Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Promotion de l’emploi des jeunes : « Sprint », le nouveau programme de stages de Bissa Gold pour les étudiants

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • Lefaso.net • dimanche 24 avril 2022 à 20h00min
Promotion de l’emploi des jeunes : « Sprint », le nouveau programme de stages de Bissa Gold pour les étudiants

La société minière Bissa Gold a lancé un nouveau programme de stages dénommé « Sprint » au profit des étudiants en fin de cycle. Le lancement officiel de ce nouveau programme a eu lieu dans l’après-midi du samedi 23 avril 2022, à Ouagadougou. La cérémonie a été suivie en ligne par le directeur général de Bissa Gold, Nana Addo Owusu-Ansah, et le directeur des ressources humaines, Fréderic Toé.

C’est devant un parterre d’étudiants issus des universités publiques et privées du Burkina que les responsables de la société minière Bissa Gold ont procédé au lancement officiel du nouveau programme de stages, ce 23 avril 2022. Il s’agit du programme « Sprint » qui s’adresse aux étudiants en fin d’études et qui leur donne une première expérience de travail en lien avec leur domaine de formation.
Selon le responsable des relations de travail et du recrutement de Bissa Gold, Issa Goumbané, « Sprint » est un programme de stages innovant offrant une opportunité de travail pratique aux étudiants en fin d’études dans une multinationale ; une première au Burkina Faso.

Issa Goumbané, responsable du recrutement de Bissa Gold.

De façon concrète, explique-t-il, c’est un stage qui s’étalera sur une année et demie. « Les six premiers mois, les stagiaires les passeront dans un département d’amélioration continue et ils seront sous contrat de stage. Et le reste du temps, ils seront sous contrat d’apprentissage. A la fin du stage, le stagiaire a l’opportunité d’être retenu pour un contrat permanent à Bissa Gold », confie le responsable du recrutement.

Par ailleurs, pour cette première expérience, l’équipe de Bissa Gold a fait savoir que ce sont au total dix étudiants qui seront retenus à la fin du processus pour intégrer la société. La sélection se déroulera du 1er au 31 mai 2022, et les lauréats commenceront leur stage courant juillet-août. Les pré-inscriptions sont déjà ouvertes sur le site web de la société minière : nordgoldjobs.com/fr/sprint.

Photo de famille.

Le lancement officiel de ce nouveau programme s’est fait sous le regard du directeur général de Bissa Gold, Nana Addo Owusu-Ansah, et du directeur des ressources humaines, Fréderic Toé. N’étant pas présents physiquement, ils ont suivi la cérémonie en ligne et ont tenu à encourager les étudiants et à les inviter à donner le meilleur d’eux-mêmes afin d’être retenus.

Car c’est une vraie opportunité qui s’offre à eux. Le directeur général de Bissa Gold a confié qu’il est lui-même passé par ce genre de programme pour entrer dans cette multinationale. « C’est donc une vraie opportunité qui s’offre à vous et vous devez la saisir. C’est pour dire que c’est un programme sérieux que vous devez prendre au sérieux », a-t-il dit aux étudiants.

Mohamed Kanazoé, étudiant en fin de cycle de Licence professionnelle en ressources minérales et eau, au département des Sciences de la vie et de la terre (SVT) de l’Université Joseph-Ki-Zerbo

Accueil favorable

« C’est un programme à saluer, parce que si toutes les sociétés minières et même des autres domaines qui mènent des activités au Burkina Faso pouvaient faire ça, on n’aurait plus autant de chômeurs », s’est réjoui l’un des étudiants présents à la cérémonie de lancement. Il s’agit de Mohamed Kanazoé, étudiant en fin de cycle de Licence professionnelle en ressources minérales et eau, au département des Sciences de la vie et de la terre (SVT) de l’université Joseph-Ki-Zerbo. Pour lui qui vient fraichement de finir ses études, c’est une opportunité à saisir, même s’il n’est pas sûr d’être retenu. Il a néanmoins félicité la société d’avoir pensé aux étudiants qui n’ont pas dix ou quinze années d’expériences comme les sociétés ont l’habitude de demander.

Abnatou S. Bikienga, étudiante en licence en gestion des ressources humaines à l’Université Aube nouvelle.

Même son de cloche chez Abnatou S. Bikienga et Frank Iriga, respectivement de l’Université libre du Burkina et de l’Université Aube nouvelle. Pour ces deux étudiants en fin d’études en gestion des ressources humaines, c’est une belle initiative, et ils espèrent être retenus afin de faire leur première expérience en entreprise.
Si la plupart des étudiants présents ont bien apprécié le programme, leurs encadreurs n’étaient pas en reste.

Frank Iriga, étudiant en licence en gestion des administrations et des entreprises à l’Université libre du Burkina.

Et selon le directeur des études de l’Institut supérieur de génie électrique (ISGE), Jérémie Thiombiano, c’est un programme intéressant qui donne l’opportunité aux étudiants de pouvoir s’insérer sur le plan professionnel et qui les met en relation directe avec Bissa Gold. « Je trouve que c’est une belle initiative à encourager et à féliciter. Et mon souhait, c’est que mon institut signe un partenariat avec Bissa Gold pour que ce genre de programme puisse continuer dans le temps », a-t-il déclaré.

Jérémie Thiombiano, directeur des études de l’Institut supérieur de génie électrique (ISGE).

Il faut rappeler que Bissa Gold n’est pas à sa première initiative au profit des jeunes. Avant ce programme « Sprint », il existait déjà le programme « Fast Track » destiné aux jeunes professionnels du secteur minier qui se tient sur trois ans. Quant au nouveau programme Sprint, il se tiendra chaque année et cela dépendra des résultats de cette première édition, a précisé le responsable du service recrutement. Et à terme, souligne-t-il, l’objectif est d’avoir des travailleurs « made in Bissa Gold », parce que la mine aura investi dans ce qu’elle veut réellement. « Ceux qui viennent d’ailleurs ont déjà une expérience mais qui ne cadre pas forcement avec les normes de Bissa Gold », confesse-t-il. La cérémonie s’est achevée sous le regard satisfait des différents étudiants venus des universités publiques et privées du Burkina.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Restauration des moyens de substances dans la commune de Boudry : SOMISA vole au secours de 43 ménages vulnérables
Responsabilité sociale des entreprises (RSE) : Les acteurs miniers s’approprient la conduite responsable des entreprises minières (CRE), une nouvelle stratégie RSE du Canada
Exploitation minière au Burkina :« Si on ne se ressaisit pas, nous sommes perdants », prévient Franck Carl Nikièma, électrotechnicien
Orpaillage au Burkina : La crise sécuritaire a occasionné une perte de près de 25 milliards de francs CFA en 2022
Endeavour Mining se joint à l’appel de la coalition des chefs d’entreprise africains pour une action climatique en Afrique
Burkina/Gestion du fonds minier dans la commune de Houndé : Plusieurs projets de la délégation spéciale rejetés
Secteur minier au Burkina : Ce qu’il faut retenir du rapport 2020 de l’ITIE
Mines et carrières au Burkina : La contribution de l’artisanat minier au développement socio-économique au menu du CASEM 2022
Exploitation artisanale de l’or au Burkina : Le gouvernement suspend les activités pendant la période des pluies
Mines : La mine de Karma joue sa survie
Mine de Perkoa : Quatre corps retrouvés
Fermeture et réhabilitation des mines : Le Burkina à l’école du Niger
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés