Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Commémoration du 23e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités dévoilé

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Norbert Zongo • Lefaso.net • mardi 7 décembre 2021 à 22h25min
Commémoration du 23e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités dévoilé

En prélude de la commémoration du 23e anniversaire de l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo et de ses trois compagnons le 13 décembre 1998, deux organisations ont animé une conférence de presse ce mardi 7 décembre 2021 à Ouagadougou, au Centre de presse Norbert Zongo, pour annoncer le programme des activités. Il s’agit du Collectif des organisations démocratiques de masse et des partis politiques (CODMPP) et de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC).

La commémoration du 23e anniversaire de l’assassinat de Norbert et compagnons est placée sous le thème « Face aux velléités ambiantes de blocages et contre toute consécration de l’impunité au nom d’une quelconque réconciliation nationale, poursuivons avec la même détermination la lutte pour la vérité et la justice pour Norbert Zongo et ses compagnons et pour toutes les victimes de crimes de sang ».

A l’occasion, plusieurs activités seront menées. Il s’agit, entre autres, d’un dépôt de gerbe de fleurs au cimetière de Gounghin suivi d’un recueillement, un meeting à la place de la Nation de Ouagadougou, un hommage à Norbert Zongo, aux martyrs de l’insurrection populaire et de la résistance au putsch du 16 septembre 2015. La commémoration sera marquée aussi par une assemblée générale, des conférences, meetings, marches-meetings au tour du thème de la commémoration dans les régions, provinces, départements et autres localités du pays.
Pour le président du Mouvement burkinabé des droits de l’homme et des peuples (MBDHP), Chrysogone Zougmoré, la lutte doit se poursuivre jusqu’à l’éclatement de la vérité.

Le président du MBDHP, Chrysogone Zougmoré, a appelé à la mobilisation pour ce 23e anniversaire

Sur cet aspect de vérité, Me Prosper Farama, avocat chargé du dossier Norbert Zongo, a laissé entendre que justice sera faite, en présence ou en absence du principal accusé dans cette affaire, François Compaoré, exilé en France. Relativement à l’évolution du dossier en justice, l’avocat a indiqué que les regards sont braqués sur la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) qui a suspendu provisoirement l’extradition de l’accusé après autorisation de la plus haute juridiction administrative française, le Conseil d’Etat français. Ce blocus, selon Me Prosper Farama, ne saurait empêcher un procès. « On pourra le juger comme on est en train de faire avec son grand-frère au procès Thomas Sankara », a laissé entendre Me Farama, puis lance : « c’est une famille qui a l’habitude de fuir ses responsabilités ».

« Nous lançons un appel à la jeunesse et à l’ensemble des populations de nos villes et campagnes à faire des activités de ce 13 décembre 2021, un succès d’étape dans la lutte contre l’impunité », a appelé Chrysogone Zougmoré, président du MBDHP.

Me Prosper Farama a rassuré que justice sera faite pour Norbert Zongo et ses compagnons

La gestion de la crise sécuritaire passée au crible

La question de la gestion de la crise sécuritaire au Burkina a également été abordée par les conférenciers, qui estiment qu’elle est chaotique. Pour eux, le régime en place a perdu le contrôle. Et comme pour ne rien arranger, fustigent-ils, ils s’évertuent à ramener les pratiques des régimes d’exception d’antan à travers des interpellations abusives sur des personnes hostiles à leur manière de gérer. Ces arrestations, selon Chrysogone Zougmoré, ravivent la colère des citoyens.

« Ils disent que ce n’est pas le MPP qui a envoyé le terrorisme ou que c’est un phénomène mondial. Ce qu’ils oublient, c’est que dans ces pays, on n’abandonne pas les soldats au front, il n’y a pas de millions de déplacés là-bas », a répliqué Chrysogone Zougmoré pour souligner "l’incapacité du pouvoir en place" dans la gestion de cette crise sécuritaire.

Les conférenciers ont salué la mobilisation de la presse

Me Prosper Farama de renchérir : « Quand l’activiste Naïm Touré avait dénoncé la mauvaise gestion au sein de l’armée, il a été arrêté pour tentative de démoralisation des troupes. Mais aujourd’hui la réalité est là », a-t-il conclu.

En rappel, le journaliste burkinabè d’investigation Norbert Zongo a été assassiné avec ses trois autres compagnons sur la route de Sapouy, dans la région du Centre-ouest, le 13 décembre 1998. Parmi ces trois compagnons d’infortune, il y avait son frère Ernest Yembi Zongo, son ami Blaise Ilboudo et son chauffeur Abdoulaye Nikièma dit Ablassé. Après avoir commencé une enquête sur la mort mystérieuse de David Ouedraogo, le chauffeur de François Compaoré, le frère cadet du président Blaise Compaoré, Norbert Zongo est assassiné le 13 décembre 1998.

Serge Ika Ki (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Drame de Sapouy : « Le peuple est déterminé à obtenir vérité et justice pour Norbert Zongo », selon Chryzogone Zougmoré
Assassinat de Norbert Zongo et trois de ses compagnons : 23 ans après, les cœurs saignent toujours au Burkina
Commémoration du 23e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités dévoilé
Affaire Norbert Zongo : Le Conseil d’État français autorise l’extradition de François Compaoré
Affaire Norbert Zongo : Les avocats de François Compaoré demandent au Conseil d’État français de transmettre au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité
Affaire Norbert Zongo : « Il n’est pas exclu qu’on revive un nouveau 13 décembre », avise Almamy KJ au regard du contexte actuel
Commémoration de l’assassinat de Norbert Zongo : Depuis le cimetière de Gounghin, le CODMPP et la CCVC renouvèlent leur détermination à poursuivre la lutte
22e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : L’extradition de François Compaoré exigée
Assassinat de Norbert Zongo et ses compagnons : 22 ans après, les Burkinabè toujours en quête de justice et de vérité
21e anniversaire du décès du journaliste Norbert Zongo : Les Burkinabè attendent toujours que justice lui soit rendue
Dossier Norbert Zongo : Des journalistes demandent à la France la prise d’un décret pour l’extradition de François Compaoré
Assassinat de Norbert Zongo : Des défenseurs des droits humains toujours déterminés pour la justice
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés