Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

Accueil > Actualités > Opinions • • jeudi 29 juillet 2021 à 23h00min
Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

L’entrée en lice dans la bataille anti-terroriste du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, en tant que ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, est tonitruante et véritablement sans pitié. Et éclaircit l’horizon de l’avenir sécuritaire du pays naguère orageux avec les innombrables attaques terroristes meurtrières, notamment les hécatombes enregistrées avec l’attaque de Solhan et celle sur l’axe Foubé-Barsalogho qui ont respectivement fait plus de 130 et 11 morts.

En effet, depuis le remaniement ministériel intervenu le 30 juin 2021 et à la suite duquel le président du Faso arbore lui-même le costume de ministre de la Défense, les estocades portées à la vermine terroriste se multiplient avec des moyens technologiques sophistiqués qui étaient réclamés à cor et à cri par les populations depuis des lustres.

Opération orgue de Staline avec artillerie lourde, pilonnage de bases terroristes avec des tirs nourris sur l’axe Foubé et à Madou dans la province du Sanmatenga ainsi que dans la province du Loroum, neutralisation de terroristes à Mangodara et à Nahi Mossi dans la commune de Pensa, destruction de bases terroristes dans le Loroum dans les forêts de Toulfé et de Tougri Bouli par les unités du 12e RIC, opération réussie à Pempedi dans les environs de Tanwalbougou, parc national Kaboré Tambi purifié, une centaine de patrouilles pour sécuriser les travaux d’installation du Backbone à l’Est et les travaux de bitumage de la route Dori-Gorom Gorom sans oublier le transport des sujets d’examen ; mission mixte à Dablo composée de l’Armée de terre, de la gendarmerie et de la police ; retraits d’armes, de munitions et de matériels de campement ; débandade des terroristes à Tankouala dans la Komandjari, etc.

Cerise sur le gâteau, l’apparente forteresse imprenable que représentait Madjoari mise sous embargo terroriste, est en train de fondre comme du beure suite aux assauts répétés de l’aviation militaire qui a donné du fil à retordre aux fous d’Allah contraints de fuir leur gîte en direction du Bénin, du Niger et du Nigeria. Ce, à travers l’opération épervier qui a permis aux hélicoptères du pays de survoler le ciel de Madjoari et de Pama, de nuit comme de jour, pour écrabouiller les terroristes et organiser leur messe de requiem.

C’est dire que depuis que le président du Faso chapeaute le ministère de la Défense, partout où les Forces de défense et de sécurité (FDS) passent, les terroristes trépassent. Pour un grand chelem (suite ininterrompue de victoires) à mettre à l’actif du président du Faso, c’en est véritablement un. Ces faits d’armes qui donnent une lueur d’espoir quant à l’avenir sécuritaire du pays et qui sont à mettre en partie sur le compte de l’efficacité des forces spéciales, achèvent de convaincre que le président du Faso avait vu juste en procédant à la suite de l’attaque de Solhan, à la création de celles-ci dont l’utilité sur le terrain s’avère déjà précieuse.

La revanche de l’enfant de Tuiré

C’est à croire qu’après le débarquement du gouvernement de l’ex ministre de la Sécurité, Ousseini Compaoré, qui disait que les hélicoptères ne sont pas suffisamment équipés pour voler la nuit, le président Kaboré a depuis lors mis les bouchées doubles en dotant les FDS notamment les forces spéciales d’équipements de dernière génération capables de casser du terroriste en un temps record. En l’espace d’un mois seulement, le triumvirat de l’Exécutif du pays chargé d’assurer la sécurité des Burkinabè et composé du président Kaboré (ministre de la Défense), du colonel-major Barthélémy Simporé (ministre délégué chargé de la Défense) et de Maxime Koné (ministre de la Sécurité), engrange ses premiers succès qui viennent cadenasser la bouche de ceux qui soutenaient naguère que le président Kaboré est un président diesel.

C’est une véritable revanche pour l’enfant de Tuiré qui montre là, conformément à son discours à la Nation prononcé le 27 juin dernier, que l’heure est à l’action et qu’il est vraiment déterminé à rétablir la confiance à lui accordée par le peuple ; confiance dont le tissu avait commencé à s’effilocher avec la recrudescence des attaques terroristes. Le ton avait été donné d’ailleurs dans ce sens lorsqu’après avoir pris lui-même la direction du ministère de la Défense, le président a aussitôt concerté les officiers et les sous-officiers. Si rien n’avait filtré de ces rencontres, puisque le président préfère les actions que les paroles, alors le résultat sur le terrain vient montrer que ces concertations ont permis au président de faire le diagnostic des goulots d’étranglement au sein des FDS et d’y remédier.

C’est à l’honneur du triumvirat sus-cité et de l’armée à qui le président du Faso avait martelé ceci : « Je veux du résultat ». L’injonction à la fois présidentielle et ministérielle a apparemment été suivie à la lettre. Et pour l’une des rares fois dans la lutte engagée par le Burkina Faso contre la bête immonde, des terroristes acculés par les FDS ont fini par s’auto-déchiqueter sur l’axe Titao-Djibo et aux environs d’Arbinda en faisant sauter leurs propres engins explosifs. De quoi apporter du baume au cœur de tous les patriotes qui, de Titao à Kaya en passant par Ouaga, Bobo et Kelbo, ont marché pour demander plus de sécurité pour les populations. Comme quoi, le président du Faso a repris du poil de la bête dans cette lutte contre l’hydre terroriste et on n’a pas besoin d’être un grand clerc pour comprendre que son récent casting pour le remaniement ministériel est judicieux eu égard au bilan salutaire d’un mois d’action.

Maintenant, il reste à espérer que cette cadence s’inscrive dans la durée pour que les terroristes continuent d’avaler des poires d’angoisse et que les populations déplacées puissent regagner leurs domiciles respectifs. Ce, d’autant plus qu’au même moment, après irruption dans des centres de santé pour menacer des agents de santé dont certains furent ligotés, les terroristes ont fait fermer les centres de santé et de promotion sociale à Kimini à Niangoloko, à Helinka dans la province du Poni, à Tankougounadie dans la province du Yagha. C’est dire si les terroristes encore en vie, changent tout simplement de repaire après les tirs sporadiques des FDS qui les ont délogés de leurs anciens repaires.

Aussi, à ce que l’on dit, Mansila serait sous embargo terroriste depuis des mois avec 6 051 personnes déplacées dans l’attente de soutien humanitaire. Le maillage du territoire national par les FDS se doit donc d’être permanent pour éviter le retour des terroristes dans les zones où ils furent délogés et éventuellement les déloger dans leurs actuels repaires. La bataille semble donc gagnée à minima dans certaines régions du pays mais pas la guerre contre l’hydre terroriste elle-même. Et le président du Faso doit mieux le savoir que quiconque.

Cbs l’iconoclaste
L’écrivain chroniqueur

Vos commentaires

  • Le 29 juillet à 16:01, par lewang En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Bien joué, mais aurait été parfait si nos opérations étaient conjointement menées avec les pays voisins que vous avez cite et ou les idiots rescapés vont s’y réfugier ; ils reviendront surement un autre jour et c’est du recommencement ; Dommage

    Répondre à ce message

    • Le 29 juillet à 20:49, par PAK En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

      Avant d’écrire de telles louanges de la cour, pensez un seul instant à ce plus d’un million de déplacés, à ces gens qui meurent au quotidien et peut-être au moment même de nos écrits, à tous ces vaillants producteurs à qui des terroristes empêchent jusque-là de cultiver, à ces troupeaux de nos pauvres éleveurs au quotidien convoyés par des HANI, à ces populations en train de fuir dans des localités et qui pleurent vainement attendant qu’un Etat vienne les secourir. Nous sommes avec nos FDS qui se battent au prix de leur vie et il est dommage qu’on pense faire œuvre utile avec de tels écrits. Je me demande sur quelle planète, vous êtes pour peindre la situation actuelle de cette manière. Liberté de parole quand tu nous tiens !

      Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 16:27, par A qui la faute ? En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    « succès qui viennent cadenasser la bouche de ceux qui « croassaient » naguère que le président Kaboré est un président diesel » Attendre 6 ans et laisser les gens mourir par centaines, fuir par millions, ce n’est pas diesel ça ? Arrêtez les fanfaronnades, pas un jour sans que quelqu’un meure dans ce pays. Vous vivez où ?
    En plus vous parlez d’injection de gros moyen, voilà le problème !!! Diminuer la corruption pour investir dans la sécurité du pays. L’ex ministre de la Sécurité Ousseini Compaoré, en connaissant bien son sujet avait certainement raison. Donc ce sont les discours de Roch qui fait fuir les terroristes ?
    Et si malheur nous arrivait, Roch va-t-il démissionner ?
    N’oubliez pas que Roch était le tout premier ministre de la défense de son premier quinquennat. C’est bien parce qu’il a échoué qu’il a transféré le ministère à son copain "infanterie" et ainsi de suite.
    Tant mieux s’il a "repris du poil de la bête". Il est grassement payé pour ça

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 16:31, par Utam’si En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Toutes mes félicitations au président du Faso.Que Dieu veille sur le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 16:51, par Zambo zambo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Mr Cbs l’iconoclaste

    Votre article est bien conçu et donne des informations utiles.
    On ne savait pas que le PF avait ces qualités militaires tant mises en exergue et qui étaient en sommeil depuis 6 ans.
    Maintenant on le sait et on croit guérir du terrorisme.
    Seulement vous risquez de mettre mal à l’aise le PF dans vos flatteries peu contenues.
    Dites nous combien on vous a payé pour chanter ces louanges ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 17:44, par Gwandba En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Voila chers compatriotes, le vrai problème que nous avons en Afrique. Quand on dit que l’ennemi de l’africain c’est l’africain lui-même, vous avez là la preuve vivante.
    ce sont ces types de flatteries qui montent aux têtes de nos médiocres gouvernants. Comment expliquer aux parents des victimes de ces 6 ans d’inaction, avec des arguments comme ceux que vous avez, toute honte bue, que maintenant Rock prend les choses en mains ??
    il ignorait pendant ces 6 ans qu’il devait protéger tous les burkinabè ???
    Zambo a fortement raison de vouloir savoir combien vous avez été payé ou attendez d’être payé pour ainsi étaler ce griotisme à l’ivoirienne ??

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 18:21, par Le Patriarche En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Que c’est excellent votre illusion ! Néanmoins, lisez, écouter et informez vous bien de la situation sécuritaire avant d’exposer vos satisfactions pour ne pas paraître trop ridicule. C’est un conseil.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 19:12, par caca En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Je ne vois aucune gloire pour le PF qui a juré de défendre l’intégrité territoriale du pays. Faire des louange bidon c’est la susceptibilité de l’homme noir. C’est une véritable revanche pour l’enfant de Tuiré qui montre là, conformément à son discours à la Nation prononcé le 27 juin dernier, que l’heure est à l’action et qu’il est vraiment déterminé à rétablir la confiance à lui accordée par le peuple ; confiance dont le tissu avait commencé à s’effilocher avec la recrudescence des attaques terroristes.Attendons de voir le bienfait du chant en louange évangélique mal inspiré. Si c’est 6 ans après que l’enfant de Tuiré rentre en action, le pays est foutu.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juillet à 12:27, par Ka En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

      Être un président qui répond aux aspirations des Burkinabé n’est pas si facile que cela. Emettant ici une opinion, je dis : l’Afrique est malade de ses intellectuels lorsqu’ils sont aveuglé par l’argent ensanglanté, ils ne sont pas différents des pires dictateurs du passé. Lorsqu’ils mettent leur savoir au service des détenteurs de l’argent volé comme l’internaute caca, ils ne sont que d’ignobles courtisans.

      Ici la sortie du chef des armées est de nous montrer qu’il prenne ses responsabilités pour la stabilité du pays. Est cela mérite une critique dénigrante ? Soyons Objectif pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous.

      Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 19:32, par Manuel En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Bonjour
    Incroyable ! Il ya toujours des griots dans ce pays !
    Le président ne fait que son rôle : défendre le pays !
    Tout comme l’instituteur enseigne, le soldat combat , l’infirmière soigne, le président doit protéger son peuple !
    Je suis fier d’être Burkinabè, mais pas fier de ceux qui vociférent chaque jour, qui pour insulter le pouvoir, qui pour défendre des théories fumeuses !
    Honte aux vauriens !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 20:03, par zemosse En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Ainsi, le Burkina à une frontière avec le Nigeria ? Les terroristes ayant rejoint le Nigeria, le Bénin et le Niger. C’est vous certainement qui les y avez convoyés ? Soyez logique.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 06:07, par HUG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Voici des gens soi disant chroniqueur mais qui un membre du mpp tapis dans l ombre.Monsieur tant que les personnes déplacées internes ne retournerontbpas chez elles on ne peut pas pretendre dire que la situation s est améloirée.Tandis que tu parles de l operation de l est on a enlévés trois personnes à Madjoari dont une a été retrouvé morte.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 08:38, par warzat En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Un écrit dithyrambique,ce n’est pas habituel aux Burkinabè et au Burkina dont la caractéristique première est l’humilité. Nos FDS se contentent de faire le point de leurs opérations, le nombre de terroristes abattus y est même minoré selon mon avis.....demeurons ce que nous sommes. On se chamaille, mais au fond nous nous aimons.
    Notre analyse du pogrom récent de Solhan, indique une réaction épidermique des assassins et de leurs complices locaux chaque fois que nos forces ont un succès et que cela est annoncé pompeusement par un politique ou par la presse commanditée. Tout porte donc à croire que les forces du mal réagiront par une action d’éclat....assassinats de femmes allant au puits, au marché ou pauvres paysans dans les champs. Mais cette fois nous osons espérer que nos forces spéciales sont prêtes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 09:18, par HAROUN En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Le texte est savamment huilé pour jeter des fleurs au PF et faire de la propagande. Toutes ces victoires bien commentées me font plaisir, mais en même je suis convaincu que ce n’est pas ce type de communication dont nous avons besoin pour vaincre le terrorisme dans notre pays. Pour ma part on devrait communiquer moins , agir sur le terrain de telle sorte que les résultats soient visibles et palpales à tous les niveaux (FDS, populations victimes, et peuple Burkinabè de façon globale).
    En un mot comme en plusieurs, ayons une attitude modeste pour définitivement vaincre nos ennemis. On n’a pas besoin de fanfaronner ou
    de claironner sur tous les toits, cela permet souvent de tromper l’ennemi.
    Bon vendredi à tous et que Dieu tout puissant sauve le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 09:44, par Wendmi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute, disait La Fontaine. C’est bien de chanter les louanges du chef mais, je pense que le chef ne devra pas être dupe. Il devra voir la réalité en face. Question : Fallait-il attendre des marches, des conférences de presse, etc. pour que le chef bouge son petit doigt pour apporter secours aux populations de de Madjaori ? Je pense que ce n’est pas ainsi qu’un chef guerre devra mener le combat.
    Mon cher flatteur, il faut plutôt faire comme le bouffon de la cour royale qui à travers sa comédie pour faire rire le roi, profite lui dire la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 10:21, par TANGA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Merci aux FDS et VDP surtout au PF.
    Internaute n°1 lewang, nous devons prendre nos responsabilités et poursuivre les terroristes là où ils se cachent et même chez les voisins. En rappel, ds bandits vivaient au Burkina et agissaient au Mali voisins, qu’est ce qui prouve qu’un ou plus de nos voisins ne nous fait pas le même coup ?
    Alors, éliminons ce qui peut l’être tout de suite et renforçons nos frontières ; c’est tout. Tu as vu ce que le TCHAD a fait durant leur l’opération TONNERRE, ils ont poursuivi les bandits jusque dans un pays voisin et détruit leur base. Si un voisin refuse c’est qu’il est complice et on ferme et blinde notre frontière avec lui.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 11:36, par Intox En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Chre journaliste
    arretez de faire de la promotion pour les bandits et ceux qui veulent mettre le pays a genou. en utilisant l’expression fous de Dieu, vous faites de la promotion pour des gens qui ne connaissent pas Dieu. Arretez de mettre le nom de Dieu dans cette histoire, c’est l’erreur la plus grave que les journalistes commettent.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 11:42, par Le Vigilent En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Mon cher Cbs l’iconoclaste, je reconnais avec vous que le verre est au moins à moitié plein, n’en déplaise à ceux qui claironnent partout qu’il est complètement à sec. Reconnaissons néanmoins que cela intervient un peu tardivement. Notre souhait est que le verre s’emplisse le plus rapidement possible au trois quarts (3/4) et que d’ici 2022, il puisse être entièrement plein. La lutte contre l’insécurité est l’affaire de tous et nous sommes tous responsables aussi bien des échecs que des échecs. Comme l’a dit un internaute, autant nous devons éviter de nous satisfaire des succès ponctuels, autant nous devons aussi éviter de ressasser à longueur de journées les échecs passés et leurs effets pervers tout en fermant les yeux sur les succès, même s’il faut reconnait qu’ils sont encore très en deçà des attentes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 16:08, par Marc Labor En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Un petit mot de remerciement pour les étrangers qui nous ont aidé dans ces opérations : renseignements ? Logistique ? Appui aérien ? Dites-nous en plus SVP

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 19:35, par Stalinsky En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Nous les révolutionnaires nous disons que la pratique est le seul critère de vérité. Je ne croirai à ce que vous avez écrit que ;
    - si il y a des journalistes avec les militaires au front qui nous montrent les corps des Djihadistes islamiques tués, leurs noms et le matériel récupéré.
    - Le retour des refugiés dans leurs villages respectifs comme le fait actuellement le Niger.
    Autrement tout ce que vous racontez est de la propagande.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 20:45, par Marc Labor En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Un petit mot de remerciement pour les étrangers qui nous ont aidé dans ces opérations : renseignements ? Logistique ? Appui aérien ? Dites-nous en plus SVP

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 06:42, par Jonassan En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Cher chantre,
    Il faut arrêter de jouer avec les choses sérieuses et éviter de tripatouiller les communiqués des autorités politiques à des fins de requête de pension alimentaire.
    Ce sont des écrits du genre qui mérite une censure et le procureur devait s’autosaisir pour mettre hors d’État de nuire de du inconscients ebbrmis de la nation.
    Merci..

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 13:02, par Eliak En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso reprend du poil de la bête

    Je souhaite me tromper mais les victoires durables ont toutours ete obtenudans lhistoire par un deracinement irreversible des adversaires ex : la 1ere world war a mis 21 ans pour produire la seconde guerre mondiale. Sans etre long aucune victoire ne sera possible en francophonie sans les peuples. Le temps est là pour infirmer ou pas

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise dans le secteur de l’éducation : Un citoyen déplore le "silence" du SPONG
Guinée, Condé et l’armée : Tragédie et farce tout à la fois !
Tribune : Longue lettre à mon ami défunt Amobé Mévégué
Chute du président Condé : La rançon de l’entêtement méphistophélique
La logistique et la fonction Achats : Deux mines d’or pour le développement du Burkina-Faso
Afghanistan et Sahel : Les femmes, la Paix et la Sécurité
Affaire Thomas Sankara : Un "citoyen lambda" souhaite un procès à double sens, qui puisse aussi permettre aux victimes du CNR de s’exprimer
Après Dieu, la famille : Leçons de vie à la suite d’une agression
Affaire Thomas Sankara : La requête d’un « citoyen lambda » aux président et procureur du tribunal militaire
Tribune : Nos mines et le développement durable
Célébration du 11-Décembre à Banfora : Les problèmes après les festivités
Et si nous étions 22 millions de Hugues Fabrice Zango ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés