Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina Faso : OXFAM suscite l’intérêt des communautés dans la gestion des finances publiques

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 29 juillet 2021 à 21h00min
Burkina Faso : OXFAM suscite l’intérêt des communautés dans la gestion des finances publiques

L’ONG OXFAM a présenté, ce jeudi 29 juillet 2021 à Ouagadougou, les résultats engrangés de la mise en œuvre de son projet intitulé « Pour un programme de renforcement de la participation citoyenne et la redevabilité dans la gestion des finances publiques » au profit des communes de Dédougou, Houndé et Soaw, financé par la Fondation Hewlett à de plus 400 millions de francs CFA. OXFAM a par la même occasion procédé au lancement de la 2e phase du présent projet qui s’étend de juin 2021 à novembre 2023.

Contribuer au renforcement de la participation des femmes, des hommes, des jeunes et les organisations de la société civile (OSC) dans la gestion des finances publiques des communes du Burkina, c’est ce à quoi travaillent l’ONG OXFAM et ses partenaires (CERA-FP, ORCADE et RECIBOG) à travers son projet financé par la Fondation Hewlett à de plus 400 millions de francs CFA.

« Ces principaux acquis sont le changement de mentalité aussi bien au niveau des populations que des autorités locales », a avancé Franceline Pedehombga, chargée de programme à OXFAM.

A l’issue de la première phase de ce projet, OXFAM présente ce 29 juillet les résultats obtenus au terme de sa mise en œuvre. « Après 30 mois de mise en œuvre de ce projet, des acquis sont perceptibles et nous voulons à travers cet atelier les présentés à un large public pour susciter l’intérêt de la thématique du projet. Ces principaux acquis sont le changement de mentalité aussi bien au niveau des populations que des autorités locales, il y a un éveil de conscience de la part des conseillers municipaux qui s’adonnent à l’exercice de redevabilité, l’engagement de citoyens à davantage suivre les actions posées par leurs communes avec l’appui d’OSC et à ce niveau nous pensons que les lignes ont bougé. Ça va prendre certes du temps pour qu’on ait l’adhésion d’un large public mais la seconde phase que nous mettrons en œuvre va venir renforcer ces acquis afin que l’on puisse étendre nos actions à l’échelle nationale », a dit Franceline Pedehombga, chargée de programme à OXFAM.

La présentation des principales actions mises en œuvre pour atteindre les objectifs fixés par le projet

Elle précise également que l’une des actions entreprises est de faire en sorte que les recettes du fonds minier puissent profiter aux populations. « C’est veiller pour que ces fonds qui sont arrivés au niveau des communes soient utilisés à bon escient comme c’est le cas de la commune de Houndé qui a eu plusieurs milliards de francs CFA », a-t-elle confié.

Ces résultats bien entendu ont été atteints grâce à la collaboration d’acteurs tels que les OSC et les conseillers municipaux des différentes communes. « Ce projet a contribué à rendre transparente la gestion de la chose publique. Avant la population croyait que c’était la mairie seulement qui détenait les choses et qui devait décider de leur sort. Mais nous avons réussi à les sensibiliser à être regardant sur ce que fait la mairie pour elle. Parce que c’est avant tout la communauté elle-même qui a mis ces autorités en place », a expliqué Virginie Paré, trésorière du Comité de veille citoyenne de Houndé, avant d’ajouter que la population se rend désormais compte qu’elle doit accompagner la mairie dans ses actions puisqu’il n’est pas évident qu’elle connaisse tous ses besoins.

« La population se rend désormais compte qu’elle doit accompagner la mairie dans ses actions », a souligné Virginie Paré, trésorière du Comité de veille citoyenne de Houndé

Emile Yaméogo, secrétaire général de la commune de Dédougou, quant à lui, témoignera d’avoir bénéficié à travers l’arrivée du projet dans sa localité, de réalisations d’infrastructures et de renforcement de capacités grâce au fonds minier de développement local.

Ce sont ainsi au total 30 membres des comités de veille citoyenne, 158 élus locaux et leurs populations des communes d’intervention ainsi que des OSC locales et nationales qui ont été les bénéficiaires du présent projet.

Emile Yaméogo, secrétaire général de la commune de Dédougou

La période du 17 décembre 2018 au 16 mai 2021 constitue la toute première phase de ce projet qui a consisté à développer des actions sur trois axes d’intervention majeure que sont : la stimulation de la participation citoyenne dans les affaires locales, le suivi citoyen de la gestion des finances publiques y compris celle relative au fonds minier de développement local ainsi que la mise en échelle allant du niveau local au plan national pour influencer les changements politiques et structurels en faveur de la réduction des inégalités.
La seconde phase, elle, se déroulera de juin 2021 à novembre 2023.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Deuxième congrès des avocats de l’UEMOA : Justice et corruption au cœur des débats
Effondrement d’un bâtiment universitaire à Koudougou : Le RENLAC interpelle l’Etat sur l’inefficacité des mécanismes actuels de régulation de la commande publique
Burkina - Logements sociaux : Abdoul service international remet des clés de villas aux acteurs du monde universitaire de Bobo-Dioulasso
Ouagadougou : Un jeune homme simule son propre enlèvement pour soutirer 5 000 000 de FCFA à ses parents
11e édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient : Les lauréats sont connus
Conflits communautaires au Burkina : L’OIM outille les populations de l’Est sur la cohabitation pacifique
Journée internationale de la paix, édition 2021 : Message de la garde des sceaux
Burkina Faso : L’UNAPOL fait le point sur sa rencontre avec le gouvernement
Éducation au Burkina : Des enseignants des lycées scientifiques renforcent leurs capacités
Enseignement supérieur au Burkina : Les présidents d’universités se concertent pour une meilleure qualité de l’enseignement
Burkina Faso : 100 nouveaux volontaires de l’Assemblée nationale en formation
Production maraîchère : L’association Béoog-Neere du Ganzourgou soulage les producteurs locaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés