LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina/Projet Procoton de la GIZ : Plus de 22 800 personnes de la filière coton-textile ont bénéficié d’accompagnement

Publié le jeudi 2 mai 2024 à 19h47min

PARTAGER :                          
Burkina/Projet Procoton de la GIZ : Plus de 22 800 personnes de la filière coton-textile ont bénéficié d’accompagnement

Le projet « durabilité et valeur ajoutée dans les chaînes d’approvisionnement du coton dénommé « ProCoton », dont la mise en œuvre est assurée par la GIZ-Burkina a été clôturé ce 2 mai 2024, au cours d’un atelier à Ouagadougou.

L’ouverture de l’atelier de clôture a été présidée par le représentant du Secrétaire Général du Ministère en charge du Commerce, la Directrice Générale des Etudes et des Statistiques Sectorielles (DGESS), Mme Rakiata Guigma/Nabi, en présence du conseiller politique de l’ambassade d’Allemagne, M. Konstantin Freischlader.

Après quatre ans (2020-2024) de mise en œuvre dans les régions des Hauts bassins, de la Boucle du Mouhoun, du Centre, du Centre-ouest, du Centre-est, du Sud-ouest, des Cascades, et du Centre-sud, ce projet « ProCoton » mandaté par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ) est à son terme.

Photo de famille

La clôture officielle a été faite au cours de cet atelier en présence des bénéficiaires, des autorités et des partenaires de mise en œuvre. Il a été question pour les acteurs de présenter les acquis de ce projet sur le terrain.

Lors de son discours d’ouverture de l’atelier, la Directrice Générale des Etudes et des Statistiques Sectorielles (DGESS), Mme Rakiata Guigma/Nabi, s’est réjouie de l’apport qu’il a fourni aux bénéficiaires et particulièrement aux acteurs de la filière coton. Car, dit-elle, il a permis de mieux valoriser notre coton local, dynamique dans laquelle le ministère est déjà engagé.

S’agissant des acquis engrangés sur le terrain au cours de ces quatre années de mise en œuvre, le conseiller politique de l’ambassade d’Allemagne, M. Konstantin Freischlader, dans son discours, a rappelé, entre autres, la mise en place d’un incubateur textile au Burkina, en collaboration avec la Maison de l’entreprise du Burkina Faso.

La directrice générale des études et des statistiques sectorielles, Rakiata Guigma

En la matière, 12 porteurs projets du secteur de la transformation locale du coton sont accompagnés pour affiner leurs projets, développer leurs business plans et mobiliser les ressources financières pour la réalisation desdits projets.

En plus de ces acquis, le conseiller politique a aussi fait savoir que le projet ProCoton a bénéficié directement à plus de 22 800 personnes représentées à plus de 54% par des femmes dans la production et la transformation locale du coton. En effet, ces bénéficiaires ont obtenu des renforcements de capacités techniques, entrepreneuriales et de conseils pour la gestion de leurs organisations.

La liste n’est pas exhaustive. Car, outre ces acquis, des partenariats ont été établis avec des structures locales telles que l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina (UNPCB) et la société cotonnière Faso Coton.

Le conseiller politique de l’ambassade d’Allemagne, Konstantin Freischlader

Durant ses quatre années de mise en œuvre, le projet a permis, selon la cheffe de projet ProCoton, Mme Alessandra Fiedler, d’augmenter les revenus tirés de la production et de la transformation locale du coton. « Nous avons travaillé sans relâche avec ses partenaires pour augmenter la valeur ajoutée grâce à la transformation du coton », a-t-elle souligné.

La mise en œuvre de ce projet ProCoton a coûté plus de 4 milliards de FCFA. « Et nous sommes très fiers de voir comment certains de nos partenaires-bénéficiaires ont pu évoluer grâce au soutien en augmentant leur production et la qualité de leurs produits », s’est satisfait M. le conseiller politique de l’ambassade d’Allemagne, tout en rappelant qu’en dépit de la clôture, le partenariat avec le Burkina Faso se poursuit dans le domaine agro-alimentaire, avec des actions comme la protection des sols, l’accès au financement et autres.

Vue partielle des participants

Cette cérémonie s’est achevée par une visite des stands d’exposition des partenaires du projet tout au long de la chaine de valeur coton-textile : en commençant par des innovations dans la production durable de coton telle que la culture sous « haute densité » et finissant par les pagnes, les vêtements et accessoires à base de Faso Danfani produits par les bénéficiaires.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique