Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Campagne nationale « plus fort avec le lait maternel uniquement : Des journalistes outillés pour une mise en œuvre réussie

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • lundi 22 juin 2020 à 14h00min
Campagne nationale « plus fort avec le lait maternel uniquement : Des journalistes outillés pour une mise en œuvre réussie

A l’initiative de l’Unicef, plus d’une trentaine de professionnels de médias y compris des bloggeurs étaient à Koudougou pour un atelier d’orientation sur la campagne nationale « plus fort avec le lait maternel uniquement », les 18 et 19 juin 2020. A l’issue des travaux de l’atelier, le deuxième du genre, le Prix du meilleur journaliste en nutrition a été institué.

Donner de l’eau aux nourrissons pendant les six premier mois de leur vie est une pratique courante dans de nombreux pays du monde. Le Burkina Faso n’échappe pas à cette pratique. Quatre nourrissons allaités sur 10 reçoivent d’autres liquides et aliments au cours des six premiers mois de leur vie. Dans la majorité des cas, c’est de l’eau. Ce qui contribue à la malnutrition, aux maladies et même aux décès d’enfants.

L’allaitement offre aux nourrissons le meilleur départ dans la vie. C’est pourquoi, la campagne « plus fort avec le lait maternel uniquement » encourage à donner uniquement du lait maternel aux nourrissons à la demande (de jour comme de nuit) et à proscrire la pratique de donner aux nourrissons de l’eau et d’autres liquides pendant les six premiers mois de vie.

séance de présentation sur les qualités nutritives du lait maternel avec 88% d’eau

Au Burkina Faso, l’objectif affiché de la campagne est « d’augmenter la proportion de nourrissons exclusivement allaités à 65% en 2021 et ainsi contribuer à l’atteinte de l’objectif du Plan de passage à l’échelle de la promotion des pratiques optimales d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (2013-2025) qui est de 80% d’ici 2025 ».

Le lancement de cette initiative interviendra lors de la Semaine mondiale de l’allaitement. En prélude à cet évènement, l’Unicef a organisé un atelier d’orientation, les 18 et 19 juin 2020, à Koudougou à l’intention des journalistes en raison de leur pouvoir d’influence et d’information. Il était question de leur donner les clés pour mieux contribuer à la mise en œuvre de la campagne médiatique de la présente campagne.

Ainsi, les participants ont suivi des communications qui ont abordé successivement « la situation nutritionnelle au Burkina Faso », « le lait maternel, la seule source d’eau et d’aliment dont les nourrissons ont besoin pendant leurs six premiers mois de vie », « présentation du branding », « les éléments de plaidoyer ».

les participants durant les exposés

D’autres sujets comme « les orientations sur la communication pour le développement » et « le développement de messages sur la campagne » ont également été abordés. Ces communications ont été présentées par la représentante de la section nutrition de l’Unicef, Hélène Ouédraogo, la spécialiste en nutrition, Ludvine M’Bala, le représentant de la section communication de l’Unicef, Rouamba Hyppolite et le spécialiste en communication pour le développement, Raimond.

La communication de Mme M’Bala s’est articulée sur la mise au sein précoce, la pratique de l’allaitement exclusif (AE) jusqu’à six mois mais aussi et surtout les avantages du lait maternel. Sur ce dernier point, elle a fait remarquer qu’en plus d’être le premier vaccin des nourrissons contre les maladies, le lait maternel qui est composé à 88% d’eau, stimule le développement du cerveau du bébé. Outre cela, il est facile à digérer, permet une bonne absorption des nutriments et favorise la croissance adéquate du nourrisson. L’allaitement présente également des avantages importants pour les mères.

le logo de la campagne

Selon la communicatrice du jour, l’AE stimule le lien affectif entre la mère et son enfant et la protège contre le stress, facilite la reconstruction utérine et retarde le retour des menstrues, ce qui favorise l’espacement des naissances. Il réduit le surpoids et le risque, à long terme, de cancer du sein et des ovaires. Pour ce qui concerne les bénéficies pour le pays, l’AE peut rapporter plus de 107 milliards de F CFA, a indiqué la communicatrice endossant l’échec de la pratique de l’AE aux croyances traditionnelles. « Partout, on dit cet adage : « l’eau c’est la vie ».

Pour mettre fin à cette pratique, il faut mettre en place des politiques et programmes qui protègent, encouragent et soutiennent l’AE.
Pendant ces 48 heures, les différentes communications ont été enrichies par des exercices pratiques. Cet atelier a été conclu sur une note de satisfaction au regard de la fortement participation des journalistes aux échanges.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Affaire journaliste Omar Radi : La Justice marocaine rassure du respect des procédures
Approche basée sur les droits humains : Des journalistes et communicateurs outillés sur le concept
Émissions interactives des radios : Un atelier pour sensibiliser les animateurs sur la prévention des conflits
Régulation des communications électroniques : Des animateurs de radio outillés pour éclairer les auditeurs
Interdiction de couverture médiatique des activités politiques : « Je reproche au CSC d’avoir mal interprété la loi », lance le journaliste-éditorialiste Lookmann Sawadogo
Réglementation de la pré-campagne : Tout sur la décision y afférant
Interdiction de médiatisation de la pré-campagne : Des organisations de la société civile interpellent le Conseil supérieur de la communication (CSC)
Facebook étend son programme de vérification des faits par des tiers - fact checking - à la République centrafricaine et au Niger
Elections 2020 au Burkina : Les médias interdits de couvrir les activités politiques 90 jours avant la campagne
Charte africaine de la démocratie des élections : Le PNUD outille une trentaine de journalistes et acteurs de la société civile
Plusieurs dizaines de cas de chantage à la sextape au Burkina en 2020. Attention, vous êtes filmés !
Infrastructures numériques : Le G-Cloud bientôt prêt pour favoriser l’autonomie numérique du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés