence sur son sol
COVID-19 : Non, il n’y a pas d’organismes vivants dans les masques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés